Page d'accueil de creapharma.ch Sommaire des maladies et maux Plantes médicinales - Phytothérapie Médicaments sommaire Remèdes de grand-mère Alimentation - Nutrition News de Creapharma.ch

 
> > médicaments

 Médicaments contre les allergies - Traitements - Remèdes contres les allergies


Allergie
> Définition
> Causes
> Symptômes
> Complications
> Médicaments
> Bons conseils
> Forum
 
traitement allergieDifférentes classes de médicaments peuvent soigner les symptômes d'une allergie, l'utilisation d'une classe de médicaments et d'une forme de médicaments (comprimé, spray,...) varie en fonction du type de l'allergie.

Les différents traitements pour soigner les les symptômes
les antihistaminiques (et médicaments combinés)
les corticostéroïdes
les stabilisateurs des mastocytes
les antagonistes des leukotriènes


De plus pour soigner et calmer, voire supprimer l'allergie on peut avoir recours à :

Traitements pour soigner ou apaiser les causes
l'immunothérapie (atténuation de l'allergie, désensibilisation s'effectue en cabinet médical)
l'homéopathie (atténuation possible de l'allergie)

 


Les antihistaminiques (et médicaments combinés)

C'est vraisemblablement la classe de médicament la plus connue pour soigner les symptômes de l'allergie (notamment l'allergie de saison comme le rhume des foins). On trouve les antihistaminiques sous différentes formes médicamenteuses : gélules, comprimé, spray nasal, collyres,...

Nom de marque des anti-histaminiques (anti-allergiques)

En Suisse et en France ce sont par exemple :

*COMPRIMES (à prendre de préférence le soir car cycle chronobiologique plus favorable vu que les symptômes apparaissant en général le soir)

Antihistaminiques de deuxième génération : avec normalement moins d'effet sédatifs.

- Claritine®
- Fenistil® (en gouttes également)
- Zyrtec® (consulter également les génériques pour la Suisse)

Antihistaminiques de première génération : avec effet sédatif (léger somnifère)

- Benocten®, Sanalepsi®, Detensor®

*GOUTTES, COLLYRES

- Visine®

Comment agissent les antihistaminiques

Lors d'une exposition à un allergène, votre système immunitaire doit lutter contre. Les mastocytes libèrent alors entre autre une substance nommée histamine qui provoque de nombreux symptômes de l'allergie. Les médicaments antihistaminiques bloquent les récepteurs à l'histamine (récepteur de type H1) et limitent, voire suppriment les symptômes classiques de l'allergie tels le nez qui coule ou des yeux rouges et irrités.

*Attention : les médicaments mentionnés ci-dessus ne se veulent pas représentatif de l'ensemble des remèdes existants, il s'agit d'un listing en aucun cas exhaustif et à titre purement indicatif. Pour les médicaments, veuillez lire la notice d'emballage et demandez conseil à votre spécialiste.

Quels sont les effets secondaires classiques des antihistaminiques

Certains antihistaminiques, notamment ceux de la première génération, peuvent provoquer de la somnolence, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien.

Dans les antihistaminiques on peut aussi inclure les décongestionnants : ces derniers, sous forme de spray, luttent contre une rhinite allergique par exemple (rhume des foins),mais faites attention de ne pas l'utiliser plus de 5 jours.

Remarquons qu'il existe des médicaments composés, c'est-à-dire qu'il y a un antihistaminique mélangé à un décongestionnant ou un bronchodilatateur ou d'autres classes de médicaments.

HAUT DE LA PAGE / SOMMAIRE

> Les corticostéroïdes

Les corticoïdes nasaux

Les corticoïdes nasaux sont des médicaments qui font certainement le plus d'effet dans le traitement des rhinites saisonnières (rhume des foins).

Les effets secondaires les plus fréquents seraient des saignements nasaux et cela semble dose-dépendant. Par manque d'étude il n'est pas conseillé de prendre ces remèdes pendant la grossesse.


Les corticoïdes en prise générale (per os en comprimé)

Indication :
Pour les cas d'allergies avancées ou graves, ces médicament sont dans tous les cas à être prescrits par les médecins.

Effets secondaires des corticoïdes en prise per os (comprimé), ne s'applique par pour les inhalations dans le traitement de l'asthme par exemple :
- Effet de type minéralocorticoide (aldostérone) avec risque d'hypertension mais s'applique surtout pour cortisol.
- Effet glucocorticoides (sur glucose)
- Effets sur les os (diminution de la teneur en calcium soit la rigidité), muscles peau (plus fine, surtout en application cutanée)et croissance.
- Effets gastriques (comme AINS car même mécanisme déclenchant de l'acidité)
- Effets immunosuppresseurs, augmentation de risques d'infection, par exemple muguet (prise pour asthmatique c'est-à-dire par inhalation).
Pour résumer tous ces effets il peut apparaître le nommé syndrome de Cushing.

Interactions

inducteurs d'enzymes hépatiques
attention aux vaccins
antidiabétiques

Conseil sur corticoïdes par prise orale (comprimé, ...), ne s'applique par pour les inhalations dans le traitement de l'asthme par exemple

1. Dosage : augmenter progressivement les doses jusqu'à l'effet désiré. Lorsqu'il faut arrêter un traitement, abaisser les doses progressivement (à moins d'un traitement d'une semaine) comme suit : abaisser jusqu'à 30 mg d'hydrocortisone par jour. Puis baisser par pallier de 5 à 10 mg sur un mois, ainsi ici temps min. pour arrêter ttt est de 3 mois.
2. Moment de prise : il est préférable de prendre la cortisone et ses dérivés le matin (2/3) et le reste (1/3) le soir ou l'après-midi. Cela fait suite au cycle biochimique de la cortisone dans le corps humain, plus de sécrétion le matin.
3. Régime à suivre : en vue des effets pharmacologiques décrits ci-dessus, manger principalement des laitages (riche en calcium), de la vit. D et éventuellement au vue du médicament (effet minéralocorticoide) diminuer l'apport en Na+ pour diminuer le risque d'hypertension.

HAUT DE LA PAGE / SOMMAIRE


Les stabilisateurs des mastocytes

Ces médicaments sont moins efficaces que les antihistaminiques classiques ou les corticoïdes nasaux mais s'appliquent bien en cas de grossesse ou pour les enfants. Il faut généralement attendre quelques jours après la prise pour voir l'efficacité de ce médicament.


Les antagonistes des leukotriènes

Antagoniste des récepteurs du leukotriène, malgré le prix élevé ce traitement peut s'avérer efficace, médicament efficace après quelques jours.


L'immunothérapie

L'immunothérapie se déroule en cabinet médical comme l'illustre la photo ci-dessus par un spécialiste (immunologue) par exemple premièrement on recherche l'allergène puis on essaie par des répétitions d' "habituer" le corps à l'allergène pour que le corps ne réagisse plus. Parlez-en à votre médecin ou pharmacien pour plus d'informations.


Homéopathie

L'homéopathie peut être utilisée en début de saison (pays occidentaux du Nord par exemple en début de printemps pour les cas de problèmes de pollen) pour se désensibiliser au rhume des foins. Des produits sont en vente en pharmacie, parlez-en à votre médecin ou pharmacien.

Lire la suite: phytothérapie allergie

 


>> autres rubriques sur les allergies :

Inscrivez-vous à notre newsletter !
Avez-vous remarqué des erreurs sur la page ?

Contactez-nous pour améliorer la qualité du site !
 
Rédaction de cette page - Assurance qualité sur www.creapharma.ch
Tâche effectuée Personne responsable Date de la dernière mise à jour
Ecriture du texte : Xavier Gruffat, Pharmacien

Van Nguyen, Pharmacienne
13 mars 2013
Révision médicale de la page XG 13 mars 2013
Mise en page (design, photos, animations,...) XG 13 mars 2013
Crédits photo Fotolia®, Creapharma.ch® 2005 - 2006 - 2007
Correction de la syntaxe, de l'orthographe et de la grammaire Xavier Gruffat, Pharmacien

Van Nguyen, Pharmacienne

13 mars 2013 (XG)

13 mars 2013 (VN)

Marketing (SEO : Google) XG 13 mars 2013

Copyright © 2013, Creapharma.ch

Contact    Mises à jour   Décharge juridique   Rédaction   Publicité   - Site réalisé par Pharmanetis Sàrl