Page d'accueil de creapharma.ch Sommaire des maladies et maux Plantes médicinales - Phytothérapie Médicaments sommaire Remèdes de grand-mère Alimentation - Nutrition News de Creapharma.ch

> aromathérapie (thérapie par les huiles essentielles)



Aromathérapie Aromathérapie


Plantes médicinales aromathérapieL’aromathérapie est une médecine naturelle basée sur l’utilisation des plantes aromatiques à des fins thérapeutiques. Le sens olfactif et l’essence extraite de différentes plantes médicinales jouent un rôle essentiel dans cette approche de soin.

 

Les principes de base de l’aromathérapie
L’aromathérapie, de son nom «aroma» et «thérapie» consiste à se servir des vertus curatives des parfums diffusés par les essences des plantes aromatiques (en général huiles essentielles). Elle a également recours aux bienfaits des huiles essentielles, des huiles végétales et d’hydrolat aromatique pour guérir certaines maladies. Le mode de traitement de chaque plante varie en fonction du type de substance souhaité. Selon l’objectif du traitement, les huiles essentielles peuvent s’appliquer en interne, en externe, en complexe ou en lotion.

Le complexe désigne un mélange constitué de plusieurs huiles essentielles prélevées sur des plantes différentes, la lotion quant à elle résulte d’un mélange d’huiles essentielles avec d’autres huiles végétales. Même si les huiles essentielles s’utilisent particulièrement en médecine douce, leur usage ne doit pas être pris à la légère, la consultation d’un spécialiste s’avère de mise avant chaque traitement.

Les huiles essentielles (lire notre dossier sur les huiles essentielles)
Les huiles essentielles sont particulièrement connues en aromathérapie. Il s’agit d’une substance directement secrétée par la plante ou obtenue par expression, c'est-à-dire par compression de la plante. Selon le type de plante, l’huile essentielle peut s’obtenir au niveau des racines, de l’écorce, des fruits ou encore de la fleur. La quantité et les vertus de l’huile varient en fonction de sa partie d’extraction. Plusieurs méthodes peuvent être mises en œuvre pour obtenir l’huile essentielle contenue dans une plante. Parmi les plus courantes se distinguent la distillation, l’extraction mécanique, l’infusion et l’extraction par solvant.

Menthe poivrée aromathérapieLes huiles essentielles des plantes médicinales sont au cœur du traitement en aromathérapie. Pour ne citer que quelques exemples, l’huile d’argane est connue pour ses vertus dermatologiques. La menthe poivrée quant à elle est particulièrement efficace pour soulager les problèmes digestifs. Les personnes souffrantes de troubles respiratoires peuvent tirer profit des bienfaits de certaines plantes comme le citron, le laurier ou encore le romarin. En cas de stress ou d’anxiété, le basilic est indiqué pour ses vertus apaisantes.

L’aromathérapie en pratique
En aromathérapie, l’application proprement dite se fait par trois voies: interne, externe et aérienne. Pour la première méthode, le patient ingère les huiles essentielles mélangées avec de l’huile végétale et de miel. L’absorption d’une huile pure est prohibée dans la mesure où elle risque de provoquer des irritations au niveau des muqueuses. Pour un meilleur usage, certains produits sont déjà présentés sous forme de capsules prêtes à être avalées ou encore de suppositoires. La méthode externe quant à elle consiste à faire pénétrer les huiles essentielles à travers les couches cutanées. L’application se fait à l’aide d’un massage en profondeur avec un mélange d’huiles et d’onguent.

Enfin, par voie aérienne, les huiles essentielles utilisées en aromathérapie doivent être conduites au niveau du système respiratoire. Auparavant, la diffusion des huiles essentielles par voie aérienne s’est effectuée avec une poterie poreuse. Cela ne donnait qu’un faible rendement au niveau de l’évaporation de l’arôme nécessaire à la thérapie. L’utilisation d’une lampe ou d’une chandelle n’est pas également recommandée puisqu’elle présente le risque d’altérer les vertus thérapeutiques du produit. Les moyens les plus efficaces pour l’aromathérapie par voie aérienne sont les ventilateurs non dotés de filtres et les diffuseurs équipés d’une soufflerie. Avec ces deux modes de diffusion, les propriétés des huiles sont conservées et l’espace couvert pendant le traitement se trouve assez vaste.

Les bienfaits de l’aromathérapie
Les vertus relaxantes de l’aromathérapie permettent de traiter la plupart des maladies provoquées par l’anxiété et le stress. C’est grâce à cette propriété d’ailleurs qu’elle est particulièrement indiquée pour soulager les troubles dépressifs des sujets souffrant de cancer. Parallèlement, elle se montre en mesure d’alléger les symptômes liés à la démence comme les troubles de comportement. Utilisée par voie externe dans le massage du cuir chevelu, l’aromathérapie empêche la pelade. Elle peut aussi soulager les phénomènes de démangeaisons causées par le prurit.

Méthode thérapeutique d’une grande efficacité, l’aromathérapie peut également venir à bout des troubles de sommeil comme l’insomnie. Source d’énergie et de bien-être, elle donne plus de vitalité aux enfants prématurés. Malgré l’absence d’une conclusion scientifique concrète, plusieurs femmes témoignent une réduction des symptômes liés à la ménopause après avoir été soumis à un traitement en aromathérapie.

Contre-indication de l’aromathérapie
Même si l’effet thérapeutique des huiles essentielles n’est plus à démontrer, elles peuvent entraîner un vrai désagrément en cas de mauvaise utilisation. À cause de leur concentration, les huiles essentielles peuvent irriter la surface cutanée. Pour cela, il faut éviter de faire une application d’huiles essentielles sans les avoir mélangées avec un peu d’huile végétale. Les huiles essentielles sont des produits naturels, cela n’empêche pas toutefois les personnes sensibles de souffrir d’allergie suite à leur utilisation.

Chez certaines personnes, les huiles essentielles à base de cétones entraînent des troubles neurologiques. Il en est de même pour les huiles essentielles de romarin ou de camphres pouvant même provoquer des crises d’épilepsie. Appliquées au niveau de la peau, certaines huiles essentielles sous l’effet de la photosensibilisation rendent l’épiderme moins résistant aux rayons UV. Enfin, des études sont actuellement menées afin d’établir s’il faut interdire l’usage des huiles essentielles sur les femmes enceintes et les nouveau-nés.

Texte écrit par: Mme Seheno Harinjato
Supervision médicale: Xavier Gruffat, Pharmacien, Editeur Creapharma, Suisse.


Inscrivez-vous à notre newsletter !

Copyright © 2013, Creapharma.ch

Contact    Mises à jour   Décharge juridique   Rédaction   Publicité   - Site réalisé par Pharmanetis Sàrl