Page d'accueil de creapharma.ch Sommaire des maladies et maux Plantes médicinales - Phytothérapie Médicaments sommaire Remèdes de grand-mère Alimentation - Nutrition News de Creapharma.ch

 

 

> > symptômes - diagnostic cancer du col de l'utérus


Cancer du col de l'utérus
> Définition
> Causes
> Symptômes
> Complications
> Médicaments
> Bons conseils

> Actualités
> Forum
 

 Symptômes cancer du col de l'utérus

 

Le cancer du col de l’utérus se développe en 2 phases et plusieurs sous-stades.

La première phase, appelée également phase précancéreuse est asymptomatique. En effet, les cellules du col de l’utérus sont anormales, on appelle cela la dysplasie, mais elles ne sont pas encore cancéreuses.

Dans le stade 1, la dysplasie est légère. Les cellules sont plus déformées lors du stade 2, appelée dysplasie modérée. Dans le stade 3, on rentre déjà dans la dysplasie grave.

La deuxième phase de développement du cancer du col de l’utérus est appelée la phase cancéreuse. Les cellules dysplasiques (déformées) commencent à envahir les tissus aux alentours. Cette invasion entraine des douleurs, car les cellules malades écrasent les organes du bassin et empêchent également leurs bons fonctionnements.

Lors du premier stade de la phase cancéreuse, le cancer reste limité au col.

Dans le deuxième stade de la phase cancéreuse, le cancer a franchi le col de l’utérus pour venir s’établir également au niveau supérieur du vagin.

Dans le troisième stade de la phase cancéreuse, le cancer du col de l’utérus a également atteint le niveau inférieur du vagin.

Au stade 4, le cancer du col de l’utérus touche la vessie ou le rectum.

Les premiers symptômes de la maladie sont:

- saignements en dehors des périodes de règles

- saignements suite aux rapports sexuels

- pertes vaginales avec forte odeur.

Lors de ces différents symptômes, il est essentiel de demander une consultation médicale, afin d’exclure un cancer du col de l’utérus.

 Diagnostic et dépistage du cancer du col de l'utérus - Comment diagnostiquer le cancer du col de l'utérus ?


vinaigre cancer col de l'utérusTout d'abord relevons que le dépistage et le diagnostic du cancer du col de l'utérus sont le travail du médecin et seulement lui décidera de la meilleure méthode. De plus on sait que la médecine peut évoluer rapidement et les informations peuvent donc changer. Nous avons toutefois essayé de résumer ci-dessous les méthodes de diagnostic en général utilisées en médecine.

Le diagnostic du cancer du col de l’utérus se fait par la survenue de symptômes, la cytologie, la colposcopie ou encore une biopsie du col de l’utérus.

Symptômes
Le cancer du col de l’utérus est asymptomatique durant les deux premiers stades de la maladie, lorsque les cellules ne sont pas encore cancéreuses, on parle alors de dysplasie légère à modérée. Lorsque les symptômes surviennent, la maladie est déjà à un stade avancé: on est déjà au stade de dysplasie sévère. Le stade suivant la dysplasie sévère est le premier stade cancéreux – les cellules cancéreuses ont commencé à envahir la partie supérieure du vagin.

Ainsi, il est beaucoup plus efficace de recourir à des tests de laboratoire, des analyses, pour prévenir, détecter et traiter le cancer du col de l’utérus.

Cytologie (frottis)
Remarquons tout d'abord qu'il s'agit au sens strict d'un examen de dépistage et pas d'un diagnostic (un vrai diagnostic repose sur une biopsie).
On parle d'une mesure de dépistage, car le frottis (cytologie) a une sensibilité d'environ 65%, cela signifie qu'on arrive à détecter un cancer du col de l'utérus chez 65% des femmes pour lesquelles le test est positif. Par exemple en France on estime qu'il y a chaque année environ 3'000 cas de ce type de cancer et environ 600 à 1000 ont été soumis à un frottis mais le frottis n'a pas réussi à identifier le cancer. C'est pourquoi le frottis est parfois critiqué comme un moyen de dépistage pas parfaitement efficace (avec 65% d'efficacité c'est le moins qu'on puisse dire). Certains médecins aimeraient de ce fait qu'on utilise davantage le test de dépistage du HPV (virus papillomavirus) à partir d'un prélévement des cellules du col.


Comment fonctionne la cytologie?
Les cellules du col de l’utérus, lors de développement du cancer du col de l’utérus, revêtent une forme particulière, reconnaissable par le gynécologue. Déjà dans la phase initiale de la maladie, phase qui est en principe asymptomatique, le gynécologue pourra identifier des cellules anormales, dites dysplasiques. Il pourra directement les enlever, avant qu’elles ne se développent davantage.

Test de repérage du virus HPV
Ce test est parfois proposé par les médecins. Il consiste à dépister des virus HPV (les virus qui causent ce cancer) dans les cellules du col de l'utérus avec un prélèvement de cellules. Il ne peut pas être utilisé chez les femmes de moins de 30 ans (car avant cet âge on observe beaucoup d'infections au HPV mais sans conséquences graves). Ce test de repérage peut donc être parfois proposé par un médecin par exemple pour savoir s'il faut effectuer une colposcopie (voir ci-dessous) et certains médecins l'utilisent comme test de dépistage. De nouveaux test de repérage du virus HPV semblent prometteurs.

Colposcopie
La colposcopie consiste en l’utilisation d’un microscope posé à l’entrée du vagin. Le médecin pourra plus facilement examiner le col de l’utérus et effectuer un prélèvement des cellules anormales s’il le faut. En effet, le grossissement est de 10 à 20 fois avec utilisation de lumière puissante, facilitant le travail du gynécologue.

Biopsie
Parfois, une biopsie sera nécessaire pour confirmer le diagnostic (au sens strict le dépistage) de cancer du col de l’utérus.

Lire aussi: Inde : du vinaigre pour dépister le cancer du col de l'utérus

Lire la suite : complications cancer du col de l'utérus

>> autres informations sur le cancer du col de l'utérus :

Inscrivez-vous à notre newsletter !
Avez-vous remarqué des erreurs sur la page ?

Contactez-nous pour améliorer la qualité du site !
 

Rédaction de cette page - Assurance qualité sur www.creapharma.ch
Tâche effectuée Personne responsable Date de la dernière mise à jour
Ecriture du texte + mise à jour: Xavier Gruffat, Pharmacien
Van Nguyen, Pharmacienne
16 mars 2014
Révision médicale de la page XG 14 août 2009
Mise en page (design, photos, animations,...) XG 4 juin 2013
Crédits photo Fotolia®, Creapharma.ch®, kmiragaya - Fotolia.com 2013
Correction de la syntaxe, de l'orthographe et de la grammaire Christine Gruffat, Enseignante de français, Xavier Gruffat, Pharmacien

4 juin 2013 (XG)

- (CG)

Marketing (SEO : Google) XG 4 juin 2013

Copyright © 2014, Creapharma.ch

Contact    Mises à jour   Décharge juridique   Rédaction   Publicité   - Site réalisé par Pharmanetis Sàrl