Page d'accueil de creapharma.ch Sommaire des maladies et maux Plantes médicinales - Phytothérapie Médicaments sommaire Remèdes de grand-mère Alimentation - Nutrition News de Creapharma.ch

> > traitements

 Traitements cancer de la prostate - Médicaments cancer de la prostate

Cancer de la prostate
> Définition
> Causes
> Symptômes
> Complications
> Médicaments
> Bons conseils
> Actualités
> Forum
 

Tout d'abord relevons que le traitement d'un cancer de la prostate est l'affaire exclusive d'un médecin (en particulier un urologue ou cancérologue). Cette page peut simplement vous donner quelques indications mais suivez toujours les conseils de votre médecin.

Relevons aussi qu'il n'existe pas toujours de consensus entre les médecins pour le traitement du cancer de la prostate, il est toujours difficile pour ces professionnels de savoir qui de la chirurgie ou de la radiothérapie est le traitement le plus efficace. C'est là qu'on comprend que la médecine n'est pas seulement une science mais aussi parfois un "art" et où le talent du médecin rentre en ligne de compte, en fonction de la spécificité du patient, des avancées scientifiques, etc.


Le traitement du cancer de la prostate dépend du stade du développement de la maladie, en particulier si le cancer est localisé seulement à la prostate ou à d'autres organes.

Voici différents traitements pour soigner un cancer de la prostate, attention parfois les traitements peuvent être combinés entre eux pour avoir une meilleure efficacité:

Chirurgie
- Une opération chirurgicale comme la prostatectomie, on retire la prostate (attention dans tous les cas l'homme deviendra stérile). La prostatectomie est une ablation chirurgicale de la prostate, des vésicules séminales et des ampoules déférentielles. Il semble que cette technique soit utilisée dans des cas avancés de cancer de la prostate mais pas lorsque le cancer est généralisé à d'autres organes (lire ci-dessous). Par le passé (années 1900 par exemple) cette méthode était une des seules efficaces, lorsque les autres thérapies n'existaient pas encore. Les principales complications de la prostatectomie sont l'incontinence urinaire et les troubles érectiles.
Remarque très intéressante sur la prostatectomie en Angleterre
Selon le livre "Understanding Prostate Disorders" de la société "The British Medical Association" écrit par le Professeur David Kirk.
Ce dernier mentionne dans l'édition de l'année 2007 que la prostatectomie en Angleterre est effectuée actuellement surtout chez des hommes jeunes pour lesquels on a des raisons de penser que le cancer va se développer rapidement et dont l'espérance de vie est de plus de 10 ans (on évitera d'effectuer une prostatectomie chez un patient de 85 ans).

De plus une raison pour laquelle une prostatectomie n'est pas proposée au patient réside dans le fait que le cancer peut déjà se trouver dans un stade généralisé (métastases) avec des tumeurs dans d'autres organes, enlever la prostate (prostatectomie) ne résoudra donc pas le problème.

Il est également possible d'enlever la prostate par une laparoscopie (une méthode de chirurgie moins invasive), il semble qu'il existe une certaine polémique avec cette méthode, le Professeur Kirk (lire ci-dessus) mentionne dans son livre que la laparoscopie est chère et parfois pas aussi efficace qu'une technique classique, ou du moins ce n'est pas encore prouvé que les deux méthodes soient identiques.

- Une autre méthode chirurgicale consiste en une opération des testicules, notamment pour éviter que les testicules produisent la testostérone. Parfois on doit enlever complément les testicules (on parle d'orchidectomie).

Radiothérapie
- Radiothérapie externe, il s'agit d'une technique très utilisée. Notamment lors d'un cancer généralisé (métastases dans différents organes). Le problème de la radiothérapie est le manque de spécificité, en effet des organes proches comme la vessie ou le rectum peuvent également être irradiés et parfois engendrer des dégradations irréversibles avec de nombreux effets secondaires.

- C'est pourquoi on utilise aussi la radiothérapie interne ou "radiothérapie plus ciblée" qui se nomme dans ce cas brachythérapie. Le médecin introduit avec une aiguille dans la prostate le produit radioactif. Chaque molécule radioactive irradie à l'intérieur de la prostate et provoque moins d'effets secondaires vers les autres organes environnants. Cela dit il s'agit d'une technique quand même assez complexe, il faut placer beaucoup de molécules radioactives et au bon moment, car l'irradiation est faible pour limiter les effets secondaires. En général cette technique est proposée lorsque le cancer est peu développé et limité à l'intérieur de la prostate.

Hormones - médicaments
- Traitement hormonal (médicaments): des hormones féminines (diethylstilbestrol) [les hormones féminines sont actuellement très peu utilisées de nos jours], anti-androgènes (flutamide comme Drogenil, acétate de ciprotérone, bicalutamide comme Casodex, nilutamide, etc), des médicaments qui bloquent l'action des anti-androgènes (cétoconazol, aminoglutémide) et des médicaments qui inhibent la libération hormonale de la gonadotrophine sont utilisés dans des thérapies hormonales pour soigner ou compléter le traitement du cancer de la prostate. On utilise également des LHRH (hormones analogues à l'hormone lutéinisante) comme le goserelin (Zoladex), la leuproreline (Prostap SR) ou le triptorelin (Decapeptyl SR). Il s'agit d'injections qui stoppent la production de testostérone (idem à une opération des testicules, lire ci-dessus).

En général cette thérapie est proposée dans des phases peu avancées du cancer de la prostate (sorte de prévention), le but est de réduire la taille de la prostate ou dans des phases (très) avancées (complète l'action d'autres traitements par exemple).

On observe en général beaucoup d'effets secondaires, notamment d'ordre sexuel (impuissance).

Ultrasons
Une méthode encore assez peu utilisée consiste à utiliser des ultrasons à haute fréquence, ces rayons focalisés sur la zone cancéreuse vont "brûler" par forte chaleur la tumeur et la détruire grâce à une sonde introduite dans l'anus. Cette méthode peut soit cibler les cellules cancéreuses ou la prostate entière.
Selon certaines sources médicales, en cas d'ultrasons ciblés sur les cellules cancéreuses, les effets secondaires comme les troubles sexuels mais aussi l'incontinence urinaire seraient inférieurs aux autres méthodes thérapeutiques classiques (chirurgie et radiothérapie), dans plusieurs pays cette technique se trouve encore à un stade expérimental.

Autres techniques
D'autres techniques sont parfois proposées, souvent en mode expérimental, comme par exemple la cryothérapie (destruction des cellules par le froid) ou encore la photothérapie dynamique par laser (VTP en anglais).

Chances de guérison du cancer de la prostate
Finalement relevons comme on l'a vu sous complications, tant qu'il n'y pas encore de métastases et que la tumeur est limitée à la prostate, les chances de guérison sont bonnes.

Lire la suite: phytothérapie cancer de la prostate

>> autres thèmes sur le cancer de la prostate :

Inscrivez-vous à notre newsletter !
Avez-vous remarqué des erreurs sur la page ?

Contactez-nous pour améliorer la qualité du site !

Rédaction de cette page - Assurance qualité sur www.creapharma.ch
Tâche effectuée Personne responsable Date de la dernière mise à jour
Ecriture du texte + mise à jour Xavier Gruffat, Pharmacien
Matheus de Sa, Pharmacien
6 mai 2013
Révision médicale de la page XG 6 mai 2013
Mise en page (design, photos, animations,...) XG 6 mai 2013
Crédits photo Fotolia®, Creapharma.ch® 2008 - 2009
Correction de la syntaxe, de l'orthographe et de la grammaire XG, Christine Gruffat

6 mai 2013 (XG)

25 mai 2009 (CG)

Marketing (SEO : Google) XG 6 mai 2013

Copyright © 2013, Creapharma.ch

 

 

 

 

 

 

Contact    Mises à jour   Décharge juridique   Rédaction   Publicité   - Site réalisé par Pharmanetis Sàrl