Boissons énergisantes : 2 morts qui inquiètent les autorités

Boissons énergisantes : 2 morts qui inquiètent les autoritésLes spécialistes avaient peut-être raison de mettre en garde contre les risques cachés des boissons énergisantes. Celles-ci ne paraissent plus aussi dénuées de danger que l’affirmaient leurs partisans au moment de leur lancement… Ainsi l’ANSES s’inquiète-t-elle des effets indésirables liés à leur consommation. Elle fait état aujourd’hui, de « plusieurs cas rapportés notamment (lorsqu’elles sont consommées) en association avec de l’alcool ». Le cocktail alcool/boissons énergisantes serait même incriminé dans deux décès !

La mise en garde diffusée ce soir par l’ANSES n’est pas une première. L’agence nationale de Sécurité sanitaire, alimentation, environnement, travail (ANSES) a déjà par le passé, « attiré l’attention sur le fait que certains modes de consommation courants de ces boissons (activité sportive, consommation en mélange avec de l’alcool) pourraient être associés à des risques cardio-vasculaires lors d’exercices physiques intenses. Et de perception amoindrie des effets liés à l’alcool ».

Elle fait toutefois référence à des travaux en cours, selon lesquels « la consommation de ces produits en lien avec une activité sportive est en augmentation. Et que 27 % des consommateurs de moins de 35 ans associent, au moins de temps en temps, ces produits à de l’alcool ».

Par ailleurs, dans le cadre de son dispositif de nutrivigilance, « l’Agence a récemment reçu plusieurs signalements d’effets indésirables suspectés d’être liés à la consommation de boissons énergisantes, dont deux cas mortels ». C’est pourquoi elle invite « les particuliers qui, suite à la consommation de ces boissons, auraient ressenti des effets indésirables à se rapprocher de professionnels de santé pour que ceux-ci transmettent à l’ANSES ».

Elle insiste également sur le fait que :

– ces boissons sont réservées à l’adulte et déconseillées aux femmes enceintes ;

– elles doivent être consommées avec modération ;

– contrairement aux boissons énergétiques, la consommation de boissons énergisantes n’est pas adaptée à la pratique d’une activité physique intense.

Rappelons enfin que l’appellation « boisson énergisante » n’est pas encadré réglementairement. Elle recouvre des boissons supposées « mobiliser l’énergie » en stimulant le système nerveux. En fait, celles-ci contiennent généralement des ingrédients auxquelles sont prêtées des propriétés « stimulantes » tels que la taurine, la caféine, le guarana, le ginseng ou des vitamines

Source : ANSES, 6 juin 2012

© 1996-2012 Destination Santé SAS – Tous droits réservés. Aucune des informations contenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable de Destination Santé. Tout contrevenant s’expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de la Propriété intellectuelle: jusqu’à deux ans d’emprisonnement et 150 000 euros d’amende.

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 13.11.2015

Thèmes