Page d'accueil de creapharma.ch Sommaire des maladies et maux Plantes médicinales - Phytothérapie Médicaments sommaire Remèdes de grand-mère Alimentation - Nutrition News de Creapharma.ch

 

 

> > symptômes - diagnostic SEP

Sclérose en plaques
> Définition
> Causes
> Symptômes & Diagnostic
> Complications
> Traitements
> Alternative
> Bons conseils
> News
 

 Symptômes sclérose en plaques

Symptômes sclérose en plaquesLes symptômes de la SEP résultent de la destruction de la myéline et de l’apparition des plaques (sclérose). Comme vu dans la partie définition de la sclérose en plaques,  la myéline recouvre les fibres nerveuses. Ce système permet une protection des nerfs, mais de plus améliore la transmission nerveuse.

Une fois la myéline détruite, la transmission nerveuse est amoindrie, provoquant des troubles:

  • sensitifs ( fourmillements, picotements). Ce sont les premiers signes de la maladie
  • moteurs (spasmes, paralysie transitoire d’un membre, bras, jambe)
  • visuels (baisse brutale de l’accuité visuelle, vision floue)
  • urinaires (contrôle des urines à incontinence)
  • de l’équilibre et de la coordination

Symptômes sclérose en plaquesRemarque importante: l'intensité des symptômes de la sclérose en plaques peuvent varier d'une personne à l'autre. Certains auront des symptômes plus légers (engourdissement d'une jambe) et d'autres plus graves (troubles de la vision).

Relevons aussi que la sclérose en plaques serait plus active au printemps et en été. Durant cette période, les nouvelles lésions cérébrales résultant de cette maladie se produisent deux à trois fois plus fréquemment que le reste de l'année, selon une étude américaine parue en août 2010.

Les 3 formes de la sclérose en plaques
On distingue 3 formes de sclérose en plaques, la plus courante est la sclérose en plaques à forme récurrente-rémittente, c'est-à-dire que la maladie se manifeste par poussées puis par de longues phases de rémission, cette phase peut durer jusqu'à 25 ans.  Ensuite, la forme récurrente-rémittente se transforme en une forme progressive secondaire. Dans cette phase secondaire, il n'y a plus de phases de rémission.

Une autre forme de SEP est la sclérose en plaques progressive primaire qui est directement comme son nom l'indique progressive, c'est-à-dire sans phase de rémission. Cette forme concerne 10 à 15% des patients et se développe souvent à partir de 40 ans.

Remarques sur la SEP
- Dans certains cas (moins de 15% des cas), la phase de rémission peut être très longue voire même définitive.

- Pendant la grossesse, les femmes observent moins de poussées de SEP. Des raisons hormonales (concentration plus élevée d'estriol pendant la grossesse) seraient à l'origine de ces différences. C'est pourquoi des chercheurs américains ont administré de l'estriol chez des femmes souffrant de SEP et ont observé 47% en moins de poussées de la maladie que celles qui recevaient un placebo ou de l'acétate de glatiramère.

 Diagnostic sclérose en plaques - Comment diagnostiquer la sclérose en plaques ?


Il faut savoir que le diagnostic de la sclérose en plaques n'est pas toujours simple et que la maladie doit être réévaluée dans le temps pour éviter un faux diagnostic (en effet il peut y avoir un risque de confondre la sclérose en plaques avec d'autres maladies).

Différentes méthodes permettent le diagnostic de la sclérose en plaques :

  1. l’observation des signes cliniques
  2. l’IRM
  3. l’examen du LCR (Liquide Céphalo Rachidien) par ponction lombaire

1. L’observation des signes cliniques

Le diagnostic de la SEP repose essentiellement sur l’observation des signes en premier lieu. En effet, les symptômes apparaissent très brusquement et à plusieurs endroits (atteinte multifocale). Cela est dû à la destruction de la myéline et au dépôt de plaques (sclérose) et donc à la diminution de la transmission nerveuse.

2. L’IRM

Ensuite, on confirmera le diagnostic par des IRM (Imagerie par Résonnance Magnétique). Cette méthode permet de mettre en évidence les plaques démyélinisées sur les fibres nerveuses.

3. L’examen du LCR par ponction lombaire

La ponction lombaire permet de recueillir le Liquide Céphalo Rachidien (LCR). L’examen de ce dernier peut mettre en évidence la présence de globules blancs et une élévation du pourcentage des anticoprs. Tous ces éléments font partie du système immunitaire du corps humain. Comme vu dans les parties définition de la sclérose en plaques et causes de la sclérose en plaque, la maladie peut apparaître suite à une déficience du système immun. Ce dernier s’attaquant aux tissus du corps humain, le considérant comme étranger.

Lire la suite: complications sclérose en plaques

>> autres rubriques sur la sclérose en plaques:

 
Rédaction de cette page - Assurance qualité sur www.creapharma.ch
Tâche effectuée Personne responsable Date de la dernière mise à jour
Ecriture du texte et mise à jour : Van Nguyen, Pharmacienne
Xavier Gruffat, Pharmacien
ATS (agence suisse de média)
28 décembre 2014

Copyright © 2014, Creapharma.ch

Contact    Mises à jour   Décharge juridique   Rédaction   Publicité   - Site réalisé par Pharmanetis Sàrl