Codoliprane





Publicité

codoliprane posologieJe prends environ 3 à 4 boites de codoliprane par jour !!! Enorme je sais. J’ai de plus en plus l’impression que j’ai “moins d’air” et que mon coeur bat assez vite dès que je me déplace assez vivement. En plus je fume. Cela fait plusieurs années que ça dure : environ 3 ou 4 ans. Avant, je prenais de l’efferalgan codéiné à haute dose aussi.

Quels sont les risques graves que j’encoure en poursuivant ce “régime”. Si vous pouviez détailler un peu ce serait bien. Je pèse 40 kilos. Merci

Question posée par Claudie

Le codoliprane, tout comme l’efferalgan codéiné contiennent les mêmes principes actifs, à savoir la codéine et du paracétamol. Ainsi, en prenant ces médicaments, surtout à doses élevées, vous additionnez les effets secondaires des deux principes actifs.

En ce qui concerne le paracétamol en tout premier lieu, on ne devrait pas prendre plus de 4 grammes de paracétamol par 24 heures. Il est même recommandé de ne pas prendre plus de 3 grammes par jour, car le paracétamol est fortement nocif pour le foie. En général, ces préparations composées contiennent 500mg de paracétamol par comprimé et une boîte contient en général 20 à 40 comprimés. Ainsi, en prenant 3 à 4 boîtes de 20 comprimés, vous prenez au minimum 30 grammes de paracétamol par jour ! Avez-vous déjà fait contrôler l’état de votre foie ?

En ce qui concerne la codéine, de nombreux effets secondaires sont connus, comme la constipation, la dépression respiratoire (d’où votre sentiment de difficulté à respirer), ainsi que de la bradycardie (effet sur le rythme cardiaque).

Ce sont là quelques effets secondaires relatifs à ce médicament.

Le plus important, je dirais, est la dépendance que vous avez développée en prenant ces médicaments. Il est donc évident que vous n’arrêterez pas cela d’un coup, mais qu’il vous faudra, à l’aide de professionnels de la santé (votre médecin et votre pharmacien), arrêter progressivement ce médicament, afin de ne pas souffrir des symptômes du sevrage.

Réponse de Van, Pharmacienne pour Creapharma.fr

Dose codolipraneJe suis en sevrage de codéine depuis avril 2014. Je prenais 30 comprimés par jour. Aujourd’hui : 4 cp/j. Le sevrage se passait bien, alors j’ai arrêté la prise des derniers comprimés à zéro depuis quelques jours. Je ne quitte plus mon lit, impossible de me décider à réaliser une occupation. Je pleure beaucoup. Et je ne comprends pas cette difficulté alors que j’arrivais à la fin du sevrage. Pouvez-vous m’aider. Je veux arrêter cette saloperie.

Question posée par Sylvie

Tout d’abord, je vous félicite pour votre choix de faire un sevrage pour la codéine. Votre corps et votre mental vous diront merci, même si cela est très pénible pour l’instant. Pour tout sevrage, il est vraiment nécessaire de procéder par étape pour que le corps ne ressente pas l’effet de manque. La fin est tout particulièrement délicate. La diminution des doses devrait se faire encore plus progressivement pour arriver à ne prendre aucun comprimé. Cela peut s’étaler sur plusieurs semaines.

Dans votre cas, je vois que vous êtes arrivée à la fin. J’espère que vous avez pu procéder par étapes, sinon, cela explique en effet votre état, vu que vous étiez dépendante physiquement et mentalement à la codéine. Cela devrait se poursuivre jusqu’à ce que l’effet de manque disparaisse complètement. Cela peut prendre quelque temps avant que vous vous sentiez bien à nouveau.

Si vous pouvez vous faire aider moralement et physiquement par votre famille ou vos amis, ce serait bien. Il faudrait calmer les différents symptômes comme une éventuelle angoisse en prenant des remèdes à base de plantes ou de l’homéopathie. Bien sûr, les effets ne vous calmeront pas comme l’aurait fait la codéine, mais cela pourrait représenter une aide intéressante lors de sevrage justement.

Réponse de Van, Pharmacienne pour Creapharma

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 12.08.2015