Publicité

Ο Qu’est-ce que le variant Omicron ?

Le variant Omicron a été détecté pour la première fois en novembre 2021 au Botswana et en Afrique du Sud (lire davantage ci-dessous). Pour résumer, le 18 décembre 2021 l’OMS tout indique que le variant Omicron semble se diffuser plus rapidement et rendre les vaccins moins efficaces. Le SARS-CoV-2 est le virus à l’origine de la Covid-19. SARS-CoV-2 est le nom du virus, mais il existe différents variants dits problématiques qui ont des noms différents. Dans ce cas on parle de variant Omicron (dit de lignée : B.1.1.529). Il a été identifié pour la première fois en Afrique du Sud le 9 novembre 20211. Selon un co-découvreur de ce variant, Wolfgang Preiser de l’université de Stellenbosch en Afrique du Sud, les précurseurs d’Omicron devraient exister depuis très longtemps (peut-être 2020 déjà)2. Le variant a environ 97% de séquences génétiques identiques au variant d’origine (souche dite de Wuhan)3. Variant préoccupant L’OMS a attribué le nom de la lettre grecque Omicron le vendredi 26 novembre 2021. Il s’agit d’un “variant préoccupant” (en anglais : “variant of concern”). Le lundi 29 novembre 2021, l’OMS a estimé que ce variant présente “un risque très élevé” au niveau mondial. Omicron est seulement le cinquième «variant préoccupant» dans la classification de l’OMS (les 4 autres sont : Alpha, Beta, Gamma et Delta), d’autres variants ayant reçu une lettre grecque n’ont pas reçu la classification de “variant préoccupant”. Comme tous les virus, le SARS-CoV-2 mute : quand il se réplique dans l’organisme humain, des erreurs se produisent. La plupart de ces mutations sont sans conséquence mais certaines peuvent lui donner un avantage pour sa survie. Nombre de mutations Le variant Omicron a un nombre très élevé de mutations (plus de 50), notamment sur la protéine  de pointe (Spike protein en anglais). En effet, plus de 30  mutations ont été trouvées sur  la protéine de pointe. Cette dernière est la structure que le virus utilise pour pénétrer dans les cellules qu’il attaque. Autrement dit, le virus se fixe aux cellules humaines grâce aux protéines de pointe. Selon Boris Johnson, ces nombreuses mutations n’ont pas été observées sur d’autres variants identifiés dans le passé.

Notes de bas de page et références :

  1. Classification of Omicron (B.1.1.529): SARS-CoV-2 Variant of Concern, 26 novembre 2021
  2. Agence de presse suisse Keystone-ATS, avec notre partenaire Pharmapro.ch qui est client de l’agence. Le 4 décembre 2021
  3. The Economist, version papier du 4 décembre 2021
Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 27.12.2021
Publicité