Publicité

🏥 Est-ce que le variant Delta est plus dangereux que d’autres variants ?

Oui, chez les adultes (mais pas chez les enfants par rapport au risque de décès, lire ci-dessous).
– Selon des donnĂ©es Ă©cossaises datant du 26 juin 2021, l’infection par le virus Delta entraĂ®ne une hospitalisation environ deux fois plus frĂ©quente que l’infection par le virus Alpha (variant anglais)1.
– Au Canada, des donnĂ©es indiquent une augmentation du risque d’hospitalisation de 108% par rapport Ă  la maladie due aux souches circulant en 2020.
– Au Royaume-Uni, une Ă©tude publiĂ©e le 28 aoĂ»t 2021 dans le journal The Lancet Infectious Diseases a montrĂ© que les personnes infectĂ©es par le variant Delta avaient deux fois plus de risque d’ĂŞtre hospitalisĂ©es pour Covid-19 que celles contaminĂ©es par le variant Alpha.
Mentionnons (lire aussi les questions ci-dessous) que la vaccination permet une protection très élevée contre les formes graves et les risques de décès.

Chez les enfants (plus d’hospitalisation, mais pas plus de dĂ©cès) – avec Keystone-ATS (en lien avec notre site partenaire Pharmapro.ch)
Le variant Delta ne provoque pas de cas plus graves du Covid-19 chez les enfants et adolescents par rapport aux autres variants. Les autoritĂ©s sanitaires amĂ©ricaines ont tirĂ© ce constat le 3 septembre 2021. Les Centres de prĂ©vention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence fĂ©dĂ©rale de santĂ© publique dans le pays, ont Ă©tudiĂ© les donnĂ©es de patients hospitalisĂ©s pour Covid-19 Ă  travers 99 comtĂ©s dans 14 Etats, couvrant environ 10% de la population amĂ©ricaine. L’agence a notamment comparĂ© la pĂ©riode allant de dĂ©but mars Ă  mi-juin avec celle allant de mi-juin Ă  fin juillet, lorsque le variant Delta est devenu dominant aux Etats-Unis. Entre ces deux pĂ©riodes, le taux d’hospitalisation chez les enfants et adolescents de 0 Ă  17 ans a effectivement Ă©tĂ© multipliĂ© par cinq. Mais “la proportion d’enfants et adolescents hospitalisĂ©s pour maladie grave”, avec par exemple une admission en soins intensifs, “Ă©tait similaire avant et pendant la pĂ©riode durant laquelle Delta Ă©tait dominant”.
Ces travaux montrent par ailleurs que les vaccins protègent bien toujours les adolescents contre Delta: les taux d’hospitalisations Ă©taient environ dix fois plus Ă©levĂ©s pour les adolescents non-vaccinĂ©s que pour ceux vaccinĂ©s durant la pĂ©riode de prĂ©dominance de Delta.

Notes de bas de page et références :

  1. Keystone-ATS (agence de presse suisse), 11 août 2021
Inscrivez-vous Ă  notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 23.09.2021

Publicité