Génériques





Publicité

Question sur les génériques

” Je souhaiterais savoir si le fait de changer de laboratoire (j’ai commencé avec Mylan) peut avoir des effets négatifs sur l’organisme. Depuis que j’ai changé pour Teva, je recommence mes malaises et vertiges. Est-ce que ça pourrait être lié ? “
Vous posez-là une question essentielle quant à la composition des médicaments et sa conséquence sur leurs effets.

médicaments génériquesUn médicament est composé d’un principe actif et des excipients. Le principe actif peut être sous la forme d’un sel (dans votre cas, le dichlorhydrate de Betahistine). C’est précisément le principe actif qui aura un effet thérapeutique. Ainsi, on le retrouvera dans le médicament original et tous ses génériques (copies).

Ensuite, les excipients sont des substances ajoutées au principe actif pour différentes raisons :

– Pour cacher/améliorer un goût parfois désagréable, souvent de l’amertume.

– Pour améliorer l’efficacité du principe actif, en accélérant son action et libérer rapidement le patient de ses maux.

– Il peut être utile de ralentir l’action de la substance active, afin que l’effet dure plus longtemps et éviter par exemple de prendre plusieurs comprimés par jour.

– etc.

Les excipients ne sont pas toujours les mêmes suivant le laboratoire homéopathique. Et c’est précisément le choix de ces excipients qui peuvent, comme expliqué plus haut, modifier l’effet d’un médicament. Il est donc tout à fait possible que les comprimés de Betahistine de la firme Teva ne vous conviennent pas. Il sera ainsi nécessaire de demander à votre pharmacien de vous procurer les comprimés de Betahistine de l’entreprise Mylan.

On m’a prescrit du Axert (pour migraines) et lors du paiement, je leur ai dit que c’était assez dispendieux. Elle m’a seulement expliqué la posologie sans me parler du générique. En arrivant à la maison, j’ai décidé de téléphoner à la pharmacie pour vérifier avec eux s’il n’y avait pas un médicament similaire étant moins dispendieux et c’est à ce moment qu’on m’a parlé du générique mais qu’ils ne l’avaient pas en stock et qu’ils m’avaient informé de la situation (ce qui n’est pas le cas). En examinant mon ordonnance, je me rends compte que sur l’emballage il est inscrit expiration : avril 2015 mais sur l’étiquette apposée il est inscrit servi : janv. 2015 et jeter : janv. 2016? Comment peut-on jeter un médicament en 2016 si la date d’expiration est 2015?
réponse pharmacien génériquesVous posez là une question importante en termes de fonctionnement général d’une entreprise, ici une pharmacie, au niveau du stockage du médicament, ainsi que du service à la clientèle.
Je ne peux malheureusement pas savoir ce que la pharmacienne vous a dit en vous délivrant le médicament. En général, le générique est moins cher que le médicament original, sinon, cela n’aurait aucun sens. Sauf pour quelques cas où la firme commercialisant le médicament original préfère perdre en marge, mais garder des parts de marché.

Le Canada est un des pays précurseurs de la mise en place des génériques. En plus, cela a été rapidement légiféré. La caisse étatique ne remboursant que le prix du générique, favorisant une baisse des coûts de la santé. Je m’étonne donc que la pharmacienne ne vous ait pas parlé du générique, d’autant plus que vous vous êtes plainte du prix.

En ce qui concerne la date d’expiration, ce doit être un étiquetage standard, mettant la date d’expiration à une année après la date de délivrance, ne tenant pas compte de la date réelle d’expiration. Le médicament étant encore valable, vous pouvez donc le prendre sans souci. En effet, la date d’expiration avril 2015 et au Canada, les comprimés sont comptés et éviter le gaspillage.

Réponse de Van, Pharmacienne pour Creapharma.fr

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 17.08.2015