Publicité

Agopton®, Gélules

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que AGOPTON et quand doit-il être utilisé ?

Agopton est un médicament qui atténue l’acidité gastrique.

Chez les adultes, il est utilisé

– pour le traitement d’ulcères duodénaux et gastriques,

– dans le traitement et la prévention d’ulcères duodénaux et gastriques induits par la prise de certains antidouleurs et anti-inflammatoires (appelés anti-inflammatoires non stéroïdiens, AINS),

– en combinaison avec deux antibiotiques appropriés (dont l’un doit contenir la clarithromycine comme principe actif), pour l’éradication d’Helicobacter pylori, un germe qui joue souvent un rôle important dans l’apparition d’ulcères gastriques et duodénaux,

– dans le traitement de maladie de reflux,

– dans le traitement de longue durée et la prévention de lésions de l’œsophage dues aux acides,

– dans le traitement d’inflammations et/ou d’ulcères de la partie inférieure de l’œsophage,

– en cas de syndrome de Zollinger et Ellison,

– pour le traitement de courte durée de symptômes liés à des troubles épigastriques, tels que renvois acides, brûlures d’estomac ou douleurs épigastriques.

Chez les enfants dès 12 mois, Agopton est utilisé dans le traitement des inflammations de l’œsophage (appelée oesophagite de reflux).

Agotpon ne doit être administré que selon prescription du médecin.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

L’Agopton ne peut être pris que s’il est prescrit par un médecin.

Quand AGOPTON ne doit-il pas être pris ?

Si vous présentez une hypersensibilité (allergie) au lansoprazole ou à tout autre composant de la capsule.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de AGOPTON ?

Si vous souffrez d’une diminution de la fonction hépatique, informez-en votre médecin qui adaptera la posologie en conséquence.

En cas de survenue de diarrhées, d’éruptions cutanées, en particulier dans les zones exposées au soleil ou aux douleurs articulaires pendant le traitement par Agopton, contactez immédiatement votre médecin.

L’efficacité d’Agopton peut être influencée par d’autres médicaments. Inversement l’action d’Agopton peut influencer l’efficacité des autres médicaments. Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous utilisez des médicaments contre l’asthme bronchique ou contre l’asthme chronique, des médicaments diluant le sang (anticoagulants), des produits agissant sur le cœur, du sucralfate dans le traitement des ulcères gastriques, des médicaments pour le traitement d’une infection par le VIH ou d’autre nature, ou utilisé en prévention d’un rejet de greffe (tacrolimus), pour le traitement de troubles dépressifs ou psychiatriques, le méthotrexate pour traiter certains types de cancer ou vous devez prendre par voie orale ou par voie externe des médicaments destinés à combattre une infection fongique.

Si vous prenez Agopton pendant plus de 3 mois, il se peut que le taux de magnésium dans votre sang diminue. Un taux de magnésium en baisse se traduit par les effets suivants: fatigue, tensions musculaires incontrôlées, confusion, crampes, vertiges et augmentation de la fréquence cardiaque. Si l’un de ces effets secondaires apparaît, veuillez consulter sans tarder votre médecin. Un faible taux de magnésium peut aussi entraîner une diminution des taux de potassium et de calcium dans le sang. Votre médecin peut prescrire des analyses sanguines régulières pour surveiller votre taux de magnésium.

La prise d’inhibiteurs de la pompe à protons comme Agopton, en particulier pendant plus d’un an, peut légèrement augmenter le risque de fractures de la hanche, du poignet ou de la colonne vertébrale. Demandez conseil à votre médecin si vous souffrez d’ostéoporose ou prenez des corticostéroïdes (ces médicaments peuvent accroître le risque d’ostéoporose).

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous devez effectuer des analyses de sang spécifiques (chromogranine A).

Informez votre médecin si vous avez déjà eu des réactions cutanées à la suite d’un traitement avec un médicament similaire à Agopton qui réduit également l’acide gastrique.

Agopton contient du saccharose (sucre de table). Signalez à votre médecin toute intolérance au sucre (tous types confondus), afin qu’il puisse déterminer si vous pouvez être traité par Agopton.

Ce médicament peut affecter les réactions, l’aptitude à conduire et la capacité à utiliser des outils ou des machines.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie

– vous êtes allergique

– vous prenez déjà d’autres médicaments ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage externe (même en automédication !).

AGOPTON peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Veuillez absolument informer votre médecin si vous êtes enceinte, si vous prévoyez une grossesse ou si vous soupçonnez que vous êtes enceinte. Il ou elle décidera alors si vous pouvez prendre Agopton pendant la grossesse ou non.

Si vous allaitez, parlez-en à votre médecin. Il ou elle décidera si vous pouvez prendre Agopton pendant l’allaitement.

Comment utiliser AGOPTON ?

Le médecin fixera le dosage. Les gélules doivent être avalées sans les croquer, avec un peu de liquide, au moins 30 minutes avant le petit déjeuner. Si vous avez des difficultés à déglutir les gélules, votre médecin peut vous conseiller dans d’autres possibilités de la prise des gélules.

Les recommandations suivantes sont valables:

Posologie chez l’adulte:

Ulcère du duodénum:

2 gélules Agopton 15 ou 1 gélule Agopton 30 une fois par jour, pendant 2 à 4 semaines.

Ulcères de l’estomac ou de l’œsophage:

2 gélules Agopton 15 ou 1 gélule Agopton 30 une fois par jour pendant 4 à 8 semaines.

Traitement de l’ulcère gastrique et de l’ulcère duodénal induits par la prise d’AINS:

1 gélule Agopton 30 une fois par jour pendant 4 à 8 semaines.

Prévention de l’ulcère gastrique et de l’ulcère duodénal induits par la prise d’AINS:

1 gélule Agopton 15 une fois par jour.

Eradication d’Helicobacter pylori:

1 gélule Agopton 30 2x par jour avec 2 antibiotiques que votre médecin vous a prescrits, pendant 7 jours.

Maladie de reflux:

1 gélule Agopton 15 une fois par jour pendant 4 semaines. Si les troubles persistent au-delà de 4 semaines, votre médecin recherchera les causes précises de vos troubles. Après disparition complète des symptômes, vous pourrez prendre si besoin 1 gélule Agopton 15 une fois par jour, en cas de troubles récurrentes.

Traitement de longue durée et prévention de lésions de l’œsophage liées aux acides:

1 – 2 gélules Agopton 15 ou 1 gélule Agopton 30 par jour.

Syndrome de Zollinger et Ellison:

Le dosage initial de 2 gélules Agopton 30 par jour est recommandé. Si nécessaire, la dose peut être augmentée jusqu’à 6 gélules Agopton 30. Répartir la dose journalière sur 2 prises séparées lorsque la posologie dépasse 120 mg par jour.

Traitement de courte durée de symptômes liés à des troubles épigastriques:

1 gélule Agopton 15 une fois par jour, pendant 2 semaines. Si les douleurs persistent au-delà de 2 semaines, votre médecin recherchera les causes précises de vos troubles.

Posologie chez les enfants et adolescents

Enfants âgés de 1 à 11 ans:

Inflammations de l’œsophage:

Patients avec un poids corporel ≤30 kg: 1 gélule Agopton 15 par jour pendant 12 semaines au maximum.

Patients avec un poids corporel > 30 kg: 1 gélule Agopton 30 par jour pendant 12 semaines au maximum.

Adolescents âgés de 12 à 17 ans:

Inflammations de l’œsophage:

La dose recommandée est de 1 gélule Agopton 30 pour un maximum de 8 semaines.

Patients âgés ou présentant une insuffisance hépatique:

1 gélule Agopton 15 par jour. La dose de 30 mg de lansoprazole par jour ne doit pas être dépassée.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit ni la durée du traitement. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires AGOPTON peut-il provoquer ?

La prise d’Agopton peut provoquer les effets secondaires suivants:

Fréquents (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 100)

Maux de tête, étourdissements, nausées, diarrhées, maux d’estomac, constipation, vomissements, flatulences, sècheresse ou amertume de la bouche ou de la gorge, modifications des valeurs des paramètres hépatiques, urticaire, démangeaisons, éruptions cutanées, fatigue, tumeurs bénignes de la muqueuse de l’estomac.

Occasionnels (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 1000)

Modification de la numération globulaire, dépression, douleurs musculaires ou articulaires, rétention d’eau ou gonflements (œdème).

Rares (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 10 000)

Anémie, réactions d’hypersensibilité avec œdème de Quincke. Contactez immédiatement votre médecin si vous développez les symptômes d’un œdème de Quincke: gonflement du visage, de la langue ou du pharynx, difficultés à avaler, urticaire et difficultés à respirer.

En outre insomnies, tremblements, hallucinations, confusion, agitation, vertige, fourmillements, somnolence, troubles visuels, inflammation de la langue, infection fongique de l’œsophage, pancréatite, troubles gustatifs, inflammation du foie avec ou sans jaunisse, réactions cutanées telles qu’hémorragies bénignes, rougeurs, perte des cheveux, sensations de brûlure ou de picotement sous la peau, sensibilité à la lumière, inflammation des reins, gonflement des seins chez l’homme, fièvre, transpiration abondante, perte d’appétit, impotence.

Très rares (concerne moins d’un utilisateur sur 10 000)

Ddans des cas extrêmement rares, Agopton peut entraîner une chute très importante du nombre de globules blancs (agranulocytose) et altérer ainsi la résistance aux infections. Si vous souffrez d’une infection et si vous présentez des symptômes tels que de la fièvre ou une détérioration importante de votre état général, ou de la fièvre accompagnée de symptômes d’infection locale comme une amertume de la gorge/du pharynx/de la bouche ou des troubles urinaires, consultez immédiatement votre médecin afin qu’il détermine si vous développez ou non une agranulocytose.

Réactions d’hypersensibilité graves, y compris choc. Les symptômes d’une réaction d’hypersensibilité peuvent inclure de la fièvre, des éruptions cutanées, des gonflements et parfois une chute de la pression artérielle.

Variations des constantes biologiques (augmentation des lipides sanguins, diminution du taux de sodium, diminution de certains sels minéraux dans le sang), inflammation des intestins, inflammation de la muqueuse buccale, réactions cutanées graves telles que rougeurs, cloques, inflammation aiguë et desquamation, maladie auto-immune de la peau (lupus érythémateux cutané subaigu).

Fréquence inconnue (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

Baisse du taux de sodium dans le sang (hyponatrémie; symptômes fréquents: nausées et vomissements, maux de tête, somnolence et fatigue, désorientation, faiblesse ou crampes musculaires, irritabilité, crises convulsives, coma).

Consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien si vous avez des éruptions cutanées, surtout dans les régions exposées au soleil. Même si vous avez de graves réactions allergiques (gonflement de la langue ou de la gorge, difficulté à respirer et à avaler, palpitations), vous pouvez vouloir arrêter le traitement avec Agopton. N’oubliez pas de mentionner d’autres maux telles que les douleurs articulaires.

Veuillez contacter votre médecin ou votre pharmacien si un ou plusieurs de ces effets secondaires devaient se manifester.

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date de péremption figurant sur l’emballage.

Remarques concernant le stockage

Conserver à température ambiante (15 – 25°C). Conserver dans l’emballage original. Tenir hors de portée des enfants.

Remarques complémentairs

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels

Que contient AGOPTON ?

Principes actifs

1 gélule Agopton 15 contient 15 mg de lansoprazole.

1 gélule Agopton 30 contient 30 mg de lansoprazole.

Excipients

Ainsi que les excipients

Numéro d’autorisation

51’969 (Swissmedic).

Où obtenez-vous AGOPTON ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Agopton 15: emballages à 14, 28, 56 et 112 gélules.

Agopton 30: emballages à 14, 28 et 56 gélules.

Titulaire de l’autorisation

Takeda Pharma AG, 8152 Opfikon.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en avril 2021 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch
Remarques :
– L’équipe de Creapharma.ch a copié à la main le contenu de Swissmedicinfo le 09.07.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament, la date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe en gras juste ci-dessus.
– Comme information interne à Creapharma.ch, il s’agit de la 1ère mise à jour de cette page depuis le lancement début 2021 de cette rubrique.
– Swissmedicinfo informe via son site Internet les médicaments mis à jour (via rubrique “Textes modifiés”). Creapharma.ch s’engage dans un délai maximum de 30 jours à mettre à jour chaque page médicament provenant de Swissmedicinfo (rubrique Informations destinées aux patients). Cela signifie que pendant quelques jours cette page ne puisse pas être 100% mise à jour. Pour une information toujours mise à jour (actuelle), consultez directement le site Swissmedicinfo.

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 09.07.2021
Publicité