Publicité

Ducressa®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Ducressa et quand doit-il être utilisé ?

Selon prescription du médecin.

De quel type de médicament s’agit-il et comment il agit ?

Ducressa est un collyre en solution qui contient de la lévofloxacine et de la dexaméthasone.

La lévofloxacine est un antibiotique de la famille des fluoroquinolones (parfois appelées quinolones). Son action consiste à tuer certains types de bactéries qui peuvent provoquer des infections.

La dexaméthasone est un corticostéroïde qui a une action anti-inflammatoire (arrêt des symptômes tels que la douleur, la chaleur, le gonflement et les rougeurs).

À quoi sert votre médicament ?

Ducressa est utilisé pour prévenir et traiter l’inflammation et prévenir une éventuelle infection de l’œil après une chirurgie de la cataracte chez l’adulte.

Quand Ducressa ne doit-il pas être utilisé ?

N’utilisez jamais Ducressa :

-si vous êtes allergique à la lévofloxacine (ou à d’autres quinolones), à la dexaméthasone (ou à d’autres corticostéroïdes) ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament (mentionnés dans «Que contient Ducressa ?»).

-si vous souffrez d’une infection ophtalmique pour laquelle vous n’utilisez pas de médicament, y compris une infection virale (telle que les infections à Herpes simplex, la kératite ou la varicelle), une infection fongique et la tuberculose de l’œil.

Un écoulement visqueux de l’œil ou un œil rouge qui n’a pas été vu par un médecin peut être le signe d’une infection.

Quelles sont les précautions à observer lors de l’utilisation de Ducressa ?

Adressez-vous à votre médecin avant d’utiliser Ducressa.

– Si vous suivez un autre traitement antibiotique, notamment des antibiotiques oraux. Comme pour les autres anti-infectieux, une utilisation prolongée peut provoquer une résistance aux antibiotiques et entraîner une prolifération de micro-organismes pathogènes.

– Si vous souffrez d’hypertension oculaire ou si vous avez déjà souffert d’hypertension oculaire suite à la prise d’un corticostéroïde ophtalmique. Les symptômes pourraient réapparaître si vous utilisez Ducressa. Si vous souffrez d’hypertension oculaire, prévenez votre médecin.

– Si vous souffrez d’un glaucome.

– Si vous avez des troubles visuels ou une vision floue.

– Si vous utilisez des AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) oculaires, voir « Utilisation de Ducressa avec d’autres médicaments ».

– Si vous souffrez d’un trouble induisant un amincissement des tissus de l’œil, car des traitements corticostéroïdiens prolongés peuvent provoquer un amincissement supplémentaire et une éventuelle perforation.

– Si vous êtes diabétique.

Utilisation de Ducressa avec d’autres médicaments

Informez votre médecin ou pharmacien :

– si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance.

– si vous utilisez un autre type de collyre ou de pommade ophtalmique avant de commencer à utiliser Ducressa (voir « Comment utiliser Ducressa ? »).

– si vous utilisez des AINS oculaires (utilisés contre la douleur et l’inflammation de l’œil) tels que le kétorolac, le diclofénac, le bromfénac et le népafénac. L’utilisation simultanée de corticostéroïdes oculaires et d’AINS oculaires peut augmenter le risque de problèmes de cicatrisation de l’œil.

– si vous utilisez du ritonavir ou du cobicistat (utilisés dans le traitement du VIH), car cela peut augmenter la quantité de dexaméthasone dans votre sang.

– si vous utilisez du probénécide (pour traiter la goutte), de la cimétidine (pour traiter l’ulcère de l’estomac) ou de la cyclosporine (pour prévenir le rejet de greffe), car ils peuvent modifier l’absorption et le métabolisme de la lévofloxacine.

Enfants et adolescents

Ducressa n’est pas recommandé chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans en raison de l’absence de données concernant la tolérance et l’efficacité dans ce groupe d’âge.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Si votre vision se trouble temporairement après avoir utilisé ce médicament pendant une courte période, vous ne devez pas conduire ni utiliser de machines tant que votre vision ne s’est pas éclaircie.

Informations importantes en cas de port de lentilles de contact

Après une chirurgie de la cataracte, vous ne devez pas porter de lentilles de contact pendant toute la durée du traitement par Ducressa.

Ce médicament contient 0,05 mg de chlorure de benzalkonium par mL, équivalent à 0,0015 mg par goutte. (voir « Quels effets secondaires Ducressa peut-il provoquer ? »)

Le chlorure de benzalkonium peut être absorbé par les lentilles de contact souples et changer leur couleur. Retirer les lentilles de contact avant application et attendre au moins 15 minutes avant de les remettre. Le chlorure de benzalkonium peut également provoquer une irritation des yeux, surtout si vous souffrez du syndrôme de l’œil sec ou de troubles de la cornée (couche transparente à l’avant de l’œil). En cas de sensation anormale, de picotements ou de douleur dans les yeux après avoir utilisé ce médicament, contactez votre médecin.

Ce médicament contient 4,01 mg de phosphates par ml, équivalent à 0,48 mg par 4 gouttes, la dose maximale Ducressa par jour par œil (0,12 mg par goutte). (voir « Quels effets secondaires Ducressa peut-il provoquer ? »)

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie

– vous êtes allergique

– vous prenez déjà d’autres médicaments ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage externe (même en automédication !).

Ducressa peut-il être utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament. Ducressa ne doit pas être utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement.

Comment utiliser Ducressa ?

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

La dose recommandée est de 1 goutte dans l’œil concerné toutes les 6 heures.

La dose maximale est de 4 gouttes par jour.

Le traitement total habituel avec Ducressa est de 7 jours, suivi, si le médecin le juge nécessaire, de 7 jours supplémentaires de collyre corticostéroïde.

Votre médecin vous indiquera la durée d’instillation des gouttes.

Si vous mettez un autre médicament dans l’œil, vous devez attendre au moins 15 minutes entre l’instillation des différents types de gouttes. Les pommades ophtalmiques doivent être appliquées en dernier.

Mode d’administration

Si possible, demandez à quelqu’un d’autre de vous instiller les gouttes. Demandez à la personne qui instillera les gouttes de lire ces instructions avant d’administrer le traitement.

1.Lavez-vous soigneusement les mains (image 1).

2.Ouvrez le flacon. Retirez le col libre du capuchon lors de la première ouverture du flacon.
Faites particulièrement attention à ce que l’embout du flacon compte-gouttes ne touche pas l’œil, la peau autour de l’œil ou vos doigts.

3.Dévissez le capuchon du flacon. Tenez le flacon tête en bas, entre le pouce et les autres doigts.

4.Tirez doucement votre paupière inférieure vers le bas pour créer un sillon entre la paupière et votre œil. La goutte sera déposée à cet endroit (image 2).

5.Inclinez la tête en arrière et rapprochez l’embout du flacon de l’œil, appuyez doucement sur le milieu du flacon et laissez tomber une goutte dans votre œil (image 3). Quelques secondes peuvent s’écouler entre la compression du flacon et la sortie de la goutte. N’appuyez pas trop fort sur le flacon.

6.Après avoir utilisé DUGRESSA, appuyez avec un doigt sur le coin de votre œil près du nez. Cela permet d’empêcher le médicament de pénétrer dans le reste du corps (image 4).

Si une goutte tombe à côté de l’œil, recommencez. Refermez bien le flacon immédiatement après utilisation.

Si vous avez utilisé plus de Ducressa que vous n’auriez dû

Si vous avez utilisé plus de ce médicament que vous n’auriez dû, rincez l’excédent à l’eau tiède.

Si vous oubliez d’utiliser Ducressa

Si vous oubliez d’utiliser ce médicament, ne vous inquiétez pas, utilisez-le simplement dès que vous le pouvez. Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez d’utiliser Ducressa

Si vous arrêtez d’utiliser ce médicament plus tôt que prévu, parlez-en à votre médecin.

Enfants et adolescents

L’utilisation et la sécurité de Ducressa n’ont pas été établies à ce jour pour les enfants et les adolescents de moins de 18 ans.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Ducressa peut-il provoquer ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde. La plupart des effets indésirables ne sont pas graves et n’affectent que l’œil.

– Dans de très rares cas, ce médicament peut provoquer des réactions allergiques sévères (réactions anaphylactiques), accompagnées d’un gonflement et d’une obstruction des voies aériennes, ainsi que de difficultés respiratoires.

– Arrêtez d’utiliser Ducressa et contactez immédiatement votre médecin si l’un de ces symptômes apparaît.

– Un gonflement et une rupture des tendons se sont produits chez des personnes prenant des fluoroquinolones par voie orale ou intraveineuse, en particulier chez les patients plus âgés et les patients sous corticothérapie. Arrêtez d’utiliser Ducressa si vous commencez à ressentir une douleur ou un gonflement des tendons (tendinite).

Vous pouvez également ressentir certains ou l’ensemble des effets suivants dans vos yeux:

Très fréquent (concerne plus d’un utilisateur sur 10)

-Hypertension dans l’œil.

Fréquent (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 100)

– Inconfort, picotements ou irritation, brûlure, démangeaisons dans l’œil

– vision floue ou diminuée

– mucosités dans l’œil.

Occasionnel (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 1000)

– cicatrisation de la cornée plus longue que prévue

– infections oculaires

– sensation oculaire anormale

– larmoiement accru

– sécheresse et fatigue oculaire

– douleur oculaire

– vision plus lumineuse

– gonflement ou rougeur (yeux injectés de sang) de la membrane supérieure de l’œil (conjonctive)

– gonflement ou rougeur de la paupière

– sensibilité à la lumière

– paupières collantes.

Très rare (concerne moins d’un utilisateur sur 10 000)

– augmentation de la taille des pupilles

– paupières tombantes

– fixation du calcium sur la surface de l’œil (calcification de la cornée)

– larmes et sensations de sable dans l’œil (kératopathie cristalline)

– modification de l’épaisseur de la surface de l’œil

– ulcère sur la surface de l’œil

– petits trous sur la surface de l’œil (perforation de la cornée)

– gonflement de la surface de l’œil (œdème cornéen)

– inflammation de l’œil provoquant douleurs et rougeurs (uvéite).

Si vous souffrez de dommages sévères de la cornée (couche transparente située à l’avant de l’œil) les phosphates peuvent causer, dans de très rares cas, des troubles de la vision en raison de l’accumulation de calcium pendant le traitement (nuage).

Vous pouvez ressentir des effets indésirables dans d’autres parties du corps, notamment:

Occasionnel (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 1000)

– maux de tête

– altération du goût

– démangeaisons

– nez bouché ou écoulement nasal.

rare (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 10 000)

– réactions allergiques telles qu’une éruption cutanée.

Très rare (concerne moins d’un utilisateur sur 10 000)

– gonflement du visage.

Fréquence inconnue (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

– Réduction de la fonction des glandes surrénales, pouvant se manifester par un faible taux de sucre dans le sang, une déshydratation, une perte de poids et un sentiment de confusion quant à l’endroit où vous vous trouvez.

– Problèmes hormonaux : croissance de poils sur le corps (en particulier chez les femmes), faiblesse et fonte musculaire, vergetures (taches) violacées sur la peau, augmentation de la pression artérielle, règles irrégulières ou absence de règles, changements des niveaux de protéines et de calcium dans votre corps, croissance ralentie chez les enfants et les adolescents, gonflement et prise de poids du corps et du visage (appelé « syndrome de Cushing »).

– Effets secondaires persistants (durant plusieurs mois ou années) ou permanents, tels que des inflammations de tendons, des ruptures de tendons, des douleurs articulaires, des douleurs dans les membres, des difficultés à marcher, des sensations anormales de type fourmillements, picotements, chatouillements, sensation de brûlure, engourdissement ou douleurs (neuropathie), une dépression, une fatigue, des troubles du sommeil, des troubles de la mémoire, ainsi que des troubles de l’audition, de la vue, du goût et de l’odorat, ont été associés à l’administration d’antibiotiques de la famille des quinolones et fluoroquinolones, parfois indépendamment de facteurs de risque préexistants.

Si vous remarquez des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin, votre pharmacien. Ceci vaut en particulier pour les effets secondaires non mentionnés dans cette notice d’emballage.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention <EXP> sur le récipient. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

Délai d’utilisation après ouverture

N’utilisez pas ce médicament si vous remarquez que le film plastique autour du capuchon et du col est manquant ou abîmé avant de commencer un nouveau flacon.

Conservez le flacon correctement fermé. Pour prévenir les infections, vous devez jeter le flacon 28 jours après sa première ouverture et utiliser un nouveau flacon.

Remarques concernant le stockage

Ne pas conserver au-dessus de 25°C.

Conserver le récipient fermé.

Conserver le récipient dans son carton pour le protéger de la lumière.

Conserver hors de portée des enfants.

Remarques complémentaires

Ne jetez aucun médicament au tout-à-l’égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien d’éliminer les médicaments que vous n’utilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger l’environnement.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien), qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Ducressa ?

1 ml collyre, solution contient

Principes actifs

5 mg Lévofloxacine (sous forme de lévofloxacine hémihydratée) et 1 mg Dexaméthasone (sous forme de Dexaméthasone phosphate sodique).

Excipients

Phosphate monosodique monohydraté (E339), phosphate disodique dodécahydraté (E339), citrate de sodium (E331), chlorure de benzalkonium, hydroxyde de sodium (E524) /acide chlorhydrique (pour l’ajustement du pH), eau pour préparations injectables.

Numéro d’autorisation

68165 (Swissmedic)

Où obtenez-vous Ducressa ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, seulement sur ordonnance médicale non renouvelable.

Ducressa est une solution limpide, jaune verdâtre pratiquement exempte de particules, même si les gouttes apparaissent limpides et incolores.

Flacon blanc en polyéthylène basse densité (PEBD) avec compte-gouttes blanc (PEBD) et bouchon à vis en polyéthylène haute densité (PEHD).

Présentations : 1 flacon de 5 mL

Titulaire de l’autorisation

Santen SA, Genève

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en mars 2021 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch
Remarques :
– L’équipe de Creapharma.ch a copié à la main le contenu de Swissmedicinfo le 23.06.2022, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament, la date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe en gras juste ci-dessus.
– Comme information interne à Creapharma.ch, il s’agit de la 1ère publication de cette page depuis le lancement début 2021 de cette rubrique.
– Swissmedicinfo informe via son site Internet les médicaments mis à jour (via rubrique “Textes modifiés”). Creapharma.ch s’engage dans un délai maximum de 30 jours à mettre à jour chaque page médicament provenant de Swissmedicinfo (rubrique Informations destinées aux patients). Cela signifie que pendant quelques jours cette page ne puisse pas être 100% mise à jour. Pour une information toujours mise à jour (actuelle), consultez directement le site Swissmedicinfo.

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 23.06.2022
Publicité