Publicité

Insulines Humaines Monocomposées (HM) Novo Nordisk

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Actrapid HM et Insulatard HM et quand doivent-elles être utilisées ?

Selon prescription du médecin.

Du point de vue de leur structure, les insulines humaines Novo Nordisk sont identiques à l’insuline produite par l’organisme humain. L’insuline est utilisée dans toutes les formes de diabète qui nécessitent un traitement par l’insuline. Le diabète est une maladie dans le cadre de laquelle votre corps ne produit pas assez d’insuline pour contrôler votre glycémie. L’insuline fait baisser la glycémie (taux de sucre dans le sang).

Le début et la durée de l’action dépendent de la dose appliquée, du site de l’injection, de l’apport sanguin, de la température et de l’activité physique. De ce fait, le déroulement de l’action peut varier de manière importante d’un diabétique à l’autre ou, chez le même diabétique, d’un moment à l’autre. Les valeurs moyennes suivantes ont été déterminées:

Actrapid HM est une insuline à action rapide: début d’action après ½ h, action maximale entre la 1ère et la 3ème heure, durée d’action 8 h.

Insulatard HM est une insuline à action prolongée: début d’action après 1½ h, action maximale entre la 4e et la 12e heure, durée d’action jusqu’à 24 h.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

Le bon réglage de la glycémie dépend non seulement du traitement par l’insuline, mais aussi – de manière déterminante – du respect du régime diététique. Votre activité physique a elle aussi une influence sur la glycémie. Évitez de prendre trop de poids, car cela rend l’équilibration difficile. Vous devez donc vous conformer aux directives que vous donnent à ce sujet votre médecin ou la diététicienne. Vous pouvez déterminer vous-même – ou le médecin le fera – votre glycémie à l’aide de tests pratiqués dans le sang et/ou dans l’urine. Si la glycémie dépasse 12 mmol/l ou si le taux de sucre dans l’urine est égal ou supérieur à 5%, il faut procéder à la détermination de l’acétone dans l’urine (voir sous «Quelles sont les précautions à observer lors de l’utilisation de Actrapid HM und Insulatard HM?».

Quand Actrapid HM et Insulatard HM ne doit-il pas être utilisé ?

Si vous remarquez des premiers signes d’une hypoglycémie. Veuillez tenir compte des recommandations relatives aux hypoglycémies (voir plus bas).

En cas d’hypersensibilité connue au principe actif ou à l’un des excipients.

Quelles sont les précautions à observer lors de l’utilisation de Actrapid HM et Insulatard HM ?

Chez les diabétiques traités par l’insuline, il existe par principe un risque d’hypoglycémie (taux insuffisant de sucre dans le sang), surtout en cas d’injections irrégulières, d’alimentation discontinue, de fortes fluctuations de la glycémie ou lorsque celle-ci est en moyenne très basse, ou encore au début du traitement. Ce médicament peut affecter votre sécurité, les réactions, l’aptitude à conduire et la capacité à utiliser des outils ou des machines!

La consommation d’alcool augmente encore le risque (car elle empêche la transformation de l’amidon en sucre dans le foie).

La prudence est également de rigueur si vous avez déjà présenté de graves hypoglycémies par le passé ou si vous essayez d’obtenir des taux de sucre particulièrement bas dans le sang, par exemple à l’aide d’injections multiples selon le système basal-bolus. (Le concept basal-bolus: une injection d’insuline rapide avant les trois repas principaux, une injection d’insuline retard le soir.)

Signes discrets annonciateurs d’un taux insuffisant de sucre dans le sang (hypoglycémie)

Dans certaines situations, comme notamment lors du passage à une autre préparation (par exemple, lors du passage d’une insuline animale à une insuline humaine), les symptômes annonciateurs de l’hypoglycémie peuvent être discrets, de sorte que celle-ci peut survenir brusquement: voir sous «Quels effets indésirables Actrapid HM et Insulatard HM peu-il provoquer?».

Afin d’empêcher une hypoglycémie, ayez toujours sur vous du sucre de raisin ou du sucre en morceaux et prenez-le dès que les premiers signes apparaissent. De même, vous devez toujours porter sur vous votre carte de diabétique.

Si votre glycémie augmente trop fortement

Votre glycémie peut augmenter de manière excessive (un état nommé «hyperglycémie»). Les signes d’alerte apparaissent progressivement. Ils comprennent: augmentation de l’envie d’uriner, soif, perte d’appétit, nausées ou vomissements, obnubilation ou fatigue, peau rouge et sèche, sécheresse buccale et odeur fruitée (rappelant l’acétone) de l’air expiré. Si vous notez l’un de ces signes d’alerte: vérifiez votre glycémie et contrôlez, si possible, la présence de cétones dans vos urines. Consultez ensuite immédiatement un médecin. Il peut s’agir d’un état très grave, nommé acidocétose diabétique. Non traité, cet état peut aboutir à un coma diabétique ou au décès.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie

– vous êtes allergique

– vous prenez ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage externe (même en automédication !).

Cela est important car ces médicaments peuvent influencer l’effet de l’insuline et/ou la glycémie. Dans ce cas, il peut être nécessaire d’adapter la quantité d’insuline administrée, afin d’éviter des glycémies trop faibles ou trop élevées. Veuillez en tenir compte non seulement quand vous prenez un nouveau médicament, mais également lorsque vous l’arrêtez à nouveau. La liste ci-après mentionne des exemples d’interactions avec d’autres médicaments: votre médecin ou votre pharmacien possède une liste exhaustive!

Parmi les médicaments pouvant provoquer une baisse de la glycémie, on trouve certains médicaments destinés au traitement de l’hypertension artérielle, de maladies infectieuses, de la dépression et de la fièvre/de douleurs (Aspirine). L’alcool peut provoquer une hausse dangereuse de l’hypoglycémie. Les bêtabloquants peuvent affaiblir ou masquer les signes d’une hypoglycémie.

Parmi les médicaments susceptibles de provoquer une hausse de la glycémie, on trouve entre autres des contraceptifs oraux, des corticostéroïdes, certains médicaments utilisés dans le traitement du SIDA, de l’asthme ou d’allergies, ainsi que certains neuroleptiques et diurétiques.

Certains médicaments peuvent provoquer aussi bien une hausse qu’une baisse de la glycémie. La consommation de marihuana peut elle aussi provoquer une hausse de la glycémie (d’autres substances illégales n’ont pas été testées).

Pioglitazone (antidiabétique oral destiné au traitement du diabète sucré de type 2)

Quelques patients souffrant d’un diabète sucré de type 2 ancien et d’une maladie cardiaque ou d’un accident vasculaire cérébral, traités à la pioglitazone et à l’insuline, ont développé une insuffisance cardiaque. Veuillez informer votre médecin aussi vite que possible si vous développez les symptômes d’une insuffisance cardiaque, comme un souffle court inhabituel ou une prise de poids rapide, ou des gonflements locaux (oedèmes).

Demandez toujours quelles sont les interactions possibles si un médicament vous est nouvellement prescrit ou si vous achetez un médicament en pharmacie. Pensez au fait que les interactions avec d’autres médicaments ne sont pas toujours prévisibles et que la glycémie devrait être contrôlée fréquemment.

Actrapid HM et Insulatard HM peut-il être utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Les préparations d’insuline humaine Novo Nordisk conviennent à l’utilisation pendant la grossesse et la période d’allaitement. Si vous êtes enceinte ou si vous envisagez une grossesse, votre taux de sucre dans le sang doit être surveillé très attentivement; le mieux est de procéder vous-même à la détermination de la glycémie. Parlez-en à votre médecin. Pendant les trois premiers mois de la grossesse, le besoin en insuline baisse quelque peu, puis il augmente; après l’accouchement, il diminue à nouveau.

Comment utiliser Actrapid HM et Insulatard HM ?

La posologie et le moment de l’injection sont fixés par le médecin traitant, en fonction de votre métabolisme et de votre mode de vie.

Les doses d’insuline prescrites par le médecin, l’intervalle entre les injections et les repas, la répartition de la prise de nourriture au cours de la journée (régime) et de l’activité physique doivent être scrupuleusement respectés.

Un repas ou un en-cas contenant des hydrates de carbone doit être pris dans les 30 minutes suivant l’injection de Actrapid.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Instructions spéciales concernant l’utilisation

L’insuline est habituellement injectée par voie sous-cutanée (sous la peau). Vous ne devez jamais injecter Insulatard directement dans une veine (voie intraveineuse). Pour l’injection sous-cutanée, la meilleure méthode est que vous vous injectiez vous même l’insuline dans la cuisse, la fesse, le ventre ou le bras selon un programme préétabli. Lorsque l’insuline est injectée dans le ventre, elle est absorbée plus rapidement que lorsqu’on l’injecte dans un autre endroit du corps. Lorsqu’on injecte dans un pli cutané, le risque d’une injection dans un muscle est le plus faible. Lors de chaque injection, changez de site d’injection au sein de la zone choisie. Cela peut réduire le risque de développer des creux ou des épaississements de la peau. Ne pas masser le site d’injection.

Penfill, FlexPen: Après l’injection, l’aiguille doit rester sous la peau pendant au moins 6 secondes. Appuyez le bouton-poussoir totalement à fond et ne le lâchez pas avant que l’aiguille ne soit entièrement retirée de la peau. Cela garantit l’administration correcte d’insuline et réduit à un minimum le risque que du sang ou un autre liquide du corps reflue dans l’aiguille ou dans la cartouche.

Contrôlez chaque nouvelle cartouche Penfill pour vérifier qu’elle est intacte (fissures, etc.). N’utilisez pas d’ampoule ou de cartouche défectueuse ou si la partie visible du piston en caoutchouc est plus large que la bande codée blanche.

Avant chaque injection, vérifiez que vous utilisez la bonne insuline.

Insuline d’action rapide (Actrapid HM)

Avant l’utilisation, il faut s’assurer que la solution d’insuline est limpide. En présence d’un trouble ou d’une coloration, de corps étrangers ou de dépôts sur la paroi du flacon, l’insuline ne doit pas être utilisée.

Insuline retard (Insulatard HM)

Immédiatement avant l’utilisation, il faut bien mélanger la suspension.

Flacon perforable: Éviter la formation de mousse ou de bulles d’air en mélangeant l’insuline par un mouvement de roulement du flacon entre les mains.

Si le contenu de l’ampoule n’est pas uniformément opaque ou si des grumeaux subsistent sur la paroi de l’ampoule, l’insuline ne doit pas être utilisée.

Avant l’injection, désinfectez à l’alcool la fermeture de l’ampoule et le site d’injection. N’utilisez pas de désinfectant contenant du mercure. Veillez à ce que des traces d’alcool ou d’autres désinfectants n’entrent pas en contact avec la solution d’insuline, car elles pourraient réduire son efficacité.

Mélanges: si vous mélangez une insuline retard avec une insuline d’action rapide dans la seringue, aspirez d’abord l’insuline d’action rapide dans la seringue afin d’éviter la contamination de l’ampoule avec l’insuline à effet plus long.

Penfill: Les cartouches (Penfill) sont retournées dix fois de suite.

Si le contenu de l’ampoule n’est pas uniformément opaque ou si des grumeaux subsistent sur la paroi de l’ampoule, l’insuline ne doit pas être utilisée. Avant l’injection, désinfectez à l’alcool la fermeture de l’ampoule et le site d’injection. N’utilisez pas de désinfectant contenant du mercure. Veillez à ce que des traces d’alcool ou d’autres désinfectants n’entrent pas en contact avec la solution d’insuline, car elles pourraient réduire son efficacité.

Si vous êtes traité(e) avec deux sortes différentes d’insuline dans des cartouches (p.ex. Actrapid HM Penfill et Insulatard HM Penfill), vous devriez utiliser un appareil d’injection séparé pour chaque insuline. L’étiquette de chaque cartouche Penfill comporte une bande colorée spécifique pour chaque sorte d’insuline. Lors de l’insertion de la cartouche Penfill dans un injecteur Novo Nordisk, le code-couleurs est visible à travers la fenêtre du support du Penfill. Vérifiez, avant chaque injection, que votre injecteur contient l’insuline correcte. Pour un mode d’emploi détaillé des injecteurs Novo Nordisk, veuillez-vous référer au mode d’emploi correspondant.

Afin d’éviter une éventuelle transmission de maladies, les Penfill en cours d’emploi ne doivent pas être utilisées par des personnes différentes.

FlexPen: le stylo pré-remplie d’insuline FlexPen est retourné dix fois de suite, conformément au mode d’emploi correspondant.

Si le contenu de l’ampoule n’est pas uniformément opaque ou si des grumeaux subsistent sur la paroi de l’ampoule, l’insuline ne doit pas être utilisée.

Avant l’injection, désinfectez à l’alcool le site d’injection.

Afin d’éviter une éventuelle transmission de maladies, les FlexPen en cours d’emploi ne doivent pas être utilisées par des personnes différentes.

Pour un mode d’emploi détaillé du FlexPen, veuillez-vous référer au mode d’emploi correspondant.

Quels effets secondaires Actrapid HM et Insulatard HM peut-il provoquer ?

Comme tous les médicaments, l’insuline peut provoquer des effets secondaires, qui n’apparaissent pas forcément chez tous.

L’insuline peut provoquer des hypoglycémies (faible taux de glycémie).

Si vous souffrez d’hypoglycémie

Une hypoglycémie signifie que votre taux de sucre est trop bas.

Les signes d’une hypoglycémie peuvent apparaître soudainement et inclure: sueur froide, peau blanche et froide, céphalées, palpitations cardiaques, nausées, faim intense, troubles visuels passagers, obnubilation, fatigue ou faiblesse inhabituelle, nervosité ou tremblements, peur, confusion mentale, difficultés de concentration.

Si vous constatez l’un de ces signes: mangez du sucre de raisin ou des en-cas riches en glucides (sucreries, biscuits, jus de fruits) et reposez-vous.

Ne prenez pas d‘insuline si vous ressentez les premiers signes d’une hypoglycémie. C’est pourquoi vous devriez toujours avoir sur vous du sucre de raisin, des sucreries, des biscuits ou du jus de fruits.

Expliquez à vos proches, amis et collègues de travail qu’en cas de perte de connaissance, ils doivent vous coucher sur le côté dans une position stable et aviser votre médecin sans attendre. Ils ne doivent rien vous donner à manger ou à boire, en raison du risque d’étouffement.

Si une hypoglycémie sévère n’est pas traitée, cela peut provoquer des lésions cérébrales (passagères ou durables) ou même le décès.

Si vous avez une hypoglycémie avec perte de connaissance ou lors d’hypoglycémies fréquentes, veuillez consulter votre médecin. Votre dose d’insuline, le moment de l’administration, votre alimentation ou votre activité physique pourraient être adaptés.

Emploi de glucagon

Vous pourrez éventuellement récupérer plus rapidement après une perte de connaissance si une personne sachant le faire vous injecte du glucagon, une hormone. Si quelqu’un vous injecte du glucagon, vous devrez aussi rapidement que possible consommer du sucre de raisin ou un en-cas riche en glucides dès que vous avez repris connaissance. Si vous ne réagissez pas au traitement au glucagon, vous devez être traité(e) à l’hôpital. Contactez votre médecin après l’emploi de glucagon: il est important de déterminer la raison de votre hypoglycémie afin d’éviter des récidives.

Causes d’une hypoglycémie

Si votre glycémie baisse trop fortement, vous pouvez avoir une hypoglycémie. Cela peut arriver:

– Si vous vous injectez trop d’insuline;

– Si vous mangez trop peu ou omettez un repas;

– Si vous exercez plus d’activité physique qu’habituellement.

Occasionnel (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 1000)

Modifications au site d’injection (lipodystrophie). Le tissu graisseux sous-cutané peut s’atrophier (lipoatrophie) ou augmenter de volume (lipohypertrophie) au site d’injection. Un changement de site d’injection au sein de la zone choisie lors de chaque injection peut réduire le risque de développer de telles altérations cutanées. Si vous notez des creux ou des épaississements de la peau au site d’injection, parlez-en à votre médecin ou à votre conseillère en diabétologie, car ces réactions peuvent s’aggraver ou influencer l’absorption de votre insuline si vous l’injectez à un endroit touché par ce problème.

Les symptômes d’une allergie.

Des réactions locales d’hypersensibilité (douleurs, rougeur, taches bleues, gonflement, démangeaisons) peuvent apparaître au site d’injection. Ces symptômes disparaissent habituellement après quelques semaines d’emploi de votre insuline. Contactez votre médecin si cela n’est pas le cas. Consultez immédiatement votre médecin si les signes d’une allergie se propagent à d’autres parties du corps ou si vous ressentez soudainement un malaise et si vous transpirez fortement; vous vous sentez très mal (vous vomissez); vous présentez des difficultés respiratoires, une accélération du rythme cardiaque, des vertiges. Ces symptômes pourraient être dus à une réaction allergique très rare mais sévère à l’insuline humaine ou à l’un de ses excipients (nommée réaction allergique systémique), voir sous «Quand les insulines Novo Nordisk ne doivent-elles pas être utilisées?»

Troubles visuels

Au début de votre traitement à l’insuline, des troubles visuels peuvent apparaître occasionnellement, mais ceux-ci s’atténuent normalement à nouveau.

Neuropathie douloureuse (douleurs en raison de lésions nerveuses)

Au cas où vos valeurs glycémiques s’améliorent très rapidement, il est possible que des douleurs nerveuses (sensation de brûlure et de picotements) surviennent. Il s’agit d’une neuropathie douloureuse aiguë, qui est normalement passagère. Si les douleurs ne disparaissent pas, consultez votre médecin.

Gonflement des articulations

Au début d’une insulinothérapie, une accumulation de liquide peut provoquer des gonflements de votre cheville et d’autres articulations. Ces gonflements disparaissent en général.

Rétinopathie diabétique (affection oculaire liée au diabète pouvant entraîner une perte de la vue)

Si vous présentez une rétinopathie diabétique et que votre glycémie s’améliore très rapidement, votre rétinopathie peut s’aggraver. Demandez l’avis de votre médecin à ce sujet.

Si vous remarquez toutefois des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien. Ceci vaut en particulier pour les effets secondaires non mentionnés dans cette notice d’emballage.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Remarques concernant le stockage

Flacons: Conserver au réfrigérateur (2-8 °C).Tenir éloigné de l’élément réfrigérant. Ne pas congeler. Conserver dans l’emballage d’origine, afin de protéger le contenu de la lumière.

En cours d’utilisation, les flacons  (entamés ou pris à titre de remplacement) peuvent être conservés à une température inférieure à 25 °C pour une durée maximale de 6 semaines ou au réfrigérateur (2 °C à 8 °C) pour une durée maximale de 3 mois. Ensuite, ils doivent être éliminés. C’est pourquoi il est recommandé de noter la date d’ouverture sur l’étiquette du flacon.

Protéger de la chaleur ou des rayons du soleil. Tenir les flacons dans leur emballage en carton afin de les protéger contre la lumière.

Penfill®: Conserver au réfrigérateur (2-8 °C). Tenir éloigné de l’élément réfrigérant. Ne pas congeler. Conserver dans l’emballage d’origine, afin de protéger le contenu de la lumière.

En cours d’utilisation, les Penfills (entamés ou pris à titre de remplacement) ne doivent pas être conservés au réfrigérateur. Ils peuvent être portés sur soi et utilisés pour une durée maximale de 6 semaines à une température inférieure à 30 °C et à l’abri de la lumière. Ensuite, ils doivent être éliminés. C’est pourquoi il est recommandé de noter la date d’ouverture sur l’étiquette du flacon.

Protéger de la chaleur ou des rayons du soleil.

FlexPen®: Conservér au réfrigérateur (2-8 °C). Tenir éloigné de l’élément réfrigérant.Ne pas congeler. Conserver dans l’emballage d’origine, afin de protéger le contenu de la lumière.

En cours d’utilisation, les FlexPens (entamés ou pris à titre de remplacement) ne doivent pas être conservés au réfrigérateur. Ils peuvent être portés sur soi à une température inférieure à 30 °C, à l’abri de la lumière, pour une durée maximale de 6 semaines. Ensuite, ils doivent être éliminés. C’est pourquoi il est recommandé de noter la date d’ouverture sur l’étiquette du flacon.

Protéger de la chaleur ou des rayons du soleil. Laissez le capuchon pour protéger le contenu de la lumière lorsque le FlexPen n’est pas utilisé.

Conserver hors de portée des enfants.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Actrapid HM et Insulatard HM ?

Principes actifs

Actrapid HM, Actrapid HM Penfill

Solution injectable d’insuline humaine monocomposée (HM) 100 U.I./ml

Insulatard HM, Insulatard HM Penfill, Insulatard HM FlexPen

Suspension injectable d’insuline isophane-protamine HM 100 U.I./ml

Excipients

Actrapid HM, Actrapid HM Penfill

Zinc, glycérol, agent conservateur: métacrésol 3 mg/ml.

Insulatard HM, Insulatard HM Penfill, Insulatard HM FlexPen

Zinc, glycérol, phosphate de sodium, conserv.: métacrésol 1,5 mg/ml, phénol 0,65 mg/ml.

Numéro d’autorisation

44610, 45495, 46875, 49008, 55891 (Swissmedic)

Où obtenez-vous les insulines Novo Nordisk ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Actrapid HM, Insulatard HM

Emballages unitaires avec flacons perforables à 10 ml (100 U.I./ml).

Actrapid HM Penfill, Insulatard HM Penfill

Emballages avec 5 cartouches à 3 ml (Penfill; 100 U.I./ml) destinés à l’emploi avec les injecteurs d’insuline de Novo Nordisk.

Insulatard HM FlexPen

Emballages avec 5 FlexPen à 3 ml (100 U.I./ml = 300 U.I. par FlexPen).

Titulaire de l’autorisation

Novo Nordisk Pharma SA, Zürich

Fabricant

Novo Nordisk A/S, DK-2880 Bagsvaerd

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en octobre 2019 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Mode d’emploi Insulatard® HM FlexPen®

Veuillez lire attentivement le mode d’emploi suivant avant d’utiliser Insulatard® HM FlexPen®.

Si vous ne suivez pas attentivement le mode d’emploi, il est possible que vous receviez trop ou trop peu d’insuline, ce qui peut entraîner un taux de sucre dans le sang trop élevé ou trop faible.

Votre FlexPen® est un stylo prérempli à insuline particulièrement simple (injecteur prérempli). Vous pouvez sélectionner une dose allant de 1 à 60 unités, par paliers de 1 unité. FlexPen® a été développé et testé pour une utilisation avec les aiguilles à usage unique NovoFine® d’une longueur allant jusqu’à 8 mm.

Par mesure de précaution, veillez à toujours emporter un autre stylo prérempli avec vous pour remplacer votre FlexPen® en cas de perte ou de détérioration de celui-ci.

La couleur du stylo prérempli dans les figures est différente de votre FlexPen®.

Entretien

Votre FlexPen® a été développé pour un fonctionnement précis et sûr.

Il doit être manipulé avec soin. S’il tombe, s’il est abîmé ou écrasé, il existe un risque d’endommagement et de fuite d’insuline. Cela peut entraîner une dose incorrecte, qui pourrait provoquer un taux de sucre dans le sang trop élevé ou trop faible. Vous pouvez nettoyer l’extérieur de votre FlexPen® en l’essuyant avec une compresse à usage médical. Ne le trempez pas, ne le lavez pas ou ne le graissez pas car ceci pourrait l’abîmer. Ne remplissez pas votre FlexPen®.

Préparation de votre Insulatard® HM FlexPen®

Grâce à l’étiquette, vérifiez que votre FlexPen® contient la bonne insuline. Ceci est particulièrement important si vous utilisez plus d’un type d’insuline. Si vous ne prenez pas le bon type d’insuline, cela peut entraîner un taux de sucre dans le sang trop élevé ou trop faible.

Chaque fois que vous utilisez un nouveau stylo:

A

Laissez l’insuline atteindre la température ambiante avant de l’utiliser. Cela facilite le mélange. Retirez le capuchon du stylo.

B

Avant votre première injection avec un nouveau FlexPen®, vous devez mélanger l’insuline:

Retournez le stylo de haut en bas 20 fois comme indiqué sur la figure, afin que la bille de verre se déplace d’une extrémité à l’autre de la cartouche. Répétez ce geste jusqu’à ce que le liquide soit uniformément blanc et trouble.

Avant chaque injection suivante, retournez le stylo de haut en bas au moins 10 fois jusqu’à ce que le liquide apparaisse uniformément blanc et trouble. Assurez-vous d’avoir toujours bien mélangé l’insuline avant chaque injection. Ceci réduit le risque d’un taux de sucre dans le sang trop élevé ou trop faible. Après avoir mélangé l’insuline, passez immédiatement aux étapes de l’injection décrites ci-après.

Insuline-Novo-Nordisk-2

Vérifiez toujours qu’il reste au moins 12 unités d’insuline dans la cartouche afin de garantir un bon mélange. S’il reste moins de 12 unités, utilisez un nouveau FlexPen®.

Fixation de l’aiguille

Désinfectez la membrane en gomme avec une compresse à usage médical.

C

Retirez la languette en papier d’une nouvelle aiguille. Vissez l’aiguille solidement et de manière bien droite sur votre FlexPen®.

D

Retirez le grand capuchon externe de l’aiguille et conservez-le pour plus tard.

E

Retirez le capuchon interne de l’aiguille et jetez-le.

Bild 15Utilisez toujours une aiguille neuve lors de chaque injection. Ceci réduit le risque d’impuretés, d’infections, de fuite d’insuline, d’obstruction des aiguilles et de dose incorrecte.

Bild 17Prenez garde à ne pas plier ou abîmer l’aiguille avant son utilisation.

Bild 19Afin de réduire le risque de piqûre accidentelle, n’essayez jamais de remettre le capuchon interne de l’aiguille une fois que vous l’avez retiré.

Vérification de l’écoulement d’insuline

Avant chaque injection, de petites quantités d’air peuvent s’accumuler dans la cartouche durant une utilisation normale. Pour éviter toute injection d’air et garantir une dose correcte:

F

Tournez le sélecteur de dose afin de sélectionner 2 unités.

G

Maintenez votre FlexPen® avec l’aiguille pointée vers le haut et tapotez doucement la cartouche avec votre doigt plusieurs fois pour faire remonter les éventuelles bulles d’air vers le haut de la cartouche.

H

Gardez l’aiguille pointée vers le haut et appuyez à fond sur le bouton-poussoir. Le sélecteur de dose revient à 0. Une goutte d’insuline doit apparaître au bout de l’aiguille. Si ce n’est pas le cas, changez d’aiguille mais ne répétez pas l’opération plus de 6 fois. Si aucune goutte d’insuline n’apparaît, le stylo est défectueux et vous devez en utiliser un nouveau.

Bild 27Assurez-vous toujours qu’une goutte apparaisse au bout de l’aiguille avant de réaliser votre injection. Ceci permet de s’assurer de l’écoulement de l’insuline. Si aucune goutte n’apparaît, aucune insuline ne sera injectée, même si le sélecteur de dose bouge. Cela peut indiquer que l’aiguille est bouchée ou endommagée.

Bild 29Il est important de toujours contrôler l’écoulement d’insuline avant de réaliser l’injection. Si vous ne contrôlez pas l’écoulement, vous risquez de ne pas recevoir assez d’insuline ou de ne pas en recevoir du tout. Cela peut entraîner un taux de sucre dans le sang trop élevé.

Sélection de votre dose

Vérifiez que le sélecteur de dose est en position 0.

I

Tournez le sélecteur de dose pour sélectionner le nombre d’unités nécessaires à votre injection. Vous pouvez augmenter ou réduire la dose en tournant le sélecteur de dose dans l’une ou l’autre direction jusqu’à ce que la dose souhaitée s’aligne en face de l’indicateur. Quand vous tournez le sélecteur de dose, prenez garde à ne pas enfoncer le bouton-poussoir car de l’insuline s’échapperait. Vous ne pouvez pas sélectionner une dose supérieure au nombre d’unités restant dans la cartouche.

Bild 33Avant d’injecter l’insuline, utilisez toujours le sélecteur de dose et l’indicateur pour voir le nombre d’unités sélectionné.

Bild 35Ne comptez pas les clics du stylo. Si vous sélectionnez et injectez la mauvaise dose, votre taux de sucre dans le sang peut devenir trop élevé ou trop faible. N’utilisez pas l’échelle des unités résiduelles car elle ne donne qu’une indication approximative de la quantité d’insuline qui reste dans votre stylo.

Réalisation de l’injection

Insérez l’aiguille dans votre peau. Utilisez la méthode d’injection indiquée par votre médecin ou votre infirmière.

J

Injectez la dose en appuyant à fond sur le bouton-poussoir jusqu’à ce que le 0 s’aligne en face de l’indicateur. Prenez garde à n’appuyer sur le bouton-poussoir qu’au moment de l’injection. Aucune insuline n’est injectée en tournant le sélecteur de dose.

K

Une fois l’injection terminée, gardez le bouton-poussoir totalement enfoncé et laissez l’aiguille sous la peau pendant au moins 6 secondes afin d’être certain que la totalité de la dose d’insuline a été délivrée. Retirez l’aiguille de la peau et relâchez la pression du bouton-poussoir.

Assurez-vous toujours que le sélecteur de dose revienne à 0 après l’injection. Si le sélecteur de dose s’arrête avant de revenir à 0, la dose n’a pas été totalement délivrée, ce qui peut entraîner un taux de sucre dans le sang trop élevé.

L

Placez l’aiguille à l’intérieur du grand capuchon externe sans le toucher. Lorsque l’aiguille est recouverte, emboîtez complètement et avec précaution le grand capuchon externe, puis dévissez l’aiguille. Jetez-la avec précaution et remettez le capuchon du stylo.

Retirez toujours l’aiguille après chaque injection et conservez votre FlexPen® sans aiguille attachée. Ceci réduit le risque d’impuretés, d’infections, de fuite d’insuline, d’obstruction des aiguilles et de dose incorrecte.

Le personnel soignant doit être très attentif lors de la manipulation des aiguilles usagées afin de réduire le risque de piqûres avec l’aiguille et d’infections croisées.

Eliminez votre FlexPen® usagé avec précaution, sans aiguille attachée.

Ne partagez jamais votre FlexPen® avec d’autres personnes. Votre médicament pourrait constituer un risque pour leur santé. Tenez toujours votre stylo et vos aiguilles hors de la portée d’autres personnes, en particulier des enfants.

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 16.02.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 16.02.2021

Publicité