Publicité

Loprésor®/- Retard

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Loprésor/Loprésor Retard et quand doit-il être utilisé ?

Loprésor/Loprésor Retard appartient à la classe de médicaments des bêtabloquants. Ceux-ci abaissent la pression sanguine dans vos veines en dilatant les vaisseaux sanguins.

Loprésor/Loprésor Retard est destiné au traitement:

– des troubles du rythme cardiaque,

– au long cours après un infarctus du myocarde,

– de l’hypertension,

– de l’angine de poitrine (troubles de la circulation sanguine dans les vaisseaux coronaires),

– d’une hyperthyroïdie, en tant que composant d’un traitement complémentaire,

– des troubles cardiaques et circulatoires d’origine nerveuse,

– de prévention de la migraine (un type de maux de tête).

Loprésor ou Loprésor Retard vous est uniquement prescrit par un médecin. Suivez scrupuleusement les prescriptions de votre médecin, même si elles diffèrent des informations générales données dans cette notice.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

Surveillance pendant le traitement par Loprésor ou Loprésor Retard

– Si vous souffrez d’affections cardiaques, votre médecin peut effectuer des analyses sanguines et surveiller votre fonction cardiaque.

– Si vous souffrez d’une hyperglycémie (diabète), votre médecin peut contrôler régulièrement votre glycémie.

– Si vous souffrez d’hyperthyroïdie, votre médecin peut contrôler régulièrement votre thyroïde et vos fonctions cardiaques.

Si vous prenez actuellement d’autres médicaments ou avez pris récemment d’autres médicaments, votre médecin peut effectuer des analyses sanguines et contrôler votre fonction cardiaque.

Loprésor/Loprésor Retard renforce les effets de l’alcool.

Adressez-vous à votre médecin si vous avez des questions sur l’action de Loprésor ou Loprésor Retard ou si vous souhaitez savoir pourquoi ce médicament vous a été prescrit.

Loprésor/Loprésor Retard ne doit être utilisé que sur prescription du médecin.

Quand Loprésor/Loprésor Retard ne doit-il pas être pris ?

Loprésor/Loprésor Retard ne doit pas être utilisé en cas d’hypersensibilité au principe actif (tartrate de métoprolol) et aux substances apparentées, à l’un des excipients ou à d’autres bêtabloquants.

En outre, Loprésor/Loprésor Retard ne doit pas être utilisé en cas de:

– problèmes respiratoires lorsque vous vous couchez, de gonflements au niveau des pieds ou des jambes comme signes d’une affection cardiaque,

– pouls irrégulier,

– pouls très lent,

– douleurs dans la poitrine soudaines et oppressantes comme signes d’un infarctus du myocarde,

– très mauvaise irrigation sanguine dans les membres (p.ex. mains ou pieds très froids et pâles ou douleurs dans les muscles des jambes en marchant),

– tension inhabituellement faible,

– tumeur non traitée de la médullaire surrénalienne (phéochromocytome),

– asthme grave ou antécédents de problèmes respiratoires avec respiration sifflante ou toux.

Si vous souffrez d’une forte chute de tension, de vertiges, d’un pouls rapide, d’une respiration rapide et plate, d’une peau froide et moite, il pourrait s’agir de signes d’une affection cardiaque appelée choc cardiogénique.

Si l’une des conditions précitées vous concerne, parlez-en à votre médecin et ne prenez pas Loprésor ou Loprésor Retard.

Demandez conseil à votre médecin si vous craignez une allergie.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Loprésor/Loprésor Retard ?

Ce médicament peut affecter les réactions, l’aptitude à conduire et la capacité à utiliser des outils ou des machines, car il peut provoquer des vertiges, de la fatigue ou une vision floue ! Ceci est particulièrement valable au début du traitement, lors d’une augmentation de la posologie ou d’un changement de médicament, ainsi qu’en association avec l’alcool.

Avant de prendre Loprésor ou Loprésor Retard, veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous êtes hypersensible aux bêtabloquants ou si vous souffrez des troubles suivants:

– maladie cardiaque (p.ex. chevilles gonflées, difficultés respiratoires, fatigue),

– hyperglycémie (diabète),

– affection hépatique,

– risque d’allergies graves,

– douleurs dans la poitrine au repos,

– troubles graves de l’irrigation sanguine dans les membres (p.ex. mains ou pieds froids ou douleurs dans les muscles des jambes en marchant),

– tumeur de la médullaire surrénalienne (phéochromocytome) qui exigerait un autre traitement en plus de Loprésor ou Loprésor Retard,

– hyperthyroïdie.

Si vous devez subir une intervention chirurgicale sous anesthésie pendant le traitement par Loprésor ou Loprésor Retard.

Si vous souffrez d’une des affections suivantes:

– affections respiratoires, p.ex. asthme,

– syndrome grave appelé syndrome oculomucocutané, dont les symptômes sont une grave conjonctivite, des éruptions cutanées et une infection de l’oreille.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si l’un des symptômes suivants apparaît:

– Si vous observez des hémorragies ou des hématomes spontanés pendant le traitement par Loprésor ou Loprésor Retard.

– Si vous observez que vous avez un pouls lent pendant le traitement par Loprésor ou Loprésor Retard.

– Si vous observez une coloration jaune de la peau et des yeux, une perte d’appétit, des urines foncées pendant le traitement par Loprésor ou Loprésor Retard.

– Si vous observez que vous avez un pouls irrégulier pendant le traitement par Loprésor ou Loprésor Retard.

– Si vous observez un essoufflement, des problèmes respiratoires en vous couchant, des gonflements des pieds ou des jambes pendant le traitement par Loprésor ou Loprésor Retard.

– Si vous observez des hallucinations pendant le traitement par Loprésor ou Loprésor Retard.

Prise d’autres médicaments

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien, si vous prenez déjà ou avez pris récemment d’autres médicaments, y compris des phytothérapeutiques et des médicaments sans ordonnance. La prise concomitante d’autres médicaments peut modifier l’action de Loprésor/Loprésor Retard ou ces médicaments peuvent déployer un effet inhabituel sous l’influence de Loprésor/Loprésor Retard. Les médicaments qui peuvent entraîner des interactions avec Loprésor/Loprésor Retard comprennent entre autres:

– les autres médicaments contre l’hypertension (p.ex. clonidine, vérapamil, inhibiteurs de la monoamine oxydase [IMAO], diltiazem, hydralazine),

– les autres médicaments pour le traitement des douleurs dans la poitrine (angine de poitrine) (p.ex. nitroglycérine),

– les autres médicaments pour le traitement d’un pouls irrégulier (p.ex. propafénone, quinidine, disopyramide, amiodarone, flécaïnide, digitaliques tels que digoxine, lidocaïne),

– certains anesthésiques utilisés au cours des interventions chirurgicales,

– l’adrénaline ou les substances analogues (contenues dans certaines gouttes oculaires ou nasales ou dans certains médicaments contre la toux et les refroidissements),

– les médicaments contre l’hyperglycémie tels que l’insuline ou autres médicaments pour le traitement de l’hyperglycémie (diabète),

– certains médicaments pour le traitement de la douleur et de l’inflammation (anti-inflammatoires non stéroïdiens comme les inhibiteurs de la COX-2),

– certains antibiotiques (p.ex. rifampicine),

– certains médicaments contre les virus (p.ex. ritonavir),

– certains antihistaminiques pour le traitement des allergies (p.ex. diphénhydramine),

– certains médicaments contre la malaria (p.ex. hydroxychloroquine ou quinidine),

– certains médicaments contre les psychoses (p.ex. chlorpromazine, fluphénazine, halopéridol),

– certains médicaments contre la dépression (p.ex. fluoxétine, paroxétine, fluvoxamine, sertraline, clomipramine ou bupropion),

– certains médicaments contre les mycoses (p.ex. terbinafine),

– les alcaloïdes de l’ergot, une classe de médicaments utilisée pour la prévention et le traitement de la migraine.

Le dipyridamol, un médicament pour la réduction du risque de caillots sanguins

Patients âgés (> 65 ans)

Loprésor ou Loprésor Retard peut être utilisé chez les patients âgés de plus de 65 ans.

Si vous êtes âgé de plus de 65 ans, vous recevrez la même dose que les autres adultes, sauf si votre médecin considère qu’une réduction de la dose est nécessaire.

Enfants et adolescents

Loprésor ou Loprésor Retard n’est pas recommandé pour une utilisation chez l’enfant.

Loprésor: Ce médicament contient moins de 1 mmol de sodium (23 mg) par comprimé pelliculé, c.-à-d. qu’il est essentiellement «sans sodium». Ce médicament contient de l’hydroxystéarate de macrogolglycérol qui peut provoquer des indigestions et des diarrhées.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si:

– vous souffrez d’une autre maladie

– vous êtes allergique

– vous prenez déjà d’autres médicaments ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage externe (même en automédication!).

Loprésor/Loprésor Retard peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Veuillez informer votre médecin si vous êtes enceinte.

Loprésor ou Loprésor Retard ne devrait pas être utilisé pendant la grossesse, sauf si cela est absolument indispensable. Votre médecin discutera avec vous des risques possibles d’une prise de Loprésor ou Loprésor Retard pendant la grossesse.

Demandez conseil à votre médecin si vous allaitez. Loprésor ou Loprésor Retard doit être utilisé avec prudence pendant l’allaitement.

Femmes en âge de procréer

Veuillez informer votre médecin si vous planifiez une grossesse.

Comment utiliser Loprésor/Loprésor Retard ?

Veuillez respecter scrupuleusement les prescriptions de votre médecin. Ne dépassez pas la dose recommandée. Votre médecin vous dira exactement combien de comprimés de Loprésor ou Loprésor Retard vous devez prendre.

Quelle est la posologie de Loprésor ou Loprésor Retard ?

La dose journalière se situe entre 100 et 200 mg. Loprésor peut être pris soit une fois par jour (le matin), soit en répartissant la dose en deux doses unitaires (le matin et le soir). Loprésor Retard doit être pris une fois par jour, le matin.

En cas d’hyperthyroïdie, la dose est de 150 – 200 mg, soit ½ comprimé pelliculé, si nécessaire 1 comprimé pelliculé, 3 à 4 fois par jour.

En cas de troubles cardiaques et circulatoires d’origine nerveuse, la dose est de 100 à 200 mg, soit 1 comprimé pelliculé ou ½ comprimé retard le matin, si nécessaire matin et soir.

Quand et comment prendre Loprésor ou Loprésor Retard ?

Les comprimés de Loprésor/Loprésor Retard doivent être avalés sans être croqués et avec un verre d’eau.

Les comprimés à libération prolongée sont sécables; selon la posologie prescrite par le médecin, vous prendrez les comprimés entiers ou coupés en deux avec un verre d’eau, sans les croquer.

Loprésor: Dans la mesure où le médecin vous a prescrit de prendre Loprésor pendant un repas ou indépendamment d’un repas, vous devez vous tenir à cette indication pendant toute la durée du traitement par Loprésor.

Loprésor Retard: Vous pouvez prendre Loprésor Retard au cours d’un repas ou indépendamment de celui-ci. La prise des comprimés à un moment défini de la journée vous aide à vous rappeler de cette prise.

Combien de temps prendre Loprésor ou Loprésor Retard ?

Prenez Loprésor ou Loprésor Retard aussi longtemps qu’indiqué par votre médecin.

Au début du traitement, il est possible que le médecin décide, après un certain temps, de modifier la posologie du médicament pour parvenir à la dose idéale dans votre cas.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

La prise du médicament ne doit en aucun cas être interrompue brutalement.

En cas d’interruption trop rapide du traitement, votre état de santé peut s’aggraver. Votre médecin vous expliquera comment vous devez procéder pour arrêter le médicament.

Si vous avez des questions sur la durée de la prise de Loprésor ou Loprésor Retard, veuillez-vous adresser à votre médecin ou à votre pharmacien.

Si vous avez oublié de prendre Loprésor ou Loprésor Retard

Si vous avez oublié de prendre une dose de Loprésor/Loprésor Retard, prenez celle-ci aussi rapidement que possible. Cependant, s’il est déjà presque temps de prendre la dose suivante, ignorez la dose oubliée et conformez-vous à nouveau au schéma posologique habituel. Ne prenez jamais de dose double.

Si vous avez pris plus de Loprésor ou Loprésor Retard que vous n’auriez dû

Si vous avez accidentellement pris trop de comprimés, informez immédiatement votre médecin. Vous devrez peut-être être placé sous surveillance médicale.

Les effets d’un surdosage de Loprésor ou Loprésor Retard sont p. ex.: pouls anormalement lent ou pouls irrégulier, tension très basse, essoufflement, problèmes respiratoires en se couchant, gonflement des pieds, perte de conscience, nausées, vomissements, bleuissement des lèvres, de la langue, de la peau, convulsions, douleurs soudaines et oppressantes dans la poitrine et décès.

Si vous arrêtez de prendre Loprésor ou Loprésor Retard

Ne modifiez pas la dose de Loprésor ou Loprésor Retard et n’arrêtez pas la prise sans demander d’abord conseil à votre médecin. Si vous arrêtez la prise de Loprésor ou Loprésor Retard de manière abrupte, votre état de santé peut s’aggraver momentanément. Votre médecin vous expliquera comment vous devez procéder pour arrêter le traitement, si tel est le cas.

Quels effets secondaires Loprésor/Loprésor Retard peut-il provoquer ?

Comme pour tous les médicaments, le traitement par Loprésor et Loprésor Retard peut provoquer des effets secondaires, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Certains effets secondaires peuvent être graves et doivent être traités médicalement:

Fréquent (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 100)

– Pouls très lent.

Rare (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 10’000)

– Essoufflement, problèmes respiratoires lorsque vous vous couchez, gonflements au niveau des pieds ou des jambes comme signes d’une affection cardiaque.

– Orteils et doigts insensibles ou froids comme signes possibles du syndrome de Raynaud,

– Pouls irrégulier.

Très rare (concerne moins d’un utilisateur sur 10’000)

– Hémorragies ou hématomes spontanés comme signes possibles d’un faible nombre de plaquettes (thrombocytopénie),

– Hallucinations,

– Coloration jaune de la peau et des yeux, nausées, perte d’appétit, urines foncées comme signes d’une affection du foie, hépatite, douleurs et courbure anormale du pénis.

Informez immédiatement votre médecin si l’un de ces symptômes apparaît chez vous.

Autres effets secondaires:

Fréquent (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 100)

– Vertiges,

– Maux de tête,

– Vertiges, évanouissement en se levant comme signe d’une hypotension orthostatique (parfois accompagnée d’une perte de conscience),

– Essoufflement,

– Nausées,

– Vomissements,

– Douleurs abdominales,

– Fatigue.

Informez immédiatement votre médecin si une forme grave d’un de ces symptômes apparaît chez vous.

Rare (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 10’000)

– Crampes musculaires,

– Éruptions cutanées (sous forme d’éruptions cutanées prurigineuses, de zones épaissies avec une peau rougie/argentée comme signes d’un psoriasis),

– Diarrhée,

– Constipation,

– Difficultés respiratoires avec respiration sifflante ou toux,

– Gonflements,

– Palpitations,

– Diminution de l’attention, somnolence ou troubles du sommeil,

– Engourdissement, picotements dans les membres comme signes d’une paresthésie,

– Dépression,

– Cauchemars.

Informez immédiatement votre médecin si une forme grave d’un de ces symptômes apparaît chez vous.

Très rare (concerne moins d’un utilisateur sur 10’000)

– Modification de la personnalité,

– Troubles de la vue (p.ex. vision floue),

– Yeux secs, yeux irrités,

– Bruits (p.ex. sifflements) dans les oreilles,

– Troubles de l’ouïe (p.ex. réduction des capacités auditives ou perte de l’ouïe) à des doses supérieures aux doses recommandées,

– Douleurs dans la poitrine,

– Gangrène chez les patients avec troubles graves de l’irrigation sanguine préexistants,

– Nez qui coule ou nez bouché, éternuements comme signes d’une rhinite,

– Bouche sèche,

– Augmentation de la sensibilité de la peau au rayonnement solaire.

– Transpiration excessive,

– Chute des cheveux,

– Aggravation des zones épaissies de la peau rougie/argentée comme signes d’aggravation d’un psoriasis,

– Douleurs articulaires et raideur comme signes d’une arthrite,

– Modification de la libido,

– Modification de la capacité d’avoir une érection ou de la maintenir,

– Prise de poids,

– Anomalies des tests de la fonction hépatique,

– Des douleurs dorsales, des affections rénales, une augmentation de la tension, des caillots sanguins sont des signes possibles d’une prolifération de tissus fibreux dans une partie du corps, notamment les reins, l’aorte, le tractus urinaire et diverses autres structures (rétropéritoine).

Informez immédiatement votre médecin si une forme grave d’un de ces symptômes apparaît chez vous.

Autres effets secondaires rapportés dont la fréquence est inconnue (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

– Confusion,

– Anomalies des valeurs des triglycérides,

– Anomalies des valeurs du cholestérol.

Si vous remarquez des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien. Ceci vaut en particulier pour les effets secondaires non mentionnés dans cette notice d’emballage.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention <EXP> sur le récipient.

Remarques concernant le stockage

Ne pas conserver au-dessus de 30°C.

Conserver le récipient dans son carton pour le protéger de l’humidité.

Conserver hors de portée des enfants.

Remarques complémentaires

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Loprésor/Loprésor Retard ?

Loprésor: comprimés pelliculés ronds, blancs, biconvexes

Loprésor Retard: comprimés à libération prolongéesous forme de capsule, jaune clair

Principes actifs

Les comprimés pelliculés Loprésor contiennent 100 mg de tartrate de métoprolol (2:1)

Les comprimés à libération prolongée Loprésor Retard contiennent 200 mg de tartrate de métoprolol (2:1)

Excipients

Loprésor, comprimés pelliculés: dioxyde de silicium colloïdal, cellulose microcristalline, stéarate de magnésium, carboxyméthylamidon sodique, hypromellose, hydroxystéarate de macrogolglycérol, talc, dioxyde de titane (E 171)

Loprésor Retard, comprimés à libération prolongée: stéarate de magnésium, dioxyde de silicium colloïdal, hydrogénophosphate de calcium dihydraté, cellulose microcristalline, palmitostéarate de glycéryle, hypromellose, acétate de polyvinyle, oxyde de fer jaune (E 172), polysorbate 80, dioxyde de titane (E 171), talc

Numéro d’autorisation

Loprésor 100 mg: 39252 (Swissmedic)

Loprésor Retard 200 mg: 44447 (Swissmedic)

Où obtenez-vous Loprésor/Loprésor Retard ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Loprésor 100 mg, comprimés pelliculés (sécables, rainurés): emballages de 40 et 200 comprimés.

Loprésor Retard 200 mg, comprimés à libération prolongée (sécables, rainurés): emballage de 56 comprimés.

Titulaire de l’autorisation

Daiichi Sankyo (Schweiz) AG, Zurich

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en novembre 2020 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch
Remarques :
– L’équipe de Creapharma.ch a copié à la main le contenu de Swissmedicinfo le 13.05.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament, la date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe en gras juste ci-dessus.
– Comme information interne à Creapharma.ch, il s’agit de la 1ère mise à jour de cette page depuis le lancement début 2021 de cette rubrique.
– Swissmedicinfo informe via son site Internet les médicaments mis à jour (via rubrique “Textes modifiés”). Creapharma.ch s’engage dans un délai maximum de 30 jours à mettre à jour chaque page médicament provenant de Swissmedicinfo (rubrique Informations destinées aux patients). Cela signifie que pendant quelques jours cette page ne puisse pas être 100% mise à jour. Pour une information toujours mise à jour (actuelle), consultez directement le site Swissmedicinfo.

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 13.05.2021
Publicité