Publicité

Nolvadex®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Nolvadex et quand doit-il être utilisé ?

Selon prescription du médecin.

Le principe actif de Nolvadex est le tamoxifène, un anti-estrogène. Les anti-estrogènes sont des substances qui bloquent l’effet des estrogènes (= hormones sexuelles). Par conséquent, Nolvadex inhibe un effet indésirable des hormones estrogéniques sur les cellules, à savoir la stimulation de la prolifération cellulaire. C’est pourquoi il est utilisé dans le traitement du cancer du sein. Nolvadex doit être pris uniquement sous surveillance permanente d’un médecin.

Quand Nolvadex ne doit-il pas être pris ?

– Nolvadex ne doit pas être utilisé pendant la grossesse et l’allaitement (voir «Nolvadex peut-il être pris pendant la grossesse ou la période d’allaitement ?»).

– Nolvadex ne doit pas être utilisé en cas d’hypersensibilité au principe actif ou à l’un des excipients.

– Les enfants et les adolescents ne doivent pas prendre Nolvadex.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Nolvadex ?

L’utilisation de Nolvadex peut entraîner de la faiblesse et de la fatigue. Ce médicament peut donc affecter les réactions, l’aptitude à conduire et la capacité à utiliser des outils ou des machines!

Lorsque Nolvadex est pris en même temps que des anticoagulants (acénocoumarol, phenoprocoumone), l’effet de ses derniers peut être renforcé.

L’effet de Nolvadex peut être influencé par la prise simultanée de médicaments qui accélèrent la dégradation du principe actif de Nolvadex (par ex. l’antibiotique rifampicine) ou qui ralentissent la dégradation du principe actif de Nolvaldex (par ex. certains antidépresseurs). En conséquence, de telles associations doivent être évitées.

Nolvadex ne doit pas être pris en même temps qu’un inhibiteur de l’aromatase comme par ex. Arimidex®, Femara® ou Aromasin®.

Veuillez informer votre médecin ou pharmacien si vous prenez un des médicaments cités.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie

– vous êtes allergique

– vous prenez déjà d’autres médicaments ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage externe (même en automédication!).

Nolvadex peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

La prise de Nolvadex est contre-indiquée pendant la grossesse et l’allaitement. Les femmes en âge de procréer doivent utiliser des méthodes de contraception sûres et non hormonales. Elles ne doivent pas débuter une grossesse pendant un traitement par Nolvadex, ni jusqu’à 9 mois après la fin d’un traitement par Nolvadex. Demandez à votre médecin quelles sont les méthodes contraceptives adéquates, car Nolvadex peut perturber l’effet de certains moyens contraceptifs (pilule).

Comment utiliser Nolvadex ?

Le médecin détermine la posologie qui vous convient le mieux et la durée du traitement par Nolvadex. Prenez les comprimés pelliculés toujours au même moment, par ex. au petit déjeuner. Vous pouvez prendre les comprimés filmés indifféremment avant, pendant ou après les repas.

L’utilisation et la sécurité de Nolvadex n’ont pas été établies à ce jour pour les enfants et les adolescents.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Nolvadex peut-il provoquer ?

La prise de Nolvadex peut provoquer les effets indésirables suivants:

Réactions d’hypersensibilité (fréquent): interrompez la prise de Nolvadex et prévenez immédiatement votre médecin si, en cours de traitement, votre visage, vos lèvres, votre langue ou votre gorge deviennent enflés, si vous avez des difficultés respiratoires ou si des papules apparaissent sur votre peau.

Accident vasculaire cérébral (fréquent): l’apparition soudaine d’une faiblesse ou d’une paralysie dans les bras ou les jambes, une difficulté soudaine à parler, marcher, penser ou des difficultés à tenir un objet dans la main peuvent être les signes d’une baisse de l’irrigation sanguine dans le cerveau. Ces symptômes peuvent être les signes d’un accident vasculaire cérébral. Le cas échéant, il faut immédiatement contacter un médecin.

Par le blocage des hormones estrogéniques, la plupart des effets indésirables sont semblables aux symptômes apparaissant au début de la ménopause. Ainsi, des bouffées de chaleur se manifestent très souvent. Des pertes vaginales apparaissent très souvent ou des démangeaisons dans la région vaginale apparaissent souvent. Certaines femmes n’ont plus leurs règles pendant le traitement. Dans ces situations également, une méthode de contraception appropriée doit être utilisée (voir «Nolvadex peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?»). Très souvent, des saignements vaginaux nouveaux ou inhabituels peuvent également se manifester. Veuillez immédiatement informer votre médecin au cas où vous devriez présenter des hémorragies anormales ou d’autres symptômes gynécologiques (par ex. douleurs ou sensation de pesanteur dans le bassin) pendant la prise de Nolvadex ou après. Cela est important car le traitement peut provoquer des modifications de l’utérus (par ex. tumeur bénigne) qui peuvent également être sérieuses et malignes (par ex. cancer de l’utérus).

Au début du traitement par Nolvadex, les troubles dus au cancer du sein, par ex. les douleurs, peuvent être renforcés. Si vous souffrez en outre de nausées, de vomissements et de sensations de soif inhabituellement intenses, vous devez en informer votre médecin.

De plus, les effets secondaires suivants ont été rapportés:

Très fréquent (concerne plus d’un utilisateur sur 10)

Nausées, éruptions cutanées (très rares cas: pouvant être sévères), accumulation de liquide dans les tissus, faiblesse et fatigue.

Fréquent (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 100)

Anémie, réactions d’hypersensibilité, taux accrus de lipides sanguins, maux de tête, étourdissements, accident vasculaire cérébral, cataracte, maladie rétinienne, altérations des perceptions sensorielles (y compris troubles du goût et sensation d’engourdissement ou picotements de la peau), augmentation du risque de caillots sanguins (y compris dans de petits vaisseaux, thromboses veineuses profondes et embolie pulmonaire), troubles gastro-intestinaux (par ex. vomissements, diarrhée et/ou constipation), modifications des valeurs des enzymes hépatiques, chute des cheveux, crampes dans les jambes, douleurs musculaires

Occasionnel (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 1000)

Baisse du nombre de plaquettes (thrombocytopénie), baisse du nombre de leucocytes totaux (leucopénie), taux élevé de calcium dans le sang, troubles de la vue, pneumonie, pancréatite, cirrhose.

Rare (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 10 000)

Développement de kystes ovariens chez les femmes en pré-ménopause, flambée tumorale, endométriose (formation de muqueuse utérine en dehors de l’utérus), polypes vaginaux (épaississement non cancéreux de la paroi intérieure du vagin), baisse du nombre de certains globules blancs (neutropénie et très rarement agranulocytose), modifications de la cornée, affections du nerf optique, jaunisse, maladie du foie (lésions des cellules du foie, insuffisance hépatique aiguë), inflammation de petits vaisseaux sanguins de la peau provoquant éventuellement une éruption cutanée.

Très rare (concerne moins d’un utilisateur sur 10 000)

Cas isolés de cécité, survenus uniquement en lien avec des affections du nerf optique, inflammations de la peau (éruption cutanée ou érythème), vésicules (petites cloques) sur les zones de peau exposées au soleil.

Éruption cutanée se caractérisant par une rougeur, un gonflement et/ou la formation de vésicules, survenant tardivement après une radiothérapie (phénomène dit de «radiation recall»).

Si vous remarquez des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien. Ceci vaut en particulier pour les effets secondaires non mentionnés dans cette notice d’emballage.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Si vous avez des comprimés pelliculés périmés, veuillez les rapporter à votre pharmacien, qui se chargera de les détruire.

Remarques concernant le stockage

Nolvadex est un médicament très puissant qui doit être tenu hors de la portée des enfants. Veuillez garder les comprimés pelliculés dans l’emballage blister jusqu’à l’utilisation afin de les protéger le mieux possible de la lumière et de l’humidité. Conservez les comprimés pelliculés à une température inférieure à 30 °C.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Nolvadex ?

Nolvadex contient comme principe actif le tamoxifène ainsi que des excipients. Il est disponible sous forme de comprimés pelliculés de couleur blanche à 20 mg.

Numéro d’autorisation

39053 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Nolvadex ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, seulement sur ordonnance médicale non renouvelable.

Il est présenté en emballages de 30 ou 100 comprimés pelliculés.

Titulaire de l’autorisation

AstraZeneca AG, 6340 Baar.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en décembre 2020 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 04.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 04.04.2021

Publicité