Publicité

Vesicare®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Vesicare et quand doit-il être utilisé ?

Vesicare contient un principe actif, le succinate de solifénacine, qui diminue l’hyperactivité de la vessie.

Sur prescription du médecin, Vesicare est indiqué pour le traitement de la vessie instable (ou vessie hyperactive) comme, par exemple, un besoin soudain et impérieux d’uriner, un besoin très fréquent d’uriner ou de l’incontinence.

Quand Vesicare ne doit-il pas être pris/utilisé ?

Vesicare ne doit pas être utilisé:

– si vous êtes hypersensible (allergique) au succinate de solifénacine ou à l’un des excipients de Vesicare,

– si vous souffrez de rétention urinaire (l’urine reste dans la vessie car celle-ci ne peut pas se vider),

– si vous souffrez de glaucome (pression oculaire élevée avec perte progressive de la vision) et que ce glaucome n’est pas suffisamment corrigé par un traitement,

– si vous souffrez de myasthénie grave (perturbation de la fonction neuromusculaire),

– si vous souffrez de graves troubles gastro-intestinaux tels que mégacôlon toxique (dilatation aigüe du côlon associée à une colite amibienne ou ulcérative),

– si vous êtes hémodialysé,

– si vous souffrez d’une maladie hépatique grave,

– si vous souffrez d’une maladie rénale grave ou d’une maladie hépatique modérée et recevez des médicaments susceptibles d’inhiber l’élimination de la solifénacine de l’organisme (par ex. le kétoconazole).

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise/de l’utilisation de Vesicare ?

Utilisez Vesicare avec prudence:

– si vous souffrez d’une obstruction de la vessie ou si vous avez des difficultés à uriner (jet d’urine faible) avec le risque que l’urine s’accumule dans la vessie (rétention urinaire),

– en cas d’anomalie de l’électrocardiogramme et de carence en potassium,

– si vous souffrez d’un rétrécissement du tractus gastro-intestinal,

– si vous présentez un risque accru de réduction de la motilité du tractus gastro-intestinal,

– si vous êtes atteint d’une maladie rénale grave,

– si vous êtes atteint d’une maladie hépatique modérée,

– si vous êtes atteint de troubles nerveux (neuropathie autonome),

– si vous souffrez d’une rupture du diaphragme (hernie hiatale) ou d’un reflux d’acide gastrique dans l’œsophage,

– si vous prenez en même temps des médicaments qui peuvent provoquer ou aggraver une inflammation de l’œsophage (œsophagite),

– si vous souffrez d’une maladie héréditaire rare telle qu’une intolérance au galactose, un déficit en lactase de Lapp ou un syndrome de malabsorption du glucose-galactose.

– en cas de gonflement de la bouche ou de la gorge (angio-œdème).

– si vous prenez d’autres médicaments de manière concomitante, cela peut conduire à des interactions. L’utilisation concomitante des médicaments suivants doit être faite avec prudence:

– si vous prenez un médicament contenant du métoclopramide, qui accélère le fonctionnement de votre système digestif, Vesicare peut diminuer l’effet de ce médicament.

– si vous prenez d’autres anticholinergiques (les effets thérapeutiques et les effets indésirables des deux médicaments peuvent être renforcés).

– si vous prenez des médicaments contre les infections fongiques (tels que le kétoconazole ou l’itraconazole) ou contre l’infection au VIH (ritonavir ou nélfinavir).

– si vous prenez des médicaments qui affectent la coagulation du sang (tels que l’acénocoumarol ou la phenprocoumone).

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous êtes, ou avez été par le passé dans l’une des situations citées plus haut.

Vesicare peut provoquer une vision floue, de la fatigue, de la somnolence ou des étourdissements. Si vous observez ces effets indésirables, vous ne devez ni conduire un véhicule, ni utiliser des outils ou des machines.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien:

– si vous souffrez d’une autre maladie,

– si vous êtes allergique,

– si vous prenez déjà d’autres médicaments à usage interne ou externe (même en automédication!).

Vesicare peut-il être pris/utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Les informations disponibles concernant l’emploi du succinate de solifénacine chez les femmes enceintes sont insuffisantes. Des indices suggèrent que la solifénacine est excrétée dans le lait maternel. Il ne faut donc pas prendre Vesicare pendant la grossesse et l’allaitement.

Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre un médicament quel qu’il soit.

Comment utiliser Vesicare ?

Respectez toujours strictement les instructions de votre médecin. En cas d’incertitude, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Sauf recommandation différente de votre médecin, la dose recommandée pour les adultes est d’un comprimé filmé par jour, correspondant à 5 mg de succinate de solifénacine. Au besoin, si le médecin le recommande, la dose peut être augmentée à 10 mg (correspondant à deux comprimés filmés de 5 mg ou à un comprimé de 10 mg) une fois par jour.

Vesicare ne doit pas être administré aux enfants et adolescents.

Les comprimés de Vesicare doivent être avalés avec du liquide sans les mâcher. La prise peut se faire indifféremment pendant ou en dehors des repas.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que

l’efficacité du médicament est trop faible ou trop forte.

Symptômes et mesures en cas de surdosage:

Si vous avez pris trop de comprimés filmés, consultez un médecin le plus rapidement possible. Si un enfant avale accidentellement des comprimés de Vesicare, consultez immédiatement un médecin. Les symptômes d’un surdosage peuvent être les suivants: maux de tête, sécheresse de la bouche, vertiges, étourdissements et vision floue. Les symptômes d’un surdosage sévère peuvent être: des hallucinations, une excitation prononcée, des convulsions, des problèmes de respiration (insuffisance respiratoire), une accélération du rythme cardiaque (tachycardie), une rétention urinaire, une dilatation de la pupille (mydriase).

Si vous oubliez de prendre Vesicare:

Si vous oubliez de prendre un comprimé filmé à l’heure habituelle, prenez-le dès que vous y pensez, sauf s’il est déjà l’heure de la prise de la dose suivante. Ne prenez pas plus d’une dose par jour. En cas de doute, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Effets pouvant apparaître lorsque le traitement par Vesicare est arrêté:

Si vous arrêtez de prendre Vesicare, vos symptômes de vessie hyperactive risquent de réapparaître ou de s’aggraver.

Il est impératif de consulter votre médecin si vous envisagez d’arrêter le traitement.

Quels effets secondaires Vesicare peut-il provoquer ?

La prise de Vesicare peut provoquer les effets secondaires suivants:

Très fréquemment, on observe une sécheresse de la bouche. D’autres effets secondaires se manifestent souvent comme de la constipation, des nausées, de la dyspepsie (douleurs abdominales), une vision floue. Occasionnellement, on peut observer: une sensation de brûlure rétrosternale et/ou une infection de l’œsophage, une sécheresse de la gorge, des infections des voies urinaires, de la somnolence, une perturbation du goût, une sécheresse (irritation) oculaire, de la fatigue, des œdèmes des membres inférieurs, une sécheresse des muqueuses nasales, une sécheresse de la peau, des difficultés pour uriner. Rarement, une rétention urinaire ou une obstruction du gros intestin a été observée.

Très rarement, une confusion, des hallucinations, des troubles de la conscience, des maux de tête, des vertiges, des vomissements, des éruptions cutanées, des démangeaisons, de l’urticaire ou un gonflement de la bouche ou de la gorge (angio-œdème), une diminution de l’appétit, une augmentation du taux de potassium dans le sang pouvant entraîner des battements cardiaques irréguliers, une augmentation de la pression intraoculaire, une modification de l’activité cardiaque (ECG), des séries de battements cardiaques irréguliers (torsade de pointes), des palpitations, des battements cardiaques forts, des troubles de la voix, des troubles de la fonction du foie, une faiblesse musculaire, ainsi qu’un trouble de la fonction rénale peuvent se produire. Une inflammation de la peau peut aussi survenir dans des cas isolés.

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Conserver à température ambiante (15 à 25 °C).

Tenir hors de portée des enfants.

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Vesicare ?

1 comprimé filmé contient comme principe actif 5 mg, resp. 10 mg de succinate de solifénacine ainsi que des excipients (tel que du lactose monohydraté).

Numéro d’autorisation

57203 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Vesicare ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, seulement sur ordonnance médicale.

Vesicare 5 mg: emballages de 30 et 90 comprimés filmés.

Vesicare 10 mg: emballages de 30 et 90 comprimés filmés.

Titulaire de l’autorisation

Astellas Pharma AG, 8304 Wallisellen.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en octobre 2013 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 14.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 18.04.2021

Publicité