Mises à jour sur Creapharma.ch – année en cours (2018)



MISES A JOUR SUR LE SITE CREAPHARMA.CH (LE REPOSITORY OU DÉPÔT DE MISES À JOUR DE CREAPHARMA)


2018 

MARS

29 mars 2018
Industrie pharmaceutique
La société suisse Novartis a vendu ses parts (36,5%) qu’elle possédait dans une joint-venture, active dans l’OTC (médicaments sans ordonnance), à la société britannique GSK pour la somme de USD 13 milliards. Avec cette stratégie le laboratoire pharmaceutique Novartis se concentre sur la découverte et la mise sur le marché de nouveaux médicaments, notamment sur le cancer. La vente devrait être bouclée à la fin du 2ème trimestre de cette année, comme le relève le Wall Street Journal dans un article du 28 mars 2018.

27 mars 2018
Erythème fessier
Nous avons mis à jour cette maladie touchant surtout les bébés, en mettant l’accent sur les traitements naturels et bons conseils.
Lire davantage sur l’érythème fessier

25 mars 2018
Obésité (Etats-Unis)
Régimes : les pièges à éviterLe nombre d’obèses continue d’augmenter aux Etats-Unis, désormais environ 40% des adultes américains sont obèses selon un rapport des U.S. Centers for Disease Control and Prevention publié en mars 2018. On parle d’obésité lorsque l’IMC est supérieur ou égal à 30. Environ 7,7 % des adultes américains souffrent d’obésité morbide (IMC supérieur ou égal à 40).  Ces chiffres se rapportent aux années 2016 et 2017. Pendant les années 2007-2008 le nombre d’obèses s’élevait à 34%. Chez les enfants l’augmentation est moins marquée que chez les adultes avec 18,5 % des enfants obèses en 2015-2016, contre 17 % en 2007-2008. Ces résultats ont été publiés en ligne le 23 mars 2018 sous forme de lettre de recherche dans le journal scientifique Journal of the American Medical Association (DOI : 10.1001/jama.2018.3060).
Lire aussi les statistiques sur l’obésité dans le monde


18 mars 2018
sucrePerte de poids : l’importance d’un petit-déjeuner copieux
Une nouvelle étude israélienne a montré que des personnes souffrant d’obésité et de diabète de type 2 qui ont suivi un programme diététique comprenant un petit-déjeuner copieux ont perdu du poids et ont amélioré leur diabète comparé à ceux ayant suivi un régime normal. Ces résultats ont été présentés le 17 mars 2018 à Chicago lors du congrès annuelle de l’Endocrine Society (ES). Dans un communiqué de presse de l’étude, la Prof. Daniela Jakubowicz à l’Université de Tel Aviv et principale auteur de l’étude a expliqué : “L’heure de la journée et à quelle fréquence vous mangez est plus important que ce que vous mangez et combien de calories vous consommez”. La professeur précise : “Notre métabolisme change tout au long de la journée. Une tranche de pain consommée au petit-déjeuner entraîne une diminution de la réponse au glucose et moins de prise de poids qu’une tranche de pain identique consommée le soir. ” Pour arriver à ces résultats, la Prof. Jakubowicz et ses collègues ont étudié 11 femmes et 18 hommes atteints d’obésité et de diabète de type 2, traités avec de l’insuline et âgés en moyenne de 69 ans. Les patients ont été assignés au hasard à consommer l’un des deux différents régimes qui contenaient un nombre égal de calories quotidiennes, pendant trois mois. Un groupe (Bdiet) a mangé trois repas : un petit déjeuner copieux, un déjeuner de taille moyenne et un petit dîner. Le deuxième groupe (6Mdiet) a mangé le régime traditionnel pour le diabète et la perte de poids: six petits repas régulièrement espacés tout au long de la journée, y compris trois collations. Après trois mois, les participants du groupe avec un petit-déjeuner copieux (Bdiet) ont perdu en moyenne 5 kg alors que les participants qui ont suivi un régime traditionnel (6Mdiet) ont gagné 1,4 kg en moyenne. Un autre résultat positif était que les participants du groupe Bdiet ont eu besoin de moins d’insuline que deux du groupe 6 MDiet. Cette étude présentée au congrès de l’ES à Chicago est considérée comme préliminaire, car elle n’a pas encore été publiée dans un journal scientifique revu par les pairs. Cette publication prend en général plusieurs mois voire des années.

13 mars 2018
Diabète
7 bons conseils prouvés scientifiquement pour prévenir l’AVCUne société savante américaine a recommandé le 8 mars 2018 de relâcher l’objectif de la valeur de l’hémoglobine glyquée (AC1), un test qui permet de mesurer la glycémie moyenne, à des valeurs comprises entre 7% et 8% chez des patients souffrant de diabète de type 2. L’institution American College of Physicians a pris cette décision début mars 2018 en se basant sur des études, ce qui n’a pas fait l’unanimité parmi d’autres associations médicales comme l’American Diabetes Association. Cette dernière estime que la valeur de l’hémoglobine glyquée (AC1) comme valeur cible devrait être de 7% ou moins.

9 mars 2018
Régime DASH et dépression
Des fruits frais pour diminuer le risque de crise cardiaque et d’AVCDes chercheurs de l’Université Rush à Chicago (Etats-Unis) ont découvert que suivre un régime spécial contre l’hypertension appelée DASH (Dietary Approaches to Stop Hypertension), notamment riche en fruits et légumes et pauvre en graisses et sucres, était associé à une réduction du risque de dépression, selon une étude qui reste préliminaire. Un total de 964 personnes ont participé à cette étude. Les scientifiques ont constaté que les participants qui suivaient un régime DASH minutieusement avaient 11% moins de risque de souffrir de dépression que ceux qui ne suivaient pas ce régime de façon minutieuse ou rigoureuse. Comme le précise dans un communiqué le Prof. Cherian de l’Université Rush, cette étude ne prouve pas que le régime DASH mène à une réduction de la dépression, elle montre seulement une association.  Cette étude, dite préliminaire, sera présentée au congrès de l’American Academy of Neurology à Los Angeles du 21 au 27 avril 2018. Une étude est considérée comme préliminaire lorsqu’elle n’a pas encore été publiée dans un journal scientifique revu par les pairs, typiquement lors d’une présentation pendant un congrès médical.
En savoir plus sur le régime DASHsur la dépression

8 mars 2018
Fièvre jaune, décès d’un Suisse de retour du Brésil
Un Suisse est mort de la fièvre jaune le 28 février 2018 aux urgences de l’hôpital de Zurich après un séjour au Brésil, selon l’agence de presse suisse ATS et Globo (à travers son site G1). Il avait séjourné sur l’Île Ilha Grande dans l’Etat de Rio de Janeiro en février 2018. Ce Suisse de 44 ans est arrivé en provenance du Brésil à Zurich le 22 février 2018 dans un état critique. Le diagnostic de la fièvre jaune a été confirmé par des tests moléculaires. Selon le média brésilien Globo, il avait refusé la vaccination contre la fièvre jaune. L’Office Fédéral de la Santé Publique (OFSP) rappelle que la meilleure prévention contre la fièvre jaune est justement la vaccination. Depuis plusieurs années l’OMS recommande une seule vaccination contre la fièvre jaune et non plus un rappel chaque 10 ans comme c’était le cas dans le passé. Plusieurs régions du Brésil sont actuellement touchées par la fièvre jaune comme le très peuplé état de Sao Paulo dans le sud-est du pays, surtout en province (pas ou peu dans la capitale, soit la ville de Sao Paulo). Entre juillet 2017 et fin février 2018, 723 cas humains confirmés de fièvre jaune ont été déclarés au Brésil, dont 237 décès, comme le relève l’OFSP sur son site Internet.
Lire notre dossier complet sur la fièvre jaune


6 mars 2018
Jus de betterave
jus de betterave alimentation équilibréeLe jus de betterave peut aider à améliorer la capacité d’exercice physique chez les patients atteints d’une forme fréquente d’insuffisance cardiaque, selon une nouvelle étude. La capacité à faire de l’exercice est un facteur clé lié à la qualité de vie et même à la survie de ces patients. Cette étude a été publiée dans l’édition imprimée de février 2018 du journal scientifique Journal of Cardiac Failure (10.1016/j.cardfail.2017.09.004).

5 mars 2018
Consommation de sel et hypertension 
Hypertension symptômesUne alimentation saine, par exemple riche en fruits et légumes, ne compense pas les effets d’un apport élevé en sel en ce qui concerne la pression artérielle, selon une étude. Pour arriver à ces conclusions, des chercheurs internationaux, incluant la prestigieuse institution anglaise Imperial College London, ont analysé les régimes alimentaires de plus de 4’000 personnes. Les scientifiques sont arrivés à la conclusion qu’il n’était pas possible de tricher par rapport à sa consommation de sel, autrement dit tout le sel ingéré pendant la journée ne pouvait pas être compensé par une alimentation saine (ex. riche en fruits et légumes). Au Royaume-Uni, la limite supérieure recommandée par jour de sel est de 6 g, soit environ une cuillère à café. Parmi les participants qui venaient des Etats-Unis, du Royaume-Uni, du Japon et de Chine la moyenne de sel consommée par jour était de 10,7 g. Au Royaume-Uni la consommation quotidienne de sel était de 8,5 g, aux Etats-Unis de 9,6 g, en Chine de 13,4 g et au Japon de 11,7 g. Une augmentation de l’apport en sel au-dessus de cette quantité moyenne a été liée à une augmentation de la pression artérielle. Par exemple une augmentation de 7 g (1,2 cuillères à café) de consommation de sel par jour au-dessus de l’apport moyen était associée à une augmentation de la pression artérielle systolique de 3,7 mmHg. Cette étude a été publiée dans l’édition de mars 2018 du journal scientifique Hypertension (DOI : 10.1161/HYPERTENSIONAHA.117.09928).
En savoir plus sur l’hypertension

– Retrait d’un médicament
A cause d’effets indésirables rares mais graves comme des inflammations de l’encéphale, le médicament Zinbryta® (daclizumab) a été retiré du marché mondial selon un communiqué paru le vendredi 2 mars 2018. Ce médicament contre la sclérose en plaques était commercialisé par les sociétés Biogen et AbbVie.
Sources : Pharmavista.net, The Wall Street Journal

1er mars 2018
Liposuccion
En 2017,  le nombre d’Américains ayant effectués une liposuccion était de 246’354, en hausse de 5% par rapport à 2016, selon l’American Society of Plastic Surgeons (ASPS). La liposuccion était la 2ème intervention chirurgicale esthétique la plus fréquente en 2017 aux Etats-Unis, la première étant l’augmentation mammaire avec 300’378 interventions. En 3ème position on trouve le remodelage du nez avec 218’924 procédures et en 4ème position la chirurgie des paupières avec 209’571 procédures. Les deux pays qui effectuent le plus de chirurgie esthétique au monde sont les Etats-Unis et le Brésil.
En savoir plus sur la liposuccion

FEVRIER

28 février 2018
Hypertension
betterave - contre l'hypertensionUne surveillance à domicile de la tension artérielle devrait être courante dans le système de santé anglais (NHS), selon des chercheurs britanniques. Les médecins généralistes devraient recommander aux patients hypertendus de mesurer leur tension à leur domicile. En effet, des chercheurs des universités de Birmingham, Oxford et Cambridge en Angleterre ont mené un essai qui a montré que lorsque les médecins généralistes basent leurs ajustements médicamenteux sur les lectures régulières de pression artérielle au domicile des patients, la pression artérielle est significativement plus faible après 12 mois par rapport à ceux qui ont mesuré exclusivement leur tension chez le médecin ou à l’hôpital/clinique. Plus de 1000 personnes ont participé à ce travail de recherche. Cette étude a été publiée le 28 février 2018 dans le journal scientifique de référence The Lancet (DOI : 10.1016/S0140-6736(18)30309-X).
Lire notre dossier complet sur l’hypertension3 appareils simples à avoir chez soi

26 février 2018
Antidépresseur résumé– Dépression et kétamine
La kétamine, un anesthésique, est toujours plus utilisée comme antidépresseur à cause de son efficacité et surtout de sa rapidité d’action qui agit en heures plutôt qu’en semaines. Deux nouvelles études publiées dans le journal scientifique Harvard Review of Psychiatry ont montré l’intérêt d’utiliser de la kétamine surtout lors de dépression grave avec une résistance aux antidépresseurs classiques. Une des 2 études a montré que la kétamine pouvait agir parfois en seulement 2 heures et réduire les pensées suicidaires.
Lire davantage à ce sujet dans Creapharma Premium (newsletter PDF no 10/2018) avec les références à ces études

– Magnésium et vitamine D
Une étude a découvert que des faibles niveaux de magnésium rendent la vitamine D inefficace. Les scientifiques du Lake Erie College of Osteopathic Medicine ont remarqué que la vitamine D ne peut pas être métabolisée sans des niveaux de magnésium suffisants. Cela signifie que la vitamine D reste stockée et inactive pour une bonne partie de la population.
Lire davantage à ce sujet dans Creapharma Premium (newsletter PDF no 10/2018) avec la référence à cette étude – Lire aussi notre article sur le magnésium

 24 février 2018
Dengue
Nouveau vaccin contre la dengue autorisé dans 3 paysUne étude réalisée en partie par l’Institut Pasteur a montré que les Asiatiques et Européens étaient plus à risque de souffrir de dengue grave (severe dengue en anglais) que les Africains pour des raisons génétiques. La dengue ou fièvre dengue est une maladie virale transmise par des moustiques endémique surtout dans les régions tropicales et subtropicales de l’est asiatique et de l’Amérique latine mais le virus s’est répandu ces dernières années aussi en Amérique du nord et en Europe. Dans certains cas graves, le virus de la dengue peut mener à la mort suite au syndrome de choc fatal de la dengue. Depuis longtemps les chercheurs se sont demandés pourquoi la dengue était plus répandue en Amérique latine et en Asie qu’en Afrique, pourtant aussi située dans les régions tropicales et subtropicales. Les chercheurs ont identifié 2 gènes liés à l’inflammation des vaisseaux sanguins qui confèrent un risque de dengue sévère, et quatre gènes liés au métabolisme qui affectent le risque de dengue classique. Les chercheurs ont constaté que les Africains avaient des gènes qui les protégeaient davantage contre la dengue grave que les Européens. Ces derniers souffraient toutefois moins souvent de dengue normale ou classique. Les Asiatiques présentaient un risque important de souffrir de dengue normale. Cette étude a été publiée le 15 février 2018 dans le journal scientifique PLOS Neglected Tropical Diseases (DOI : 10.1371/journal.pntd.0006202).
Lire notre dossier complet sur la dengue

21 février 2018
Stress
Une étude de 2018 réalisée sur des souris a montré que la pratique de course à pied aidait le cerveau à lutter contre les effets négatifs du stress chronique ou prolongé. Faire de l’exercice contribuerait également à protéger la mémoire et à améliorer l’apprentissage.
Lire davantage

14 février 2018
Rougeole – décès en France 
En France, une femme de 32 ans est morte le 10 février 2018 de complications de la rougeole au CHU de Poitiers en Nouvelle-Aquitaine (Ouest). Cette personne n’était pas vaccinée contre la rougeole, selon un communiqué de presse de l’Agence Régionale de Santé de la Région Nouvelle-Aquitaine publié le 13 février 2018.  Entre le 1er novembre 2017 et le 13 février 2018, 269 cas de rougeole ont été confirmés en Nouvelle-Aquitaine et 66 hospitalisations ont été nécessaires (plus d’1 cas sur 4). 4 personnes ont été pris en charge en réanimation et 1 personne est décédée. La rougeole est une infection virale hautement contagieuse et potentiellement grave, un vaccin existe et peut stopper l’épidémie. L’ARS relève que la grande majorité des personnes touchées par l’épidémie actuelle de rougeole n’étaient pas vaccinées. La couverture vaccinale en Nouvelle-Aquitaine est insuffisante pour faire face à cette épidémie. Selon l’ARS, il est urgent de vérifier sa vaccination (2 doses sont nécessaires pour être protégé) et de consulter son médecin traitant pour rattraper cette immunité. Le vaccin est recommandé dès la petite enfance à 12 et 18 mois (2 doses), mais peut être rattrapé à tout âge. [Sources : ARS Nouvelle-Aquitaine, ATS-agence de presse suisse, Sudouest.fr]
Notre dossier complet sur la rougeole

vaccin rougeole france

10 février 2018
Vaccin varicelle
Le vaccin contre la varicelle a été lié au développement de zona (herpès zoster) au site de vaccination chez certains enfants en bonne santé, selon une étude publiée le 6 février 2018 dans le journal scientifique Pediatric Dermatology (DOI : 10.1111/pde.13415).
Lire davantage (sous Traitements)

NOUVEAU Découvrez Creapharma Premium

7 février 2018
– Café 
☕️Dans une grande étude qualifiée en anglais d’umbrella review (étude de méta-analyses), une équipe de chercheurs internationaux sont arrivés à la conclusion que boire plusieurs tasses de café par jour permettait de façon probable de prévenir des maladies comme certains cancers ainsi que des maladies cardiovasculaires. Une consommation de 4 à 5 tasses de café par jour menait aux meilleurs résultats sur la santé, c’est-à-dire abaissait au maximum le risque de souffrir de maladies. Les scientifiques ont analysé 112 méta-analyses (étude d’études), ces méta-analyses étaient toutes observationnelles (observational studies). Cela signifie qu’une umbrella review est comme une étude d’études d’études, la qualité des umbrella review est souvent très élevée à cause du nombre d’études prises en compte. Dans 59 méta-analyses (sur 112), le café était associé à une diminution probable du risque de cancer du sein, colorectal, de l’endomètre et de la prostate ; des maladies cardiovasculaire et de la mortalité ; de la maladie de Parkinson et du diabète de type 2. Les scientifiques recommandent, en fonction des résultats, d’inclure le café dans son alimentation quotidienne. Cette étude a été publiée dans le journal scientifique Annual Review of Nutrition (DOI : 10.1146/annurev-nutr-071816-064941) en 2017, dans le volume 37.
En savoir plus sur le café

– Grippe
Aux Etats-Unis, cette saison 2017/2018 au moins 53 enfants sont morts de la grippe, comme le relève le site CBSNews.com (média CBS) le 6 février 2018, citant des chiffres des Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Selon The Wall Street Journal, l’épidémie de grippe de cette saison est la plus grave de ces 10 dernières années.
Lire notre dossier complet sur la grippe

6 février 2018
Gonorrhée
Gonorrhée (blennoragie)Des chercheurs de l’Oregon State University et de la Purdue University aux Etats-Unis ont découvert de nouvelles informations concernant le mécanisme des protéines de la paroi de la bactérie à l’origine de la gonorrhée (Neisseria gonorrhoeae). Cette découverte pourrait contribuer au développement d’un vaccin ou de nouveaux antibiotiques. En effet, certains éléments de la paroi bactérienne sont essentiels à la survie de Neisseria gonorrhoeae, les bloquer pourrait permettre de détruire ces bactéries. La gonorrhée est une MST menant à environ 78 millions de nouveaux cas par année qui peut provoquer des complications comme la stérilité ou l’endométriose. Cette étude a été publiée le 26 janvier 2018 dans le journal scientifique  Journal of Biological Chemistry (DOI : 10.1074/jbc.RA117.000437).
Lire notre dossier complet sur la gonorrhée

2 février 2018
Autisme 
Aux Etats-Unis, un nouveau médicament développé par le laboratoire suisse Roche a reçu en janvier 2018 le statut de Breakthrough Therapy Designation (BTD) de la part de la FDA pour lutter contre les troubles autistiques (autisme). Ce médicament ou molécule, balovaptan, a une structure chimique ressemblant aux benzodiazépines.  Le balovaptan n’est pas encore disponible sur le marché américain ni mondial. Mais avec ce statut de BTD, considéré comme un médicament très innovant, le processus de mise sur le marché devrait être fortement accéléré. Il s’agit de l’un des premiers médicaments développés pour lutter contre l’autisme et ses troubles. Le mécanisme d’action repose sur une action antagoniste des récepteurs de la vasopressine-1A (en anglais : vasopressin (V1a) receptor antagonist).  [Sources : communiqué de presse de Roche, pharmawiki.ch]

JANVIER

30 janvier 2018
Tabagisme
Une étude de l’Université de Tel Aviv en Israël a montré que le taux de succès des médicaments pour arrêter de fumer (ex. patch de nicotine, bupropion, varénicline) avaient un taux de succès après 1 an de seulement 8%. Il s’agit d’une méta-analyse qui a pris en compte 28’000 personnes. Cette étude a été publiée le 29 janvier 2018 dans le journal scientifique Addiction (DOI: 10.1111/add.14134).
Lire davantage

Légionellose
En Suisse, l’année 2017 a enregistré presque 500 cas de légionellose, environ 35% plus de cas qu’en 2016, selon des informations de l’OFSP (BAG en allemand) datant de début 2018. Le nombre de cas légionellose est en augmentation en Suisse ces dernières années, toujours selon l’OFSP.
Lire davantage sur la légionellose

26 janvier 2018
Curcuma
Une étude publiée le 19 janvier 2018 dans le journal scientifique American Journal of Geriatric Psychiatry (DOI : 10.1016/j.agp.2017.10.010) a montré qu’une consommation quotidienne d’une certaine forme de curcumine qu’on retrouve dans le curry permettait d’améliorer la mémoire et l’humeur.  Cette étude réalisée par des chercheurs de la prestigieuse Université de Californie à Los Angeles (UCLA) a aussi montré une amélioration de la perte de mémoire légère et liée à l’âge chez les personnes consommant chaque jour du curry.
Lire davantage (sous Remarques, dernier paragraphe)

Curcuma - Curcuma aromatica, Curcuma longa

24 janvier 2018
Diabète
Le régime méditerranéen peut s’avérer être un bon moyen pour abaisser la glycémie chez des personnes souffrant de diabète, selon une étude allemande réalisée notamment par l’institution Deutsche Institut für Ernährungsforschung.
Lire davantage (en bas de page)

20 janvier 2018
Cancer (biopsie liquide)
Des scientifiques de l’institution Johns Hopkins University aux Etats-Unis ont rapporté avoir effectué des progrès significatifs sur un test sanguin, appelé aussi biopsie liquide, pour détecter 8 types de cancer à un stade précoce, y compris certains des plus meurtriers qui manquent d’outils de dépistage actuellement comme le cancer du pancréas. Ces tests sanguins (biopsies liquides) ont réussi à  trouver environ 70% des 8 types de cancer les plus courants chez 1’005 patients pris en compte. Les taux variaient selon le type de tumeur – plus bas pour les cancer du sein (environ 33%) mais élevés pour les cancer de l’ovaire (environ 98%), du foie et du pancréas. Leur travail de recherche a été publié le 18 janvier 2018 dans le prestigieux journal scientifique américain Science. Pour le moment ces tests sanguins, en tout cas ceux permettant les 8 types de cancer, ne sont pas encore disponibles sur le marché américain mais devraient l’être ces prochaines années.

18 janvier 2018
Chirurgie de l’obésité 
La chirurgie bariatrique prolonge, à long terme, la vie des personnes obèses. Cette pratique que beaucoup de gens n’osent pas encore essayer permettrait de réduire de moitié le taux de mortalité en cas d’obésité sévère, selon une étude publiée le 16 janvier 2018 dans le journal scientifique JAMA (doi : 10.1001/jama.2017.20513). Le suivi médian des participants était d’en moyenne 4,5 ans.  Les 3 types de chirurgie bariatrique pratiquées étaient le bypass gastrique avec la procédure Roux-En-Y, la LAGB (laparoscopic adjustable gastric banding) et la gastrectomie longitudinale.
Lire davantage sur cette étude – Lire dossier sur chirurgie de l’obésité

17 janvier 2018
Grippe (épidémie) 
En France, la grippe commence à refluer avec le pic dépassé ce mercredi 18 janvier 2018. En Suisse, la grippe a atteint lors de la 2ème semaine épidémiologique de l’année 2018 probablement son pic et devrait commencer à refluer la semaine prochaine. Aux Etats-Unis la grippe reste à un niveau très intense et il s’agit de l’une des épidémies les plus importantes de cette dernière décennie avec beaucoup d’hospitalisations, notamment car c’est la souche H3N2 qui sévit. Ce virus touche surtout les personnes âgées et les enfants.
Lire notre dossier complet sur la grippe

13 janvier 2018
Paracétamol

Une étude publiée début 2018 dans le journal scientifique European Psychiatry (DOI : 10.1016/j.eurpsy.2017.10.007) a montré que la prise de paracétamol pendant la grossesse était associée à un retard du langage chez les filles mais pas chez les garçons.
Lire davantage sur cette étude

12 janvier 2018
Cancer
Manger beaucoup de tomates pour prévenir le cancer du seinLes femmes qui travaillent pendant la nuit de façon régulière ont 19% plus de risque de souffrir de certains cancers en comparaison avec les femmes qui travaillent pendant la journée. Le risque était particulièrement élevé pour certains cancers comme ceux de la peau (+41%), du sein (+32%) et dans une moindre mesure de l’estomac (+18%). Ces conclusions proviennent d’une revue de 61 études (méta-analyse) publiées sur le sujet, ce travail de recherche a été publié le 8 janvier 2018 dans le journal scientifique Cancer Epidemiology, Biomarkers and Prevention (DOI : 10.1158/1055-9965.EPI-17-0221). Toutefois, ce risque augmenté de cancer a été observé chez les femmes qui habitaient en Europe et en Amérique du nord mais pas chez celles qui habitaient en Asie et en Australie. Ces résultats ont “surpris” les chercheurs. Des raisons hormonales, comme un taux supérieur d’hormones sexuelles chez les femmes vivant en Europe ou Amérique du nord, pourraient expliquer ces différences. Des données de plus de 3,9 millions de femmes ont été analysées dans cette revue d’études.
Lire notre dossier sur le cancer

11 janvier 2018
Rage – 3 frères contaminés par la rage
définition rageUn adolescent brésilien de 14 ans a survécu à la rage, comme l’ont informé les grands médias brésiliens (Globo, Record) le 10 janvier 2018. Il a été contaminé par une chauve-souris dans la région rurale de Barcelos, village situé à 400 km de la grande ville du nord du Brésil, Manaus, en Amazonie. L’adolescent qui souffrait de symptômes s’est rendu chez un médecin début décembre 2017. Ses 2 frères aussi ont été contaminés par la rage et sont malheureusement morts de la maladie en 2017. Le 10 janvier 2018, le Ministère de la Santé brésilien estimait que l’adolescent ne présentait plus de virus dans son organisme mais qu’une guérison complète n’était pas encore garantie. En effet, il pourrait présenter des séquelles. Il a été sauvé grâce au protocole de Milwaukee (lire notre dossier complet sur la rage pour plus d’informations à ce sujet), utilisant notamment les médicaments biopterine et amantadine. La rage, une fois déclarée, est une maladie extrêmement mortelle avec certaines sources qui parlent d’un taux de mortalité de 98% ou plus. Au Brésil, il s’agit seulement du 2ème cas d’une personne ayant survécu à la rage, l’autre cas a eu lieu en 2008.
Lire notre dossier complet sur la rage

9 janvier 2018
Cataracte
Les femmes âgées opérées de la cataracte vivent plus longtemps que celles qui n’ont pas été opérées et qui souffrent aussi de la maladie, selon une étude.  Les chercheurs ignorent toutefois encore les causes exactes derrière cette espérance de vie supérieure. Une hypothèse est une amélioration de la qualité de vie, grâce à une meilleure vision, suite à cette opération. Cette étude a été publiée en octobre 2017 dans le journal scientifique JAMA Ophthalmology (DOI : 10.1001/jamaophthalmol.2017.4512). Le communiqué de presse a été publié début janvier 2018, d’où une médiatisation à cette date.
Lire davantage sur la cataracte (sous Traitements)

8 janvier 2018
Vaccination : 10 idées fausses à corrigerGrippe (vaccination)
Des scientifiques espagnols de l’Instituto de Salud Pública de Navarra à Pampelune en Espagne ont découvert qu’une vaccination répétée contre la grippe (4 années ou saisons de suite) était 2 fois plus efficace pour prévenir l’apparition d’une grippe grave chez les seniors hospitalisés pour cette maladie, en comparaison avec les cas non graves. De façon chiffrée, les scientifiques ont constaté que chez les patients qui ont reçu au moins 4 vaccinations contre la grippe année après année, la protection contre une grippe légère était en moyenne de 30% plus élevée que pour les 1800 participants du groupe témoin (les non vaccinés). La protection contre une hospitalisation chez les personnes vaccinées année après année était même de 74% et de 70% plus élevée pour la prévention du risque de décès. Cette étude a été publiée online le 8 janvier 2018 dans le journal scientifique canadien CMAJ (DOI : 10.1503/cmaj.170910).
Lire davantage sur la vaccination contre la grippe

5 janvier 2018
Grippe espagnole (100 ans)
Il y a 100 ans, la grippe espagnole a tué des dizaines de millions de personnes à travers le monde. Le virus s’est répandu très rapidement, en quelques mois, pour mener à une épidémie globale. Il s’agit tout simplement de la plus grande pandémie de grippe de l’histoire de l’humanité. De 1918 à 1920, 27 à 50 millions de personnes sont mortes de la grippe espagnole, certaines sources parlent même de 100 millions de morts comme le relève un article de l’agence de presse allemande dpa en janvier 2018. Aux Etats-Unis par exemple, en 1918 en moins de 4 semaines la grippe espagnole (Spanish Flu en anglais) a tué plus de 650’000 personnes. Les premières infections de grippe ont commencé dans le nord de la côte est américaine pour rapidement (en quelques jours et semaines) se répandre dans tout le pays et atteindre notamment la Californie au climat plus clément. En Allemagne, la grippe espagnole aurait fait 426’000 morts et en Suisse presque 25’000 morts, selon l’agence dpa. En Europe comme en Allemagne, la grippe a sévi par vague avec une épidémie au printemps 2018 et surtout un pic en automne qui s’est avéré très mortel.
Lire davantage sur la grippe (notamment sous Pandémies) 

3 janvier 2018
Autisme
Le taux d’autisme a encore augmenté par rapport à 2010 tout en se stabilisant ces 2 ou 3 dernières années et touche désormais un enfant sur 41 aux Etats-Unis, selon un rapport publié le 2 janvier 2018.
Lire davantage

2 janvier 2018
Sepsis (septicémie)
Environ la moitié des patients hospitalisés pour un sepsis et qui survivent à la maladie ne vont pas complètement récupérer, selon une étude de l’Université de Pittsburgh et de l’Université du Michigan publiée le 2 janvier 2018 dans le journal scientifique Journal of the American Medical Association. Afin d’aider ces patients, les scientifiques américains ont publié des recommandations à destination également du personnel soignant pour bien prendre en charge cette maladie très grave.
Lire davantage (sous Récupération après une hospitalisation, en bas de page)

1er janvier 2018
Vaccination obligatoire
coqueluche résuméEn France, le 1er janvier 2018 le nombre de vaccins obligatoires pour les petits enfants est passé de 3 à 11. Avant cette date, seulement 3 vaccins étaient obligatoires contre les maladies suivantes : diphtérie, tétanos et poliomyélite. Dès début 2018, les Français et résidents français nés en 2018 ou après doivent en plus des 3 vaccins mentionnés ci-dessus se faire vacciner obligatoirement contre : la rougeole, les oreillons, la rubéole, la coqueluche, l’hépatite B, le méningocoque, le pneumocoque et la bactérie Haemophilus influenza. En théorie, si les parents refusent de faire vacciner leur enfant ils risquent une amende de 3’750 euros et jusqu’à 6 mois de prison, selon un article du Figaro paru fin décembre 2017. Mais pour le moment le gouvernement Macron n’entend pas appliquer ces sanctions. Selon la Ministre de la Santé Agnès Buzyn qui s’exprimait en août 2017 sur la chaîne de TV CNews, 15% des enfants en France ne sont actuellement pas correctement vaccinés.
Lire notre dossier complet sur la vaccination

Découvrez les mises à jour de l’année 2017

Crédits photos : Fotolia.com, Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch)

Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 01.04.2018