5 conseils pour prévenir le diabète de type 2

5 conseils pour prévenir le diabète de type 2Le diabète de type 2 se manifeste par une augmentation anormale du taux de sucre dans le sang. À cause de cette hyperglycémie chronique, l’organisme n’arrive plus à utiliser correctement le glucose comme source d’énergie. Ce dysfonctionnement est dû à l’insuffisance de la production d’insuline qui assure un rôle de régulateur. Cette forme de diabète touche généralement les adultes de plus de 40 ans, mais aujourd’hui, beaucoup de patients sont encore jeunes. On vous a sûrement déjà beaucoup parlé de la sédentarité, de la prise de poids et du mode de vie, mais voici 5 conseils parfois inattendus que vous devez connaître pour prévenir l’apparition du diabète de type 2. 

Boire davantage de café pourrait prévenir le diabète de type 21. Ne réduisez pas votre consommation de café
Aussi surprenant que cela puisse être, la caféine contribue à prévenir le diabète de type 2 si vous le consommez avec modération. Une étude datant de 2014 menée à l’Université de Harvard (DOI : 10.1007/s00125-014-3235-7) a montré que les personnes qui ont réduit leur consommation de café de plus d’une tasse par jour pendant une période d’observation de 4 ans sont 17% plus susceptibles d’être atteintes de diabète. Au contraire, celles qui ont bu une tasse supplémentaire ont vu leur risque d’être malade de 11%. Il faut noter qu’il s’agit ici de café contenant de caféine et de café sans sucre. Si vous n’aimez pas le goût du café noir, n’ajoutez pas du sucre, mais plutôt du stévia.

2. Ne pas exclure totalement le gluten de l’alimentation
Si vous pouvez intégrer le gluten dans votre alimentation, ne supprimez pas l’orge, le blé ou le seigle de votre régime alimentaire. Une étude de l’American Heart Association, publiée en mars 2017, et qui a porté sur 200’000 adultes montre que les personnes qui consomment du gluten de manière régulière sont 13% moins susceptibles de développer le diabète. En effet, un régime riche en fibres est associé à une meilleure sensibilité à l’insuline et les grains entiers offrent une excellente source de fibres.

3. Entretenez une vie sociale active
L’isolement social serait à l’origine d’un risque accru de diabète de type 2. Il est ainsi essentiel de passer du temps avec des amis ou des membres de la famille. Les femmes de 40 à 75 ans qui vivent isolées dans la plupart du temps sont 112% plus susceptibles d’être touchées par cette maladie, contrairement à celles qui bénéficient d’un réseau social plus solide. Les chercheurs n’arrivent pas encore à expliciter la relation entre ces 2 paramètres, mais ils supposent que l’isolement est une source de dépression, un des facteurs de risque de diabète. Lorsque la solitude pèse, n’hésitez pas à appeler un proche pour prendre un café ou discuter un peu, cela vous procurera du plaisir, ce qui est bon pour votre santé.

4. Attention au sel
La consommation d’une quantité trop importante de sel n’est pas bénéfique pour la santé. L’excès de sodium est à l’origine d’hypertension et d’embonpoint, des facteurs de risque du diabète. Plus encore, une recherche suédoise publiée dans le journal Diabetologia en septembre 2017, révèle que le sel peut avoir un impact sur la résistance à l’insuline. Pour chaque 1000 mg en plus de sodium consommé, le risque de diabète augmenterait de 43%.

5. N’abusez pas des bains de bouche
Les conclusions d’une recherche réalisée à l’Université de l’Alabama, et publiés en décembre 2017 dans le journal Nitric Oxide (DOI : 10.1016/j.niox.2017.09.004), révèlent que les individus qui se rinçaient la bouche 2 fois par jour étaient de 55% plus susceptibles d’être touchés par le diabète de type 2 que ceux qui n’ont jamais utilisé ce produit. L’explication pourrait découler du fait que le rince-bouche élimine certaines bactéries qui peuvent être bonnes et qui participent à la régulation de la glycémie. Bien évidemment, l’hygiène buccale est importante pour la santé, il faut ainsi voir avec votre dentiste si un rinçage buccal est indispensable ou s’il existe d’autres alternatives que vous pouvez essayer.

Mis à jour le 25 octobre 2018. Par la rédaction de Creapharma.ch (supervision scientifique Xavier Gruffat, pharmacien).
Crédit photo : Fotolia.com. Infographie : Creapharma.ch

Inscrivez-vous à notre newsletter du mardi (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 25.10.2018