Publicité

10 conseils pour prévenir le cancer

L’OMS estime qu’au moins un tiers de l’ensemble des cas de cancer est évitable. C’est pour cette raison que la prévention se situe au cœur de la stratégie menée à long terme pour lutter contre ce fléau. En 2018, plus de 18 millions de personnes à travers le monde ont été nouvellement diagnostiquées d’un cancer. Cette maladie représente un mort sur 6, en tout cas avant l’apparition de la Covid-19. Voici 10 conseils qui vous aideront à réduire le risque de cancer

1. Arrêtez de fumer

10 conseils pour prévenir le cancerParmi les facteurs de mortalité par cancer les plus importants et qui peuvent pourtant être évités figure le tabagisme. Près de 22% des décès annuels par cancer seraient causés par le tabac selon l’OMS. En effet, fumer se trouve à l’origine de nombreuses maladies qui peuvent toucher autant le poumon que l’œsophage, le larynx, la bouche, la gorge, le rein, la vessie, le pancréas l’estomac ou le col utérin. Il faut faire attention, car ces problèmes de santé ne concernent pas seulement les seuls fumeurs, le tabagisme passif serait également la cause de nombreux cancers pulmonaires.
Une étude publiée dans le National Library of Medecine (DOI : 10.1093/eurpub/cky077) montre en 2015 que le cas de cancer chez 54’142 hommes et 12’008 femmes adultes de 30 ans et plus, représentant respectivement 28% et 8% des cas de cancer observés, était attribuable au tabagisme actif. De même, une étude publiée dans The Pan African Médical Journal (DOI : 10.11604/pamj.2014.19.127.5163) confirme le fait que le tabagisme figure parmi les principales causes de morbidité et de mortalité évitable.

2. Attention au sédentarisme

La sédentarité constitue une cause courante de nombreuses maladies telles que le cancer colorectal précoce. Le mode de vie actuel nous pousse souvent à garder une position assise pendant une longue période, voire pendant la majeure partie de la journée. Il est ainsi conseillé de se lever régulièrement pour faire des petites pauses de 2 à 3 minutes. Il vous est aussi possible de prendre certaines bonnes habitudes comme se rendre au bureau d’un collègue au lieu de l’appeler ou de lui écrire pour discuter, donner ou demander des informations. Si vous souhaitez absolument téléphoner, n’hésitez pas à vous lever pendant l’appel. Il faut noter que la sédentarité est différente de l’activité physique, car c’est vraiment le fait de s’asseoir pendant une trop longue durée qui augmente le risque, d’autant plus que les personnes sédentaires sont plus susceptibles de prendre plus facilement du poids. Une étude publiée dans le Journal of the National Cancer Institute (DOI : 10.1093/jnci/dju098) confirme cette relation entre la sédentarité et le risque de cancer.

3. Évitez de consommer trop d’alcool

La consommation d’alcool augmente le risque de cancer et touche particulièrement la cavité buccale, le foie, le pharynx, le larynx, l’œsophage, le côlon, le rectum et le sein. Essayez autant que possible de modérer voire arrêter cette habitude. Des recherches montrent que le risque de cancer augmenterait de 11%, après la ménopause, chez les femmes qui consomment quotidiennement une boisson alcoolisée. Outre le fait de favoriser le surpoids, l’alcool contient de l’éthanol, une substance cancérigène qui peut altérer l’ADN et accélérer le développement de certains cancers du sein.

4. Mangez sainement (attention à la viande)

L’alimentation occupe une place importante dans la santé en général. Pour lutter contre les risques de cancer, il est essentiel d’adopter de bonnes habitudes alimentaires. Manger des repas équilibrés réduit le risque d’obésité, mais contribue aussi à réduire le risque de cancer de l’œsophage, du côlon, du rectum, du sein, de l’endomètre ou du rein. Il est ainsi conseillé de manger plus de fruits et de légumes et de consommer moins de viandes, notamment de viandes rouges ou en conserve ainsi que les viandes transformées (ex. saucisse). Une telle habitude a également un impact positif sur la santé cardiovasculaire. Attention également aux aliments transformés qui ne contiennent que très peu de fibres et de nutriments essentiels, mais qui sont souvent gras et salés. Si vous aimez la viande, essayez de consommer des viandes végétales (par exemple à base de soja).

5. Faites des exercices

10 conseils pour prévenir le cancerLes exercices physiques vont souvent de pair avec une alimentation équilibrée pour rester en forme et en bonne santé. La pratique régulière d’un exercice physique aide à maintenir un poids corporel normal et à réduire de façon considérable les risques de cancer. S’il est préférable de pratiquer régulièrement une activité sportive ou physique, les mouvements effectués au quotidien comme pendant les tâches domestiques ou professionnelles participent aussi à cette prévention. Chez les adultes, il est conseillé de pratiquer au moins 30 minutes d’activité physique par jour. En pratique, vous pouvez marcher pour faire de l’exercice ou prendre l’escalier au lieu de l’ascenseur, l’essentiel est de limiter la sédentarité et d’entretenir la mobilité, la force et l’endurance. Une étude publiée dans le National Library of Medicine (DOI : 10.3390/cancers9050053) montre que les activités physiques sont aussi bénéfiques pendant le traitement et la prise en charge d’un cancer déjà diagnostiqué. Elles participent à améliorer la condition de vie des patients et ont un effet psychologique positif, notamment une perception positive de soi.

6. Soignez les infections

Les agents infectieux peuvent augmenter le risque de cancer. L’OMS estime que près de 22% des décès par cancer dans les pays en développement et 6% des décès dans les pays industrialisés sont concernés par ce facteur de risque. La vaccination contre les hépatites virales (ex. hépatite C) ou le papillomavirus constitue ainsi un moyen de prévention efficace. La détection et le traitement de ces infections le plus rapidement possible permettent aussi de réduire les risques.

7. Attention à la pollution

L’environnement dans lequel nous évoluons peut aussi nous exposer en permanence à des substances cancérigènes. Il convient donc de faire attention à la qualité de l’air, de l’eau et du sol en veillant autant que possible à rester dans un endroit propre et peu pollué. Une étude publiée dans une revue mise en ligne sur OpenEdition Journals (DOI : 10.4000/eps.4379) fait l’état des lieux sur les risques perçus et les risques réels quant aux interactions entre environnement et cancer.

8. Protégez-vous du soleil

L’exposition prolongée au soleil peut augmenter le risque de cancer. Ce risque peut d’ailleurs être plus élevé pour les personnes qui ont été exposées depuis leur plus jeune âge. L’OMS confirme que le rayonnement ultraviolet (UV), et en particulier le rayonnement solaire, est cancérigène pour l’être humain. Une mauvaise protection de la peau pourrait ainsi favoriser le cancer de la peau. Il est conseillé d’utiliser des écrans solaires, de porter un chapeau, des lunettes de soleil et des vêtements protecteurs lors des expositions au rayon solaire. En milieu de journée, entre 12h et 16h, il convient mieux de se mettre à l’ombre, car les rayons sont plus intenses et plus dangereux.

9. Évitez le surpoids et l’obésité 

Parmi les différents conseils cités ci-dessus, plusieurs permettent d’aider à limiter la prise de poids. Il s’agit principalement des exercices physiques, de l’alimentation équilibrée et des recommandations concernant la sédentarité et l’alcool. En effet, la prise de poids augmente le risque de cancer en aidant certaines molécules inflammatoires à se développer. Par ailleurs, une méta-analyse, publiée dans The New England Journal of Medecine (DOI : 10.1056/NEJMsr1606602) et menée par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) avait montré en 2016 que le surpoids et l’obésité constituaient des facteurs de risques pour treize types de cancers différents dont celui de l’œsophage, de l’estomac, de l’intestin, du foie, de la vésicule biliaire, du pancréas, du sein, des ovaires, du rein et de la thyroïde.

10. Limitez la consommation de sel

La consommation excessive de sel et d’aliments transformés peut augmenter le risque de cancer de l’estomac. Pour réduire l’usage du sel dans la préparation des aliments, il est possible d’utiliser les aromates et certaines épices. Ainsi, certaines épices comme le curcuma peuvent relever le goût des aliments tout en étant bénéfiques pour la santé. Il en est de même pour le gingembre, le persil, la coriandre, l’ail ou le basilic. Vous pouvez également ajouter un peu de jus de citron à vos préparations pour en améliorer le goût sans recourir au sel.

10 conseils pour prévenir le cancer

Références & Sources :
OMS, International agency research for cancer (IARC), National Library of Medecine (DOI : 10.1093/eurpub/cky077), The Pan African Médical Journal (DOI : 10.11604/pamj.2014.19.127.5163), Journal of the National Cancer Institute (DOI : 10.1093/jnci/dju098), OpenEdition Journals (DOI : 10.4000/eps.4379), The New England Journal of Medecine (DOI : 10.1056/NEJMsr1606602).

Personnes responsables et impliquées dans l’écriture de ce dossier :
Seheno Harinjato (Rédactrice chez Creapharma.ch, responsable des infographies), relecture par Xavier Gruffat (pharmacien)

Date de dernière mise à jour du dossier :
06.01.2021

Crédits photos :
Creapharma.ch, Adobe Stock, © 2020 Pixabay

Crédit infographie : 
Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch)

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 06.01.2021