Ronflement



Définition

Définition ronflementLe ronflement est une anomalie du bruit respiratoire pendant le sommeil. Certains phénomènes peuvent favoriser le gonflement des tissus du fond de la gorge comme la luette ou la base de la langue. Ce rétrécissement des voies respiratoires empêche l’air de circuler normalement et crée des vibrations. C’est ce qui rend la respiration bruyante.
Ce trouble appelé également ronchopathie survient habituellement chez les hommes et/ou les personnes en surpoids ou obèses. Il peut constituer une source de discorde conjugale, car l’intensité du son émis peut aller de 45 dB jusqu’à 95 dB (le dB ou décibel est l’unité de mesure de la puissance sonore). Le bruit émis peut correspondre à la voix d’un individu en train de parler ou à un bruit d’un camion qui passe.


Epidémiologie

On estime qu’au moins la moitié des adultes ronflent, au moins de façon occasionnelle.

Certaines personnes ronflent par exemple 40% de la nuit et d’autres 1%. Il existe d’importantes différences d’un individu à l’autre sur la durée des ronflements pendant la nuit.

Aux Etats-Unis, environ 90 millions d’Américains ronflent. C’est-à-dire un peu moins que 30% de la population.


Environ la moitié des personnes qui ronflent régulièrement souffrent d’apnée du sommeil. On sait que le manque d’oxygène provoqué par l’apnée du sommeil augmente le risque de souffrir de maladies comme l’AVC, l’infarctus du myocarde ou le diabète.

Causes

Causes ronflementLe passage libre de l’air dans la gorge lors de la respiration normale est dénué de bruit. Dans le cas contraire, toute perturbation engendre le ronflement. Durant la période du sommeil, les muscles du corps, y compris ceux de la langue, de la gorge et les tissus mous avoisinants se décontractent. Ce relâchement entraîne la gêne respiratoire et par la suite la vibration de ces tissus par un phénomène de soupape. C’est ce mécanisme qui crée le bruit caractéristique du ronflement.

Le rétrécissement et l’obstruction des fosses nasales nous font également ronfler. En effet, les perturbations du passage de l’air à travers le nez nous obligent à respirer par la bouche et provoquent le ronflement. Les affections passagères les plus concernées sont les gonflements de la muqueuse nasale causés par le rhume et les allergies. Il en est de même pour la sécheresse nasale dans les endroits et climats secs, ou provoquée par le chauffage durant la période de froid.

Certains troubles plus ou moins permanents comme la déviation ou les tumeurs nasales obstruent aussi le nez.

Le risque de ronfler accroit avec la prise de tabac, d’alcool ou de certains médicaments comme ceux contre les insomnies. Par ailleurs, des critères comme l’âge, la ménopause, le sexe, la fatigue, la grossesse et l’excès de poids sont habituellement incriminés.

En outre, certaines particularités anatomiques de chaque individu peuvent favoriser l’apparition du ronflement. Ce sont les cas des grosses amygdales ou de la base de la langue volumineuse, la luette plus longue, le palais épais ou encore la mandibule trop petite.

Dans tous les cas, dormir sur le dos peut accroître le risque de ronflement la nuit.

Symptômes

Le ronflement se manifeste par l’émission de bruits sortant du fond de la gorge pendant que le patient dort. Survenant généralement pendant l’inspiration, c’est-à-dire la phase de la respiration durant laquelle les poumons se chargent d’air, ce symptôme devient plus bruyant quand le ronfleur se couche sur le dos.

Les ronflements peuvent être accompagnés de certains symptômes comme un sommeil peu reposant, des maux de tête le matin au réveil, de l’hypertension, un mal de gorge ou encore des troubles irréguliers du rythme cardiaque.

Diagnostic

La consultation chez un médecin, un spécialiste en ORL (oto-rhino-laryngologiste), en matière de sommeil ou le chirurgien dentiste s’avère indispensable pour traiter la ronchopathie. En effet, le professionnel de santé doit vérifier qu’il s’agit réellement d’un ronflement en examinant les tissus concernés et les autres parties du corps. Puis, il évalue l’état de santé du patient et, par la suite, prescrit les examens complémentaires pour confirmer le diagnostic. Parmi ces analyses, citons la polysonographie, la radiographie, le scanner et la fibroscopie.

Quand consulter un médecin ?

– Vos ronflements sont forts, vous vous réveillez souvent la nuit même pour uriner, et le lendemain vous vous sentez somnolent ou vous souffrez de maux de tête. Ces symptômes peuvent montrer que vous avez subi des apnées du sommeil pendant la nuit.

– Votre partenaire remarque des séquences d’arrêt momentané de la respiration durant votre sommeil ronflant.

– Vous sentez des signes de complication comme l’hypertension artérielle.

Complications

Complications ronflementLe désagrément principal causé par le ronflement se situe le plus souvent au niveau des bruits émis qui peuvent perturber le sommeil de ses voisins. Le ronflement nuit de ce fait à la qualité du sommeil et dans la journée le patient et ses victimes deviennent fatigables et facilement irritables. Du fait de l’asphyxie chronique de différents organes de notre corps, la ronchopathie peut être une source de dépression nerveuse, d’hypertension artérielle, de maladies cardio-vasculaires dont les plus dangereuses sont l’accident vasculaire cérébral et l’infarctus.
À la longue, le ronflement évolue vers ce qu’on appelle le Syndrome d’Apnée du Sommeil ou SAS. Dans ce cas le ronfleur présente des arrêts fréquents de la respiration au moment du sommeil. Chaque crise risque d’être fatale pour le patient.

Le ronflement peut aussi provoquer de la bronchite chronique, ou en tout cas les personnes qui ronflent ont plus de risques de développer une bronchite chronique.

Traitements

L’élimination de sa cause guérit le ronflement.

Traitement ronflementLa privation de certaines habitudes telles que fumer, consommer des boissons alcoolisées ou prendre des sédatifs aide énormément à soulager le problème de ronflement.
Dans d’autres cas, le médecin pourra prescrire des médicaments contre le rhume (congestion nasale) ou l’allergie. Les médicaments à base de pseudoéphédrine sont déconseillés à cause d’un impact négatif sur le sommeil.
Il peut aussi conseiller au patient de poser une sorte de bandelette nasale en plastique (en anglais nasal strips) pour agrandir ses narines.

Il est également recommandé d’humidifier la chambre à coucher et de se protéger de toute exposition aux sources d’allergie pouvant se trouver dans l’entourage comme les animaux, la poussière ou le tapis.

Actuellement, il existe un arsenal thérapeutique pour combattre le ronflement, en l’occurrence la rééducation, la prothèse dentaire pour les problèmes de menton, les implants palatins, les opérations chirurgicales classiques ou celles utilisant le laser ou la radiofréquence. Des traitements surtout utilisés contre l’apnée du sommeil comme la ventilation en pression positive continue (en anglais Continuous Postitive Airway Pressure ou CPAP) peuvent aussi aider en cas de ronflement.

Dans tous les cas, il faut s’abstenir de prendre des médicaments sans l’avis d’un professionnel de santé.

Remèdes naturels

Phytothérapie ronflementUne astuce consiste à mettre sur votre oreiller un morceau de tissu imbibé de quelques gouttes d’huile essentielle d’aneth.
Remarquons que les huiles essentielles de menthe, de mélisse et à base d’aloe vera possèdent une vertu tonifiant des tissus mous de la gorge.

Prévention & Bons conseils

– Détendez-vous avant de dormir.

– Consommez moins de boissons alcoolisées et de somnifères le soir. L’alcool peut détendre les muscles du système respiratoire et favoriser le ronflement. Il faudrait éviter de boire de l’alcool au moins 4  heures avant d’aller se coucher.

– Evitez de prendre trop de poids.

Arrêtez de fumer.

– Mettez-vous sur le côté ou sur le ventre quand vous dormez. Il est aussi conseiller de surélever la tête de votre lit, non pas avec des coussins mais en mettant un objet par exemple en bois sous votre matelas pour que vous dormiez avec la tête surélevée.

– Procurez-vous un bracelet à pile destiné à vibrer en cas de ronflement. Il vous réveillera dès que vous ronflez.

– Faites régulièrement de l’exercice physique. Une étude réalisée sur des femmes a montré que la pratique d’exercice physique diminuait les ronflements.

Comment traduit-on le ronflement dans d’autres langues ?
  • Anglais : snoring
  • Allemand : Schnarchen
  • Italien : roncopatia
  • Portugais : ronco
  • Espagnol : ronquidos
Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 01.03.2018