Soja

Résumé

Plante qui peut être utilisée contre les symptômes liés à la ménopause grâce à sa teneur en phytohormones, se présente souvent sous forme de gélule. Le soja est aussi une plante très utilisée en nutrition, autant humaine qu’animale.

Soja - Plante médicinale
Noms

Noms français: Soja, soya
Nom scientifique: Glycine max (L.) Merr., 1917
Nom anglais: soya (bean)
Nom allemand: Soja
Nom italien: soia
Nom portugais: soja
Nom espagnol: soja

Famille

Fabaceae

Constituants

– Phytohormones : isoflavones, génistéine
– Phospholipides

Parties utilisées

– Germes, graines

Effets

Usage interne (en comprimé) :
– Régulateur hormonal grâce à des phytohormones (la compréhension du mécanisme réactionnel nécessite plus de recherche).

Usage externe (en crème par ex.) :
– Effet hydratant de l’huile de soja

Indications

En usage interne (en comprimé ou sous forme d’aliment) :
En thérapie
– Symptômes liés à la préménopause et à la *ménopause, cholestérol, endométriose.

*Attention certaines études parlent d’un effet positif des isoflavones du soja, d’autres sont plus critiques, notamment chez les femmes souffrant d’un cancer du sein, parlez-en à votre médecin. En 2011, une étude américaine a démontré que le soja n’aidait pas les femmes ménopausées ni en prévention d’une ostéoporose ni pour lutter contre les bouffées de chaleur.
Lire aussi sous remarques ci-dessous.

En prévention
– Selon une étude parue en mars 2008 la consommation régulière sous forme d’aliment à base de soja (ex. tofu) aurait un effet préventif pour le cancer du sein.
– Selon une autre étude, les femmes qui consomment régulièrement des produits à base de soja ont 3 à 4 fois moins de risques de crise cardiaque.

En usage externe :
– Peau sèche (sous forme d’huile de soja)

Effets secondaires

Veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à un spécialiste

Contre-indication

Cancer du sein. Veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à un spécialiste

Interactions

Veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à un spécialiste

Noms des préparations

En Suisse : différentes préparations à base de soja, demandez conseil à votre pharmacien. Par exemple dans *Phytopharma® Soja (200 mg), dans *Phyto Soya d’Arkopharma® sous différentes formes galéniques.

*Attention : les médicaments mentionnés ci-dessus ne se veulent pas représentatifs de l’ensemble des remèdes existants, il s’agit d’un listing en aucun cas exhaustif et à titre purement indicatif. Pour les médicaments, veuillez lire la notice d’emballage et demander conseil à votre spécialiste.

Préparations – Sous quelle forme ? (formes galéniques)

– Gélule ou capsule

– Aliments à base de soja (graine ou aliment transformé)

– Gel vaginal

– Crème ou lotion

Soja

Où pousse le soja ?

Le soja pousse de préférence en Asie et dans les zones tempérées notamment dans les régions subtropicales. Actuellement le soja est cultivé en grande quantité surtout sur le continent américain (Brésil, Argentine et Etats-Unis). Il faut savoir que la plante ne tolère pas des températures trop froides comme c’est le cas en Europe continentale, c’est pourquoi il pousse surtout dans des zones subtropicales comme le nord et les célèbres pampas (large territoire à l’ouest et sud de Buenos Aires) de l’Argentine ou l’Etat du Mato Grosso do Sul au Brésil.
Le soja est originaire d’Asie et a été cultivé pour la première fois en Grèce.
Le soja peut mesurer jusqu’à 2 m de haut.

Remarques

– Une alimentation à base de soja exercerait un effet favorable sur les symptômes de la ménopause et de la pré-ménopause. En effet, le soja (qu’on trouve dans le tofu par exemple) est composé de phyto-hormones, plus précisément des isoflavones qui ont presque le même effet que les oestrogènes (oestrogen-like) et pourraient avoir une action bénéfique sur les symptômes de la ménopause et même sur les conséquences à plus long terme de la ménopause comme les maladies cardio-vasculaires et l’ostéoporose.

Le rôle bénéfique du soja pour prévenir et/ou soigner les symptômes de la ménopause provient d’une constatation faite sur les femmes asiatiques (Japonaises) qui se nourrissent beaucoup de soja pendant toute leur vie. En effet, ces femmes ont beaucoup moins de symptômes liés à la ménopause que les femmes occidentales, d’où l’intérêt et l’idée qu’en Europe et aux Etats-Unis les femmes ménopausées devraient plus consommer de soja.
Toutefois, une étude américaine critique publiée en 2011 a démontré que le soja n’aidait pas les femmes ménopausées ni en prévention d’une ostéoporose ni pour lutter contre les bouffées de chaleur.

Une étude publiée le 21 juin 2016 dans la revue spécialisée JAMA a montré que l’utilisation de plantes médicinales comme le soja, le cimicifuga, le trèfle rouge, certaines plantes de la médecine traditionnelle chinoise ou des molécules provenant de plantes comme les isoflavones qui sont des phytoestrogènes étaient associées à une modeste diminution dans la fréquence des bouffées de chaleur et de la sécheresse vaginale chez les femmes ménopausées. Par contre, l’effet de ces plantes ou remèdes naturels sur les sueurs nocturnes étaient non significatifs, selon les chercheurs.
Ce travail de recherche réalisé notamment par l’Erasmus University Medical Center à Rotterdam (Pays Bas) a analysé plus de 60 études publiées à ce sujet, totalisant plus de 6’000 femmes.

– Le soja permet de prévenir le cancer du sein chez des femmes n’ayant jamais souffert de cette maladie et contribue aussi à diminuer le risque de récidive chez des femmes déjà touchées par ce cancer.

Le soja, riche en isoflavones, doit idéalement être consommé sous forme d’aliments comme le tofu bio ou le tempeh, évitez des gélules ou autres compléments alimentaires qui n’ont pas le même effet.

Une étude chinoise a montré que les femmes ayant déjà souffert d’un cancer du sein consommant 11 gr de protéines de soja par jour pouvaient réduire le risque de mortalité et de récidive d’environ 30%.

– Le soja est une graine oléagineuse. Il joue un rôle très important dans la culture culinaire de certains pays asiatiques comme le Japon avec des aliments comme le tofu, daizu ou encore shoyu.

– En médecine traditionnelle chinoise, le soja est utilisé notamment contre la fièvre, les maux de tête et l’insomnie.

– Le soja est un produit d’exportation majeur pour deux grands pays d’Amérique latine, l’Argentine et le Brésil. Dans ces pays, surtout dans les pampas argentines et dans le sud-ouest du Brésil, on compte des territoires énormes dédiés à la culture de soja. Ces graines sont ensuite exportées à travers le monde par bateau, notamment vers l’Asie. Le soja a surtout comme objectif de nourrir le bétail produisant de la viande, mais aussi des volailles. On sait que pour obtenir 1kg de viande, il faut environ 7 kg de céréales comme le soja.

Avec la montée en puissance des économies asiatiques, chinoise notamment, la demande mondiale en soja a fortement augmenté dans les années 2000 et 2010. Même si cela a contribué à la richesse de certains agriculteurs sur le continent américain notamment, c’est une source de préoccupation pour les écologistes, car transférer du soja d’un continent à un autre a un coût écologique important, que cela soit pour acheminer le soja par camions des régions productrices vers le port le plus proche (ex. Santos dans l’Etat de Sao Paulo au Brésil) ou le transfert par navire à travers les océans.

De plus, comme pour toute culture agricole la consommation d’eau est importante et notamment en Amérique du sud, les champs de soja ont parfois été acquis sur la forêt (ex. Amazonie) et d’autres terrains protégés comme la savane brésilienne (Cerrado).

Il faut aussi noter qu’actuellement une grande partie de la culture de soja provient de graines OGM (Organismes Génétiquement Modifiés). Aux Etats-Unis, on estime que 85% des cultures de soja proviennent d’OGM. Les OGM ont augmenté la teneur nutritive des graines de soja et la productivité des cultures. Toutefois, les OGM n’ont pas que des avantages, un défaut est la dépendance totale de la part des agriculteurs dans l’achat des graines de soja face aux multinationales les commercialisant.

Soja

Soja - Glycine max


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 21.06.2016

Thèmes