Publicité

Qui sommes-nous ? – Rédaction et charte

Dernière mise à jour de la page : 22.09.2022

Creapharma.ch est un site suisse sur la santé fondé en 2003 par Xavier Gruffat, pharmacien diplômé suisse (GLN : 7601003194975). Il est le seul responsable juridiquement du contenu publié sur Creapharma.ch (n’inclut pas les réseaux sociaux). Creapharma.ch n’a aucun lien avec l’industrie pharmaceutique, Xavier Gruffat (propriétaire de Creapharma.ch) ne possède aucune action ou liens d’intérêts avec l’industrie pharmaceutique.

Mission de Creapharma.ch :
Organiser l’information santé et éclairer les visiteurs à faire les meilleurs choix médicaux possibles.

REDACTION DE CREAPHARMA.CH : 

Xavier Gruffat (GLN : 7601003194975, né en 1979)
Rédacteur en chef et fondateur
Diplômes : 
Pharmacien Dipl. EPF Zurich (ETH Zurich) – Dipl. MBA
Fonction chez Creapharma.ch : 
Fondateur et propriétaire, écriture et mises à jour d’articles
Exemples d’articles écrits par Xavier Gruffat :
goutte, poux, cystite
Lieux de résidence : 
Montreux (Suisse) et Sao Paulo (Brésil)
Plus d’informations sur X.Gruffat

Seheno Harinjato
Journaliste
Ecriture d’articles d’actualité (news), phytothérapie, nutrition et style de vie
Responsable des infographies (ex. d’infographies sur notre page sur la cystite)
Lieu de résidence : 
Tananarive (Madagascar)

Christine Gruffat
Correctrice 
Enseignante de formation
Correction du site (orthographe, grammaire) dans son ensemble et écriture d’articles lifestyle (alimentation, régime, beauté, recette de cuisine)
Lieu de résidence : 
Montreux (Suisse)

Adriana Sumi
Correctrice – rédactrice 
Pharmacienne Dipl. Université de Sao Paulo (USP)
Traduction en portugais (vers le site Criasaude.com.br), correction du contenu de Creapharma.ch en terme scientifique, écriture d’articles (ex. sur Covid-19).
Lieu de résidence : 
Sao Paulo (Brésil)

EXPERTS ACTUELS DE CREAPHARMA.CH :

Charlotte Wautelet (GLN : 7601007935895) 
Infirmière brûlologue, travaille en Suisse (état : août 2022)
Mme Wautelet a supervisé la page sur les brûlures de la peau du site Creapharma.ch en mai 2022.
Plus d’infos sur les brûlures sur son site ARDEAT
Lieu de résidence : 
Morges (Suisse)

PERSONNES (SPECIALISTES OU EXPERTS) INTERROGEES POUR ECLAIRER CERTAINES MALADIES OU THEMES SUR LA SANTE :

Léonie Chinet
Secrétaire Générale de diabètevaud
Interview : Pied diabétique et risque d’amputation : interview avec Léonie Chinet de l’association diabètevaud (juillet 2022)

Dre Christina Ruob
Pharmacienne suisse et spécialiste des poux – GLN : 7601003123906
Interview : Interview sur les poux pour la rentrée 2021/2022 – Les huiles essentielles sont-elles efficaces ? (juillet 2021)

Ferdinando Boero
Scientifique spécialiste des méduses.
Enseignant de zoologie à l’Université de Salento (Italie) et président à la Stazione Zoologica Anton Dohrn
Interview : Méduses : interview avec un spécialiste italien (juillet 2022)

EXPERTS OU ANCIENS EMPLOYE/ES DE CREAPHARMA.CH (ne travaillent plus directement pour Creapharma.ch) :

Van Nguyen

Pharmacienne Dipl. Université de Lausanne
Mme Nguyen a contribué à de nombreux articles sur le site Creapharma.ch.
Lieu de résidence : 
St-Légier (Suisse)

Dr Patrick Eichenberger
Pharmacien Dipl. EPF Zurich (ETH Zurich)
Propriétaire de la pharmacie Stern Apotheke AG à Lenzburg, dans le canton d’Argovie en Suisse.
Dr Eichenberger a corrigé certains articles du site Creapharma.ch. En 2022, il était conseillé médical sur certains articles (ex. médicaments contre le muguet).
Lieu de résidence : 
Lenzburg (Suisse)

ENTREPRISE QUI EDITE CREAPHARMA.CH :
Pharmanetis Sàrl
Route des Colondalles 57
CH-1820 Montreux
Suisse
www.pharmanetis.com

CHARTE EDITORIALE & STYLE 

V1.2 (version du 17.09.2022)

Références, sources et citations
Les sources utilisées pour la rédaction du contenu du site Creapharma.ch sont vérifiées et considérées, selon la connaissance de la science et de la médecine à la période de publication, comme des plus exactes. Les articles santé et médecine de Creapharma.ch sont validés par des spécialistes de la santé (pharmacien, médecin, infirmier). En général, nous préférons les études cliniques réalisées sur des êtres humains plutôt que sur des animaux.
Nous vérifions les textes des articles et autre contenu éditorial (ex. infographies, vidéo) avec le maximum de références primaires. Ces références ou sources incluent des journaux médicaux revus par les pairs (peer-reviewed medical journals) avec en général la mention du no DOI de l’étude, des institutions académiques ou hospitalières (ex. universités, Mayo Clinic, Cleveland Clinic, CHUV, HUG), des organisations gouvernementales dans le domaine de la santé (ex. OMS, FDA, CDC, OFSP, Swissmedic) ou des journaux grand public de référence (ex. The New York Times, The Wall Street Journal, The Economist). Parfois des études dites en pre-print (non revues par les pairs) sont utilisées, comme on peut les trouver sur bioRxiv ou medRxiv (Rxiv veut dire archive, ces deux serveurs sont basés dans l’Etat de New York). Les études en pre-print sont surtout utilisées lors d’actualité urgente (ex. Covid-19). Les sources et références sont mentionnées dans le texte et en bas de l’article.
Les médicaments mentionnés sur le site Creapharma.ch proviennent pour la Suisse principalement du site suivant : https://www.swissmedicinfo.ch.

Choix des sources 
Plusieurs travaux ont montré que certaines études publiées dans des journaux “scientifiques” de mauvaise qualité pouvaient tout simplement être fausses ou mensongères. En effet, ces revues scientifiques appelées prédatrices ne demandent pas à des pairs de contrôler la qualité de l’étude. En avril 2018, des journalistes allemands de la Süddeutsche Zeitung et de la radio publique NDR ont réussi à publier une fausse étude dans le journal prédateur Journal of Integrative Oncology affirmant que le propolis était plus efficace contre le cancer que la chimiothérapie classique, comme le relevait notamment le journal Le Monde en juillet 2018. Cette étude sur le cancer était totalement fausse, inventée par les journalistes allemands. L’étude a réussi à être publiée dans le Journal of Integrative Oncology moins de 10 jours après l’envoi du document par les journalistes allemands qui s’étaient fait passer pour des scientifiques. La preuve que cette revue était plus intéressée par l’argent que par la recherche de la vérité. Il faut en effet en général payer souvent plusieurs centaines de dollars pour être publié dans des revues “prédatrices”. Les journalistes allemands avaient notamment créé une fausse institution ou université à l’origine de l’étude (Institute of Diet and Health). Dans le passé, d’autres journalistes avaient réussi à montrer que ces journaux prédateurs étaient parfois des “fake news”. En 2018, on estime qu’il y avait plus de 10’000 revues scientifiques “prédatrices” dans le monde, soit plus ou moins autant que les revues sérieuses comme Nature ou Science pour citer probablement les 2 plus célèbres. Le nombre de revues “prédatrices” a beaucoup augmenté depuis les années 2000.

Fréquence des mises à jour
Les dossiers ou articles sur les maladies de Creapharma.ch sont mis à jour en général au moins chaque 2 à 3 ans, moins si de nouvelles informations l’exigent (ex. nouveau médicament, nouvelle cause de la maladie identifiée). Les news (actualités), par contre, ne sont pas mises à jour et sont donc seulement valables le jour de la publication (la date est clairement mentionnée sur chaque page). Les pages sur les médicaments disponibles en Suisse sont mises à jour en général chaque mois par l’équipe de Creapharma, en fonction de nouvelles informations livrées par Swissmedic (via Swissmedicinfo).

Ethique
Creapharma.ch n’appelle jamais ou ne désire jamais la mort d’une personne, peu importe ses éventuels crimes. Creapharma.ch s’engage à donner des informations sur la santé et la médecine sans distinction de race, d’identité de genre, d’orientation sexuelle, d’âge, de religion, de culture, de géographie, de type de corps, de capacité ou d’expérience.

Style linguistique (version 1.0 du style linguistique, dernière mise à jour : 17.09.2022)
Sujets sensibles : 
Pour être en accord avec notre vision éthique (lire paragraphe ci-dessus), Creapharma.ch (ci-dessous écrit Creapharma) essaie depuis septembre 2022 lors de nouveaux articles ou de mises à jour d’articles existants de suivre et respecter les règles suivantes :
Âge. Nous essayons de ne pas discriminer en fonction de l’âge, ainsi nous préférons être spécifique. Au lieu d’écrire “une personne d’âge moyen” on va écrire “une personne de 45 ans ou plus”, au lieu d’une “personne âgée”, nous préférons le terme “une personne de 65 ans ou plus.” Parfois le terme senior, voire personne âgée peut être utilisé, mais nous évitons le nom “vieux” (ex. “un vieux”).
Maladie. Ce sujet est le plus sensible pour un site sur la santé comme Creapharma traitant de nombreuses maladies.
Aux Etats-Unis, de plus en plus de sites sérieux sur la santé utilisent le verbe “avoir” (“to have” en anglais) au lieu du verbe être (“to be”)1. Par exemple au lieu d’écrire “cette personne est autiste”, on va écrire “cette personne a de l’autisme”. Comme la formulation française n’est pas forcément la plus correcte, d’autres solutions en français ou anglais consistent à écrire ainsi “cette personne est un patient diabétique” ou si on cite une personne “David est une personne avec un diabète”. Il est possible de tourner la phrase différemment pour éviter d’être stigmatisant.
Un autre exemple assez évident, au lieu d’écrire “cette personne est alcoolique”, on va plutôt privilégier la phrase suivante “cette personne a une addiction à l’alcool” ou “cette personne a de l’alcoolisme”.
On peut aussi utiliser le verbe “diagnostiquer” comme par exemple dans cette phrase “une personne qui a été diagnostiquée avec une schizophrénie” (notez que cette tournure de phrase en français n’est pas forcément idéale, en anglais c’est plus correct “a person who was diagnosed with schizophrenia”2).
Il s’agira aussi d’éviter d’utiliser le verbe “souffrir”, par exemple on essaiera d’éviter la formulation suivante : “cette personne souffre de schizophrénie” mais privilégier la phrase mentionnée ci-dessus (“a été diagnostiquée” ou simplement “a de la schizophrénie”).
Genre (sexe). Comme Creapharma est basé en Suisse, en général si nous devons citer des professions, nous utilisons un / (par ex. pharmacien/ne). Dans la mesure du possible nous essayons d’éviter des termes trop genrés. L’utilisation du pluriel peut s’avérer utile. Par exemple au lieu d’écrire : “Un médecin devrait montrer de la compassion pour son patient”, on peut écrire à la place : “Un médecin devrait montrer de la compassion pour ses patients”. Cela dit, parfois pour fluidifier le texte, nous ne mettons pas le féminin de la profession comme par exemple des professions entre parenthèse : “Le professionnel de la santé (ex. médecin, pharmacien, infirmier) vous renseignera à ce sujet.”
Ethnie. Creapharma essaie d’éviter de trop se référer aux “races” (de l’anglais américain “race”) ou ethnies. Mais parfois certaines informations peuvent être utiles. Par exemple aux Etats-Unis il existe des statistiques parfois différentes entre les blancs (white) et noirs (black ou Afro Américain, en anglais : African American) concernant l’incidence d’une maladie (ex. lupus). Nous essayons d’éviter les termes “caucasiens” car trop flou (pourrait dire blanc) ou oriental (pourrait dire asiatique).
Sexualité, religion et politique. Creapharma ne discrimine aucune personne par rapport à sa sexualité, son orientation sexuelle, sa religion (ou son absence de religion) et son orientation politique. Si vous lisez sur Creapharma un article qui heurte votre sensibilité à ce sujet, n’hésitez pas à nous contacter pour constamment améliorer cette charte sur le style.
Sujets généraux : 
Nom des molécules et médicaments. En général en Europe francophone (France, Suisse, Belgique) on cite les molécules en minuscule (ex. paracétamol) et les noms de marque de médicaments avec la première lettre en majuscule et en ajoutant le logo de marque enregistrée (ex. Dafalgan®) ou de trademark (™). Notez qu’aux Etats-Unis3, l’habitude journalistique ne rajoute pas de marque enregistrée ou tradedmark au nom de marque d’un médicament (ex. ils vont écrire Buscopan au lieu de Buscopan® en Europe).
Professions de la santé. Au 20ème siècle et au début des années 2000, on avait l’habitude de mentionner souvent le médecin (voire pharmacien) dans des articles grand public sur la santé. Mais on réalise qu’il y a toujours plus de professions de la santé différentes qui font parfois des tâches que le médecin faisait exclusivement par le passé. Par souci d’exhaustivité et pour n’oublier personne, nous utilisons sur Creapharma toujours plus le terme de “professionnel de la santé”, voire parfois de “fournisseur de soins” (de l’anglais des Etats-Unis “medical provider”). Le terme médecin reste toutefois souvent utilisé sur Creapharma lors de spécialités médicales (ex. “le chirurgien”, “le pédiatre”, “le rhumatologue”).
Style 3ème personne singulier ou pluriel contre 2ème personne du pluriel (vous, il, elle, ils, elles). En général, nous préférons utiliser la 3ème personne du singulier ou du pluriel (ex. “la personne doit effectuer une coloscopie…”), ainsi une autre personne peut facilement l’article et s’identifier s’il ne lui est pas destiné comme par exemple pour un enfant ou une personne n’ayant pas la possibilité de lire sur Internet. Mais parfois nous réalisons qu’utiliser le vous (2ème personne du pluriel) peut être plus efficace. Par exemple l’introduction de l’article sur la coloscopie utilise le “vous”.

Erreur, corrections
Creapharma.ch reconnaît ses erreurs s’il le faut, n’hésitez pas à nous contacter. Nous mentionnons en général nos erreurs sur la page des mises à jour en cours (année en cours).

Financement
Creapharma.ch est financé en très grande partie par la publicité (Google AdSense – service publicitaire de Google, autres partenaires publicités ou de sponsoring) et en petite partie par la vente d’ebooks ou livres.

Crédits photos 
Creapharma.ch publie sur son site principalement des photos ou infographies provenant des agences de photos suivantes : Adobe Stock, Fotolia.com (fermé et remplacé par Adobe Stock), Pixabay.com, Creapharma.ch (Pharmanetis Sàrl).

Décharge juridique :
Les lecteurs sont invités à vérifier toute information contenue dans ce site avant d’entreprendre toute action sur la base de cette information. La décharge juridique (cette simple phrase) est rajoutée sur certaines pages sensibles. La décharge juridique complète peut être lue ici.

Découvrez aussi notre décharge juridique

Dernière mise à jour de la page : 22.09.2022 (par XG)

Copyright © 2022, Creapharma.ch (site édité par Pharmanetis Sàrl – Suisse).

Notes de bas de page et références :

  1. Congrès payant organisé par la Cleveland Clinic sur l’écriture médicale, tenu à Cleveland dans l’Ohio (Etats-Unis) le 16 septembre 2022, avec la participation de Xavier Gruffat (rédacteur en chef et fondateur de Creapharma.ch)
  2. The Complete Guide to Article Writing, Naveed Saleh, 2013, Writers Digest Books, Imprint of Penguin Random House LLC – L’auteur citant notamment le AP Stylebook
  3. The Complete Guide to Article Writing, Naveed Saleh, 2013, Writers Digest Books, Imprint of Penguin Random House LLC

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 22.09.2022
Publicité