Publicité

Muguet (mycose bouche)

Résumé sur le muguet

Résumé muguetLe muguet est un type de mycose touchant la région buccale. Cette infection est causée par la levure Candida albicans qui s’accumule dans la bouche.
Candida albicans fait naturellement partie de la flore gastro-intestinale et génitale. Par conséquent, cette levure ne provoque en général pas de symptômes particulier chez un individu sain.
En revanche, chez certaines personnes plus fragiles, le Candida peut se multiplier de façon anormale et provoquer une affection des muqueuses ou de la peau surtout chez des personnes souffrant d’un déficit immunitaire.

Publicité

Personnes à risque
Les individus les plus à risque de souffrir de muguet sont principalement les bébés et nourrissons, les personnes âgées, les personnes souffrant de maladie touchant le système immunitaire (sida, leucémie,…), celles prenant certains médicaments (chimiothérapie, antibiotiques et corticoïdes), les diabétiques et les personnes se trouvant aux soins intensifs.

Symptômes muguetSymptômes
Le principal symptôme du muguet est l’apparition d’un enduit blanchâtre au niveau des muqueuses buccales comme l’intérieur des joues ou la langue (photo ci-dessous). On observe aussi une inflammation de la muqueuse qui devient rouge et sèche.
Chez les bébés, l’enduit blanchâtre peut être confondu avec des traces de lait et le muguet peut s’étendre aussi aux ongles et dans les plis cutanés.

Enduit blanc sur la langue d’un bébé lors de muguet (crédit photo : Adobe Stock)

Le diagnostic repose surtout sur un examen clinique et une anamnèse.

Médicaments
Le traitement consiste souvent à prendre un médicament antifongique par voie locale, c’est-à-dire à appliquer directement sur la muqueuse buccale (par ex. sous forme de gel). Aux Etats-Unis notamment, la prise d’un antifongique en prise orale comme la nystatine en comprimé est souvent recommandée lors de muguet, dans ce cas la durée du traitement est généralement de 10 à 14 jours1. Toutefois, si cette mycose de développe dans d’autres parties du corps (œsophage, ongles, plis cutanés), le médecin pourra prescrire un traitement antifongique par voie orale (en comprimés). Si vous devez prendre sur une longue période des antibiotiques (cette classe de médicaments peut provoquer un muguet), une alimentation riche en probiotiques peut aider à la prévention. En cas de traitements par corticoïdes par voie locale (spray) au niveau de la bouche, par exemple pour soigner un asthme, il faudra bien vous rincer la bouche après l’application du médicament.

Définition

Définition et synonymes
Le muguet est une maladie infectieuse, causée par une levure, Candida albicans, qui affecte généralement la muqueuse buccale. On parle aussi de mycose de la bouche ou de candidose buccale pour qualifier cette infection.
Plus spécifiquement, le muguet de la bouche et de la gorge est appelé candidose oropharyngée (en anglais : oropharyngeal candidiasis).

Levure
Le Candida albicans est normalement présent au niveau de la flore gastro-intestinale et génitale (lire aussi notre article sur les mycoses vaginales). Chez certains individus, ce champignon a une tendance à se multiplier de façon anormale et provoque des symptômes quand il y a un déséquilibre dans l’environnement dans lequel il vit, en général lorsque le système immunitaire est affaibli.

Personnes concernées
Cette mycose est surtout localisée dans la bouche et touche surtout :
– le nourrisson (c’est une affection très fréquente et bénigne chez le nourrisson2)
– les personnes dont le système immunitaire est déficient
– les personnes âgées porteuses de prothèse dentaire.

Causes

Comme on l’a vu ci-dessus, la levure Candida albicans, est responsable du muguet. En principe, notre système immunitaire est capable de se défendre contre cette levure facilement. Elle est normalement tenue en échec par d’autres bactéries et micro-organismes présents dans l’organisme. Ce n’est cependant pas le cas chez les bébés, les personnes âgées et les personnes immunodéprimées. C’est ainsi que le muguet apparaît souvent au cours du Sida, car le système immunitaire est fragilisé.

Traitements, notamment médicamenteux 
Certains traitements peuvent affecter la muqueuse buccale, la rendre plus fragile. Ceci facilite le développement de la levure Candida albicans et provoquer le muguet.
Ces traitements sont les suivants :
– chimiothérapie
– antibiothérapie
– contraception avec pilules contraceptives
– corticothérapie (par exemple dans le traitement de l’asthme)
– radiothérapie.
Certaines mesures simples peuvent prévenir la maladie lors de traitement sous antibiotiques ou corticoïdes (lire davantage ci-dessous sous Prévention, ex. prise de probiotiques lors de thérapie par antibiotiques).

Publicité

Personnes à risque

Candida albicans, la levure responsable du muguet est en principe un champignon «inoffensif», car dans un corps en bonne santé, le système immunitaire empêche sa propagation, donc la survenue de la maladie. Par contre, chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli, la levure peut prendre le dessus et provoquer la maladie. Les personnes à risques sont les suivantes :
– nouveau-nés et nourrissons (ceux-ci ne possèdent pas un système immunitaire complètement développé)
– personnes portant des prothèses (blesse la muqueuse buccale)
– personnes immunodéprimées (SIDA)
– personnes immunodéprimées à cause d’un traitement médicamenteux : antibiotiques, chimiothérapie, corticoïdes, radiothérapie
– les personnes récemment transplantées (qui ont effectué une greffe d’organe)
– les gens se trouvant aux soins intensifs
– les diabétiques (surtout si diabète non contrôlé3).

Symptômes

Symptômes muguetLe muguet est caractérisé par un enduit blanchâtre que l’on retrouve sur les muqueuses buccales des personnes malades. Cet enduit peut être confondu à un dépôt de lait suite à la tétée, chez les bébés. Mais si cet enduit ne s’enlève pas, on est en présence de muguet. Rappelons que le muguet peut aussi se manifester chez les enfants et adultes.

Les symptômes du muguet peuvent être :
– inflammation de la muqueuse. Cette dernière est rouge et sèche. Il s’agit souvent de la première phase du muguet.
– la paroi buccale se couvre d’un enduit blanchâtre : sur la paroi interne des joues, la langue et le pharynx. Au niveau du palais, on peut observer des points ou taches blanches, sous ces taches la couleur est rouge. La langue est souvent blanche, en partie ou entièrement. Le muguet apparaît comme une excroissance qui peut ressembler à du fromage blanc.
maux de gorge
– difficultés d’avaler lorsque le muguet s’est étendu à l’œsophage, les douleurs peuvent être très violentes à la déglutition et lorsqu’on avale sa propre salive
– chez les bébés, le muguet peut s’étendre aux ongles et aux plis cutanés, provoquant par exemple une dermatite du siège
– sécheresse dans la bouche
mauvaise haleine
– perte de goût ou d’une sensation anormale dans la bouche
– fissures au niveau des lèvres.

Douleur et muguet
Un mal de gorge, parfois très violent peut aussi être associé au muguet. La douleur est souvent fortement aggravée lors de la déglutition, y compris pour avaler sa propre salive. Certains patients ont aussi de grandes difficultés à dormir, à cause de la douleur. Dans la rubrique Traitements ci-dessous découvrez des antidouleurs à utiliser lors de muguet.

Apparition des symptômes
Le muguet se développe généralement de manière soudaine.

Diagnostic

Le diagnostic du muguet se fait en général de manière clinique par observation de l’intérieur de la bouche. En effet, l’enduit blanchâtre recouvrant la muqueuse buccale est très caractéristique de la maladie. Cet enduit fait penser à du lait caillé et ne s’enlevant que par grattage, il doit être traité par un médicament antifongique en premier lieu.

De plus, si le muguet s’est étendu à l’œsophage, le malade a de la gêne dans la déglutition. A ce stade, un antifongique par voie orale est nécessaire.

Il est également possible de diagnostiquer le muguet par prélèvement des candidoses de la muqueuse et d’en faire une culture, afin de confirmer la présence du champignon.

Si le muguet s’étend dans l’œsophage, d’autres tests peuvent être nécessaires. Le professionnel de la santé peut réaliser les examens suivants :
– Faire une culture de gorge (écouvillonnage de l’arrière de votre gorge avec un coton stérile et étude des micro-organismes au microscope).
– Effectuer une endoscopie de l’œsophage, de l’estomac et de l’intestin grêle (examen de la muqueuse de ces parties du corps à l’aide d’une caméra lumineuse montée sur l’extrémité d’un tube passé dans ces parties).
– Faire des radiographies de l’œsophage.

Publicité

Complications

Le muguet est une maladie bénigne et se traite facilement par des antifongiques locaux.

Cependant, si cette maladie n’est pas traitée rapidement, le muguet peut se répandre à l’œsophage, entraînant une gêne à la déglutition. A ce moment, l’antifongique local ne suffit plus, il faudra passer à un antifongique par voie orale.

Propagation vers d’autres régions du corps
Il faut savoir que rarement le muguet se propage à d’autres organes ou atteint la circulation sanguine (dans ce cas appelé candidémie). Le muguet peut en effet se propager à d’autres parties du corps, notamment les poumons, le foie et la peau. Cela se produit plus souvent chez les personnes atteintes de cancer, du VIH ou d’autres affections qui affaiblissent le système immunitaire. Chez des personnes à l’immunité réduite, les symptômes du muguet peuvent être plus difficile à bien contrôler.

Traitements (médicaments)

Traitements antifongiques de base, application locale
Le traitement du muguet se fait en premier lieu par l’application d’antifongique local sous forme de crème ou gel, notamment des produits à base de miconazole (en Suisse par exemple dans Daktarin® Gel oral). Le gel de miconazole est indiqué chez les nourrissons à partir de 4 mois et les enfants en bas âge.
Nourrissons : 
Chez les nourrissons le gel est à faire téter sur votre doigt ou à appliquer au doigt sur les lésions. Le liquide est à instiller dans la bouche à l’aide d’une petite seringue4.
Autre traitement local
L’application locale de soluté bicarbonaté isotonique (c’est-à-dire avec la même concentration moléculaire que le plasma du sang) est parfois recommandée contre le muguet, notamment en France5.

Nystatine et autres molécules
– Le traitement du muguet sans complications particulière peut également reposer sur la prise de nystatine (ex. en Suisse dans Multilind® Suspension) ou de clotrimazole (Canestène® et génériques). Aux Etats-Unis, la prise d’un antifongique par voie orale comme la nystatine prise par exemple en comprimé, pastille ou liquide à avaler est souvent recommandée par le personnel soignant lors de muguet, la durée du traitement est généralement de 10 à 14 jours6. En cas de traitement avec la nystatine en suspension lors de mycoses de la bouche et du pharynx (muguet), prendre 1 ml du médicament 4 fois par jour et le garder en bouche aussi longtemps que possible, en le répartissant bien partout avec la langue, avant d’avaler le reste.
– L’itraconazole en solution, à prendre sur une période de 7 à 14 jours, peut aussi être pris lors de muguet sans complication.
– L’amphotéricine B (en Suisse dans Ampho-Moronal®), pris notamment sous forme de comprimés à sucer, est indiqué lors de mycoses à levures de la cavité buccale, de la langue, des lèvres, de la gorge, ainsi que des affections inflammatoires de la muqueuse buccale, surinfectées par une mycose à levures. La forme en suspension est en général adoptée pour le traitement des mycoses à levures de la cavité buccale chez le nourrisson et pour éviter une prolifération intestinale accrue de levures pendant la prise de certains médicaments.

Traitements additionnels possibles et lors de mycose à l’oesophage 
En principe, un traitement à base d’antifongique en application locale suffit. Par contre, si le muguet n’a pas été traité à temps et qu’il s’est diffusé plus loin comme dans l’œsophage, un traitement en prise orale (appelé traitement systémique) par exemple en comprimé sera nécessaire. Dans ce cas-là, le médecin prescrira un antifongique par voie orale, par exemple à base de terbinafine (Lamisil® Comprimés et génériques). Le fluconazole au dosage de 200 à 400mg par jour7 (Diflucan® et génériques) est un autre traitement par voie orale possible, y compris lorsque le muguet s’est répandu à l’oesophage.

Publicité

Choix du traitement lors de muguet sans complication
Selon le pharmacien suisse Dr Patrick Eichenberger, de la Stern Apotheke AG à Lenzburg dans le canton d’Argovie en Suisse et interrogé par Creapharma.ch en septembre 2022, le choix de la molécule pour traiter un muguet (mycose de la bouche) sans complication reste ouvert. Ainsi le personnel de santé peut prescrire ou recommander par exemple la prise de nystatine, d’amphotéricine B ou de miconazole (voir détails ci-dessus pour chaque molécule). Pour arriver à cette analyse, Dr Eichenberger s’est notamment basé sur un document de référence publié en allemand datant de 2016 (révision)8

Traitement des douleurs
En cas de douleurs (par ex. mal de gorge, douleurs à la déglutition), le médecin peut prescrire différents médicaments. On peut citer le paracétamol, l’ibuprofène et lors de fortes douleurs (notamment chez l’adulte) de la cortisone ou du tramadol. Au niveau local des anesthésiques peuvent être utilisés par exemple sous forme de spray, pommade, gargarisme ou gel.

Remèdes naturels (en complément)

Gargarisme à base d’eau salée. Attention, en cas de fortes douleurs à cause du muguet l’eau salée peut provoquer des irritations.

Lait au miel (pour calmer les maux de gorge, parfois provoqués par le muguet).

Bons conseils

– Les bébés sont la cible principale de la levure Candida albicans, comme on l’a vu à l’origine du muguet. Parce que cette maladie se situe surtout au niveau de la muqueuse buccale, un simple traitement antifongique local est suffisant. Cependant, il est important d’être prudent quant à l’application du médicament, car en mettant trop de gel dans la bouche du bébé, on risque de l’étouffer.

– Il faut appliquer la quantité de gel en plusieurs fois et à l’avant de la bouche, afin que l’enfant ne suffoque pas.

– Gardez le médicament en bouche quelques instants puis l’avaler. Ce conseil est valable pour tous les patients.

– Même pendant l’infection, il est important de garder une bonne hygiène buccale (se laver les dents au moins 2 fois par jour et passer le fil dentaire). Remplacer assez souvent vos brosses à dents pour éviter une contamination. Des dentifrices à base de menthol peuvent aider à soulager les douleurs lors d’un muguet.

– Il est conseillé de manger des yaourts probiotiques, gardez un peu de yaourt pendant 1 minute dans la bouche avant de l’avaler pour augmenter l’effet contre les Candida albicans. Choisissez si possible des yaourts à base de Lactobacillus acidophilus.

– Buvez des boissons froides ou gelées pour soulager la douleur.

– Pour soulager la douleur vous pouvez appliquer une poche de glace au niveau de la bouche ou du visage.

– Dormez avec la tête relevée, éventuellement sur le dos pour éviter d’avaler trop votre salive, un processus pouvant être très douloureux lors de muguet, surtout s’il s’est répandu à l’oesophage.

Le bon conseil nourrisson : 
Essayez de décoller les petites plaques blanchâtres, car si elles se détachent facilement, il s’agit d’un simple dépôt de lait caillé et non de muguet9.

Prévention

– Les personnes portant des dentiers doivent les nettoyer fréquemment et avec soin pour éviter la propagation des levures.

– Pour les nourrissons, deux jours après le début du traitement contre le muguet stérilisez toutes les tétines et les sucettes en les plongeant quelques minutes dans l’eau bouillante pour éviter une nouvelle infection. Si votre enfant est allaité, rincez également les mamelons à l’eau tiède et au savon pendant quelques jours et soignez les crevasses éventuelles avec une crème10.

cause de l'Intolérance au lactose– Les probiotiques sont fortement conseillés lors de traitement avec un antibiotique à large spectre. En effet, l’antibiotique, peu spécifique, détruira également les «bonnes bactéries» de notre corps (présentes par exemple dans les intestins et participant au processus de la digestion) et provoquera les diarrhées.
Un bon moyen de consommer des probiotiques est de manger des yaourts, notamment ceux à base de Lactobacillus acidophilus.

Publicité

– On retrouve les corticostéroïdes lors de traitement contre l’asthme : sous forme de sprays ou de poudre à inhaler. Ces corticoïdes affaiblissent la muqueuse buccale et Candida albicans peut provoquer le muguet. Il est ainsi conseillé de se rincer la bouche après chaque utilisation de ces corticoïdes. En effet, la poudre est censée se déposer au fond des poumons, afin de traiter l’asthme. Cependant un résidu de poudre peut se déposer dans la bouche. C’est précisément cette poudre résiduelle contenant le corticostéroïde que l’on désire enlever afin de prévenir la maladie.

– En cas de mycoses vaginales, il est important de soigner au plus vite cette infection.

– Adoptez une excellente hygiène dentaire, brossez-vous les dents au moins deux fois par jour et utilisez le fil dentaire au moins une fois par jour.

– Visitez régulièrement votre dentiste, au moins une fois par année. Ce conseil est particulièrement important si vous êtes diabétique ou si vous portez des prothèses dentaires.

– Arrêtez de fumer, le tabagisme est un facteur de risque du muguet.

– Limitez la quantité de sucre et d’aliments contenant de la levure que vous consommez. En effet, les aliments tels que le pain, la bière et le vin favorisent la croissance de la levure Candida.

Voir aussi : mycoses des pieds, mycoses vaginales, mycoses des ongles

Sources :
Littérature médicale, Cleveland Clinic, notices d’emballages suisses pour patients de plusieurs médicaments utilisés contre le muguet (lire ci-dessus sous Traitements).
Autres sources mentionnées dans l’article ou tout en bas de page.

Rédaction : 
Xavier Gruffat (pharmacien). Dr Patrick Eichenberger (pharmacien) – conseils sur les médicaments contre le muguet (lire paragraphe sous Traitements ci-dessus).
Contrôle selon la charte du style 1.0 de Creapharma.ch.

Crédits photos : 
Adobe Stock

Dernière mise à jour :
22.09.2022

Comment traduit-on le muguet dans d’autres langues ?
  • Anglais: Oral Candidiasis – (Oral) Thrush
  • Allemand: Mundsoor – Kandidose der Mundhöhle (Soor)
  • Italien: mughetto

Notes de bas de page et références :

  1. Article de la Cleveland Clinic – Thrush, datant du 22 avril 2019, consulté par Creapharma le 20 septembre 2022
  2. Livre ALLÔ DOCTEUR mon enfant est malade ! – 2e édition, édition Médecine & Hygiène, Suisse, 2015.
  3. Article de la Cleveland Clinic – Thrush, datant du 22 avril 2019, consulté par Creapharma le 20 septembre 2022
  4. Livre ALLÔ DOCTEUR mon enfant est malade ! – 2e édition, édition Médecine & Hygiène, Suisse, 2015.
  5. Livre “Le Larousse Médical”, Larousse, 2012
  6. Article de la Cleveland Clinic – Thrush, datant du 22 avril 2019, consulté par Creapharma le 20 septembre 2022
  7. Document PDF en allemand : AWMF-Register Nr. 082/005, S1 Leitlinie Diagnose und Therapie von Candida Infektionen, Fertigstellung: Dezember 2010, Erste Überarbeitung: Juli 2016
  8. Document PDF en allemand : AWMF-Register Nr. 082/005, S1 Leitlinie Diagnose und Therapie von Candida Infektionen, Fertigstellung: Dezember 2010, Erste Überarbeitung: Juli 2016
  9. Livre ALLÔ DOCTEUR mon enfant est malade ! – 2e édition, édition Médecine & Hygiène, Suisse, 2015.
  10. Livre ALLÔ DOCTEUR mon enfant est malade ! – 2e édition, édition Médecine & Hygiène, Suisse, 2015.

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 22.09.2022
Publicité