Publicité

Calculez votre IMC (BMI)

Votre poids (kg)
Votre taille (cm)
Votre IMC (BMI)
Notre analyse

       
 

Analyse du résultat

bmi-imc

Poids idéal :
Pour un adulte de 20 à 65 ans, la valeur de l’IMC devrait se trouver entre 20 et 25 pour un poids idéal, 20 est une valeur excellente car c’est le véritable poids idéal. A 22 vous avez probablement déjà quelques “rondeurs” (par exemple chez l’homme au niveau du ventre et chez la femme au niveau des cuisses).
Lire aussi : Quel est le poids idéal ?  (méthodes de calcul) – Lire aussi les critiques et les limites de l’IMC (en bas de l’article)

Surpoids et obésité :
Pour simplifier, de 25 à 30 on parle de surpoids et au-dessus de 30 d’obésité.
Classification plus précise de l’obésité :
– En cas d’IMC supérieur à 40, on parle parfois en d’obésité morbide.
– Aux Etats-Unis notamment, les scientifiques parlent d’obésité grave (en anglais severe obesity) lorsque l’IMC est supérieur à 35. Un communiqué de presse de l’Université de Cincinnati publiée en octobre 2017 a évalué à 15 millions le nombre d’Américains souffrant d’obésité grave.
– Certains spécialistes du surpoids et de l’obésité proposent une classification plus précise pour parler d’obésité et parlent d’obésité de type 1 lorsque l’IMC est de 30 à 35, d’obésité de type 2 lorsque l’IMC est de 35 à 40, d’obésité morbide pour un IMC de 40 à 50 et d’obésité “supermorbide” pour un IMC supérieur à 50.

Lire aussi : Obésité et surpoids dans le monde et par pays

Maigreur et malnutrition :
Lors d’un IMC compris entre 18 à 20 la personne est maigre et en dessous  de 16 elle est très maigre. Dans ce cas (<16), il est conseillé de consulter un médecin afin d’éviter une dénutrition.

Lire aussi : Comment grossir ? Nos conseils pour prendre du poids

Notons toutefois que dans certains cas l’analyse de l’IMC peut être faussée, c’est le cas par exemple chez les enfants, les athlètes avec une importante masse musculaire, chez une femme enceinte, les personnes âgées, etc. Dans ces situations, l’analyse brute du résultat n’a pas de sens et doit être pondérée par exemple en calculant l’IAC (Indice d’Adiposité Corporelle).

Que signifie IMC et BMI ?

BMI provient de l’anglais et signifie Body Mass Index, IMC étant la traduction française et signifie Indice de Masse Corporelle.
L’IMC a été créé en 1832 par le Belge Lambert Adolphe Jacques Quetelet.
Il faut savoir que l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande cet indice pour déterminer l’obésité.

Pourquoi l’IMC ?

Le poids total de tous les tissus de votre corps est susceptible d’être plus important si vous êtes plus grand. Les scientifiques ont donc mis au point l’IMC, une mesure déterminée par la combinaison du poids et de la taille. Mesurer seulement le poids n’est pas suffisant, sans connaître la taille. On sait que le surpoids ou l’obésité sont associés à une santé plus fragile et à une mort plus précoce1.
Simplicité
Comme le poids et la taille sont faciles à mesurer, la plupart des médecins continuent au début des années 2020 d’estimer la quantité de graisse corporelle en mesurant l’IMC (lire aussi ci-dessous les Critiques de l’IMC). 

Comment calculer l’IMC ?

L’indice de masse corporelle (IMC) ou Body Mass Index (BMI) indique le rapport entre votre poids et votre taille en mètre au carré. (BMI=poids[kg] / taille2[m2]). Selon une échelle, on peut ainsi en déduire quelques conclusions sur le poids (lire ci-dessus).

Critiques, défauts et limites de l’IMC

Critique générale
La mesure de l’IMC ne fait pas la distinction entre la graisse située dans le ventre, on parle de graisse abdominale, et celle qui se trouve ailleurs, par exemple dans les hanches. L’excès de graisse abdominale est plus mauvais pour la santé que la graisse située ailleurs. Lire aussi : Comment perdre de la graisse abdominale ?
Enfants et jeunes adultes
L’IMC n’est pas adapté et conseillé chez les mineurs (< 18 ans). Chez les jeunes adultes, l’IMC n’évalue pas la graisse corporelle.
Seniors
L’IMC n’est pas adapté et conseillé chez les plus de 60 ans, notamment par un manque d’évaluation de la graisse corporelle. Selon une étude parue en 2013, l’IMC ne devrait plus être utilisé chez les plus de 60 ans, car il crée trop de bais statistiques, en particulier parce que les seniors perdent naturellement avec l’âge une importante masse musculaire et osseuse. L’IMC peut cacher cette perte de poids. Autrement dit, une personne de plus de 60 ans peut avoir un IMC d’une valeur de moins de 25 (en théorie en bonne santé) mais néanmoins être en mauvaise santé.
Différences entre hommes et femmes
L’IMC ne fait pas la différence entre les hommes et les femmes. Les femmes ont naturellement davantage de graisse et moins de muscle. C’est pourquoi certains scientifiques ont mis au point l’IAC, l’indice d’adiposité du corps.
Obésité réelle
Selon des chercheurs de l’Université de New York, Nirav Shah et Eric Bravermann, l’IMC est une méthode qui ne permet pas toujours de prédire une obésité réelle, ces scientifiques qui ont publié leur étude en 2012 dans la revue PLoS One ont utilisé des rayons X pour identifier la graisse corporelle. L’IMC a été efficace pour seulement 3 cinquièmes des patients étudiés (1400 personnes dans cette étude), lorsque les données de l’IMC ont été mises en corrélation avec les valeurs obtenues par rayon X. Selon ces chercheurs le calcul de l’IMC pose surtout des problèmes chez les femmes et en particulier les femmes âgées.
Par exemple une femme de 55 ans peut paraître mince, mais en fait avoir une masse graisseuse importante qui se trouve masquée par une faible masse musculaire. A l’inverse un sportif (par ex. bodybuilder) peut paraître presque obèse, car il possède une grande masse musculaire (et sans avoir un excès de graisse).
Afin de rendre la valeur de l’IMC plus précise, ces chercheurs new yorkais proposent d’abaisser la valeur à partir de laquelle on parle d’obésité de 30 à 24 chez la femme et de 30 à 28 chez l’homme.
Bien entendu, en abaissant le seuil à partir duquel on parle d’obésité, on augmente de façon arithmétique le nombre d’obèses dans une société et dans ce cas, en particulier les femmes.
Une bonne identification de l’obésité dans une société permet ensuite de proposer de meilleures méthodes de prévention et de traitement pour limiter le risque de mortalité (maladies cardiovasculaires, diabète, etc.).

Obésité dans le monde, découvrez notre article complet

Sources : 
Littérature médicinale, Harvard

Publicité

Dernière mise à jour de la page : 
01.11.2021

Ecriture du dossier :
Xavier Gruffat (Pharmacien)

Comment traduire l’IMC dans d’autres langues ?
  • Anglais : BMI
  • Allemand : BMI berechnen
  • Italien : IMC (BMI)

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Notes de bas de page et références :

  1. Newsletter de la Harvard Medical School, édition d’octobre 2021 – Un article était consacré à l’IMC (BMI en anglais)

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 01.11.2021
Publicité