Creapharma.ch - site régulièrement mis à jour :

📹 Suivez-nous aussi sur YouTube (chaîne Creapharma)

Dernières MISES A JOUR & NEWS (lire aussi sous News ci-dessus) sur le site Creapharma.ch en fonction des dernières études scientifiques avec si possible le no DOI, communications officielles (gouvernementales comme l’OMS et non gouvernementales) et congrès médicaux – Suivez-nous sur Twitter ou Instagram (pour infographies, résumés d’études et photos)

15 novembre 2018
Syndrome des yeux secs
Glaucome résuméLe syndrome des yeux secs diminue la vitesse de lecture, selon une étude de l’université Johns Hopkins Medicine publiée en novembre 2018. Le syndrome des yeux secs peut diminuer la vitesse de lecture de 10% et rendre difficile de lire pendant plus de 30 minutes. Pour arriver à ces conclusions les chercheurs ont étudié 186 adultes, une majorité avait des signes de sécheresse oculaire. Tous les participants devaient lire des textes et les chercheurs ont compté le nombre de mots sur une période de temps. Les scientifiques supposent que les difficultés de lecture proviennent d’une impossibilité à lubrifier assez rapidement l’oeil. Cette étude a été publiée online le 15 novembre 2018 dans le journal scientifique Optometry Vision Science (DOI : 10.1097/OPX.0000000000001303).
Lire notre dossier complet sur les yeux secs

13 novembre 2018
Nouvelles recommandations lors de mauvais cholestérol (LDL)
Après une crise cardiaque, des fibres pour vivre plus longtempsDeux associations savantes aux États-Unis ont modifié les recommandations (guidelines) à destination des médecins pour les personnes qui souffrent d’hypercholestérolémie, c’est-à-dire avec un taux élevé de mauvais cholestérol (LDL). L’idée est que les médecins doivent suivre une approche plus personnalisée. Ces recommandations qui sont une mise à jour de celles de 2013 ont été divulguées le samedi 10 novembre 2018 lors d’un congrès de cardiologie (American Heart Association) qui s’est tenu à Chicago. L’American College of Cardiology a aussi participé à ces directives. Suite à ces recommandations, les médecins devraient prescrire deux nouvelles classes de médicaments anti-cholestérol comme les inhibiteurs PCSK9 ou l’ezetimibe (comme ce médicament est moins cher que les PCSK9 à utiliser avant les PCSK9) chez des patients à risque élevé comme ceux ayant déjà souffert d’un infarctus du myocarde ou d’un AVC par le passé et lorsque les statines s’avèrent inefficaces pour abaisser le taux de LDL en dessous d’une certaine limite (en général 70 mg/dl). Les statines restent le traitement de premier choix pour diminuer le taux de LDL. Les spécialistes de la santé devraient aussi réévaluer après 12 semaines l’efficacité ou non du nouveau traitement. Les recommandations de 2018 rappellent qu’un taux élevé de cholestérol, peu importe l’âge, peut augmenter le risque d’infarctus du myocarde ou d’AVC, comme le souligne un article de la Mayo Clinic à ce sujet. Dans certains cas le médecin doit effectuer un scanner cardiaque avant de commencer à prescrire des médicaments anti-cholestérol. Comparé aux recommandations de 2013, le document de 2018 ne mentionne plus un objectif de traitement d’arriver pour tout le monde à un taux de LDL en dessous de 100 mg/dl ou même de 70 mg/dl pour les personnes à haut risque comme le relève un article du Wall Street Journal publié le 10 novembre 2018.
Lire notre dossier complet sur l’hypercholestérolémie

07 novembre 2018
Résistance aux antibiotiques
La résistance aux antibiotiques cause 33’000 décès chaque année en Europe, selon une étude publiée le 5 novembre 2018 dans le journal scientifique de référence The Lancet Infectious Diseases (DOI : 10.1016/S1473-3099(18)30605-4). Ces résultats se basent sur des données appelées EARS-Net et récoltées en 2015. Le nombre d’infections pour lesquelles il n’existe pas ou peu d’antibiotiques efficaces a augmenté dans toute l’Europe depuis 2007, selon les scientifiques. La Suisse n’a toutefois pas été incluse dans cette analyse. Environ les trois quarts des maladies à germes résistants aux antibiotiques ont été trouvées dans des hôpitaux et d’autres établissements de soins de santé. Dans 39% des cas examinés, les patients étaient infectés par un germe contre lequel même les antibiotiques de réserve ne pouvaient plus avoir d’effet. De plus, selon l’étude les infections par des agents pathogènes résistants aux antibiotiques étaient particulièrement nombreuses en Grèce et en Italie, plus que dans les pays du nord de l’Europe.
Aux Etats-Unis, avec une population inférieure au continent américain, les chiffres étaient comparables avec environ 23’000 morts par an, selon des chiffres de 2013 provenant des CDC américains.
[news préparée avec Pharmapro, client de ATS/Keystone en allemand]

06 novembre 2018
Fièvre du Nil occidental en Europe
Cette année (2018) le virus du Nil occidental a mené à la mort d’au moins 170 personnes en Europe, la plupart dans le sud du continent comme en Grèce ou en Italie. La Suisse n’est pour le moment pas touchée, comme le relève l’agence de presse ATS-Keystone. Dans les pays de l’Union Européenne (UE), les autorités de santé ECDC ont enregistré plus de 1460 infections. Par comparaison en 2017 l’ECDC a compté environ 200 infections et 25 décès dans les pays de l’UE. En 2018, il y a déjà eu 44 décès en Italie, 42 en Grèce, 42 en Roumanie et 35 en Serbie. Il faut savoir qu’environ 80% des personnes infectées ne présentent pas de symptômes et 20% ont des symptômes proches de la grippe avec notamment de la fièvre. En été 2002 les États-Unis ont été également touchés avec plus de 4000 malades et 250 morts. [news préparée avec Pharmapro, client de ATS/Keystone en allemand]
Lire notre dossier complet sur le virus du Nil occidental

05 novembre 2018 
Téléphone portable et risque de cancer
Les appareils électroniques sont un “toxique” pour le sommeil des adolescents (étude)Deux agences américaines ont une interprétation différente d’une étude publiée en février 2018. Dans cette étude réalisée par le National Toxicology Program sur environ 3’000 rats et souris, les scientifiques ont remarqué que 2 à 3% des rats mâles exposés à des radiations de téléphones portables de premières générations (2G ou 3G) ont développé une forme mortelle de cancer du cerveau, le gliome malin. Dans le groupe contrôle, sans radiation, aucun mâle n’a développé ce cancer. Les rats femelles n’ont également pas développé de tumeur, malgré une exposition aux radiations. Les rats mâles, mais pas femelles, exposés aux ondes émises par un téléphone portable ont aussi vu une légère augmentation d’une forme de cancer du tissu cardiaque (schwannomes malins). Pour réaliser leur expérience, les scientifiques ont placé des rats et des souris dans des chambres spéciales et les ont bombardés d’ondes radiofréquence, comme celles émises par les anciens téléphones 2G et 3G, pendant neuf heures par jour jusqu’à une durée de deux ans. On sait qu’un rat ou souris vit en moyenne 2 ans. Les niveaux auxquels les rongeurs ont été exposés étaient beaucoup plus élevés que ceux auxquels les êtres humains sont habituellement exposés. C’est une raison pourquoi l’interprétation de ces résultats pose problème. La plupart des épidémiologistes n’ont pas constaté une augmentation du nombre de cas de gliome malin dans la population humaine. De plus, la nouvelle génération de téléphones portables (4 G, 5G) émet moins d’ondes radiofréquence, ou plutôt selon le New York Times pénètrent moins facilement l’organisme. Ces résultats peuvent toutefois s’appliquer aux personnes qui ont utilisé des téléphones portables dans les années 1990 et 2000. Cette étude a coûté au gouvernement américain 30 millions de dollars et a commencé sous la présidence de Bill Clinton. Comme le relève CBSNews, la FDA, l’agence de régulation des médicaments aux Etats-Unis, estime qu’il n’y a pas de raison de s’inquiéter, car ces résultats sur des rongeurs ne s’appliquent pas aux êtres humains. La FDA réagit à l’agence du National Toxicology Program (NTP) qui le jeudi 1er novembre 2018 a modifié la description des résultats de l’étude publiée en février 2018. Elle estime que l’augmentation de la tumeur cardiaque a montré une “évidence claire” du cancer chez les rats mâles. Il y a “quelques preuves” d’un cancer du cerveau. Ce changement est survenu après que le NTP a demandé à des experts externes d’analyser ces résultats.
[avec des informations du New York Times et CBSNews]

02 novembre 2018
Tennis elbow
Les traitements actuels du tennis elbow ne sont pas les meilleurs et sont plus risqués qu’un placebo. Une étude publiée le 1er novembre 2018 dans le journal American Journal of Sports Medicine (DOI: 10.1177/0363546518801914 ) a montré après comparaison de 11 modalités de traitement différents que les traitements actuels ne procuraient que peu ou pas d’avantages. Pour la plupart des patients, le tennis elbow est une maladie qui guérit d’elle-même.
Plus d’informations sur cette étude

Découvrez toutes les dernières mises à jour du site Creapharma.ch

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)

Sponsoring des mises à jour :

Suivez-nous sur Twitter et recevez notamment nos mises à jour

Erratum (erreurs sur Creapharma.ch)
19 juillet 2018 : Dans la page sur la myrtille (Vaccinum myrtillus) dans la rubrique Remarques, nous avions écrit à tort que “…les myrtilles pourraient augmenter la résistance à l’insuline.” La phrase correcte, qui a été corrigée, est : “…les myrtilles pourraient diminuer la résistance à l’insuline.”
26 décembre 2017 : L’huile essentielle de citron n’est pas adaptée pour le ronflement, lorsque cette huile essentielle est appliquée directement sur les muqueuses nasales. Nous avons supprimé le paragraphe à ce sujet dans notre dossier complet sur le ronflement. Une internaute de Creapharma.ch nous a signalé ce problème.
17 décembre 2017 : A tort sur notre dossier sur la grippe, nous avions marqué que la grippe frappait davantage les femmes que les hommes. Selon les dernières études, tout indique au contraire que les hommes ont des symptômes plus marqués que les femmes. Lire aussi Mise à jour du 17 décembre 2017 ci-dessus ou sur la page des mises à jour
– 17 août 2017 : dans un article sur l’aronie, le nom scientifique était mal orthographie. L’écriture correcte est : Aronia melanocarpa. Lire l’article en entier

informatin-qualite

Quiz – testez vos connaissances (le quiz est en général en bas de page) :
Calcium (7 questions) – poux (10 questions) – fibres (7 questions) –  goutte (15 questions) – rhume (7 questions) –  plantes médicinales (10 questions) – stévia (5 questions) – flatulences (5 questions) – fièvre (6 questions) – zona (7 questions)vitamine D (9 questions) – rage (9 questions) –
bronchiolite (6 questions) – tiques & maladie de Lyme (10 questions) – pancréas (7 questions)

Témoignages de patients – A vous la parole 
Muguet / Poux / Goutte

Dossier et sujets intéressants – Séries de Creapharma
– 52 +1 conseils de prévention
– Citations
– Le saviez-vous ?
Chirurgie (informations pratiques)
– Controverses en médecine
– Différences hommes et femmes en médecine
Interview avec patients
– Histoires médicales intéressantes
 Microbiome et santé
 Médecine à bas coût et de qualité
Accès aux données médicales par le patient – démocratie de la médecine

Photo du mois

Tilleul (crédit photo Fotolia)

CALCULATEURS
Calculez votre IMC

EXAMENS & TESTS
Tests de diagnostic par âge

Lire notre glossaire des termes médicaux

Découvrez aussi notre site en portugais (Criasaude.com.br)

MEDIA SOCIAUX
Suivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur Facebook – Suivez-nous sur InstagramSuivez-nous sur Pinterest – Suivez-nous sur YouTube

VIVRE MIEUX ET PLUS LONGTEMPS
Pour vivre mieux et plus longtemps (slogan de Creapharma.ch) nous vous conseillons :
☕️– Buvez 3 à 4 cafés par jour, sauf exception comme lors de grossese (selon une étude publiée en 2017 dans le journal BMJ). Une autre grande étude publiée en 2017 également a montré que boire 4 à 5 tasses de café permettaient de réduire le risque de souffrir de plusieurs maladies (lire notre dossier complet sur le café)
– Faites 150 minutes d’exercice physique par semaine – référence étude – référence étude : DOI : 10.1001/jamanetworkopen.2018.3605
– Ne fumez pas (fumer 1 paquet de cigarette par jour diminue d’en moyenne 7 ans l’espérance de vie) – référence étude : DOI : 10.1038/s41467-017-00934-5
– Etudiez si possible à l’université (chaque année passée à l’université ou dans une haute école augmente l’espérance de vie de presque 1 an, 11 mois pour être précis) – référence étude : DOI : 10.1038/s41467-017-00934-5
– Essayez si possible de vous lever régulièrement, travaillez si possible debout et pas assis. (source : Annals of Internal Medicine)
Tous nos conseils de prévention

Crédits photos sur la page : Fotolia.com/Adobe Stock ou Creapharma.ch (Pharmanetis Sàrl)