Bienvenue sur Creapharma.ch:

Dernières MISES A JOUR & NEWS (lire aussi sous News ci-dessus) sur le site Creapharma.ch en fonction des dernières études scientifiques, communications officielles (gouvernementales et non gouvernementales) et congrès médicaux – Suivez-nous sur Twitter ou Instagram (pour infographies et photos)

18 mai 2018
Migraine – Nouveau médicament
10 bons conseils pour prévenir la migraineLa FDA, l’agence de contrôle des médicaments américaine, a approuvé le 17 mai 2018 un nouveau médicament appartenant à une nouvelle classe de médicaments contre les migraines douloureuses et notamment réfractaires aux traitements actuels. Ce médicament, erenumab (Aimovig™), développé par les laboratoires pharmaceutiques Amgen et Novartis respectivement américain et suisse devrait être commercialisé à un prix d’environ USD 6’900 par année, selon le site Webmd.com. L’Aimovig™, un anticorps monoclonal, est administré sous forme injectable une fois par mois. L’Aimovig™ est le premier et le seul traitement au 17 mai 2018 approuvé par la FDA pour bloquer le récepteur peptidique lié au gène de la calcitonine (en anglais CGRP-R). Le peptide lié au gène de la calcitonine (en anglais CGRP) est une molécule produite dans les cellules nerveuses du cerveau et de la moelle épinière qui joue un rôle clé chez les personnes souffrant de migraine. Au fil des années de recherche, les scientifiques ont découvert que le CGRP aide à transmettre les signaux de douleur dans le cerveau et que les personnes souffrant de migraine ont souvent une quantité élevée de CGRP. Au niveau cellulaire ou physiologique, l’erenumab (Aimovig™) bloque le récepteur du CGRP, appelé CGRP-R, ce qui diminue l’effet néfaste du CGRP dans la cellule.
Selon un communiqué de presse [lien valable au 18 mai 2018] de Novartis paru en anglais en mai 2018, il a été démontré de façon constante qu’Aimovig™ réduit le nombre de jours de migraine mensuels, y compris dans les populations plus difficiles à traiter, de nombreux patients obtenant une réduction d’au moins 50 %. La commercialisation de ce médicament est prévue aux Etats-Unis dès la semaine du 21 mai 2018, nous n’avons pas d’informations sur sa commercialisation dans d’autres pays et régions comme l’Europe. Un éditorial du journal scientifique JAMA estime que ce nouveau médicament est un progrès mais pas une panacée. Au 18 mai 2018, 3 autres laboratoires pharmaceutiques (Lilly, Teva et Alder) attendent la mise sur le marché américain de 3 médicaments de la même famille que l’Aimovig™ pour lutter contre la migraine.
Lire notre dossier complet sur la migraine

15 mai 2018
Cystite
Une étude suisse a montré que la nitrofurantoïne était passablement plus efficace contre la cystite que la fosfomycine. 513 femmes âgées de 18 à 101 ans vivant en Suisse, Israël ou Pologne ont été soumises par tirage au sort soit au traitement par fosfomycine, soit au traitement par nitrofurantoïne. Les scientifiques ont constaté que 70% des participantes ont répondu positivement à la prise de nitrofurantoïne et 74% des bactéries avaient définitivement disparu, contre un taux de réussite de seulement 58% pour 63% de bactéries éradiquées chez les femmes traitées par fosfomycine. Cette étude a été publiée online le 1er mai 2018 dans le journal scientifique JAMA (10.1001/jama.2018.3627).
Lire davantage (sous Traitements)

12 mai 2018
Alendronate (médicament contre l’ostéoporose) 
ostéoporose et sodaL’alendronate, un médicament utilisé contre l’ostéoporose, a été associé à une réduction du risque de décès cardiovasculaire, de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral (AVC) dans une étude sur des patients souffrant de fractures de la hanche. L’association a été observée jusqu’à 10 ans après la fracture.  Dans cette étude, les patients ayant récemment reçu un diagnostic de fracture de la hanche de 2005 à 2013 ont été suivis jusqu’à fin 2016. Parmi 34’991 patients, 4’602 (13 %) ont reçu un traitement contre l’ostéoporose au cours du suivi. L’alendronate a été associé à une réduction de 67% et de 45% des risques, respectivement, de décès cardiovasculaire et de crise cardiaque (infarctus du myocarde) à un an. La prise de ce médicament était associée à une réduction de 18 % du risque d’AVC dans les cinq ans et à une réduction de 17 % du risque d’AVC dans les dix ans. Les effets protecteurs n’étaient pas évidents pour les autres classes de traitement de l’ostéoporose. Cette étude a été publiée online le 9 mai 2018 dans le journal scientifique Journal of Bone and Mineral Research (DOI : 10.1002/jbmr.3448).
Lire notre dossier complet sur l’ostéoporose

10 mai 2018
Migraine
Une étude finlandaise parue le 3 mai 2018 dans le journal scientifique Neuron (DOI : 10.1016/j.neuron.2018.04.014), qui a pris en compte plus de 1’500 familles et 8’300 personnes souffrant de migraine, a confirmé l’influence des gènes dans l’apparition de la migraine. En comparant cette cohorte de familles avec une autre cohorte générale de 15’000 participants (appelée FINRISK), dont 1100 personnes souffraient de migraine, les chercheurs ont observé un score global de risque génétique accru dans les cas de migraine familiale par rapport aux cas de migraine de la population générale. Lire davantage (sous Causes)

9 mai 2018
Ebola
En République démocratique du Congo, 17 personnes sont mortes dans une nouvelle épidémie d’Ebola. Le ministère de la Santé de ce pays d’Afrique centrale a mis en garde mardi 8 mai 2018 contre une “urgence de santé publique aux conséquences internationales”.  La maladie a été enregistrée dans la province de l’Équateur, dans le nord-ouest du pays, selon le ministère. Il s’est référé à un rapport des cas jusqu’au 3 mai 2018. Jusqu’à cette date, il y a eu 21 cas de fièvre hémorragique et 17 décès. Il s’agit du neuvième foyer connu d’Ebola dans le pays depuis 1976. Le virus a été découvert justement en 1976 par le docteur belge Peter Piot suite à une épidémie du virus en République démocratique du Congo et au Soudan. Le terme Ebola provient du nom d’une rivière de la République dém. du Congo (à l’époque Zaïre). Fin 2013, une épidémie dévastatrice d’Ebola a éclaté en Afrique de l’Ouest. En Guinée, au Sierra Leone et au Libéria quelque 11’300 personnes sont mortes du virus. Le taux de mortalité d’Ebola varie de 30 à 90%, cela dépend de différents paramètres comme de la région touchée ou des moyens médicaux à disposition. L’apparition de la maladie s’accompagne de fièvre, de maux de tête, de douleurs articulaires et musculaires, de faiblesse générale, de diarrhée, de vomissements, de douleurs abdominales, de perte d’appétit et, dans certains cas, de saignements (hémorragie).
Dossier complet sur Ebola

7 mai 2018
Diabète gestationnelleDiabète gestationnel
La prise de médicaments antipsychotiques (indiqués notamment contre la schizophrénie) peut entraîner un risque accru de diabète gestationnel, selon une étude réalisée notamment par le Brigham and Women’s Hospital et l’Université d’Harvard aux Etats-Unis. La poursuite de la prise d’olanzapine et de quétiapine, deux antipsychotiques atypiques, a montré un risque accru de diabète gestationnel par rapport aux femmes qui ont arrêté ces médicaments. Cette étude a été publiée le 7 mai 2018 dans le journal scientifique American Journal of Psychiatry (10.1176/appi.ajp.2018.17040393).
Lire davantage (sous Causes)

4 mai 2018
Infections nosocomiales 
Environ 6% des patients souffrent d’une infection lors d’un séjour à l’hôpital en Suisse. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) aimerait diminuer ce nombre d’infections nosocomiales, grâce à un plan stratégique appelé Noso. Les cathéters vésicaux devront notamment être retirés le plus rapidement possible. Les infections les plus fréquentes en milieu hospitalier sont les infections des plaies après une intervention chirurgicale, suivies d’infections respiratoires, urinaires et sanguines.

3 mai 2018
– Maté
Boire du thé de maté (Ilex paraguariensis) peut stimuler la combustion des graisses et ainsi aider à perdre du poids. Une équipe de recherche de l’Université de Fribourg en Suisse a découvert que le thé froid est probablement plus efficace pour la perte de poids que le thé chaud. Il a été constaté que la consommation d’énergie du thé froid a augmenté deux fois plus (+8,3 %) que celle du thé chaud (+3,7 %). Le thé froid a également favorisé l’oxydation des graisses et réduit la charge métabolique sur le cœur. Cette étude a été publiée le 6 avril 2018 dans le journal scientifique Frontiers in Physiology (DOI : 10.3389/fphys.2018.00315).
Lire davantage (sous Remarques en bas de la page)

Maté - Ilex paraguariensis

AVC et sauna
Une étude conjointe réalisée notamment de l’Université de médecine d’Innsbruck et de l’Université de Finlande orientale a montré que prendre des saunas plusieurs fois par semaine permettait de réduire le risque d’accident vasculaire cérébral jusqu’à 61%. Dans le détail, les scientifiques ont découvert qu’une visite au sauna deux à trois fois par semaine réduit le risque d’AVC de 14% par rapport à un bain de sauna hebdomadaire. Les personnes qui prennent un sauna quatre à sept fois par semaine présentent un risque d’AVC 61 % moins élevé, également par rapport à un bain de sauna hebdomadaire. Les résultats s’appliquent autant aux femmes qu’aux hommes. Dans cette étude dite prospective, 1600 hommes et femmes âgés entre 53 et 74 ans et qui se rendent régulièrement au sauna ont été pris en compte. Cette étude a été publiée le 2 mai 2018 dans le journal scientifique Neurology (DOI : 10.1212/WNL.0000000000005606).

Découvrez les dernières mises à jour sur le site Creapharma.ch

Sponsoring des mises à jour :

Suivez-nous sur Twitter et recevez notamment nos mises à jour

Erratum (erreurs sur Creapharma.ch)
26 décembre 2017 : L’huile essentielle de citron n’est pas adaptée pour le ronflement, lorsque cette huile essentielle est appliquée directement sur les muqueuses nasales. Nous avons supprimé le paragraphe à ce sujet dans notre dossier complet sur le ronflement. Une internaute de Creapharma.ch nous a signalé ce problème.
17 décembre 2017 : A tort sur notre dossier sur la grippe, nous avions marqué que la grippe frappait davantage les femmes que les hommes. Selon les dernières études, tout indique au contraire que les hommes ont des symptômes plus marqués que les femmes. Lire aussi Mise à jour du 17 décembre 2017 ci-dessus ou sur la page des mises à jour
– 17 août 2017 : dans un article sur l’aronie, le nom scientifique était mal orthographie. L’écriture correcte est : Aronia melanocarpa. Lire l’article en entier

informatin-qualite

Quiz – testez vos connaissances :
calcium (7 questions) – poux (10 questions) – fibres (7 questions) –  goutte (15 questions) – rhume (7 questions) –  plantes médicinales (10 questions) – stévia (5 questions) – flatulences (5 questions) – fièvre (6 questions) – zona (7 questions)vitamine D (9 questions) – rage (9 questions) –
bronchiolite (6 questions)

Témoignages de patients – A vous la parole 
Muguet / Poux / Goutte

Dossier et sujets intéressants – Séries de Creapharma
– 52 +1 conseils de prévention
– Citations
– Le saviez-vous ?
Chirurgie (informations pratiques)
– Controverses en médecine
– Différences hommes et femmes en médecine
Interview avec patients
– Histoires médicales intéressantes
 Microbiome et santé
 Médecine à bas coût et de qualité
Accès aux données médicales par le patient – démocratie de la médecine

Photo du mois

Arbre d’acérola

CALCULATEURS
Calculez votre IMC

EXAMENS & TESTS
Tests de diagnostic par âge

Lire notre glossaire des termes médicaux

Découvrez aussi notre site en portugais (Criasaude.com.br)

MEDIA SOCIAUX
Suivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur Facebook – Suivez-nous sur InstagramSuivez-nous sur Pinterest – Suivez-nous sur YouTube

VIVRE MIEUX ET PLUS LONGTEMPS
Pour vivre mieux et plus longtemps (slogan de Creapharma.ch) nous vous conseillons :
☕️– Buvez 3 à 4 cafés par jour, sauf exception comme lors de grossese (selon une étude publiée en 2017 dans le journal BMJ). Une autre grande étude publiée en 2017 également a montré que boire 4 à 5 tasses de café permettaient de réduire le risque de souffrir de plusieurs maladies (lire notre dossier complet sur le café)
– Faites 150 minutes d’exercice physique par semaine
– Ne fumez pas (fumer 1 paquet de cigarette par jour diminue d’en moyenne 7 ans l’espérance de vie) – référence étude : DOI : 10.1038/s41467-017-00934-5
– Etudiez si possible à l’université (chaque année passée à l’université ou dans une haute école augmente l’espérance de vie de presque 1 an, 11 mois pour être précis) – référence étude : DOI : 10.1038/s41467-017-00934-5
– Essayez si possible de vous lever régulièrement, travaillez si possible debout et pas assis. (source : Annals of Internal Medicine)
Tous nos conseils de prévention

Crédits photos sur la page : Fotolia.com ou Creapharma.ch (Pharmanetis Sàrl)