Bienvenue sur Creapharma.ch:

📹 Suivez-nous aussi sur YouTube (chaîne Creapharma)

Dernières MISES A JOUR & NEWS (lire aussi sous News ci-dessus) sur le site Creapharma.ch en fonction des dernières études scientifiques avec si possible le no DOI, communications officielles (gouvernementales comme l’OMS et non gouvernementales) et congrès médicaux – Suivez-nous sur Twitter ou Instagram (pour infographies, résumés d’études et photos)

18 octobre 2018
Alzheimer
Au Royaume-Uni, 15,4% des décès en 2016 chez les femmes étaient provoqués par la maladie d’Alzheimer et d’autres démences, selon un article du journal anglais Times publié en octobre 2018. Les démences étaient la première cause de décès chez la femme en 2016. Chez les hommes, les démences étaient responsables pour 8% des décès en 2016. On estime qu’environ 65% des personnes vivant avec une démence sont des femmes.
Découvrez notre dossier complet sur Alzheimer

12 octobre 2018
Cabine de bronzage et cancer
L’Anses demande la fermeture des cabines de bronzage en France. L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) relève que 43% des cas de mélanome chez les moins de 30 ans pourraient être liés à l’utilisation de cabines de bronzage. L’Anses a recommandé au gouvernement français de fermer toutes les cabines de bronzage, comme l’a fait par exemple l’Australie en 2015. L’Anses aimerait aussi interdire la vente de ces appareils à bronzer aux particuliers. Selon l’OMS, environ 10% de la population d’Europe occidentale utilise ces appareils ou cabines de bronzage. L’Anses estime que le risque de cancer de la peau de ces appareils qui diffusent des rayons UV est prouvé scientifiquement. Le mélanome est un cancer de la peau plus rare que d’autres formes touchant la peau mais il a un mauvais pronostic vital. Le bronzage artificiel a aussi le désavantage d’augmenter le vieillissement de la peau, 4 fois plus rapidement qu’un bronzage naturel. De plus, le bronzage artificiel ne réduit pas le risque d’attraper un coup de soleil. Bref, les UV à fin esthétique ne présentent aucun bénéfice, comme le souligne Olivier Merckel, chef de l’unité d’évaluation des risques aux agents physiques de l’Anses.
Lire notre dossier complet sur le mélanome

7 octobre 2018
Vaccin HPV
Aux États-Unis, l’agence de régulation des médicaments – la FDA, a étendu le 5 octobre 2018 l’indication du vaccin contre les HPV ou virus du papillome humain, le Gardasil® (aux États-Unis appelé Gardasil 9, du nom des 9 souches différentes de HPV qu’on trouve dans ce vaccin). Ce vaccin qui prévient notamment le cancer du col de l’utérus était jusqu’à cette date indiqué chez des enfants, adolescents et personnes âgées jusqu’à l’âge de 26 ans. Cette extension de l’indication aux personnes plus âgées se base sur une étude réalisée sur des femmes âgées de 27 à 45 ans qui a montré qu’une version de ce vaccin était très efficace pour prévenir pour ce groupe d’âge des infections aux HPV, les verrues génitales et certaines formes pré-cancéreuses comme de la vulve, comme le relève un article du New York Times publié en octobre 2018. Aux États-Unis environ 14 millions d’hommes et femmes (5% de la population) sont infectés par le HPV chaque année, principalement par voie sexuelle, selon les CDC américains. Chaque année aux Etats-Unis environ 12’000 femmes reçoivent un diagnostic de cancer du col de l’utérus causé par certains virus du papillome humain (HPV) et environ 4’000 femmes en meurent.
Lire notre dossier complet sur le cancer du col de l’utérus

4 octobre 2018
Pré-diabète et diabète de type 2
Cinq sports « bons pour le dos »Les personnes atteintes de pré-diabète ou de diabète de type 2 nouvellement diagnostiquées qui avaient un anneau gastrique, un type de chirurgie bariatrique pour perdre du poids, présentaient une stabilisation du diabète semblable à celles qui prenaient de la metformine (un antidiabétique oral très utilisé) seule. De plus, les personnes ayant effectué une chirurgie bariatrique ont perdu plus de poids que celles ayant pris seulement de la metformine. Cette étude qui a pris en compte 88 participants a été publiée le 3 octobre 2018 dans le journal scientifique  Diabetes Care (DOI : 10.2337/dc18-1662).
Lire davantage sur le pré-diabète

3 octobre 2018
Prix Nobel de chimie à 3 chercheurs
Le froment rampant, contre les rhumatismes ?Cette année 2018, le prix Nobel de chimie, est revenu à 3 chercheurs. Pour moitié à l’Américaine Prof. Frances H. Arnold et pour l’autre moitié à l’Américain George P. Smith et au Britannique Sir Gregory P. Winter. Cette année, le prix Nobel de chimie a des applications pratiques en médecine. Les 3 scientifiques ont travaillé sur les théories de l’évolution. La Prof. Arnold travaille au California Institute of Technology aux Etats-Unis. Dans les années 1990 elle a notamment effectué des travaux sur l’évolution des enzymes. En s’inspirant de l’évolution, elle et son équipe ont réussi à modifier les propriétés de protéines comme les enzyme à des fins thérapeutiques ou industrielles. M. Smith de l’Université du Missouri aux Etats-Unis et Sir Winter de l’Université Cambridge au Royaume-Uni ont travaillé sur les bactériophages, des virus qui infectent les bactéries, pour développer de nouvelles protéines. Grâce à cette technique, il a été possible de produire des anticorps qui agissent comme des médicaments. De façon concrète, le médicament adalimumab a été développé grâce à cette méthode et approuvé par la FDA en 2002. Ce médicament est indiqué en particulier contre la polyarthrite rhumatoïde, le psoriasis et des maladies inflammatoires intestinales. Peu de femmes ont gagné un prix Nobel de chimie depuis sa création en 1901, Mme Marie Curie qui l’a gagné en 1911 est probablement la plus célèbre lauréate.
Sources : The Wall Street Journal, ATS (agence de presse suisse)

1er octobre 2018
Prix Nobel de médecine à 2 chercheurs
Cette année 2018, le prix Nobel de médecine (ou physiologie) est revenu au chercheur américain James P. Allison actuellement au MD Anderson Cancer Center de l’Université du Texas, mais il a réalisé ses recherches à l’Université de Californie à Berkeley et au Memorial Sloan Kettering Cancer Center à New York, et au chercheur japonais de l’Université de Kyoto Prof. Tasuku Honjo. Ce duo de lauréats a travaillé de manière isolée sur l’immunothérapie, une méthode de traitement du cancer révolutionnaire qui utilise les défenses du propre corps pour lutter contre les tumeurs. Les cellules tumorales se développent en se faisant passer pour des cellules normales et ne sont en général pas identifiées par le système immunitaire comme les lymphocytes T. Avec l’immunothérapie et suite notamment aux travaux de recherches dans les années 1990 de ces deux scientifiques, il est possible d’activer son propre système immunitaire en stimulant les lymphocytes T pour éliminer les tumeurs. Le scientifique américain James Allison âgé actuellement de 70 ans a découvert un récepteur se trouvant sur les lymphocytes T appelé CTLA4 qui agit comme un frein lorsque des molécules de cellules cancéreuses sont libérées. En bloquant ce récepteur avec un anticorps, il est possible de guérir certaines tumeurs en activant les lymphocytes pour attaquer des cellules tumorales. Le chercheur japonais, âgé de 76 ans, a travaillé lui sur une protéine PD1 qui permet aussi d’agir sur les lymphocytes T en les rendant actives dans certaines situations. Dans certaines formes de mélanome, l’immunothérapie a un taux de rémission (guérison) de 60%. Pour l’Académie Suédoise qui a attribué ce prix le lundi 1er octobre 2018 et qui s’est exprimé à ce sujet sur Twitter, l’immunothérapie est un point de repère (landmark) important dans la lutte contre le cancer.
Trois médicaments ont été directement développés grâce à ces découvertes de ces deux lauréats : l’ipilimumabe (Yervoy) approuvé en 2011, le novolumabe (Opdivo) et le pembrolizumabe (Keytruda) en 2014.
Sources : The New York Times, The Wall Street Journal, Le Figaro, Veja
Lire notre dossier complet sur l’immunothérapie

Découvrez toutes les dernières mises à jour du site Creapharma.ch

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)

Sponsoring des mises à jour :

Suivez-nous sur Twitter et recevez notamment nos mises à jour

Erratum (erreurs sur Creapharma.ch)
19 juillet 2018 : Dans la page sur la myrtille (Vaccinum myrtillus) dans la rubrique Remarques, nous avions écrit à tort que “…les myrtilles pourraient augmenter la résistance à l’insuline.” La phrase correcte, qui a été corrigée, est : “…les myrtilles pourraient diminuer la résistance à l’insuline.”
26 décembre 2017 : L’huile essentielle de citron n’est pas adaptée pour le ronflement, lorsque cette huile essentielle est appliquée directement sur les muqueuses nasales. Nous avons supprimé le paragraphe à ce sujet dans notre dossier complet sur le ronflement. Une internaute de Creapharma.ch nous a signalé ce problème.
17 décembre 2017 : A tort sur notre dossier sur la grippe, nous avions marqué que la grippe frappait davantage les femmes que les hommes. Selon les dernières études, tout indique au contraire que les hommes ont des symptômes plus marqués que les femmes. Lire aussi Mise à jour du 17 décembre 2017 ci-dessus ou sur la page des mises à jour
– 17 août 2017 : dans un article sur l’aronie, le nom scientifique était mal orthographie. L’écriture correcte est : Aronia melanocarpa. Lire l’article en entier

informatin-qualite

Quiz – testez vos connaissances (le quiz est en général en bas de page) :
Calcium (7 questions) – poux (10 questions) – fibres (7 questions) –  goutte (15 questions) – rhume (7 questions) –  plantes médicinales (10 questions) – stévia (5 questions) – flatulences (5 questions) – fièvre (6 questions) – zona (7 questions)vitamine D (9 questions) – rage (9 questions) –
bronchiolite (6 questions) – tiques & maladie de Lyme (10 questions) – pancréas (7 questions)

Témoignages de patients – A vous la parole 
Muguet / Poux / Goutte

Dossier et sujets intéressants – Séries de Creapharma
– 52 +1 conseils de prévention
– Citations
– Le saviez-vous ?
Chirurgie (informations pratiques)
– Controverses en médecine
– Différences hommes et femmes en médecine
Interview avec patients
– Histoires médicales intéressantes
 Microbiome et santé
 Médecine à bas coût et de qualité
Accès aux données médicales par le patient – démocratie de la médecine

Photo du mois

Tilleul (crédit photo Fotolia)

CALCULATEURS
Calculez votre IMC

EXAMENS & TESTS
Tests de diagnostic par âge

Lire notre glossaire des termes médicaux

Découvrez aussi notre site en portugais (Criasaude.com.br)

MEDIA SOCIAUX
Suivez-nous sur TwitterSuivez-nous sur Facebook – Suivez-nous sur InstagramSuivez-nous sur Pinterest – Suivez-nous sur YouTube

VIVRE MIEUX ET PLUS LONGTEMPS
Pour vivre mieux et plus longtemps (slogan de Creapharma.ch) nous vous conseillons :
☕️– Buvez 3 à 4 cafés par jour, sauf exception comme lors de grossese (selon une étude publiée en 2017 dans le journal BMJ). Une autre grande étude publiée en 2017 également a montré que boire 4 à 5 tasses de café permettaient de réduire le risque de souffrir de plusieurs maladies (lire notre dossier complet sur le café)
– Faites 150 minutes d’exercice physique par semaine
– Ne fumez pas (fumer 1 paquet de cigarette par jour diminue d’en moyenne 7 ans l’espérance de vie) – référence étude : DOI : 10.1038/s41467-017-00934-5
– Etudiez si possible à l’université (chaque année passée à l’université ou dans une haute école augmente l’espérance de vie de presque 1 an, 11 mois pour être précis) – référence étude : DOI : 10.1038/s41467-017-00934-5
– Essayez si possible de vous lever régulièrement, travaillez si possible debout et pas assis. (source : Annals of Internal Medicine)
Tous nos conseils de prévention

Crédits photos sur la page : Fotolia.com ou Creapharma.ch (Pharmanetis Sàrl)