Publicité

Premiers secours

Dossier contrôlé et mis à jour en août 2022 par l’infirmière Charlotte Wautelet qui travaille en Suisse (plus d’infos en bas de l’article). 

Publicité

On sait que les accidents peuvent survenir à tout moment et peuvent toucher tout le monde. Certains gestes et attitudes peuvent permettre d’aider de manière efficace. Dans ce dossier, trouvez des informations utiles.

Réanimation cardiopulmonaire

Vous pouvez facilement sauver une vie en apprenant des gestes simples de réanimation cardiopulmonaire. Pratiquez ces gestes sans hésitation, car ils n’ont aucun risque sur la victime. Suivez les étapes ci-dessous :

Suivez 5 étapes simples :

1. Mettez-vous en sécurité et alertez, appelez à l’aide. Exemple de numéros d’urgence : 144 ou 112 en Suisse, 112 en Europe, 911 au Canada ou aux Etats-Unis.

2. Évaluez l’état de conscience de la victime (ex. malaise ou non).

3. Si la personne ne vous répond pas, regardez si elle respire.

4. Si la personne ne respire plus OU que sa respiration ne vous paraît pas normale : appelez immédiatement le numéro d’urgence.

5. Dans ce cas (situation no 4), démarrez immédiatement le massage cardiaque externe (MCE)  – plus d’informations ci-dessous dans le texte ou vidéo.
Il faut si possible envoyer quelqu’un chercher le défibrillateur automatisé externe ou DAE le plus proche. Le DAE est parfois aussi nommé en français DEA par les canadiens francophones ou suisses romands (ou de l’anglais AED pour automated external defibrillator).
Massage Cardiaque Externe (MCE) :
Chez l’adulte : Bras tendus perpendiculaires, talon d’une main au point de référence, mettre la seconde main entrecroisée par-dessus puis appuyer 5cm et relâcher pour laisser le thorax remonter et réitérer dans un tempo soutenu (100-120 par minute). Se faire relayer régulièrement. Cela est très physique.
Point de repère du MCE
Attention, le but n’est pas de faire un MCE sur l’estomac.
Remarques : les techniques de RCP sont à intégrer lors de formations BLS à renouveler tous les 2 ans.

Plus d’informations sur la réanimation (lien externe)

Numéros à appeler en cas d’urgence en Suisse

Numéros mis à jour en septembre 2022 : 

112 Numéro d’urgence international

144 Ambulance, premiers secours, appel en cas d’urgence vitale

117 Police

118 Pompier

1414 Rega (garde aérienne suisse de sauvetage)

1415 Air-Glaciers

143 Aide téléphonique pour personnes en difficulté psychologique “La main tendue”

147 Ligne d’aide pour les enfants et les jeunes

145 Intoxications (avec médicaments, produits toxiques,…), appel d’urgence. Pour plus d’informations (non urgence) vous pouvez aussi appeler le Tox Info Suisse à Zurich : +41 442 515 151

Résumé des gestes d’urgence en cas d’accident, selon la méthode ABC

Après avoir protégé le blessé et vous-même du danger (par exemple du milieu d’une route) appeler immédiatement les secours (voir numéros de téléphone ci-dessus) puis commencer les premiers secours listés ci-dessous.

Après avoir évalué l’état de conscience, premiers secours selon le schéma ABCD (provient de l’anglais, moyen mnémotechnique pour mémoriser l’ordre des premiers soins à apporter en cas d’accident)

A (for airways) = dégager les voies respiratoires

A_respiration

Attention aux accidentés de la route ou suite aux chocs sévères, car il y a un risque de traumatisme médullaire. Donc si la personne est consciente et respire et que l’environnement n’est pas menaçant, ne pas bouger la victime dans l’attente des secours, sinon :
– Placer la tête légèrement en arrière (voir schéma)
– Fermer la mâchoire selon le geste décrit sur l’image ci-dessus
– Libérer la bouche et les voies respiratoires de substances (chewing-gum,…) ou objets (dentiers,…) qui peuvent bloquer la respiration
– S’interroger : respire-t-il ou la respiration est-elle perceptible ? Le thorax se soulève-t-il ?
Il faut observer, écouter et sentir pour pouvoir répondre correctement à cette question.

– Si oui (la personne respire) : placer le blessé en position latérale de sécurité ou PLS (photo ci-dessous) et sous surveillance. A bien surveiller le patient jusqu’à l’arrivée des secours (contrôler s’il saigne, son état de conscience, lui parler etc.). La situation pouvant se dégrader, récolter des informations utiles : Nom, Prénom, âge, pathologie, allergie, personne de contact…
Si corps étrangers dans les voies aériennes et victime consciente :
– parle-t-elle ? Si oui, laisser la personne tousser et expulser
– aucun son ne sort de la bouche de la victime. Débutez la manœuvre d’Heimlich chez l’adulte ou les manœuvres pédiatriques adaptées.

Publicité

laterale1

Si non (la personne ne respire pas) : passer au point B

B (for breathing) = la respiration est-elle compatible avec la vie ?

Il faut savoir que dans ce point (B), il s’agit de vérifier s’il y a une respiration compatible avec la vie et non la faire repartir.

– Des signes de vie  – la personne a-t-elle un respiration compatible avec la vie – sont-ils perceptibles ? C’est-à-dire la respiration est-elle à nouveau présente.

Si oui : placer le blessé en position latérale de sécurité ou PLS (photo) et sous surveillance. A bien surveiller le patient jusqu’à l’arrivée des secours (contrôler s’il saigne et son état de conscience régulièrement, lui parler, récolter des informations, etc.).

Si non : il faut débuter le massage cardiaque externe (MCE).
Remarques :
– Par le passé, les insufflations n’avaient pas pour objectif de faire repartir la respiration mais d’oxygéner le sang qui est ensuite propulsé dans la grande circulation lors du MCE.
– Il n’est pas demandé au grand public d’être capable de prendre le pouls et nous savons que si la personne ne respire pas, elle est ou sera en arrêt cardio-respiratoire (ACR). 

laterale1

Si non : passer au point C

C (for cardiac) : mesurer la présence de rythme cardiaque

C_circlulation

Vérifier s’il y a un rythme cardiaque, selon schéma ci-dessus à l’artère carotidienne, mais cette opération est réservée uniquement pour les professionnels de santé.

Si non : effectuer la réanimation cardiopulmonaire, c’est-à-dire la RCP (en anglais CPR)

RCP ou réanimation cardiopulmonaire
Il est conseillé d’effectuer le massage cardiaque même si on doute un peu de ses capacités. Selon une experte monitrice samaritaine de Suisse, il a été observé que la chance de survie est plus grande.

Si vous êtes seul(e)
Remarque : comme le relève notre consultante Charlotte Wautelet (infirmière brûlologue qui a révisé cet article), il est préférable de trouver de l’aide car peu de chance de mener une RCP efficace seul(e).

B_respirationFaire
2 insufflations rapidement
seul_massage_CPRPuis directement 30 fois un massage cardiaque externe (MCE), l’endroit du massage est en bas du sternum, avec le coudes en extension tendus et un rythme  adéquat,
cela nécessite un entraînement préalable.

Il faut envoyer quelqu’un chercher le DAE (ou DEA) le plus proche.

Les techniques de RCP sont à intégrer lors de formations BLS (gestes de base de la réanimation) à renouveler tous les 2 ans.

Pour plus de détails sur le Massage Cardiaque Externe (MCE), lire plus d’informations ci-dessus (sous Réanimation cardiopulmonaire, point no5)

Idéalement 2 cycles (1 cycle = 2 insufflations et 30 massages cardiaques) par minute (rythme rapide si seul)

Contrôler si les signes de vie spontanées sont perceptibles après 1 minute, puis après : chaque 5 minutes.

Si vous êtes deux, attention un relai est primordial, la personne va s’épuiser et la RCP ne sera pas efficace. Reprendre la RCP si rechute de l’état de la victime.

B_respirationFaire
2 insufflations puis…
deux_massageCPRdirectement 30 fois un massage cardiaque externe ou MCE (endroit du
massage en bas du sternum avec les coudes en extension tendus,
nécessite un entraînement préalable).Il faut envoyer quelqu’un chercher le DAE (ou DEA) le plus proche.

Pour plus de détails sur le Massage Cardiaque Externe (MCE), lire plus d’informations ci-dessus (sous Réanimation cardiopulmonaire, point no5)

Contrôler si les signes de vie spontanés sont perceptibles après 1 minute, puis après : chaque 5 minutes.

Attention, lire aussi l’article ci-dessous, très intéressant

Faites les massage cardiaques externe (MCE) et la respiration jusqu’à l’observation de signes de vie du blessé ou l’arrivée des secours. Soyez patient, la vie d’une personne est entre vos mains !

Publicité

Remarque : lorsqu’un blessé ne respire pas, cela signifie qu’il a un problème cardiaque et qu’il faut alors entreprendre un massage cardiaque. En fait la respiration et l’état du coeur sont liés.

D (for defibrillator) : chercher et utiliser un DAE (ou DEA).

Nos dossiers :

Lire aussi nos articles spécifiques à des maux ou maladies demandant parfois des premier secours ou soins d’urgence :
Plaies (et soin des plaies) – si la plaie saigne abondamment, il est nécessaire d’appliquer un pansement compressif et d’appeler les urgences (en Europe le 112).
Brûlures de la peau
Saignement de nez – si le saignement de nez est abondant, appelez les urgences ou secours
Piqûres de tiques
Insolation ou coup de chaleur – si la personne perd connaissance, il faut immédiatement la placer en position latérale et alerter en urgence les secours
Syncope – perte de connaissance
Infarctus du myocarde (crise cardiaque) – il s’agit d’une urgence médicale, appelez immédiatement les secours
Accident vasculaire cérébral (AVC) – il s’agit d’une urgence médicale, appelez immédiatement les secours
– Empoisonnements – lires sous téléphone d’urgence ci-dessus (en Suisse)

Rédaction : 
Xavier Gruffat (pharmacien)

Supervision scientifique, contrôle : 
Charlotte Wautelet (infirmière brûlologue – Plus d’infos sur son site ARDEAT). Contrôle de Mme Wautelet effectué en août 2022. Son numéro GLN suisse est : 7601007935895.

Sources : 
Littérature médicale, Mayo Clinic.

Dernière mise à jour : 
08.09.2022

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 08.09.2022
Publicité