Publicité

Cosaar® 12,5/Cosaar® 50/Cosaar® 100

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Cosaar et quand doit-il être utilisé ?

Cosaar est un médicament destiné à abaisser la tension artérielle.

Cosaar abaisse la tension artérielle en bloquent des récepteurs spécifiques dans l’organisme (les récepteurs de l’angiotensine II), qui sont responsables de la constriction des vaisseaux sanguins. Par conséquent, Cosaar permet d’élargir les vaisseaux sanguins. Bien que vous puissiez ne ressentir aucun effet du médicament, cet effet peut être démontré par votre médecin lorsqu’il mesure votre tension artérielle.

Si vous souffrez d’hypertension artérielle avec une hypertrophie ventriculaire gauche, votre médecin vous prescrira Cosaar afin d’atténuer le risque d’affection cardiovasculaire, en particulier d’accident vasculaire cérébral.

Chez les patients atteints d’hypertension artérielle et d’une hypertrophie ventriculaire gauche, Cosaar a permis une baisse du risque d’accident vasculaire cérébral.

Cosaar confère également une protection des reins, la progression d’une affection rénale chez les diabétiques du type 2 présentant une hypertension artérielle et des protéines dans l’urine (protéinurie) pouvant être retardée. Une affection rénale peut entre autres être déterminée par la recherche de protéines dans l’urine.

Votre médecin peut utiliser Cosaar également lors d’insuffisance cardiaque légère à modérée (faiblesse du muscle cardiaque, performances cardiaques insuffisantes) en association avec d’autres médicaments, lorsque d’autres médicaments utilisés habituellement pour cette affection ne conviennent pas en raison de certains effets secondaires.

Votre médecin peut vous avoir prescrit Cosaar également si vous souffrez de diabète de type 2 accompagné d’hypertension artérielle et de protéines dans l’urine. Chez les diabétiques du type 2 souffrant d’hypertension artérielle et de protéines dans l’urine, Cosaar s’est avéré efficace, car la progression de l’affection rénale peut être ralentie.

Cosaar ne doit être utilisé que sur prescription médicale.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

Pourquoi faut-il traiter une tension artérielle élevée (hypertension)?

Si l’on ne traite pas une tension artérielle élevée, des organes vitaux tels que le cerveau, le cœur et les reins peuvent être endommagés. Même si vous vous sentez bien et n’avez aucun symptôme, une hypertension non traitée peut toutefois entraîner une attaque cérébrale, un infarctus cardiaque, une insuffisance cardiaque, un trouble de la fonction rénale ou une cécité.

Quand Cosaar ne doit-il pas être pris/utilisé ?

Vous ne devez pas utiliser Cosaar si vous êtes hypersensible (allergique) à l’un des composants du médicament.

Si vous avez pris d’autres antihypertenseurs par le passé et que ces traitements ont provoqué chez vous un gonflement du visage, des lèvres, de la langue ou du larynx (troubles de la déglutition ou de la respiration), ne prenez pas Cosaar.

Pendant les 6 derniers mois de la grossesse (il est également préférable d’éviter de prendre Cosaar en début de grossesse. Voir «Quelles sont les précautions à observer lors de la prise/de l’utilisation de Cosaar?» et «Cosaar peut-il être pris/utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement?»).

Ne prenez pas Cosaar si vous souffrez de diabète ou d’une insuffisance rénale et si vous suivez un traitement par l’aliskirène, (p.ex. Rasilez®), pour faire baisser votre tension artérielle.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise/de l’utilisation de Cosaar ?

Vous devez informer votre médecin si vous pensez être (ou êtes susceptible de devenir) enceinte. L’utilisation de Cosaar est déconseillée en début de grossesse et elle est contre-indiquée après le troisième mois de la grossesse, car elle pourrait nuire gravement à l’enfant à naître à ce stade de la grossesse (voir «Quand Cosaar ne doit-il pas être pris/utilisé?» et «Cosaar peut-il être pris/utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement?»).

Si vous avez récemment présenté des vomissements ou des diarrhées sévères, informez-en votre médecin. Si vous souffrez d’une maladie du foie ou des reins ou de diabète, il est particulièrement important de le communiquer à votre médecin.

Il n’existe actuellement pas de données sur l’utilisation de Cosaar chez les enfants. Par conséquent, Cosaar ne doit pas être administré aux enfants.

Cosaar agit normalement avec la même efficacité chez les patients jeunes et les patients âgés; le même dosage peut par conséquent être appliqué.

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez des suppléments de potassium, des substances d’épargne potassique, des sels de régime contenant du potassium ou d’autres médicaments susceptibles d’augmenter le potassium sérique (p.ex. les antibiotiques contenant du triméthoprime). Informez-le également si vous prenez des médicaments destinés au traitement des douleurs et de l’arthrite, d’autres médicaments de pression artérielle ou du lithium (un médicament destiné au traitement de certains types de dépression).

En raison des effets secondaires possibles, une prudence particulière est de mise lors de la conduite de véhicules et l’utilisation de machines.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’autres maladies, si vous avez des allergies, ou si vous prenez d’autres médicaments (même en auto-médication!).

Cosaar peut-il être pris/utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Grossesse

Vous devez informer votre médecin si vous pensez être (ou êtes susceptible de devenir) enceinte. Votre médecin vous recommandera normalement d’arrêter de prendre Cosaar avant d’être enceinte ou dès que vous apprenez que vous êtes enceinte. Il vous recommandera de prendre un autre médicament à la place de Cosaar. Cosaar est déconseillé en début de grossesse et ne doit pas être pris si vous êtes enceinte de plus de 3 mois, car cela pourrait nuire à l’enfant à naître ou causer sa mort. Si vous devenez enceinte au cours de votre traitement par Cosaar, vous devez immédiatement en avertir votre médecin.

Allaitement

Informez votre médecin si vous allaitez ou êtes sur le point de commencer à allaiter. Cosaar est déconseillé chez les femmes qui allaitent et votre médecin pourrait choisir un autre traitement si vous souhaitez allaiter, surtout si votre enfant est un nouveau-né ou un prématuré.

Comment utiliser Cosaar ?

Pour garantir un contrôle équilibré de la pression artérielle, il est important de prendre les comprimés pelliculés de manière régulière, si possible chaque jour à la même heure. Le traitement de l’hypertension est un traitement à long terme qui devrait être poursuivi aussi longtemps que votre médecin le juge nécessaire.

Votre médecin déterminera la dose de Cosaar qui vous convient en fonction de votre état et des médicaments que vous prenez en même temps.

Lors d’hypertension artérielle

La dose habituelle de Cosaar chez la plupart des patients est de 1 comprimé pelliculé à 50 mg par jour, pouvant être pris indépendamment des repas.

La dose habituelle de Cosaar pour la baisse du risque d’accident vasculaire cérébral chez les patients atteints d’hypertension artérielle et d’une hypertrophie ventriculaire gauche est de 1 comprimé pelliculé à 50 mg une fois par jour. La dose peut être portée à 1 comprimé pelliculé à 100 mg une fois par jour en cas de besoin.

Lors d’insuffisance cardiaque

La dose initiale recommandée habituellement est de 12,5 mg (1 comprimé pelliculé de l’emballage de départ) une fois par jour. Votre médecin augmentera progressivement cette dose, jusqu’à ce que la dose qui vous convient ait été trouvée. La dose d’entretien habituelle est de un comprimé pelliculé à 50 mg une fois par jour.

Diabète de type 2 accompagné de protéinurie

La dose habituelle de Cosaar chez la plupart des patients est de 50 mg une fois par jour. La dose peut si nécessaire être portée à 100 mg une fois par jour.

Si vous deviez néanmoins oublier un jour de prendre le médicament, ne prenez pas de dose supplémentaire, mais continuez les prises dès le jour suivant selon le plan habituel.

En cas de surdosage, contactez immédiatement votre médecin afin qu’il puisse prendre les mesures nécessaires.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Cosaar peut-il provoquer ?

Tout médicament peut avoir des effets indésirables ou non intentionnels, que l’on appelle «effets secondaires». Les effets indésirables ci-après ont été observés à ce jour:

Très fréquents: maux de tête et vertiges (étourdissements);

Fréquents: infections des voies respiratoires supérieures, insomnie, vertiges rotatoires, palpitations cardiaques, accélération du rythme cardiaque, hypotension artérielle, toux, angine, nez bouché, diarrhées, nausées, douleurs abdominales, troubles digestifs, douleurs dorsales, crampes musculaires, faiblesse/fatigue, accumulation de liquide dans les tissus (œdèmes)/gonflements et douleurs thoraciques;

Occasionnels: chute de tension en passant en position debout (avec des symptômes tels que vertiges et brouillard devant les yeux) et éruption cutanée.

Des cas de migraine, de troubles du goût, de vomissements, de douleurs articulaires et musculaires, de réductions des nombres de globules rouges et de plaquettes sanguines, de réactions inflammatoires des vaisseaux sanguins, d’hépatite, d’impuissance sexuelle, de malaise, de démangeaisons et de sensibilité accrue de la peau à la lumière ont également été rapportés.

Informez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien si vous observez ces symptômes ou d’autres symptômes inhabituels.

Certains patients – en particulier ceux souffrant de diabète de type 2 accompagné de protéinurie – peuvent également présenter des taux sanguins élevés de potassium. Parlez à votre médecin si vous souffrez d’une affection rénale et d’un diabète de type 2 accompagné de protéinurie et/ou si vous prenez des suppléments de potassium, des médicaments d’épargne potassique ou des sels diététiques contenant du potassium.

Si vous ressentez une réaction allergique avec gonflement du visage, des lèvres, de la gorge et/ou de la langue (difficultés à avaler ou respirer), arrêtez de prendre Cosaar et contactez immédiatement votre médecin.

A quoi faut-il encore faire attention ?

Veuillez conserver ce médicament hors de la portée des enfants.

Veuillez conserver Cosaar à l’abri de la lumière dans l’emballage d’origine, à 15-30 °C.

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Cosaar ?

Cosaar 50: comprimé pelliculé blanc sécable de forme ovale, contenant 50 mg de losartan potassium comme substance active et des excipients.

Cosaar 100: comprimé pelliculé blanc en forme de goutte, contenant 100 mg de losartan potassium comme substance active et des excipients.

Cosaar 12,5: comprimé pelliculé bleu, contenant 12,5 mg de losartan potassium comme substance active, le colorant indigotine (E132) et des excipients supplémentaires.

Même si Cosaar contient une quantité minime de potassium, il ne peut pas remplacer des suppléments potassiques. Si votre médecin vous a prescrit des suppléments potassiques, continuez à suivre sa prescription.

Numéro d’autorisation

52904 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Cosaar ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Cosaar 50: emballages de 28 et 98 comprimés pelliculés sécables.

Cosaar 100: emballages de 28 et 98 comprimés pelliculés.

Cosaar 12,5: emballage de 7 comprimés pelliculés (emballage de départ pour initier le traitement lors d’insuffisance cardiaque).

Titulaire de l’autorisation

MSD MERCK SHARP & DOHME AG, Lucerne.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en septembre 2018 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 30.11.2020, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 30.11.2020

Publicité