Publicité

Inlyta®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Inlyta et quand doit-il être utilisé ?

Inlyta contient comme principe actif l’axitinib qui réduit l’apport de sang à la tumeur et ralentit la croissance du cancer.

Inlyta est utilisé pour le traitement du cancer du rein avancé (carcinome rénal avancé) lorsque d’autres médicaments ne permettent plus d’enrayer la progression de la maladie.

Selon prescription du médecin.

Quand Inlyta ne doit-il pas être utilisé ?

En cas d’hypersensibilité à l’axitinib ou à l’un des excipients contenus dans Inlyta (voir «Que contient Inlyta ?»).

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise d’Inlyta ?

Inlyta vous est uniquement prescrit par un médecin expérimenté dans le traitement du cancer. Veuillez suivre soigneusement toutes les recommandations du médecin.

Des précautions particulières doivent être observées dans les cas suivants:

– Caillots sanguins: informez votre médecin si vous avez récemment présenté des problèmes liés à des caillots de sang dans vos veines ou vos artères (types de vaisseaux sanguins), incluant attaque cérébrale, infarctus du myocarde, embolie ou thrombose. Vous devez immédiatement faire appel à une aide médicale d’urgence et informer votre médecin si vous présentez les symptômes suivants au cours du traitement par Inlyta: douleurs ou sensation d’oppression dans la poitrine, douleurs dans les bras, le dos, la nuque ou les mâchoires, essoufflement, détresse respiratoire, sensation d’engourdissement ou faiblesse dans une moitié du corps, troubles de la parole, phénomènes de paralysie, troubles de la vision, maux de tête ou vertiges.

– Saignements: Inlyta peut augmenter le risque de saignement. Faites immédiatement appel à une aide médicale d’urgence et informez votre médecin si vous présentez des saignements ou si vous présentez les symptômes suivants au cours du traitement par Inlyta: selles noires, ressemblant à du goudron ou selles sanglantes, crachats de sang ou expectorations sanglantes, phénomènes de paralysie et/ou troubles de la conscience.

– Pression artérielle: Inlyta peut augmenter la pression artérielle. Si votre pression artérielle est élevée (hypertension), vous serez éventuellement traité par des médicaments abaissant la pression artérielle. C’est pourquoi votre médecin contrôlera votre pression artérielle avant le début du traitement par Inlyta et régulièrement au cours de celui-ci. Une forte augmentation de la pression artérielle (crise hypertensive) peut survenir occasionnellement. Informez votre médecin immédiatement si, au cours du traitement par Inlyta, vous avez une pression artérielle très élevée, des maux de tête persistants ou des douleurs dans la poitrine.

– Insuffisance cardiaque (diminution de la fonction cardiaque): une diminution de la fonction cardiaque pouvant aller jusqu’à une défaillance cardiaque peut se produire pendant le traitement par Inlyta. Votre médecin contrôlera donc régulièrement votre fonction cardiaque pendant la prise d’Inlyta. Informez immédiatement votre médecin si vous présentez certains des symptômes suivants pendant la prise d’Inlyta: essoufflement, baisse de performance, épuisement, prise de poids et mictions (émissions d’urine) nocturnes fréquentes associées à un gonflement des pieds/jambes, un ventre gonflé ou tendu et un manque d’appétit et/ou avec des difficultés respiratoires et une toux accompagnée de crachats mousseux.

– Gonflement du cerveau: au cours du traitement par Inlyta, un gonflement passager du cerveau est apparu dans de rares cas (syndrome d’encéphalopathie postérieure réversible). Si vous présentez les symptômes suivants sous traitement par Inlyta, faites immédiatement appel à une aide médicale d’urgence et informez votre médecin: maux de tête, confusion, crises d’épilepsie (convulsions) et troubles de la vision avec ou sans pression artérielle élevée.

– Thyroïde: Inlyta peut provoquer des problèmes thyroïdiens. Informez votre médecin si vous vous sentez plus rapidement fatigué, vous êtes plus sensible au froid que d’autres personnes ou si votre voix devient plus grave pendant la prise d’Inlyta. C’est pourquoi votre médecin contrôlera votre fonction thyroïdienne avant le début la prise d’Inlyta et régulièrement au cours de celle-ci. Selon le résultat, vous serez éventuellement traité par l’hormone thyroïdienne.

– Tractus gastro-intestinal: une perforation du tractus gastro-intestinal peut survenir dans des cas isolés au cours du traitement par Inlyta. Votre médecin vous examinera donc régulièrement afin de détecter tout symptôme correspondant. Informez immédiatement votre médecin si vous présentez les symptômes suivants: fortes douleurs abdominales d’apparition brutale, durcissement de la paroi abdominale, vomissements et fièvre.

– Foie: informez votre médecin si une maladie du foie a été diagnostiquée chez vous.

– Opérations: le traitement par Inlyta doit être interrompu au moins 24 heures avant une opération, car il peut perturber la cicatrisation. Informez votre médecin si une opération est prévue chez vous ou si vous présentez des plaies non cicatrisées. Votre médecin décidera quand le traitement par Inlyta pourra être repris.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien

– si vous avez ou avez eu un anévrisme (élargissement et affaiblissement de la paroi d’un vaisseau sanguin) ou une déchirure de la paroi d’un vaisseau sanguin.

Interactions avec d’autres médicaments

L’utilisation concomitante d’Inlyta et d’autres médicaments peut augmenter ou diminuer les effets (souhaités et indésirables) d’Inlyta, ou augmenter ou diminuer les effets des autres médicaments. Parmi ces médicaments figurent par exemple: médicaments contre les mycoses (tels que kétoconazole ou itraconazole), antibiotiques (tels que clarithromycine ou télithromycine), médicaments contre les infections à VIH (tels qu’atazanavir, indinavir, nelfinavir, ritonavir ou saquinavir), médicaments pour le traitement de la dépression (tels que néfazodone), médicaments pour le traitement de la tuberculose (tels que rifampicine, rifabutine ou rifapentine), corticostéroïdes (tels que dexaméthasone) pour le traitement de nombreuses maladies différentes, médicaments contre l’épilepsie (tels que phénytoïne, carbamazépine ou phénobarbital), médicaments pour le traitement de l’asthme ou d’autres maladies des poumons (tels que théophylline), millepertuis (Hypericum perforatum), un médicament phytothérapeutique pour le traitement de la dépression et d’autres maladies.

Informez votre médecin si vous prenez l’un de ces médicaments ou d’autres médicaments; il décidera si vous pouvez les utiliser en même temps qu’Inlyta, si vous devez modifier la dose de ces médicaments ou la dose d’Inlyta, ou si vous devez éventuellement prendre un autre médicament.

Prise d’Inlyta avec des aliments et des boissons

Inlyta peut être pris au cours ou en dehors des repas.

Inlyta ne doit pas être pris avec du jus de pamplemousse ou des pamplemousses, car ceux-ci peuvent renforcer l’action d’Inlyta.

Remarques complémentaires

Ce médicament contient moins de 1 mmol (23 mg) de sodium par comprimé pelliculé, c.-à-d. qu’il est essentiellement «sans sodium».

Inlyta contient du lactose (sucre lactique). Si votre médecin vous a informé(e) d’une intolérance à certains sucres, contactez-le avant de prendre ce médicament.

Aptitude à la conduite et à l’utilisation de machines

Inlyta pouvant provoquer des effets indésirables tels que vertiges et/ou fatigue, la prudence est recommandée lors de la conduite de véhicules et l’utilisation de machines.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie

– vous êtes allergique

– vous prenez déjà d’autres médicaments ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage externe (même en automédication!).

Inlyta peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Inlyta ne doit, par principe, pas être pris pendant la grossesse (sauf dans des situations exceptionnelles). Si vous êtes enceinte ou désirez le devenir, informez-en votre médecin avant de commencer le traitement.

Les patientes en âge de procréer doivent utiliser une contraception sûre pendant le traitement. Le médecin vous conseillera sur les méthodes appropriées dans votre cas. Si une grossesse survient pendant le traitement par Inlyta, informez-en immédiatement le médecin.

Il ne faut pas allaiter pendant le traitement par Inlyta.

Comment utiliser Inlyta ?

Suivez attentivement les instructions de votre médecin. Il assurera le suivi de votre traitement et vérifiera le succès et la tolérance de celui-ci. Il décidera de la durée du traitement par Inlyta, d’un éventuel ajustement de la dose ou d’une interruption passagère du traitement.

Au début du traitement, la posologie est d’un comprimé pelliculé à 5 mg deux fois par jour. Votre médecin pourra ensuite augmenter ou diminuer la dose selon votre réponse à Inlyta.

Les comprimés d’Inlyta peuvent être pris au cours ou en dehors des repas et doivent être avalés entiers avec une gorgée d’eau.

Si vous avez pris plus d’Inlyta que vous n’auriez dû

Informez-en immédiatement votre médecin ou votre pharmacien. Vous avez éventuellement besoin d’un traitement médical.

Si vous avez oublié de prendre Inlyta ou si vous avez vomi après la prise d’Inlyta

Prenez la dose suivante à l’heure habituelle. Ne prenez pas une dose double pour compenser la dose oubliée ou celle que vous avez vomie.

Si vous arrêtez de prendre Inlyta

S’il ne vous est pas possible de prendre Inlyta selon les instructions de votre médecin, informez-en votre médecin le plus rapidement possible.

Utilisation chez l’enfant et l’adolescent

L’utilisation d’Inlyta n’a pas été évaluée chez l’enfant et l’adolescent de moins de 18 ans; le médicament ne doit donc pas être utilisé dans ce groupe d’âge.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Inlyta peut-il provoquer ?

La prise d’Inlyta peut provoquer les effets secondaires suivants (voir aussi «Quelles sont les précautions à observer lors de la prise d’Inlyta ?»):

Très fréquent (concerne plus d’un utilisateur sur 10)

Hypertension artérielle, hypothyroïdie, saignements (tels que saignements de nez, crachat de sang ou expectoration sanglante provenant des poumons, saignements de l’estomac, de l’intestin ou du rectum, sang dans l’urine, saignements dans le cerveau), rougeur et gonflement des paumes des mains ou des plantes des pieds, éruption cutanée, sécheresse de la peau, diminution de l’appétit, maux de tête; troubles du goût, essoufflement, toux, modification ou altération de la voix, difficultés respiratoires, enrouement, diarrhée, nausées, vomissements, constipation, inflammation de la muqueuse de la bouche, maux de ventre, troubles digestifs, douleurs articulaires, courbatures, manque de force/sensation de faiblesse, fatigue, perte de poids.

Fréquent (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 100)

Diminution de la fonction cardiaque (y compris défaillance cardiaque), caillot de sang dans les poumons (embolie pulmonaire), dans les jambes (thrombose), dans l’œil, défaut passager d’irrigation sanguine du cerveau, attaque cérébrale, infarctus cardiaque, fonctionnement exagéré de la glande thyroïde, perforation gastro-intestinale, hémorroïdes, brûlures de la langue, déshydratation (dessèchement), vertiges, bourdonnements d’oreilles (acouphènes), démangeaisons de la peau, perte de cheveux, rougeurs de la peau, douleurs musculaires.

Occasionnel (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 1’000)

Gonflement réversible du cerveau (syndrome d’encéphalopathie postérieure réversible), forte augmentation de la pression artérielle (crise hypertensive).

D’autres effets secondaires peuvent survenir à une fréquence indéterminée:

Élargissement et affaiblissement de la paroi d’un vaisseau sanguin ou déchirure de la paroi d’un vaisseau sanguin (anévrismes et dissections artérielles).

Si vous remarquez des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin, votre pharmacien. Ceci vaut en particulier pour les effets secondaires non mentionnés dans cette notice d’emballage.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient. La date de péremption se rapporte au dernier jour du mois.

Remarques concernant le stockage

Ne pas conserver au-dessus de 30 °C et tenir hors de portée des enfants.

Remarques complémentaires

Ne pas utiliser si l’emballage est endommagé ou présente des signes de manipulation.

Rapportez les comprimés pelliculés d’Inlyta non utilisés ou endommagés à votre médecin ou à votre pharmacien pour leur élimination adéquate.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Inlyta ?

Les comprimés pelliculés à 1 mg sont rouges et ovales, gravés «Pfizer» sur une face et «1 XNB» sur l’autre face.

Les comprimés pelliculés à 3 mg sont rouges et ronds, gravés «Pfizer» sur une face et «3 XNB» sur l’autre face.

Les comprimés pelliculés à 5 mg sont rouges et triangulaires, gravés «Pfizer» sur une face et «5 XNB» sur l’autre face.

Les comprimés pelliculés à 7 mg sont rouges et en forme de losange, gravés «Pfizer» sur une face et «7 XNB» sur l’autre face.

Principes actifs

1 comprimé pelliculé à 1 mg contient 1 mg d’axitinib.

1 comprimé pelliculé à 3 mg contient 3 mg d’axitinib.

1 comprimé pelliculé à 5 mg contient 5 mg d’axitinib.

1 comprimé pelliculé à 7 mg contient 7 mg d’axitinib.

Excipients

Comprimés pelliculés à 1 mg, 3 mg, 5 mg et 7 mg: cellulose microcristalline, lactose monohydraté, croscarmellose sodique, stéarate de magnésium, hypromellose, triacétine (E1518), dioxyde de titane (E171), oxyde de fer rouge (E172).

Numéro d’autorisation

62281 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Inlyta ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, seulement sur ordonnance médicale non renouvelable.

Inlyta 1 mg: 28 et 56 comprimés pelliculés (emballages blister)

Inlyta 3 mg: 28 comprimés pelliculés (emballages blister)

Inlyta 5 mg: 28 et 56 comprimés pelliculés (emballages blister)

Inlyta 7 mg: 28 comprimés pelliculés (emballages blister)

Titulaire de l’autorisation

Pfizer AG, Zürich.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en mars 2021 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch
Remarques :
– L’équipe de Creapharma.ch a copié à la main le contenu de Swissmedicinfo le 12.05.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament, la date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe en gras juste ci-dessus.
– Comme information interne à Creapharma.ch, il s’agit de la 1ère mise à jour de cette page depuis le lancement début 2021 de cette rubrique.
– Swissmedicinfo informe via son site Internet les médicaments mis à jour (via rubrique “Textes modifiés”). Creapharma.ch s’engage dans un délai maximum de 30 jours à mettre à jour chaque page médicament provenant de Swissmedicinfo (rubrique Informations destinées aux patients). Cela signifie que pendant quelques jours cette page ne puisse pas être 100% mise à jour. Pour une information toujours mise à jour (actuelle), consultez directement le site Swissmedicinfo.

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 12.05.2021

Publicité