Publicité

Kytril® Comprimés pelliculés

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Kytril et quand doit-il être utilisé ?

Les nausées et les vomissements sont des effets indésirables bien connus du traitement anticancéreux.

Ces effets indésirables s’expliquent par la libération d’un médiateur chimique (un transmetteur), la sérotonine, libération qui active les sites de fixation (les récepteurs) à ce médiateur. Ce processus entraîne une stimulation du centre du vomissement. Le réflexe de vomissement est déclenché dès que la stimulation atteint une valeur seuil.

Le principe actif de Kytril, le granisétron, bloque les récepteurs de la sérotonine et prévient ainsi les nausées et les vomissements.

Kytril est utilisé, uniquement sur prescription médicale, pour prévenir les nausées et les vomissements induits par un traitement anticancéreux.

Quand Kytril ne doit-il pas être pris/utilisé ?

Kytril ne doit pas être utilisé pour le traitement des nausées et des vomissements ayant une cause autre que celle mentionnée ci-dessus.

Ne prenez pas Kytril si vous avez déjà présenté une hypersensibilité à ce médicament par le passé.

Une hypersensibilité se manifeste par des symptômes tels que des plaques rouges sur la peau, de la fièvre ou une langue douloureuse.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise/de l’utilisation de Kytril ?

Ce médicament peut affecter les réflexes, l’aptitude à la conduite et l’aptitude à utiliser des outils ou des machines.

Consultez votre médecin si vous avez constaté des signes de constipation.

La prudence est également de rigueur si vous prenez Kytril en association avec des médicaments qui entraînent une augmentation des médiateurs biologiques tels que p.ex. la sérotonine ou des substances exerçant une action similaire à celle de la sérotonine. En font notamment partie certains types de médicaments contre la dépression (p.ex. avec les principes actifs clomipramine, fluoxétine, paroxétine, sertraline, fluvoxamine, citalopram ou millepertuis), certains antalgiques (p.ex. avec les principes actifs tramadol ou fentanyl), certains médicaments contre la migraine (appelés triptans) et d’autres médicaments avec des principes actifs tels que le L-tryptophane, le lithium, le linézolide.

Si votre médecin vous a informé(e) d’une intolérance à certains sucres, contactez-le avant de prendre Kytril.

Ce médicament contient moins de 1 mmol (23 mg) de sodium par comprimé pelliculé, c.-à-d. qu’il est essentiellement «sans sodium».

Les comprimés pelliculés de Kytril ne doivent pas être administrés à l’enfant, faute d’expérience suffisante en pédiatrie.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

–  vous souffrez d’une autre maladie

– vous êtes allergique

– vous prenez déjà d’autres médicaments (même en automédication !).

Kytril peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Si vous êtes enceinte ou si vous souhaitez le devenir, la prudence veut que vous renonciez si possible à prendre des médicaments; en conséquence, ne prenez Kytril qu’après en avoir parlé avec votre médecin.

Pendant un traitement par Kytril, vous ne devez pas allaiter.

Comment utiliser Kytril ?

Sauf prescription contraire du médecin, les doses sont les suivantes:

Adultes

Prévention des nausées et des vomissements induits par un traitement anticancéreux:

1 comprimé pelliculé de Kytril à 1 mg deux fois par jour ou 1 comprimé pelliculé à 2 mg une fois par jour pendant et jusqu’à une semaine après la fin du traitement anticancéreux.

Le premier comprimé pelliculé de Kytril doit être pris dans l’heure précédant le début du traitement anticancéreux.

Les recommandations ci-dessus sont également valables pour les patients âgés et ceux atteints d’insuffisance hépatique ou rénale.

Enfants

Il n’est actuellement pas possible de recommander quelque dose que ce soit pour l’enfant.

Ne changez pas de votre propre chef la dose prescrite. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité de votre médicament est trop faible ou, au contraire, trop forte.

Quels effets secondaires Kytril peut-il provoquer ?

La prise de Kytril peut entraîner les effets secondaires suivants:

Tout comme pour les autres médicaments de cette classe de substances, les principaux effets secondaires que peut faire apparaître Kytril sont des maux de tête et une constipation. Ces effets secondaires sont généralement minimes et ne nécessitent que rarement un arrêt du traitement.

Fréquemment, une élévation passagère de certaines enzymes du foie a été observée.

Occasionnellement, des symptômes semblables à ceux de la grippe – accompagnés de fièvre et de frissons, ainsi qu’une constipation, des réactions d’hypersensibilité ou un syndrome appelé syndrome sérotoninergique peuvent se produire. Le syndrome sérotoninergique est provoqué par la présence de quantités importantes de sérotonine dans l’organisme et entraîne des modifications sérieuses des fonctions dans le cerveau, dans les muscles et dans l’appareil digestif. Il peut se manifester par des symptômes tels que p.ex. réflexes augmentés, tremblements, perte de connaissance, crampes musculaires, agitation, anxiété, hallucinations, irritabilité, délire et coma, pouls rapide, variations brutales de la pression artérielle, augmentation de la température corporelle, nausées, vomissements et diarrhée. Informez immédiatement votre médecin si vous présentez de tels symptômes ou des symptômes similaires.

Occasionnellement apparaissent des éruptions cutanées et une accumulation d’eau dans les tissus (œdème), particulièrement au visage.

Occasionnellement des cas de chute de la pression sanguine, de troubles du rythme cardiaque et de modifications de l’ECG ont été signalés.

Si vous remarquez des effets secondaires,veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien. Ceci vaut en particulier pour les effets secondaires non mentionnés dans cette notice d’emballage.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Le médicament doit être conservé à une température ne dépassant pas 30 °C et être tenu hors de portée des enfants. Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Kytril ?

1 comprimé pelliculé à 1 mg contient:

Principes actifs

1 mg de granisétron (sous forme de chlorhydrate de granisétron)

Excipients

Carboxyméthylamidon sodique (type A), cellulose microcristalline (E 460), hypromellose, lactose monohydrate, macrogol 400 (E 1521), stéarate de magnésium, polysorabte 80, dioxyde de titane (E171).

1 comprimé pelliculé à 2 mg contient:

Principes actifs

2 mg de granisétron (sous forme de chlorhydrate de granisétron)

Excipients

Carboxyméthylamidon sodique (type A), cellulose microcristalline (E 460), hypromellose, lactose monohydrate, macrogol 400 (E 1521), stéarate de magnésium, polysorabte 80, dioxyde de titane (E171).

Numéro d’autorisation

52354 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Kytril ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Comprimés pelliculés à 1 mg: emballages de 2 et 10 comprimés pelliculés.

Comprimés pelliculés à 2 mg: emballages de 1 et 5 comprimés pelliculés.

Titulaire de l’autorisation

Future Health Pharma GmbH, 8620 Wetzikon.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en avril 2020 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 20.02.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 03.06.2021

Publicité