Publicité

Lamotrigin Helvepharm

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Lamotrigin Helvepharm et quand doit-il être utilisé ?

Lamotrigin Helvepharm contient comme principe actif la lamotrigine et est utilisé sur prescription du médecin pour le traitement des maladies suivantes:

Epilepsie:

Lamotrigin Helvepharm est utilisé dans certaines formes d’épilepsie, seul ou en association avec d’autres antiépileptiques. Il supprime complètement les crises ou en réduit la fréquence.

Trouble bipolaire (affection psychique dans laquelle des phases dépressives alternent avec des phases maniaques):

Lamotrigin Helvepharm est utilisé chez l’adulte pour la prévention des phases dépressives.

Quand Lamotrigin Helvepharm ne doit-il pas être pris ?

En cas d’hypersensibilité connue au principe actif, la lamotrigine, ou à l’un des autres composants du produit, ainsi qu’en cas d’altération grave de la fonction rénale.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Lamotrigin Helvepharm ?

Des réactions cutanées telles qu’une éruption cutanée peuvent se produire pendant le traitement par Lamotrigin Helvepharm. Les manifestations cutanées surviennent la plupart du temps durant les 8 premières semaines. Dans de rares cas, elles peuvent avoir une évolution grave. Les manifestations cutanées peuvent aussi survenir dans le contexte de réactions d’hypersensibilité telles que fièvre, gonflement des ganglions lymphatiques, gonflement du visage, troubles hématologiques, du foie ou d’autres organes. Si une éruption cutanée ou une autre réaction susmentionnée surviennent pendant le traitement par Lamotrigin Helvepharm et particulièrement pendant les 8 premières semaines du traitement, consultez immédiatement un médecin. Celui-ci décidera alors si le traitement peut être poursuivi. Veuillez également informer votre médecin si vous avez déjà développé dans le passé une éruption cutanée lors d’un traitement par d’autres antiépileptiques ou si vous avez développé une méningite dite aseptique lors d’une utilisation de Lamotrigin Helvepharm par le passé (voir aussi «Quels effets secondaires Lamotrigin Helvepharm peut-il provoquer?»).

Veuillez informer votre médecin si vous souffrez du syndrome dit de Brugada (une maladie héréditaire ayant des répercussions sur le cœur).

Un faible nombre de patients traités par lamotrigine ont eu des idées d’automutilation ou de suicide. Ces événements sont le plus souvent survenus chez des patients souffrant de troubles bipolaires, mais ont aussi été observés chez des patients ayant reçu lamotrigine pour le traitement d’une épilepsie. Contactez immédiatement votre médecin ou allez à l’hôpital le plus proche si vous avez des idées d’automutilation ou de suicide pendant le traitement par Lamotrigin Helvepharm. Il peut éventuellement être utile de signaler à un proche, un soignant ou un bon ami que des épisodes dépressifs ou de fortes variations d’humeur peuvent se produire chez vous, et de lui faire lire cette notice. Vous pourriez demander à cette personne de vous indiquer toute modification comportementale (dépressive ou autre) préoccupante qu’elle remarquerait chez vous.

Chez un très petit nombre de patients traités avec lamotrigine (moins de 1 patient sur 10’000), on a observé une grave pathologie du système immunitaire caractérisée par une hyperactivité des défenses immunitaires (maladie connue sous le nom de lympho-histiocytose hémophagocytaire). Cette maladie peut mettre la vie en danger et se manifester à travers les symptômes suivants: fièvre, éruption cutanée, troubles de la marche ou de la vision, crises apparaissant pour la première fois ou survenant plus fréquemment, agrandissement douloureux du foie et/ou de la rate et/ou sensibilité au toucher dans la région située au-dessus de l’estomac, coloration jaune de la peau et/ou des yeux, gonflement des ganglions au niveau du cou, des aisselles et/ou de l’aine, hémorragies et/ou ecchymoses survenant plus rapidement, pâleur, fatigue. Dans la plupart des cas, de tels troubles sont l’expression d’effets indésirables moins sévères, mais vous devez savoir qu’il peut aussi s’agir de signes d’une maladie qui, si elle n’est pas identifiée à temps, peut avoir des conséquences graves. Consultez immédiatement un médecin si l’un de ces symptômes se manifeste chez vous.

Si vous utilisez des contraceptifs hormonaux (p.ex. la «pilule») en même temps que Lamotrigin Helvepharm, des modifications du cycle peuvent survenir (p.ex. des saignements entre les règles). Si vous observez de telles modifications, veuillez immédiatement avertir votre médecin, car une diminution de l’efficacité contraceptive ne peut pas être exclue de façon sûre lors de la prise concomitante de Lamotrigin Helvepharm.

En outre, les contraceptifs hormonaux peuvent influencer l’effet de Lamotrigin Helvepharm. Informez votre médecin si vous prenez de tels médicaments, car il se peut dans ce cas qu’il faille adapter la dose de Lamotrigin Helvepharm (voir «Comment utiliser Lamotrigin Helvepharm?»).

Interactions entre d’autres médicaments et Lamotrigin Helvepharm

D’autres médicaments tels que des antiépileptiques (carbamazépine, phénytoïne, phénobarbital, primidone, valproate), la rifampicine pour le traitement de la tuberculose et d’autres infections, ou des médicaments pour le traitement du VIH/SIDA peuvent diminuer ou augmenter l’effet de Lamotrigin Helvepharm. Une somnolence accrue peut se produire en cas d’utilisation concomitante de Lamotrigin Helvepharm et de rispéridone, un médicament pour le traitement d’affections psychiques. Informez votre médecin si vous prenez les médicaments susmentionnés, car il se peut dans ce cas qu’il faille adapter la dose de Lamotrigin Helvepharm (voir «Comment utiliser Lamotrigin Helvepharm?»).

Lamotrigin Helvepharm peut affecter les réactions, l’aptitude à la conduite et l’aptitude à utiliser des outils ou des machines. Avant de conduire un véhicule ou d’utiliser des machines, vous devez attendre de connaître votre réaction individuelle à Lamotrigin Helvepharm et discuter de la situation avec le médecin.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’autres maladies,

– vous êtes allergique,

– vous prenez ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication!).

Lamotrigin Helvepharm peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Le risque de malformations congénitales est augmenté chez les enfants dont les mères prennent des antiépileptiques pendant la grossesse.

Lamotrigin Helvepharm ne doit pas être utilisé pendant la grossesse, à moins que votre médecin ne vous l’ait expressément prescrit.

Si vous êtes enceinte ou désirez le devenir, contactez votre médecin le plus rapidement possible. Celui-ci décidera du traitement à poursuivre pendant la grossesse.

Lamotrigin Helvepharm est excrété dans le lait maternel. L’allaitement n’est donc pas recommandé pendant un traitement par Lamotrigin Helvepharm

Comment utiliser Lamotrigin Helvepharm ?

Le médecin détermine pour chaque patient la dose appropriée. Celle-ci dépend de la maladie à traiter et de l’utilisation simultanée d’autres médicaments (p.ex. autres antiépileptiques, contraceptifs hormonaux). Au début du traitement, on commence par une dose faible que l’on augmente lentement jusqu’à obtenir une action et une tolérance optimales. Pour éviter au maximum l’apparition d’effets secondaires, il faut impérativement respecter l’augmentation lente de la dose. Si d’autres médicaments sont ajoutés ou arrêtés en cours du traitement, le médecin traitant décidera si la dose de Lamotrigin Helvepharm doit éventuellement être adaptée.

Reprise du traitement:

Veuillez demander l’avis de votre médecin avant de reprendre le traitement par Lamotrigin Helvepharm, même si vous n’avez interrompu la prise que quelques jours.

Selon la dose, Lamotrigin Helvepharm est pris en une ou deux prises quotidiennes. Le médecin vous en informera. Les comprimés peuvent être soit croqués, soit dissous dans une petite quantité d’eau (il faut que le comprimé soit au moins recouvert d’eau), soit avalés entiers avec un peu de liquide. Ils peuvent être pris avec les repas ou en dehors des repas.

Lamotrigin Helvepharm ne doit généralement pas être arrêté brutalement, car ceci pourrait provoquer une crise épileptique. Si le traitement par Lamotrigin Helvepharm doit être arrêté, le médecin réduira progressivement la dose de Lamotrigin Helvepharm avant d’arrêter complètement la prise. Si nécessaire médicalement (p.ex. en cas de réaction cutanée), le médecin décidera si le médicament est à arrêter immédiatement.

Chez les enfants (à partir de 2 ans) recevant Lamotrigin Helvepharm pour le traitement d’une épilepsie, la dose est déterminée en fonction du poids corporel. Lamotrigin Helvepharm ne doit pas être utilisé pour le traitement des troubles bipolaires chez l’enfant et l’adolescent de moins de 18 ans.

La dose de Lamotrigin Helvepharm est à diminuer chez les patients présentant une altération modérée ou grave de la fonction hépatique.

Si vous utilisez Lamotrigin Helvepharm pour la prévention de troubles bipolaires, celui-ci n’exercera, selon les circonstances, son plein effet qu’après quelques semaines.

Les comprimés de Lamotrigin Helvepharm sont disponibles dans les dosages de 5 mg, 25 mg, 50 mg, 100 mg et 200 mg. Selon la dose fixée, il se peut que vous deviez prendre deux comprimés de dosages différents, p.ex. pour une dose de 150 mg, un comprimé à 100 mg et un comprimé à 50 mg.

Si vous avez pris plus de Lamotrigin Helvepharm que vous n’auriez dû, vous avez plus de risques de présenter des effets secondaires graves qui peuvent également être mortels. Les effets secondaires pouvant survenir après un surdosage de Lamotrigin Helvepharm comprennent: mouvements rapides et incontrôlables des yeux (nystagmus), maladresse et troubles de la coordination qui retentissent sur l’équilibre (ataxie), troubles de la conscience ou évanouissement, crises convulsives (convulsions) ou coma. Si vous avez pris plus de Lamotrigin Helvepharm que vous n’auriez dû, contactez immédiatement votre médecin ou rendez-vous au service des urgences de l’hôpital le plus proche. Si possible, montrez la boîte de Lamotrigin Helvepharm au personnel.

Veuillez suivre les instructions de votre médecin. Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit! Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Lamotrigin Helvepharm peut-il provoquer ?

Les effets secondaires suivants peuvent apparaître lors de la prise de Lamotrigin Helvepharm:

Très fréquents: sensation de vertiges, maux de tête, troubles de la coordination (ataxie), somnolence, vue double, vue trouble, nausées, vomissements, diarrhée, éruption cutanée, fatigue.

Fréquents: agressivité, irritabilité, agitation, insomnie, tremblements, mouvements saccadés des yeux (nystagmus), douleurs, douleurs articulaires, douleurs dorsales.

Rares: modifications de la formule sanguine telles que diminution du nombre de globules blancs (leucopénie) ou de plaquettes (thrombocytopénie), confusion, inflammation de la conjonctive (conjonctivite), chute de cheveux, réactions cutanées graves (telles que syndrome de Stevens-Johnson), angio-œdème, inflammation des méninges, les membranes enveloppant le cerveau et la moelle épinière (méningite aseptique; les symptômes principaux sont des maux de tête, de la fièvre, des nausées, des vomissements, une raideur de la nuque et une sensibilité inhabituelle à la lumière. Une éruption cutanée, des frissons, une confusion et une obnubilation peuvent également survenir).

Très rares: autres modifications de la formule sanguine telles que d’autres formes de diminution du nombre de globules blancs (neutropénie, agranulocytose), diminution du nombre de globules rouges (anémie), diminution du nombre de l’ensemble des cellules sanguines (pancytopénie), diminution du nombre de globules rouges en raison d’un trouble de la formation (anémie aplastique); réduction du nombre d’anticorps (immunoglobulines), maladies des ganglions lymphatiques (lymphadénopathie), réactions d’hypersensibilité y compris des symptômes tels que fièvre, gonflement du visage, modifications des paramètres du sang et du foie; tics, hallucinations, cauchemars, instabilité, troubles moteurs, aggravation d’un syndrome de Parkinson préexistant, troubles du tonus musculaire et des mouvements (troubles extrapyramidaux, p.ex. agitation motrice, choréoathétose), augmentation de la fréquence des crises, augmentation des paramètres hépatiques, troubles de la fonction hépatique, insuffisance hépatique, réactions cutanées graves (telles que nécrolyse épidermique toxique), maladie du tissu conjonctif des vaisseaux (réactions de type lupique), grave maladie du système immunitaire (lympho-histiocytose hémophagocytaire, LHH, voir aussi sous «Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Lamotrigin Helvepharm?»).

Des cas de maladies osseuses – y compris d’ostéopénie et d’ostéoporose (fragilisation des os) – et de fractures osseuses ont été rapportés. Si vous prenez des antiépileptiques pendant une période prolongée, si une ostéoporose a été constatée chez vous ou si vous prenez des stéroïdes, vous devez en parler à votre médecin ou à votre pharmacien.

Vous devez consulter votre médecin si votre maladie s’aggrave à un moment quelconque pendant le traitement.

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

A quoi faut-il encore faire attention ?

Conserver les comprimés de Lamotrigine Helvepharm à température ambiante (15–25 °C) dans l’emballage original et hors de la portée des enfants.

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur l’emballage.

Lamotrigine Helvepharm peut fausser les résultats de certains tests de laboratoire servant à détecter d’autres médicaments ou des drogues. Si des analyses de laboratoire sont prévues chez vous, veuillez informer votre médecin que vous prenez Lamotrigine Helvepharm.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Lamotrigine Helvepharm ?

Lamotrigine Helvepharm contient comme principe actif la lamotrigine.

1 comprimé à déliter/à croquer contient 5 mg, 25 mg, 50 mg, 100 mg ou 200 mg de lamotrigine comme principe actif ainsi que l’arôme d’orange comme substance aromatisante (contient les antioxydants E310, E320 et E321 et l’agent conservateur E200) et d’autres excipients.

Numéro d’autorisation

57367 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Lamotrigine Helvepharm ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Lamotrigine Helvepharm 5 mg (sécables): emballage de 50 comprimés.

Lamotrigine Helvepharm 25 mg: emballage de 50 comprimés.

Lamotrigine Helvepharm 50 mg: emballage de 50 comprimés.

Lamotrigine Helvepharm 100 mg: emballage de 50 comprimés.

Lamotrigine Helvepharm 200 mg: emballage de 50 comprimés.

Titulaire de l’autorisation

Helvepharm AG, Frauenfeld.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en juillet 2019 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 21.02.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 21.02.2021

Publicité