Publicité

Menamig® comprimés pelliculés

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Menamig et quand est-il utilisé ?

Les comprimés pelliculés Menamig sont utilisés dans le traitement des céphalées dues aux crises migraineuses, sur prescription du médecin. Le médicament peut être utilisé en cas de crise migraineuse avec ou sans aura. La phase dite «phase d’aura» peut précéder la crise de migraine elle-même et se manifeste par des troubles de la vision, une sensation de surdité, ou des troubles de l’élocution.

Menamig appartient au groupe des substances dites agonistes de la sérotonine. Il entraîne une constriction des vaisseaux sanguins dans le cerveau et calme ainsi les maux de tête et autres symptômes de la migraine.

Quand Menamig ne doit-il pas être utilisé ?

Vous ne devez pas prendre Menamig:

– en cas d’hypersensibilité à l’un des constituants du médicament,

– en cas d’antécédents d’infarctus du myocarde, diminution de l’irrigation du cœur (maladie cardiaque ischémique), troubles des vaisseaux coronaires (par exemple angor de Prinzmetal), lésions des vaisseaux périphériques (par exemple maladie artérielle oblitérante) et en cas de douleurs et signes pathologiques indiquant une maladie des vaisseaux coronaires,

– en cas d’hypertension artérielle moyenne à grave, et en cas d’hypertension artérielle discrète non contrôlée,

– en cas d’antécédents d’apoplexie cérébrale, ou de diminution transitoire de l’irrigation du cerveau (ischémie transitoire),

– en cas de troubles graves de la fonction hépatique (Child-Pugh C),

– en association avec des médicaments contenant de l’ergotamine ou des substances apparentées à l’ergotamine (par exemple dihydroergotamine, lisuride, méthysergide) ou en association avec d’autres médicaments anti-migraineux du même groupe de substances que Menamig (agonistes du récepteur 5-HT1, triptans).

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Menamig ?

Comme pour tous les autres médicaments anti-migraineux appartenant au même groupe de substances (triptans), les patients présentant un risque de cardiopathie doivent se soumettre à un bilan médical, afin de dépister toute maladie cardio-vasculaire de fond, avant d’entamer le traitement par Menamig. Les patients concernés sont les gros fumeurs, ou ceux qui prennent un traitement de substitution de la nicotine et ceux présentant des facteurs de risque de lésion des vaisseaux coronaires (notamment les femmes post-ménopausées et les hommes de plus de 40 ans).

Après la prise de Menamig, comme avec les autres anti-migraineux du même groupe de substances (triptans), des symptômes transitoires tels que douleurs et sensation d’oppression thoracique peuvent apparaître ; ils peuvent être intenses, et éventuellement irradier dans le cou. Si ces symptômes indiquent une diminution de l’irrigation du cœur, il faut arrêter de prendre Menamig et des examens complémentaires doivent être effectués.

Il ne faut pas dépasser la dose de Menamig prescrite. En cas de prise trop fréquente (prise répétée pendant plusieurs jours consécutifs, ce qui ne correspond pas à une utilisation conforme à l’usage auquel le médicament est destiné), la substance active peut s’accumuler dans l’organisme et déclencher des effets secondaires plus marqués. Par ailleurs, l’utilisation excessive de médicaments anti-migraineux peut entraîner des maux de têtes chroniques quotidiens, qui nécessitent un arrêt du traitement.

Les patients présentant certaines maladies rares du métabolisme, telles que  galactosémie, déficit en lactase ou malabsorption du glucose-galactose ne doivent pas prendre ce médicament.

Veuillez informer votre médecin si vous souffrez d’épilepsie ou si vous êtes sujet aux crises convulsives.

Les médicaments suivants ont une influence sur l’action de Menamig et certaines précautions doivent donc être prises:

Pas d’utilisation concomitante:

Les médicaments contenant de l’ergotamine, ou des substances actives apparentées à l’ergotamine, ou d’autres agonistes de 5-HT1 (triptans), ne doivent pas être utilisés en même temps que Menamig, en raison du risque d’hypertension ou en raison des effets majorés de constriction des vaisseaux coronaires (voir contre-indications). Un délai de 24 heures au moins doit être respecté avant la prise de Menamig, en cas d’administration préalable d’une préparation contenant de l’ergotamine. De même, il faut respecter un intervalle d’au moins 24 heures entre la prise de Menamig et l’administration de médicaments contenant de l’ergotamine.

Utilisation concomitante déconseillée:

L’association de Menamig avec les inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO) ou les préparations contenant du millepertuis (produits pour le traitement des dépressions) n’est pas recommandée en raison des éventuels effets secondaires (hypertension, ou syndrome de la sérotonine avec par exemple troubles du comportement et de la conscience, fièvre, douleurs gastro-intestinales, tremblements, crampes musculaires). Consultez votre médecin avant de les utiliser.

L’utilisation concomitante nécessite de la prudence:

En cas d’association de Menamig avec des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (produits pour le traitement des dépressions, tels que citalopram, fluoxétine, fluvoxamine, paroxétine, sertraline) ou avec de la méthylergométrine (produits pour le traitement des hémorragies en obstétrique), il existe aussi un risque potentiel d’effets secondaires (hypertension, constriction des vaisseaux coronaires, syndrome de la sérotonine). Consultez votre médecin avant de les utiliser.

Il faut savoir que ces informations peuvent même s’appliquer aux médicaments utilisés depuis peu de temps.

Ce médicament peut affecter les réactions, l’aptitude à la conduite et l’aptitude à utiliser des machines !

Non seulement la migraine, mais aussi le traitement par Menamig peuvent provoquer une somnolence. Il convient donc d’évaluer attentivement la capacité à maîtriser des tâches complexes, telles que la conduite de véhicules pendant la crise de migraine et après la prise de Menamig.

Veuillez informer votre médecin, ou votre pharmacien, si vous souffrez d’une autre maladie, si vous êtes allergique, si vous prenez déjà d’autres médicaments (même en automédication).

Menamig peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Pour les femmes enceintes, la sécurité de Menamig n’est pas prouvée; c’est la raison pour laquelle le médicament ne doit pas être pris pendant la grossesse, à moins que cela ne soit clairement nécessaire.

Etant donné que l’on ne sait pas si le principe actif ou un de ses métabolites passe dans le lait maternel, la prise de Menamig est déconseillée aux femmes enceintes. Si elle est cependant absolument nécessaire, il faut respecter un intervalle de 24 heures au moins.

Comment utiliser Menamig ?

Les informations suivantes s’appliquent, sauf prescription contraire de votre médecin. Veuillez respecter les prescriptions d’utilisation, sinon Menamig ne pourra pas agir correctement.

Pour le traitement de la crise de migraine chez l’adulte (de 18 à 65 ans), il est recommandé de prendre 1 comprimé pelliculé de Menamig. Menamig doit être pris aussi précocement que possible après la survenue d’une crise de migraine, mais il est aussi actif, même s’il est pris à un moment ultérieur.

Si la céphalée migraineuse réapparaît après une première amélioration, un deuxième comprimé peut être pris, à condition d’attendre au moins 2 heures après la première dose. La dose quotidienne ne doit pas dépasser 2 comprimés pelliculés de Menamig par 24 heures.

Si la première prise de Menamig n’induit aucun soulagement des maux de tête migraineux, l’administration d’un deuxième comprimé n’apportera pas de bénéfice supplémentaire. En cas de crises de migraine ultérieures, il est possible d’utiliser à nouveau Menamig. Menamig ne doit pas être utilisé en prophylaxie. Les comprimés de Menamig doivent être avalés sans être croqués avec un grand verre d’eau.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible, ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Menamig peut-il provoquer ?

La prise de Menamig peut provoquer les effets indésirables suivants:

Après la prise de Menamig, une sensation désagréable et des douleurs thoraciques qui irradient vers le cou (angine de poitrine) peuvent se produire. Si tel devait être le cas, il vous faut contacter immédiatement un médecin et ne plus prendre de comprimés pelliculés Menamig.

Fréquemment (de 1 à 10%):

– nausée (avec malaise), sécheresse de la bouche, troubles digestifs, maux de ventre

– fatigue, troubles thoraciques (sensation de lourdeur, de pression ou de tension dans la poitrine)

– maux de tête, sensations de vertige, fourmillements (paresthésies) généralement dans les bras et les jambes, sens du toucher moindre ou modifié, somnolence extrême

– bouffées de chaleur avec rougeur du visage

– sensation de tension dans le cou

– troubles de la vision

– transpiration accrue

Occasionnellement (de 0,1 à 1%):

– troubles du goût, tremblements, difficulté de concentration, léthargie, toucher plus sensible, somnolence, contractions musculaires involontaires

– diarrhée, difficulté à avaler, ballonnements, troubles gastriques

– palpitations, pouls plus rapide, hypertension

– sensation de chaleur, sensibilité accrue à la température, douleurs, faiblesse, soif, apathie, tonus accru, malaise général, étourdissements

– anxiété, insomnie, confusion, nervosité, agitation, dépression, troubles de la personnalité (dépersonnalisation)

– sensation de froid aux mains et aux pieds

– rhume, sinusite, maux de gorge

– raideur musculaire, douleurs musculaires et osseuses, douleurs dans les mains et les pieds, maux de dos, douleurs articulaires

– yeux douloureux, yeux irrités, sensibilité douloureuse à la lumière

– démangeaisons

– acouphènes, douleurs d’oreille

– déshydratation

– mictions fréquentes, production de grandes quantités d’urine

Rarement (de 0,01 à 0,1%):

– contractures musculaires, perte de tonus musculaire, réflexes ralentis (hyporéflexie), troubles du mouvement

– constipation, renvois, brûlures d’estomac, syndrome du côlon irrité, boutons sur les lèvres, douleurs aux lèvres, spasmes de l’œsophage, vésicules sur la muqueuse buccale, douleurs aux glandes salivaires, inflammation de la muqueuse buccale, maux de dents

– fièvre

– perte de mémoire, rêves anormaux, troubles de la personnalité

– saignement de nez, hoquet, respiration excessive (hyperventilation), troubles respiratoires, irritation de la gorge

– cécité nocturne (héméralopie)

– rougeurs de la peau, chair de poule, points ou taches pourpres sur la peau et les muqueuses, urticaire

– fréquence cardiaque ralentie

– trouble des oreilles, démangeaisons à l’oreille, hypersensibilité au bruit

– augmentation du taux sanguin de bilirubine (substance produite dans le foie), diminution du taux sanguin de calcium, modification de l’examen d’urine

– hypoglycémie

– mictions nocturnes fréquentes, maux de reins

– ganglions lymphatiques enflés

– douleurs ou sensibilité accrue des seins

Certains rapports font état de réactions allergiques au Menamig comprenant une éruption cutanée et isolément de graves réactions allergiques du corps entier (choc anaphylactique) avec de possibles difficultés subites de respirer, un pouls accéléré et des palpitations. Si tel devait être le cas, il vous faut appeler immédiatement un médecin à l’aide.

Si vous constatez la présence d’effets indésirables, veuillez en aviser votre médecin afin qu’il puisse en évaluer la gravité et prendre, le cas échéant, les mesures nécessaires.

Si vous remarquez d’autres effets indésirables, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Le médicament doit être conservé hors de portée des enfants, dans un endroit sec, à l’abri de la lumière, à température ambiante (15–25° C). Il ne doit pas être utilisé au delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin, ou votre pharmacien, qui dispose d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Menamig ?

Un comprimé pelliculé contient comme principe actif 2,5 mg de frovatriptan (sous forme de succinate monohydraté) et des excipients nécessaires pour fabriquer un comprimé pelliculé.

Numéro d’autorisation

56’264 (Swissmedic)

Où obtenez-vous Menamig ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, seulement sur ordonnance médicale. Menamig est présenté en emballages de 2*, 6 ou 12 comprimés pelliculés (*: actuellement non disponible).

Titulaire de l’autorisation

Recordati AG, 6340 Baar.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en mars 2011 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 05.03.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 05.03.2021

Publicité