Publicité

Minirin® gouttes nasales/Minirin® spray nasal

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Minirin gouttes nasales/Minirin spray nasal et quand est-il utilisé ?

Minirin est une substance synthétique légèrement différente de l’hormone antidiurétique, libérée normalement par l’hypophyse dans la circulation sanguine et régulant l’excrétion urinaire.

Minirin est utilisé sur prescription du médecin dans le traitement des maladies où les reins ne sont pas en mesure de produire de l’urine suffisamment concentrée en raison d’une production d’hormone antidiurétique endogène trop faible.

Quand Minirin gouttes nasales/Minirin spray nasal ne doit-il pas être utilisé ?

Minirin s’avère inefficace chez les patients dont la production urinaire en excès n’est pas due à une carence en hormone antidiurétique.

Minirin ne doit-il pas être utilisé s’il existe:

– une cardiopathie, une faiblesse cardiaque et des troubles cardiaques;

– d’autres maladies nécessitant un traitement par des substances diurétiques, (par exemple hypertension artérielle);

– une soif exagérée et une consommation excessive de liquide;

– un déficit en sel dans le sang (hyponatrémie);

– un syndrome de sécrétion excessive d’hormone antidiurétique (ADH);

– une altération de la fonction rénale;

– une hypersensibilité à l’un des composants du médicament.

Minirin n’est pas indiqué pour le traitement des hémorragies ou des troubles hémorragiques.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise/l’utilisation de Minirin gouttes nasales/Minirin spray nasal ?

Si vous ou votre enfant êtes traité(e) par Minirin, veillez à éviter toute consommation excessive de liquide (boire de très grandes quantités). Pensez aussi à toute absorption d’eau lors d’activités sportives comme la natation. Chez les enfants, une surveillance par les parents est nécessaire.

Un traitement par Minirin peut, également en cas de dosage correct, s’il n’y a pas en même temps une réduction de la prise liquidienne, conduire à une hyperhydratation du corps et à un déficit en sel dans le sang, ce qui entraîne l’apparition de signes se manifestant sous forme de prise de poids, maux de tête, nausées, vomissements et œdèmes (accumulation d’eau dans les tissus). Si vous constatez de tels symptômes chez vous ou votre enfant, consultez immédiatement votre médecin.

Si vous souffrez de troubles de l’équilibre hydrique ou sodique comme c’est le cas par exemple en cas de vomissements, de diarrhées, de maladies infectieuses et de fièvre consultez votre médecin qui procèdera éventuellement à un ajustement de la dose de Minirin.

Des précautions particulières sont conseillées si vous souffrez d’une augmentation de la pression intracrânienne (pression à l’intérieur du crâne).

Des précautions particulières sont conseillées chez les patients très jeunes ou âgés car ils peuvent réagir éventuellement plus fortement à l’administration de Minirin.

La prise simultanée de Minirin avec l’un des médicaments suivants peut renforcer l’action de Minirin et accroître ainsi le risque de rétention d’eau dans l’organisme:

– les antirhumatismaux contenant le principe actif indométacine;

– les hypolipémiants contenant le principe actif clofibrate;

– les médicaments stimulant les contractions lors de l’accouchement et contenant le principe actif oxytocine;

– les antiépileptiques contenant le principe actif carbamazépine;

– les médicaments utilisés dans le traitement de la dépression tels que les antidépresseurs tricycliques et les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine;

– les médicaments conçus pour le traitement des troubles psychiques et contenant le principe actif chlorpromazine;

– les médicaments influençant le bilan aqueux et sodique corporel, comme par exemple les médicaments contenant le principe actif chlorpropamide;

– les médicaments utilisés dans le traitement des diarrhées contenant le principe actif lopéramide.

En cas de prise simultanée de lithium (traitement de la manie) ou de médicaments hypoglycémiants contenant le principe actif glibenclamide, l’effet de Minirin peut être diminué.

Si vous prenez des médicaments contre l’hypertension artérielle, il est important de faire contrôler  régulièrement votre tension artérielle, la teneur en sodium de votre sang et votre diurèse par votre médecin.

Les cicatrices ou les œdèmes (rhume) de la muqueuse nasale peuvent perturber l’absorption de la substance active contenue dans Minirin gouttes nasales et spray nasal.

En cas d’apparition de réactions d’hypersensibilité, qui surviennent rarement (voir ci-dessous: «Quels effets indésirables Minirin Gouttes nasales/Minirin Spray nasal peut-il provoquer ?») vous devez immédiatement interrompre le traitement et en informer votre médecin.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’une autre maladie, êtes allergique, vous prenez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication)!

Minirin gouttes nasales/Minirin spray nasal peut-il être pris/utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Grossesse

Chez les femmes enceintes qui souffrent d’un déficit en hormone antidiurétique endogène le traitement par Minirin peut être poursuivi pendant la grossesse. Il faut cependant tenir compte du fait que les besoins en Minirin peuvent augmenter pendant la grossesse. Les femmes enceintes qui nécessitent une administration quotidienne de Minirin doivent informer leur médecin dès le début de leur grossesse qu’elles prennent Minirin. Si vous utilisez Minirin durant la grossesse, votre médecin devra surveiller régulièrement votre tension artérielle.

Allaitement

Minirin passe uniquement en faibles quantités dans le lait maternel. Minirin n’a aucun effet chez le nourrisson.

Comment utiliser Minirin gouttes nasales/Minirin spray nasal ?

Le médecin déterminera la dose et la durée du traitement de façon individuelle pour chaque patient.

En cas de déficit d’hormone antidiurétique endogène, votre médecin vous prescrira généralement les quantités suivantes:

Adulte

En application intranasale, la dose est de 10 à 40 µg par jour répartis en 1 ou 2 applications:

Gouttes nasales: 0,1–0,4 ml par jour (dose quotidienne maximale: 2× 0,2 ml).

Spray nasal: 1 à 4 bouffées par jour (dose quotidienne maximale: 2× 2 bouffées).

Enfant

En application intranasale, la dose est de 5 à 20 µg par jour répartis sur 1 ou 2 applications:

Gouttes nasales: 0,05 à 0,20 ml par jour (dose quotidienne maximale: 2 fois 0,1 ml).

Spray nasal: 1 ou 2 bouffées (dose quotidienne maximale: 2 fois 1 bouffée).

Nourrisson

Gouttes nasales: le médecin déterminera soigneusement et de façon individuelle la dose et l’utilisation dans les cas d’un traitement administré au nourrisson.

Instructions pour l’administration correcte de Minirin gouttes nasales

1. Détacher le ruban en plastique du goulot puis enlever le capuchon brun en plastique.

2. Tourner le bouchon cannelé recouvrant la pointe du flacon et le garder pour reboucher ce dernier plus tard.

3. Tenir l’extrémité marquée d’une flèche de la canule nasale (Rhinyle®) avec une main et la partie cylindrique du bouchon du flacon compte-gouttes entre les doigts de l’autre main. Appliquer ensuite la pointe du flacon compte-gouttes sur l’extrémité marquée de la canule et presser doucement sur le bouchon en plastique jusqu’à ce que la solution atteigne la graduation désirée.

Lors du prélèvement d’une dose unitaire, il faut veiller à maintenir la pression sur le bouchon jusqu’au terme du retrait de la canule de la partie cylindrique du bouchon du flacon. Sans quoi la solution reflue dans le flacon en raison de la dépression créée dans celui-ci.

4. Introduire une extrémité de la canule environ 2 cm dans le nez et prendre l’autre dans la bouche, puis pencher la tête en arrière. Par une expiration courte et profonde à travers la canule la solution est amenée sur l’endroit voulu de la muqueuse nasale.

5. Pour refermer le flacon utiliser le bouchon cannelé placé à l’envers. Veiller à ce que la canule nasale soit bien rincée avec de l’eau puis secouée jusqu’à ne plus contenir d’eau. Ainsi elle est prête pour un nouvel emploi.

Minirin gouttes nasales, Minirinspray nasal 1

Instructions pour l’administration correcte de Minirin spray nasal

1.Enlever le capuchon.

2.Tenir le spray comme indiqué en figure 2. Avant la première utilisation ou si l’appareil n’a pas été utilisé pendant une semaine ou plus, appuyer sur la soupape de la pompe (4 fois env.) jusqu’à ce que celle-ci délivre une nébulisation homogène. Veiller à ce que l’extrémité du petit tube intérieur du flacon reste constamment immergé dans le liquide (A).

3.Pencher légèrement la tête en arrière et introduire l’embout du spray dans une narine (ne pas introduire l’embout trop profondément). Retenir la respiration et appuyer une fois sur la soupape de la pompe.

4.Si la posologie prescrite est de 2 nébulisations, procéder à la seconde application dans l’autre narine selon les consignes du point 3. Si la prescription est supérieure à 2 nébulisations, attendre environ 5 minutes avant d’appliquer une nouvelle nébulisation dans la première narine.

5.Replacer le capuchon. Conserver le spray en position verticale.

Minirin gouttes nasales, Minirinspray nasal 2

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Minirin gouttes nasales/Minirin spray nasal peut-il provoquer ?

La prise ou l’utilisation de Minirin peut provoquer les effets secondaires suivants:

Une fatigue, des maux de tête, des douleurs et des crampes abdominales, des nausées, des diarrhées, une chute passagère de la tension artérielle, une augmentation de la fréquence du pouls et une rougeur du visage accompagnée d’une sensation de chaleur surviennent fréquemment. Lors de l’utilisation des gouttes nasales ou du spray nasal, des symptômes tels que nez bouché, saignements de nez ou rhume peuvent apparaître.

Une rétention d’eau dans les tissus, une concentration de sel trop basse dans le sang et des symptômes pouvant aller jusqu’à la survenue de convulsions, d’un œdème cérébral et d’une perte de conscience profonde (coma) sont rares.

Dans de très rares cas, des réactions allergiques, des réactions d’hypersensibilité telles que des démangeaisons, des éruptions cutanées, une fièvre, des spasmes bronchiques ou une réaction allergique générale se manifestant sous forme de choc surviennent. Des troubles émotionnels sont aussi observés chez les enfants qui sont traités pour énurésie.

En outre, des troubles de la coagulation sanguine (thromboses dans les artères cérébrales et coronaires) sont possibles.

Si vous remarquez d’autres effets secondaires que ceux qui sont décrits ici, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

En cas de surdosage, la rétention d’eau dans l’organisme peut être trop importante. Ceci se traduit par une augmentation de la tension artérielle, une augmentation de la fréquence du pouls, une rougeur du visage, des maux de tête, des convulsions, des nausées, des crampes abdominales, et dans les cas sévères des convulsions généralisées, un œdème cérébral et une perte de conscience profonde (coma). Prenez immédiatement contact avec votre médecin si cela se produit. Toute suspicion d’œdème cérébral (convulsions et perte de connaissance) nécessite une admission immédiate en service de soins intensifs.

A quoi faut-il encore faire attention ?

Minirin gouttes nasales est à conserver au réfrigérateur (2–8 °C) et Minirin spray nasal à température ambiante (15–25 °C). Ne pas congeler Minirin spray nasal ni Minirin gouttes nasales. Après l’ouverture du flacon, Minirin gouttes nasales peut être conservé de 2-8 °C et Minirin spray nasal à température ambiante pendant 8 semaines.

Conserver Minirin dans son emballage original à l’abri de la lumière et de l’humidité.

Minirin gouttes nasales: En cas d’administration chez le nourrisson, Minirin gouttes nasales doit être immédiatement utilisé après dilution. La solution diluée restante non utilisée doit être éliminée.

Minirin est à conserver hors de la portée des enfants.

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Minirin gouttes nasales/Minirin spray nasal ?

Minirin gouttes nasales

Principe actif: desmopressine acétate, conservateur: chlorbutanol.

0,1 ml de solution de gouttes nasales contient 10 µg de desmopressine acétate.

1 flacon de solution de 2,5 ml contient 250 µg de desmopressine acétate.

Minirin spray nasal

Principe actif: desmopressine acétate, conservateur: chlorure de benzalkonium.

1 bouffée contient 10 µg de desmopressine acétate.

1 flacon de 6 ml contient 600 µg desmopressine acétate représentant 60 bouffées.

Numéro d’autorisation

38088, 48069 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Minirin Gouttes nasales/Minirin Spray nasal ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, seulement sur ordonnance médicale.

Minirin gouttes nasales: Flacon de 2,5 ml: 1.

Minirin spray nasal: Flacon de 6 ml: 1.

Titulaire de l’autorisation

Ferring AG, 6340 Baar.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en août 2012 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 09.03.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 09.03.2021

Publicité