Publicité

Nimotop®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Nimotop et quand est-il utilisé ?

Nimotop contient une substance active nommée nimodipine, qui fait partie de la famille dite des antagonistes du calcium. Nimotop dilate les vaisseaux du cerveau (artères) et permet ainsi une meilleure irrigation sanguine après une attaque cérébrale. L’importance des effets nuisibles d’une telle attaque sur le système nerveux est ainsi diminuée.

Nimotop ne peut être utilisé que sur prescription d’un médecin et sous la surveillance constante de celui-ci.

Quand Nimotop ne doit-il pas être utilisé ?

Vous ne devez pas utiliser Nimotop si vous souffrez d’une hypersensibilité au principe actif nimodipine ou à un des adjuvants (voir paragraphe «Que contient Nimotop ?»).

Vous ne devez pas utiliser Nimotop si vous prenez des médicaments contenant les principes actifs rifampicine (un antibiotique), phénobarbital, phénytoïne ou carbamazépine (médicaments pour traiter des convulsions et crises épileptiques).

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Nimotop ?

La prudence est recommandée avec la prise de comprimés laqués de Nimotop lorsque le tissu cérébral contient un excès d’eau (oedème généralisé du cerveau), ou lorsque la pression cérébrale est excessive. En présence de lésions hépatiques, la fonction du foie doit être contrôlée.

Chez les patients présentant une hypertension et qui sont traités par des médicaments antihypertenseurs, Nimotop peut renforcer l’effet hypotenseur de la médication concomitante. En association avec d’autres médicaments, l’effet de Nimotop peut être renforcé également. Une prudence particulière s’impose lorsque vous prenez Nimotop en même temps que l’un des médicaments suivants:

cimétidine (un médicament agissant contre une production excessive d’acide gastrique);

érythromycine, quinupristine, dalfopristine (antibiotiques);

zidovudine, ritonavir (médicaments contre le VIH);

kétokonazole (un médicament agissant contre les mycoses);

fluoxétine, néfazodone (médicaments agissant contre les dépressions);

acide valproïque (un médicament destiné au traitement de l’épilepsie).

Pendant le traitement par Nimotop, évitez de consommer du jus de pamplemousse, qui peut entraîner un renforcement indésirable de l’action de Nimotop.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’une autre maladie, vous êtes allergique, vous prenez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication)!

Nimotop peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Nimotop ne peut être pris à aucun moment de la grossesse ou de la période d’allaitement, sauf en cas de prescription claire de votre médecin. Informez votre médecin si vous êtes enceinte, si vous envisagez une grossesse ou si vous allaitez.

Comment utiliser Nimotop ?

Votre médecin doit fixer le dosage. Les recommandations suivantes sont à considérer comme simple indication:

Dose journalière: 6× 2 comprimés laqués de Nimotop (= 6× 60 mg de nimodipine).

De manière générale, les comprimés laqués seront pris indépendamment des repas avec un peu de liquide, sans mâcher. L’intervalle entre deux prises ne devrait pas être inférieur à 4 heures. Pour les comprimés laqués de Nimotop, une durée de traitement d’environ 7 jours est recommandée.

Recommandations spéciales pour le dosage

La présence d’une insuffisance rénale ou hépatique sévère, telle qu’une cirrhose, peut renforcer aussi bien les effets recherchés que les effets indésirables, une hypotension par exemple. Dans ces circonstances, la dose devrait être diminuée en fonction des contrôles de tension artérielle.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit par votre médecin ou indiqué dans la notice d’emballage. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible, ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Nimotop peut-il provoquer ?

Les effets secondaires suivants peuvent survenir occasionnellement lors de la prise de Nimotop:

maux de tête; réactions allergiques légères (rougeur du visage, éruptions cutanées, sensation de chaleur), nausées, chute de tension intempestive, diminution de la fréquence du pouls.

Dans de rares cas, la prise de comprimés de Nimotop entraîne une augmentation du pouls ou une constipation.

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

A quoi faut-il encore faire attention ?

Ne pas conserver Nimotop au-dessus de 30°C et conserver hors de portée des enfants. Ne pas congeler.

Le médicament ne peut être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Nimotop ?

1 comprimé laqué de Nimotop contient 30 mg de nimodipine.

Adjuvants: poly (1-vinyl-2-pyrrolidone) 25, cellulose microcristalline, amidon de maïs, crospovidone, stéarate de magnésium, hydroxypropylméthylcellulose, Macrogol 4000; colorants: dioxyde de titan (E 171), oxyde de fer jaune (E 172).

Numéro d’autorisation

45839 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Nimotop ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, seulement sur ordonnance médicale.

Emballages à 100 comprimés laqués.

Titulaire de l’autorisation

Bayer (Schweiz) AG, 8045 Zurich.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en mai 2007 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 04.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 04.04.2021

Publicité