Publicité

Norprolac®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Norprolac et quand doit-il être utilisé ?

Norprolac est un médicament de la classe des agonistes dopaminergiques. Il est utilisé pour traiter diverses maladies des organes génitaux de la femme (affections gynécologiques) ou de certaines glandes (affections endocrinologiques).

Norprolac diminue (inhibe) la sécrétion exagérée d’une substance se trouvant dans le sang (l’hormone prolactine). Cette hormone est normalement responsable de la production du lait maternel après l’accouchement. Cependant, une concentration sanguine trop élevée de prolactine peut, chez les femmes qui n’ont pas eu d’enfants et même chez les hommes, entraîner des dérèglements et des maladies. Pour soigner ces troubles, la quantité de prolactine peut être diminuée jusqu’au niveau normal.

Norprolac est utilisé lors

– de troubles du cycle menstruel (absence de règles, règles très faibles ou irrégulières);

– de production de lait provoquée par des circonstances autres qu’une naissance;

– de non-fertilité (stérilité) à cause d’une quantité de prolactine trop grande dans le sang;

– de tumeurs bénignes de l’hypophyse (prolactinomes) qui entraînent une trop grande production de prolactine.

Seulement sur prescription du médecin.

Quand Norprolac ne doit-il pas être utilisé ?

Norprolac ne doit pas être pris en cas d’hypersensibilité au principe actif (quinagolide).

Si vous êtes enceinte, ne prenez pas Norprolac sans en avoir parlé à votre médecin (voir ci-après).

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Norprolac ?

Chez les femmes qui prennent Norprolac, la capacité d’avoir des enfants peut être restaurée. Si elles ne désirent pas avoir d’enfant, une méthode de contraception sûre est recommandée.

Pendant les premiers jours de traitement par Norprolac, une baisse de la pression sanguine peut survenir et provoquer éventuellement une diminution de votre attention ou un ralentissement de vos réflexes.

Ce médicament peut perturber la capacité de réaction, celle de manœuvrer des outils ou des machines et de celle de conduire. Ainsi, vous devriez vous abstenir de conduire des véhicules ou d’entreprendre des activités (p.ex. utiliser des machines) pour lesquelles une attention limitée vous met en danger vous-même ou d’autres personnes, si vous souffrez de somnolence et jusqu’à ce que l’expérience de ce phénomène soit suffisante.

Informez votre médecin si vous ressentez de la somnolence.

L’alcool peut diminuer la tolérance au Norprolac.

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous avez déjà souffert antérieurement de troubles psychiques.

Informez votre médecin, si vous-même ou votre famille, ou votre soignant, remarquez que vous manifestez des comportements inhabituels tels qu’addiction au jeu, boulimie ou dépenses inconsidérées, pulsions sexuelles anormalement élevées, ou augmentation des pensées ou sentiments à caractère sexuel. Votre médecin devra éventuellement ajuster votre dose ou arrêter le traitement.

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’autres maladies, si vous êtes allergique ou si vous prenez d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication!).

Norprolac peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Dès que vous pensez être enceinte, vous devez en informer immédiatement votre médecin. Il décidera si vous pouvez continuer à prendre Norprolac.

Etant donné que Norprolac freine la lactation, les femmes qui prennent Norprolac ne devraient en général pas allaiter. Si la lactation devait quand même persister durant le traitement, l’allaitement est déconseillé car on ignore si le quinagolide passe dans le lait maternel.

Comment utiliser Norprolac ?

Les comprimés de Norprolac doivent être pris une fois par jour avec un peu de nourriture le soir au coucher.

Comme pour tous les médicaments, vous devez prendre le Norprolac en respectant rigoureusement les instructions de votre médecin.

En règle générale, le traitement commence avec l’emballage initiale. Cet emballage est spécialement conçu pour débuter le traitement avec une petite dose et l’augmenter progressivement. L’emballage contient 3 comprimés roses à 25 μg (microgrammes) pour les 3 premiers jours et 3 comprimés bleu à 50 μg pour les 3 jours suivants. A partir du 7e jour, la dose recommandée s’élève à 75 μg par jour et la dose d’entretien est généralement de 75 μg ou 150 μg par jour.

Jour Posologie habituelle de Norprolac

1er 1 comprimé rose à 25 μg le soir au coucher.

2e 1 comprimé rose à 25 μg le soir au coucher.

3e 1 comprimé rose à 25 μg le soir au coucher.

4e 1 comprimé bleu à 50 μg le soir au coucher.

5e 1 comprimé bleu à 50 μg le soir au coucher.

6e 1 comprimé bleu à 50 μg le soir au coucher.

Dès le 7e jour et pendant un mois environ: 1 comprimé blanc à 75 μg le soir au coucher.

Ensuite: 1 comprimé blanc à 75 μg ou à 150 μg ou plus selon les indications de votre médecin, le soir au coucher.

Ne changez pas le dosage prescrit de votre propre chef. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité de votre médicament est trop faible ou trop forte.

L’utilisation et la sécurité du Norprolac chez les enfants et les adolescents n’ont pas été étudiées à ce jour.

Quels effets secondaires Norprolac peut-il provoquer ?

La prise de Norprolac peut provoquer les effets indésirables suivants:

Très fréquemment, surtout en début de traitement: maux de tête, nausées, vomissements, vertiges et fatigue. Ces effets indésirables se manifestent surtout pendant les premiers jours ou d’une manière passagère à la suite d’une augmentation de la dose, et disparaissent en poursuivant le traitement. L’interruption de celui-ci n’est donc généralement pas nécessaire.

Les effets indésirables suivants sont fréquents: manque d’appétit, douleurs de ventre (abdominales), constipation ou diarrhées, insomnies, faiblesse musculaire, nez bouché.

Norprolac peut rarement entraîner de la somnolence (voir «Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Norprolac ?»).

Norprolac peut souvent provoquer une baisse de la pression sanguine lorsque l’on passe de la position couchée à la position debout. Votre médecin contrôlera donc votre pression sanguine, surtout en début de traitement et après une augmentation de la dose. Si nécessaire, votre médecin peut corriger ces baisses de pression sanguine.

Dans des cas rares, des troubles psychiques peuvent survenir. Ils disparaissent lorsque le traitement par Norprolac est arrêté.

Une addiction au jeu, des pulsions sexuelles plus fortes, une consommation excessive d’aliments et des dépenses inconsidérées peuvent se produire. Informez votre médecin, si vous présentez l’un de ces comportements; il discutera avec vous des façons d’éviter ou de réduire les symptômes.

Si vous remarquez d’autres effets indésirables qui ne sont pas mentionnés ci-dessus, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

A quoi faut-il encore faire attention ?

Norprolac doit être conservé hors de la portée des enfants.

Les comprimés de Norprolac doivent être conservés à température ambiante (15-25°C).

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Norprolac ?

Principe actif: quinagolide (sous forme de chlorhydrate).

Comprimés roses à 25 μg; lactose et autres substances auxiliaires.

Comprimés bleu à 50 μg; colorant indigotine (E 132); lactose et autres substances auxiliaires.

Comprimés blancs à 75 μg; lactose et autres substances auxiliaires.

Comprimés blancs à 150 μg; lactose et autres substances auxiliaires.

Numéro d’autorisation

52277 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Norprolac ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

Vous obtenez Norprolac en pharmacie, uniquement sur ordonnance médicale.

Emballage initiale pour commencer le traitement:

3 comprimés à 25 μg et 3 comprimés à 50 μg.

Emballage pour la suite du traitement:

30 comprimés à 75 μg.

30 comprimés à 150 μg.

Titulaire de l’autorisation

Ferring AG, 6340 Baar.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en août 2013 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 04.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 04.04.2021

Publicité