Publicité

Nozinan®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Nozinan et quand doit-il être utilisé ?

Nozinan contient un principe actif doté de propriétés anxiolytiques et tranquillisantes. Il est utilisé en cas d’excitation psychomotrice ou maniaque, d’affections mentales graves et d’agressivité due à une déficience mentale. Nozinan ne s’utilise que sur prescription médicale.

Quand Nozinan ne doit-il pas être pris/utilisé ?

Nozinan ne doit pas être utilisé en cas d’hypersensibilité connue à la lévomépromazine ou à l’un de ses excipients, en cas de traitement à base de dopaminergiques (sauf pour les patients traités pour la maladie de Parkinson). Vous ne devez pas prendre Nozinan si vous avez des antécédents de modifications de la formule sanguine (agranulocytose, leucopénie) ou de troubles de la formation du sang (porphyrie), si vous souffrez d’une élévation de la pression oculaire interne (glaucome), de sclérose en plaques, de faiblesse musculaire chronique (myasthénie), d’hémiplégie ou de troubles urinaires.

L’efficacité et la sécurité d’emploi de Nozinan n’ont pas été suffisamment étudiées chez l’enfant et l’adolescent.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Nozinan ?

Ce médicament peut provoquer de la somnolence spécialement au début d’un traitement et peut donc affecter les réactions, l’aptitude à la conduite et l’aptitude à utiliser des outils ou des machines! En conséquence, ne conduisez aucun véhicule à moteur et n’utilisez aucune machine dangereuse sans l’autorisation de votre médecin.

Nozinan peut renforcer l’effet des médicaments hypotenseurs, des somnifères et des tranquillisants, ainsi que de l’alcool.

Ne prenez d’autres médicaments que sur avis de votre médecin, car par l’inhibition enzymatique (un effet sur le foie), Nozinan peut augmenter la concentration plasmatique des médicaments administrés simultanément.

En cas d’élévation importante de la température corporelle associée à une pâleur, éventuellement avec une rigidité musculaire, des malaises, des sueurs et des palpitations cardiaques, durant le traitement par Nozinan, vous devez cesser de prendre Nozinan et informer immédiatement un médecin.

Veuillez également informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie (notamment d’hypotension, d’épilepsie, de troubles cardiovasculaires graves ou de troubles de la fonction rénale ou hépatique, de diabète) ou que vous avez déjà souffert de thromboses,

– vous êtes allergique ou

– vous prenez d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication!).

Nozinan peut-il être pris/utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Nozinan n’est généralement pas recommandé pendant la grossesse et chez la femme qui n’utilise pas de moyen de contraception. Nozinan ne doit pas être utilisé durant le premier trimestre de la grossesse. Contactez immédiatement votre médecin si vous souhaitez ou si vous pensez être enceinte. Vous ne devez en aucun cas arrêter le traitement de votre propre initiative. Un arrêt brutal peut avoir des conséquences sérieuses. Durant le deuxième et le troisième trimestre vous ne devez prendre Nozinan qu’après stricte ordonnance médicale. Lors de l’utilisation de Nozinan pendant le dernier tiers de la grossesse, des effets indésirables tels que tremblements, rigidité musculaire, faiblesse, somnolence, excitation, augmentation de la temperature, bradycardie, difficultés respiratoires ou d’alimentation peuvent apparaître chez le nouveau-né. Informez aussi immédiatement votre gynécologue ainsi que votre sage-femme de la prise de médicament pendant la grossesse, spécialement si votre enfant montre après la naissance les signes décrits ci-dessus (voir «Quels effets secondaires Nozinan peut-il provoquer ?»).

Votre médecin décidera s’il convient de renoncer à allaiter ou d’arrêter le traitement par Nozinan.

Comment utiliser Nozinan ?

La posologie de Nozinan varie d’une personne à l’autre et doit être déterminée par le médecin. En l’absence d’autres prescriptions du médecin, les adultes prennent au début 25-50 mg par jour (corresp. 25-50 gouttes mesurées avec le compte-gouttes de la bouteille de 30 ml) et augmentent lentement la dose jusqu’à atteindre la dose individuelle requise, en règle générale 150-250 mg par jour.

Remarque: la seringue doseuse contenue dans l’emballage de 125 ml n’est pas un compte-gouttes mais sert à mesurer la quantité de mg désirée.

Prenez les comprimés ou la solution buvable avec un peu d’eau, en 2-4 prises réparties sur la journée. La moitié, voire davantage, de la dose totale devrait être prise le soir. Il est recommandé de se reposer durant une heure après la prise du médicament, surtout au début du traitement.

Ne changez pas le dosage prescrit de votre propre chef. Si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte, veuillez-vous adresser à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels effets secondaires Nozinan peut-il provoquer ?

Nozinan peut provoquer les effets secondaires suivants:

Très fréquent (concerne plus d’un utilisateur sur 10)

somnolence et sédation, surtout au début de traitement. Chez les personnes prédisposées, on peut observer de l’hypotension.

Fréquent (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 100)

troubles des mouvements, sécheresse de la bouche, constipation, nausées, vomissements, diarrhée, perte de l’appétit, troubles de l’accommodation, difficultés à uriner.

Occasionnel (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 1000)

mouvements involontaires de la langue et du visage qui peuvent survenir après une utilisation prolongée (dans un tel cas, il faut rapidement consulter un médecin), agitation, excitation, torpeur, anxiété, sentiment de dépression, sensation de vertige, maux de tête, exacerbation d’un symptôme psychotique, rares signes de confusion, épilepsie, troubles de la régulation de la température corporelle, dépôt pigmenté sur la cornée et le cristallin, troubles hépatiques, réactions allergiques de la peau et hypersensibilité à la lumière.

Rare (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 10 000)

impuissance, absence de règles, écoulement de lait, augmentation du volume des seins, prise de poids, forte fièvre, éventuellement avec rigidité musculaire, malaises, palpitations cardiaques, trouble de la régulation thermique, nécessitant l’arrêt immédiat du médicament et la consultation urgente d’un médecin, maladie thromboembolique veineuse y compris embolie pulmonaire, intolérance au glucose, hyperglycémie et paralysie intestinale.

Très rare (concerne moins d’un utilisateur sur 10 000)

délire, cas de mort subite, érection permanente douloureuse (nécessitant un traitement urologique d’urgence), risque de rétention urinaire, sécheresse de la bouche, constipation, troubles d’accommodation. Dans des cas très rares, des affections intestinales accompagnées de diarrhée aiguë pouvant menacer le pronostic vital ont été observées. Certains cas d’hyponatrémie et de syndrome de sécrétion inappropriée d’hormone antidiurétique ont été rapportés. Veuillez contacter votre médecin en cas de soif intense et de consommation de grandes quantités de liquide.

Cas isolés

Lors de l’utilisation de Nozinan pendant le dernier tiers de la grossesse, les symptômes suivants ont été observés chez le nouveau-né avec une fréquence inconnue: tremblements, rigidité musculaire, faiblesse, somnolence, excitation, difficultés respiratoires ou problèmes d’alimentation.

Si vous remarquez des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin, votre pharmacien. Ceci vaut en particulier pour les effets secondaires non mentionnés dans cette notice d’emballage.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Nozinan solution buvable contiennent 15% v/v d’alcool. Le médicament est en vente aussi sans alcool (sous forme de comprimés). Vous ne devez pas boire d’alcool durant le traitement par Nozinan.

Délai d’utilisation après ouverture

Le flacon de Nozinan solution buvable est à utiliser dans les 6 mois après ouverture.

Remarques concernant le stockage

Ne pas conserver au-dessus de 25 °C.

Nozinan solution buvable ne doit pas être conservé au-dessus de 25 °C après ouverture. Ne pas stocker au réfrigérateur, ne pas congeler.

Conserver hors de portée des enfants.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Nozinan ?

Principes actifs

Le principe actif contenu dans Nozinan est la lévomépromazine.

Comprimés contenant 25 mg et 100 mg de lévomépromazine (sous forme de maléate)

Solution buvable 40 mg/ml contenant par 1 ml: 40 mg de lévomépromazine (sous forme de chlorhydrate). 1 goutte contient 1 mg de lévomépromazine.

Excipients

Comprimés: excipients dont lactose et amidon de blé.

Solution buvable: sucre, vanilline, arômes, colorant caramel (E 150) et solvant. Contient 15% v/v d’alcool.

Numéro d’autorisation

24041, 25039 (Swissmedic)

Où obtenez-vous Nozinan ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale uniquement.

Nozinan comprimés:

Emballages de 20 et 100 comprimés (sécables) à 25 mg.

Emballages de 20 et 100 comprimés (sécables) à 100 mg.

Nozinan 40 mg/ml solution buvable:

Emballages de 30 ml et 125 ml.

(1 goutte corresp. 1 mg lévomépromazine).

Titulaire de l’autorisation

sanofi-aventis (suisse) sa, 1214 Vernier/GE

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en Février 2020 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 05.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 05.04.2021

Publicité