Publicité

Rasilez HCT®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Rasilez HCT et quand doit-il être utilisé ?

Votre médicament s’appelle Rasilez HCT et il est disponible sous forme de comprimé pelliculé. Chaque comprimé contient deux principes actifs: l’aliskirène (150 mg ou 300 mg) et l’hydrochlorothiazide (12.5 mg ou 25 mg). Les deux substances diminuent la tension artérielle.

L’aliskirène fait partie d’une nouvelle classe de médicaments qui sont appelés «inhibiteurs de la rénine» et qui aident à réduire une pression artérielle trop élevée. Les inhibiteurs de la rénine font en sorte que l’organisme puisse produire moins d’angiotensine II. L’angiotensine II entraîne un rétrécissement des vaisseaux sanguins et peut ainsi augmenter la pression artérielle. La diminution de la quantité d’angiotensine II permet aux vaisseaux sanguins de se dilater, ce qui provoque une baisse de la pression artérielle.

L’hydrochlorothiazide fait partie d’un groupe de médicaments qui sont appelés «diurétiques thiazidiques». L’hydrochlorothiazide augmente le volume urinaire, ce qui diminue également la tension artérielle.

Rasilez HCT est utilisé pour le traitement de l’hypertension.

Rasilez HCT ne doit être pris que sur prescription du médecin.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

Respectez scrupuleusement les instructions de votre médecin, même si elles diffèrent éventuellement des informations générales indiquées dans cette notice d’emballage.

Il est possible que votre médecin fasse une prise de sang avant le traitement puis par intervalles réguliers durant le traitement afin de déterminer les valeurs du potassium, magnésium, calcium, sodium, glucose, cholestérol, acide urique, le nombre de globules rouges et blancs ainsi que des plaquettes. Votre médecin surveillera éventuellement aussi votre fonction rénale.

Quand Rasilez HCT ne doit-il pas être pris/utilisé ?

– Si vous êtes allergique (hypersensible) aux principes actifs aliskirène et hydrochlorothiazide contenus dans Rasilez HCT, aux sulfonamides ou à l’un des autres composants de Rasilez HCT.

– Si vous avez présenté un angio-oedème dû à la prise d’aliskirène ou si vous souffrez d’un angio-oedème héréditaire ou idiopathique.

– Si la quantité d’urine produite est fortement diminuée (anurie).

– Si vous êtes enceinte, si vous planifiez une grossesse ou si vous allaitez.

– Si vous souffrez de diabète (de type 1 ou 2) ou d’insuffisance rénale et que vous prenez un antagoniste des récepteurs de l’angiotensine II (ARA) ou un inhibiteur de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (ECA).

– Lorsque le patient est âgé de moins de 2 ans.

Si l’une de ces situations s’applique à votre cas, informez-en votre médecin et ne prenez pas Rasilez HCT. Votre médecin décidera si ce médicament vous convient.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise/de l’utilisation de Rasilez HCT ?

L’aliskirène peut altérer la fonction rénale et augmenter votre taux de potassium dans le sang. Cet effet peut être renforcé par la prise concomitante de certains médicaments (inhibiteurs de l’ECA, antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II, certains antalgiques et anti-inflammatoires (AINS dont les inhibiteurs de la COX2)). Ceci concerne particulièrement les patients présentant déjà une altération de la fonction rénale, un diabète, une diminution du volume sanguin, une insuffisance cardiaque ou des maladies du foie. Votre médecin doit contrôler vos taux d’électrolytes (surtout de potassium) dans le sang ainsi que votre fonction rénale et votre tension artérielle.

La prudence est en outre recommandée:

– Si vous prenez un inhibiteur de l’ECA ou un antagoniste des récepteurs de l’angiotensine II (ARA).

– Si vous prenez un autre diurétique (un médicament augmentant la quantité d’urine que vous produisez) comme p.ex. le furosémide.

– Si vous prenez de la ciclosporine (un médicament pour éviter le rejet d’un organe après transplantations ou pour d’autres maladies comme l’arthrite rhumatoïde ou la dermatite atopique), ou de l’itraconazole (un médicament pour traiter les mycoses).

– Si vous avez de la fièvre, une éruption cutanée du visage ou des douleurs articulaires, ce qui pourrait être un indice de lupus érythémateux, d’une maladie autoimmune (ou un indice que vous en avez souffert autrefois).

– Si vous souffrez de diabète (taux de sucre sanguin élevé).

– Si on vous a dit que vous avez des valeurs sanguines de cholestérol ou de triglycérides élevées.

– Si on vous a dit que vous avez des valeurs sanguines de potassium (avec ou sans symptômes tels que faiblesse musculaire, spasmes musculaires, anomalies du rythme cardiaque) ou de magnésium basses.

– Si on vous a dit que vous avez des valeurs sanguines de sodium basses (avec ou sans symptômes tels que fatigue, confusion, tressaillements musculaires, crampes).

– Si on vous a dit que vous avez une quantité élevée de calcium dans le sang (avec ou sans symptômes tels que nausées, vomissements, constipation, douleurs gastriques, mictions fréquentes, soif, faiblesse musculaire et tressaillements).

– Si on vous a dit que vous avez des taux élevés d’acide urique dans le sang et/ou si vous avez de la goutte.

– Si votre fonction rénale est fortement limitée ou si vous souffrez d’un rétrécissement ou d’une occlusion d’une artère qui irrigue les reins.

– Si vous souffrez d’une maladie du foie.

– Si vous souffrez d’allergies ou d’asthme.

– Si vous constatez une baisse subite de votre acuité visuelle ou si vous présentez des douleurs oculaires, il pourrait s’agir de symptômes d’une pression intra-oculaire élevée. Ces symptômes peuvent apparaître dans les heures ou les semaines qui suivent le début du traitement. Dans ce cas, veuillez immédiatement contacter votre médecin.

– Si vous souffrez d’une grave intolérance au lactose (Rasilez HCT contient du lactose (sucre du lait)).

– Si vous avez déjà souffert d’un cancer de la peau ou si vous constatez une modification inattendue de votre peau au cours du traitement. Le traitement par hydrochlorothiazide (l’un des principes actifs de Rasilez HCT), en particulier à long terme et à forte dose, peut augmenter le risque de certains types de cancers de la peau et des lèvres (cancer de la peau «blanc» non mélanocytaire). Protégez votre peau des rayons du soleil et des UV pendant toute la durée du traitement par Rasilez HCT, et contrôlez régulièrement votre peau afin de pouvoir montrer à votre médecin toute évolution inattendue.

– Si vous remarquez une perte de l’acuité visuelle ou des douleurs oculaires, ces symptômes peuvent être dus à une accumulation de liquide dans le lit vasculaire de l’œil (effusion choroïdienne) ou à une augmentation de la pression dans l’œil. Ils peuvent survenir dans les heures ou semaines suivant la prise de Rasilez HCT et peuvent mener à une perte d’acuité visuelle permanente s’ils ne sont pas traités à temps. Si vous souffrez d’une allergie à la pénicilline ou aux sulfonamides, le risque d’effusion choroïdienne est éventuellement plus élevé.

Si l’une de ces situations s’applique à votre cas, informez-en votre médecin avant de prendre Rasilez HCT. Vous devez arrêter le traitement par Rasilez HCT et immédiatement informer votre médecin si vous présentez les symptômes suivants après la prise de Rasilez HCT: réaction comportant des difficultés respiratoires ou des troubles de la déglutition (difficultés à avaler), un serrement dans la poitrine, une urticaire, une éruption cutanée, un gonflement, des démangeaisons, des vertiges, des vomissements, des douleurs abdominales (signes d’une réaction allergique grave) ou des réactions telles qu’un gonflement du visage, des bras et des jambes, des yeux, des lèvres, de la gorge ou de la langue (signes d’un angio-oedème). Dans ces cas, vous devez de toute urgence vous soumettre à un contrôle et éventuellement recevoir un traitement approprié.

Si vous ressentez au début du traitement par Rasilez HCT des symptômes d’une pression artérielle trop basse, tels que faiblesse ou étourdissements, demandez conseil à votre médecin.

La prise simultanée de Rasilez HCT avec d’autres médicaments peut provoquer des interactions:

En particulier:

– des médicaments pour le traitement d’infections, p.ex. le kétoconazole, l’itraconazole, l’amphotéricine ou la pénicilline G, ou des médicaments contre les troubles du rythme cardiaque,

– des inhibiteurs de l’ECA ou des antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II,

– d’autres médicaments contre l’hypertension (p.ex. amlodipine),

– des médicaments d’épargne potassique, des substituts de potassium ou des substituts de sel contenant du potassium,

– du lithium, des antidépresseurs, des antipsychotiques, des médicaments destinés au traitement de certains  troubles psychiatriques,

– de la carbamazépine, un médicament pour le traitement de l’épilepsie,

– certains médicaments contre la douleur ou l’inflammation tels que des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ou des inhibiteurs sélectifs Cox-2 et des substances qui agissent sur l’équilibre hydrosodé, peuvent entraîner une aggravation de la fonction rénale. L’effet hypotenseur de substances qui agissent sur l’équilibre hydrosodé, y compris l’aliskirène, peut être affaibli par les AINS,

– des analogues de la cortisone,

– de la digoxine ou d’autres glycosides digitaliques (des médicaments pour le coeur),

– du vérapamil (un médicament pour le traitement de l’hypertension artérielle et de maladies cardiaques),

– des dérivés du curare (des relaxants musculaires, qui sont utilisés lors d’opérations),

– de l’allopurinol (un médicament contre la goutte),

– de l’amantadine (un traitement contre la maladie de Parkinson, utilisé aussi contre l’Influenza),

– des médicaments cytotoxiques (un traitement contre le cancer),

– des anticholinergiques (des médicaments utilisés pour de nombreux troubles comme p.ex. les crampes du tractus gastro-intestinal et de la vessie, l’asthme, le mal des transports, les crampes musculaires, la maladie de Parkinson et comme adjuvants lors d’anesthésie),

– du diazoxide (utilisé pour traiter l’hypertension artérielle),

– de la ciclosporine (un médicament utilisé après une transplantation pour éviter le rejet d’un organe ou pour d’autres maladies comme l’arthrite rhumatoïde ou la dermatite atopique),

– de l’insuline ou des antidiabétiques oraux (p.ex. metformine),

– de la colestyramine et du colestipol: ce sont des résines échangeuses d’ions qui sont principalement utilisées pour le traitement de taux de lipides sanguins élevés,

– de l’atorvastatine (médicament diminuant le cholestérol)

– de la vitamine D et des sels de calcium,

– des barbituriques, des narcotiques (médicaments qui provoquent le sommeil) et l’alcool,

– des amines pressives telles que la noradrénaline (médicaments pour augmenter la tension artérielle).

Dans ces cas, il peut s’avérer nécessaire de modifier le dosage, de prendre des mesures de précaution spéciales ou même, dans certains cas, d’arrêter la prise de l’un des médicaments.

Aptitude à la conduite et à l’utilisation de machines

Les médicaments utilisés pour le traitement de l’hypertension artérielle peuvent provoquer des vertiges et une fatigue et modifier la capacité de concentration. Avant de conduire un véhicule, d’utiliser une machine ou d’exercer une autre activité nécessitant une concentration soutenue, assurez-vous de la façon dont vous répondez à Rasilez HCT.

Veuillez Informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie,

– vous êtes allergique ou

– vous prenez, avez pris récemment ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage externe (même en automédication!).

Rasilez HCT peut-il être pris/utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Grossesse

Vous ne devez pas prendre Rasilez HCT si vous êtes enceinte ou si vous planifiez une grossesse. Si vous pensez être enceinte ou si vous planifiez une grossesse, il est important que vous consultiez immédiatement votre médecin.

Allaitement

Vous ne devez pas allaiter si vous prenez Rasilez HCT car cela pourrait porter préjudice à votre enfant. Si vous allaitez, informez-en votre médecin.

Comment utiliser Rasilez HCT ?

Suivez attentivement les directives de votre médecin. Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Les patients présentant une pression artérielle trop élevée ne sont souvent pas conscients de leur maladie. La plupart d’entre eux se sentent plutôt bien. C’est pourquoi il est très important que vous preniez ce médicament exactement comme votre médecin vous l’a prescrit. C’est ainsi que vous obtiendrez le meilleur résultat et diminuerez le risque d’effets secondaires. Rendez-vous à toutes les visites de contrôle chez votre médecin même si vous vous sentez bien.

Dosage

Votre médecin vous dira précisément combien de comprimés pelliculés de Rasilez HCT vous devez prendre.

La dose habituelle est d’un comprimé pelliculé par jour de Rasilez HCT 50/12.5 mg ou de Rasilez HCT 300/12.5 mg ou de Rasilez HCT 150/25 mg ou de Rasilez HCT 300/25 mg.

Selon votre réponse au traitement, votre médecin vous proposera peut-être une dose plus forte ou plus faible.

Les patients âgés reçoivent le même dosage de Rasilez HCT que les patients plus jeunes.

Rasilez HCT n’est recommandé que chez les adultes. Il ne doit pas être prescrit aux patients de moins de 2 ans et ne devrait pas être prescrit aux patients âgés de 2 à 6 ans. Rasilez HTC n’est pas recommandé chez les patients âgés de 6 à 17 ans.

Si vous souffrez d’une insuffisance hépatique ou rénale légère à modérée, vous ne devez pas adapter la dose initiale. En cas d’insuffisance hépatique sévère, Rasilez HCT doit être utilisé avec une prudence particulière. En cas d’insuffisance rénale sévère, l’utilisation de Rasilez HCT n’est pas recommandée.

Mode d’emploi

Prenez Rasilez HCT chaque jour à la même heure. Cela vous aidera à penser à la prise de votre médicament. Avalez les comprimés pelliculés de Rasilez HCT entiers avec une petite quantité d’eau. Ne les mâchez pas les comprimés pelliculés et ne les écrasez pas. Vous pouvez prendre les comprimés pelliculés de Rasilez HCT avec ou sans aliments. Évitez de prendre ce médicament en même temps que des jus de fruits et/ou des boissons contenant des extraits végétaux (y compris les tisanes).

Durée de l’utilisation

Respectez scrupuleusement les instructions de votre médecin. Il vous dira combien de temps vous devez prendre Rasilez HCT.

Si vous avez oublié de prendre Rasilez HCT

Si vous avez oublié de prendre une dose, prenez-la dès que vous vous en souvenez pour autant que l’intervalle jusqu’à la prise suivante soit supérieur à 12 heures. S’il reste moins de 12 heures jusqu’à la dose suivante, prenez simplement le comprimé pelliculé suivant au moment habituel. Ne prenez pas de double dose pour rattraper la dose oubliée.

Si vous avez pris plus de Rasilez HCT que vous ne le deviez

Si vous avez pris par erreur trop de comprimés ou si vous sentez une faiblesse et/ou un étourdissement, contactez immédiatement votre médecin. Il se pourrait que vous nécessitiez une prise en charge médicale.

Si vous interrompez la prise de Rasilez HCT

Si vous interrompez le traitement de Rasilez HCT, votre maladie peut s’aggraver. N’interrompez pas la prise de votre médicament, à moins que votre médecin vous l’ait expressément ordonné.

Quels effets secondaires Rasilez HCT peut-il provoquer ?

Les fréquences de survenue des effets secondaires énoncés ci-dessous sont définies selon le principe suivant:

Fréquents: Ces effets secondaires peuvent concerner 1 à 10 patients sur 100.

Occasionnels: Ces effets secondaires peuvent concerner 1 à 10 patients sur 1’000.

Rares : Ces effets secondaires peuvent concerner 1 à 10 patients sur 10’000.

Très rares: Ces effets secondaires peuvent concerner moins de 1 patient sur 10’000.

Comme tous les médicaments, Rasilez HCT peut occasionner des effets secondaires qui ne doivent cependant pas survenir chez chaque patient.

Fréquent (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 100)

Diarrhée.

Autres effets secondaires possibles pouvant être occasionnés par l’aliskirène ou l’hydrochlorothiazide seul:

Aliskirène

Fréquent (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 100)

– Augmentation du taux de potassium dans le sang (hyperkaliémie),

– Vertiges/sensation d’étourdissement.

Occasionnel (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 1000)

– Eruption cutanée,

– Modifications graves de la peau, y compris la formation de cloques douloureuses au niveau des muqueuses, et des troubles sévères de l’état général (syndrome de Stevens­Johnson), ainsi que des décollements bulleux de l’épiderme de la peau (nécrolyse épidermique toxique),

– Pression artérielle basse,

– Diminution de l’élimination d’urine (altération de la fonction rénale).

Rare (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 10 000)

– Difficultés respiratoires ou troubles de la déglutition, tuméfaction du visage, des bras, des jambes, des yeux, des lèvres, de la gorge et/ou de la langue,

– Forte diminution de l’élimination d’urine (défaillance rénale).

Si ces symptômes apparaissent, il faut interrompre le traitement et informer immédiatement votre médecin.

Autres effets secondaires (fréquence inconnue):

Oppression dans la poitrine, urticaire, gonflement, démangeaisons, vomissements et douleurs abdominales (signes d’une réaction allergique grave, réaction anaphylactique).

Nausées, manque d’appétit, urine foncée, peau et yeux jaunes (signes d’un trouble de la fonction du foie), taux de sodium faible dans le sang (hyponatrémie).

Gonflement des mains, des chevilles ou des pieds, rougeur de la peau.

Hydrochlorothiazide

Très fréquent (concerne plus d’un utilisateur sur 10)

Baisse des taux de potassium dans le sang ou augmentation des lipides sanguins.

Fréquent (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 100)

Eruption cutanée prurigineuse, diminution de l’appétit, nausées et vomissements, sensation de faiblesse au lever (ce qui peut être aggravé par l’alcool, les produits pour la narcose ou les sédatifs), troubles de l’érection, baisse des concentrations de sodium ou de magnésium dans le sang, ou augmentation des concentrations d’acide urique dans le sang.

Rare (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 10 000)

Augmentation de la sensibilité au soleil, troubles abdominaux, constipation, céphalées, troubles du sommeil, dépression, fourmillements ou sensation cartonnée, troubles visuels, augmentations des taux de calcium dans le sang, augmentation des taux de sucre dans le sang, excrétion de sucre dans les urines et aggravation d’un diabète, yeux ou peau jaunes (jaunisse), rythme cardiaque irrégulier (arythmie), petites hémorragies cutanées ou sous-cutanées.

Rare (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 10 000)

Taches rouges violettes, fièvre, prurit (signes indiquant une inflammation des vaisseaux, appelée également vasculite); rougeur de la peau, formation de bulles au niveau des lèvres, des yeux ou de la bouche, desquamation cutanée, fièvre (nécrolyse épidermique toxique, érythème multiforme); douleurs articulaires, troubles musculaires, fièvre (lupus érythémateux); fortes douleurs de la partie supérieure de l’abdomen (inflammation du pancréas); toux, respiration sifflante, détresse respiratoire (troubles respiratoires y compris pneumonie et œdème pulmonaire) crampes musculaires, faiblesse, troubles de l’équilibre acido-basique.

Baisse de l’acuité visuelle ou douleurs dans les yeux dus à une augmentation de la pression (signe éventuel d’un glaucome aigu à angle fermé).

Des modifications de la formule sanguine peuvent se manifester de la manière suivante:

– saignements spontanés et/ou hématomes directement sous la peau comme signes d’un faible nombre de plaquettes  (thrombocytopénie),

– fièvre, maux de gorge ou formation d’ulcères dans la bouche en raison d’infections, infections plus  fréquentes (leucopénie, agranulocytose),

– faiblesse, hématomes et infections fréquentes (pancytopénie, anémie aplasique),

– pâleur cutanée, fatigue, essoufflement, urines foncées (anémie hémolytique).

Si l’un de ces effets secondaires apparaît, veuillez en informer immédiatement votre médecin.

Autres effets secondaires (fréquence inconnue) : cancer de la peau et des lèvres (cancer de la peau «blanc» non mélanocytaire).

En outre, montrez immédiatement à votre médecin toute évolution imprévue de votre peau que vous aurez constatée au cours du traitement par Rasilez HCT.

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Conserver les médicaments hors de portée des enfants.

Remarques concernant le stockage

Conserver dans l’emballage d’origine et à l’abri de l’humidité, à une température ne dépassant pas 25°C.

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Rasilez HCT ?

Principes actifs

Aliskirène sous forme d’hémifumarate d’aliskirène, hydrochlorothiazide.

Rasilez HCT 150 mg/12.5 mg comprimés pelliculés contenant 150 mg d’aliskirène et 12.5 mg d’hydrochlorothiazide.

Rasilez HCT 150 mg/25 mg comprimés pelliculés contenant 150 mg d’aliskirène et 25 mg d’hydrochlorothiazide.

Rasilez HCT 300 mg/12.5 mg comprimés pelliculés contenant 300 mg d’aliskirène et 12.5 mg d’hydrochlorothiazide.

Rasilez HCT 300 mg/25 mg comprimés pelliculés contenant 300 mg d’aliskirène et 25 mg d’hydrochlorothiazide.

Excipients

Noyau du comprimé (tous les dosages): cellulose microcristalline; crospovidone de type A; monohydrate de lactose; amidon de blé; povidone K-30; stéarate de magnésium; silice colloïdale anhydre; talc

Enrobage pelliculé:

Rasilez HCT 150 mg/12,5 mg: talc; hypromellose; macrogol 4000; dioxyde de titane (E 171)

Rasilez HCT 150 mg/25 mg: talc; hypromellose; macrogol 4000; dioxyde de titane (E 171); oxyde de fer(III) (E 172, rouge); oxyhydroxyde de fer(III) (E 172, jaune)

Rasilez HCT 300 mg/12,5 mg: talc; hypromellose; macrogol 4000; dioxyde de titane (E 171); oxyde de fer(III) (E 172, rouge); oxyde de fer(II, III) (E 172, noir)

Rasilez HCT 300 mg/25 mg: talc; hypromellose; macrogol 4000; dioxyde de titane (E 171); oxyde de fer(III) (E 172, rouge); oxyhydroxyde de fer(III) (E 172, jaune)

Numéro d’autorisation

58935 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Rasilez HCT ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Rasilez HCT 150 mg/12.5 mg comprimés pelliculés: emballage calendrier de 28 et de 98.

Ce sont des comprimés pelliculés blancs, biconvexes, ovales avec l’inscription «LCI» sur une face et «NVR» sur l’autre face.

Rasilez HCT 150 mg/25 mg comprimés pelliculés: emballage calendrier de 28 et de 98.

Ce sont des comprimés pelliculés jaune pâle, biconvexes, ovales avec l’inscription «CLL» sur une face et «NVR» sur l’autre face.

Rasilez HCT 300 mg/12.5 mg comprimés pelliculés: emballage calendrier de 28 et de 98.

Ce sont des comprimés pelliculés blanc-violet, biconvexes, ovales avec l’inscription «CVI» sur une face et «NVR» sur l’autre face.

Rasilez HCT 300 mg/25 mg comprimés pelliculés: emballage calendrier de 28 et de 98.

Ce sont des comprimés pelliculés jaune clair, biconvexes, ovales avec l’inscription «CVV» sur une face et «NVR» sur l’autre face.

Titulaire de l’autorisation

Future Health Pharma GmbH, 8620 Wetzikon ZH

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en Septembre 2020 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 08.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 12.05.2021

Publicité