Publicité

Rinoral capsules retard

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Rinoral et quand doit-il être utilisé ?

Rinoral permet de réduire les troubles liées au rhume avec nez bouché, au rhume des foins ou aux irritations et inflammations allergiques du nez et de la gorge, au rhume dû à l’irritation des nerfs agissant sur les vaisseaux ainsi qu’en présence d’une obstruction des trompes d’Eustache associée au rhume.

Rinoral peut être pris que sur prescription du médecin ou sans prescription après un conseil spécialisé personnalisé par un pharmacien.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

Le contenu en sucre par capsule est de 121,8 mg. Cela correspond à 0,12 g d’hydrates de carbone digestibles par dose unique.

Quand Rinoral ne doit-il pas être utilisé ?

En cas d’hypersensibilité connue à l’un des composants.

Lors d’hypertensions prononcées, de troubles du rythme cardiaque avec pouls élevé ou d’atteinte grave des coronaires.

En cas d’accident vasculaire cérébral souffert dans le passé.

Insuffisance rénale sévère et dialyse.

Glaucome.

Rétention urinaire.

Problèmes respiratoires en cas d’emphysème (présence excessive d’air dans les tissus) et de bronchite chronique.

Prise concomitante de médicaments contenant bromocriptine, cabergoline, pergolide et lisuride (p.ex. en cas de la maladie Parkinson).

Thérapie concomitante avec d’autres médicaments utilisés par voie orale ou nasale pour décongestionner les muqueuses nasales.

Thérapie concomitante avec l’antibiotique linézolide.

Prise concomitante avec certains médicaments contre la migraine (ergotamine et dihydroergotamine).

Pendant ou dans les 2 semaines qui suivent un traitement avec des médicaments contre la dépression (antidépresseurs) appartenant à la classe des inhibiteurs de la MAO.

Chez les enfants de moins de 12 ans.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Rinoral ?

Rinoral est déconseillé et ne sera employé que sous contrôle médical dans les cas suivants: hypertension, maladies cardio-vasculaires, hyperfonctionnement de la thyroïde, pression excessive à l’intérieur de l’œil (glaucome), prostate augmentée de volume, diabète sucré et chez les patients de plus de 65 ans.

La prise de Rinoral doit être interrompue lors de la survenue d’hypertension, maladies cardio-vasculaires, nausées ou céphalées (ou céphalées accrues).

Si vous développez de la fièvre soudaine, une rougeur de la peau ou de nombreuses petites pustules, arrêtez de prendre Rinoral et contactez immédiatement votre médecin. Voir chapitre «Quels effets secondaires Rinoral peut-il provoquer ?».

Une douleur abdominale soudaine ou des saignements par l’anus peuvent survenir avec Rinoral, par suite d’une inflammation du côlon (colite ischémique). Si vous présentez ces symptômes gastro-intestinaux, arrêtez de prendre Rinoral et contactez votre médecin ou demandez immédiatement un avis médical. Voir chapitre «Quels effets secondaires Rinoral peut-il provoquer ?».

Une réduction du flux sanguin vers votre nerf optique peut se produire avec Rinoral. Si vous souffrez d’une perte soudaine de la vision, arrêtez de prendre Rinoral et contactez votre médecin ou demandez une assistance médicale immédiatement (voir chapitre «Quels effets secondaires Rinoral peut-il provoquer ?»).

La posologie mentionnée dans le chapitre «Comment utiliser Rinoral ?» doit être respectée. Une prise régulière de Rinoral peut aboutir à une prise de doses plus élevées pour d’obtenir le même effet (tolérance). Ceci peut entrainer des effets secondaires graves et des symptômes de sevrage en cas d’arrêt.

La prise de Rinoral peut entrainer des tests positifs au contrôle du dopage.

Informez votre médecin en ce qui concerne la prise de Rinoral avant une intervention chirurgicale planifiée.

Avant de prendre Rinoral, veuillez consulter votre médecin si vous prenez les médicaments suivants:

Médicaments contre la dépression (inhibiteurs de la MAO, antidépresseurs tricycliques);

Antiparkinsoniens;

Autres médicaments utilisés en cas de congestion nasale;

Médicaments contre l’hypertension;

Médicaments contre les troubles du rythme cardiaque (digitaliques);

Stimulants (tels que p.ex. médicaments pour le traitement du TDHA, coupe-faim).

Informations concernant les excipients

Saccharose: si votre médecin vous a informé(e) que vous avez une intolérance à certains sucres, contactez votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre Rinoral.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie,

– vous êtes allergique ou

– vous prenez déjà d’autres médicaments ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage externe (même en automédication!).

Rinoral peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Rinoral ne doit pas être pris pendant la grossesse (en particulier au cours des 3 premiers mois) à cause de son action constrictrice sur les vaisseaux.

Rinoral ne doit pas être pris pendant l’allaitement.

Par mesure de précaution, vous devriez renoncer dans la mesure du possible à prendre des médicaments durant la grossesse et l’allaitement, ou demander l’avis du médecin ou du pharmacien.

Comment utiliser Rinoral ?

Adultes et adolescents de plus de 12 ans: 1 capsule retard 2 fois par jour avec du liquide.

Il est conseillé de prendre 1 capsule le matin et 1 le soir.

Veuillez-vous conformer au dosage figurant sur la notice d’emballage ou prescrit par votre médecin. Si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte, si les troubles ne diminuent pas après un traitement de 7 jours et si la fièvre devait faire son apparition, veuillez-vous adresser à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels effets secondaires Rinoral peut-il provoquer ?

La prise de Rinoral peut provoquer les effets secondaires suivants:

Occasionnellement: palpitations, insomnie, agitation, diminution d’appétit, bouche sèche et fréquence du pouls accélérée, difficultés à uriner (spécialement en cas d’hypertrophie de la prostate);

Rarement: hallucinations;

Très rarement: éruptions cutanées et inflammation du côlon dues à un apport de sang insuffisant (colite ischémique);

Avec fréquence inconnue: réduction du flux sanguin vers le nerf optique (neuropathie optique ischémique), réactions d’hypersensibilité graves généralisées, anxiété, troubles du comportement, symptômes psychotiques (tels que délire, troubles d’humeur, troubles de la pensée), accident vasculaire cérébral, convulsions, céphalées (ou céphalées accrues), douleurs dans la poitrine, pouls irrégulier, hypertension, infarctus, nausée, vomissement, transpiration).

La plupart du temps, ces manifestations ne sont pas graves et disparaissent en cours de traitement. Le cas échéant, votre médecin pourra décider de réduire la dose ou d’interrompre le traitement.

Une fièvre soudaine, une rougeur de la peau ou de nombreuses petites pustules (symptômes possibles de la pustulose exanthématique aiguë généralisée – PEAG) peuvent survenir dans les 2 premiers jours du traitement avec Rinoral. Voir chapitre «Quelles sont les précautions à observer lors de l’utilisation de Rinoral ?».

Arrêtez de prendre Rinoral si vous développez ces symptômes et contactez immédiatement votre médecin.

Si vous remarquez des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien. Ceci vaut en particulier pour les effets secondaires non mentionnés dans cette notice d’emballage.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur l’emballage.

Remarques concernant le stockage

Conserver à température ambiante (15-25 °C) et hors de portée des enfants.

Remarques complémentaires

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Rinoral ?

Principes actifs

Une capsule retard contient 120 mg de chlorhydrate de pseudoéphédrine à libération prolongée de la substance active.

Excipients

Saccharose, amidon de maïs, copolymère d’acide méthacrylique et de méthacrylate de méthyle 1:2, copolymère d’ammonium méthacrylate (type B), sébacate de dibutyle, talc.

L’enveloppe de la capsule est composée de gélatine et contient indigotine (E132), oxyde de fer jaune et noir (E172) et dioxyde de titane (E171).

Numéro d’autorisation

47105 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Rinoral ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

Peut être remis sans ordonnance médicale par un pharmacien après un conseil spécialisé personnalisé.

Emballages de 10 et 20 capsules retard.

Titulaire de l’autorisation

Zambon Suisse SA

6814 Cadempino

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en février 2021 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch
Remarques :
– L’équipe de Creapharma.ch a copié à la main le contenu de Swissmedicinfo le 26.08.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament, la date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe en gras juste ci-dessus.
– Comme information interne à Creapharma.ch, il s’agit de la 1ère mise à jour de cette page depuis le lancement début 2021 de cette rubrique.
– Swissmedicinfo informe via son site Internet les médicaments mis à jour (via rubrique “Textes modifiés”). Creapharma.ch s’engage dans un délai maximum de 30 jours à mettre à jour chaque page médicament provenant de Swissmedicinfo (rubrique Informations destinées aux patients). Cela signifie que pendant quelques jours cette page ne puisse pas être 100% mise à jour. Pour une information toujours mise à jour (actuelle), consultez directement le site 
Swissmedicinfo.

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 26.08.2021

Publicité