Publicité

Tégrétol®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Tégrétol et quand doit-il être utilisé ?

Tégrétol est un médicament antiépileptique dont le principe actif est la carbamazépine. Il est utilisé sur prescription médicale pour traiter les adultes et les enfants souffrant de crises de convulsion (épilepsie). Il est aussi utilisé pour le traitement de certaines affections des nerfs comme p. ex. la névralgie du trijumeau ou certaines affections psychiques (manie, psychose maniaco-dépressive), ainsi que lors de troubles apparaissant pendant les cures de désintoxication alcoolique.

Quand Tégrétol ne doit-il pas être utilisé ?

Tégrétol ne doit pas être utilisé en cas de réactions d’hypersensibilité (allergie) à la carbamazépine ou à des substances apparentées telles que l’oxcarbazépine (Trileptal) par ex. ou d’autres médicaments  associés à des réactions d’hypersensibilité, comme par ex. des antidépresseurs tricycliques (p.ex. amitryptiline, imipramine).
Tégrétol ne doit pas être pris non plus en cas de traitement de la dépression par certains médicaments appelés inhibiteurs de la mono-amine-oxydase (IMAO).

En présence de certaines autres maladies, vous ne pourrez prendre Tégrétol qu’après un examen médical approfondi; c’est pourquoi il est important que vous informiez votre médecin si vous souffrez ou avez souffert des maladies suivantes:

– troubles de la fonction cardiaque,

– anomalies de la formation des globules sanguins,

– maladie du foie ou des reins,

– crises d’épilepsie de type mixte,

– pression augmentée dans l’œil (glaucome),

– confusion mentale, agitation ou nervosité,

– réactions d’hypersensibilité à l’oxcarbazépine ou à d’autres médicaments,

– porphyrie,

– suspension orale: réactions allergiques aux conservateurs (parabène) ou intolérance au fructose (sorbitol).

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise/de l’utilisation de Tégrétol ?

Consultez immédiatement votre médecin ou faites en sorte qu’une autre personne puisse le faire à votre place si vous constatez un ou plusieurs des effets indésirables ci-dessous, qui apparaissent occasionnellement ou rarement. Ils pourraient être le signe précoce d’une atteinte grave du sang, du foie, des reins ou d’autres organes et pourraient nécessiter l’intervention rapide du médecin:

– fièvre, maux de gorge, éruption cutanée, ulcérations dans la bouche, gonflement des ganglions,

– coloration foncée des urines,

– signes d’une forte réaction cutanée (p. ex. peau qui pèle, éruption),

– jaunissement de la peau ou du blanc de l’œil,

– gonflement des pieds, des chevilles ou des mollets,

– battements du cœur irréguliers, difficulté à respirer, douleurs dans la poitrine, perte de conscience,

– augmentation des convulsions,

– apparition d’hématomes suite à des chocs minimes.

– si la prise de Tégrétol provoque chez vous des vertiges, une somnolence, une chute de la pression artérielle ou une confusion, ce qui peut entraîner une chute.

Des réactions indésirables cutanées/d’hypersensibilité – graves et moins graves – peuvent rarement apparaître sous traitement par Tégrétol (en particulier durant les premiers mois de traitement). Ce risque peut être plus précisément évalué grâce à un examen sanguin spécifique effectué avant le début du traitement, surtout chez les patients européens, mais aussi chez les patients d’origine asiatique. Avant le début du traitement, vous devrez discuter de cet examen sanguin avec votre médecin traitant et l’effectuer. Il est important de souligner que des réactions indésirables cutanées pourront aussi apparaître malgré un examen sanguin négatif, et que, si les résultats sont positifs, les réactions indésirables n’apparaîtront pas forcément.

Ce médicament peut affecter les réactions, l’aptitude à la conduite et l’aptidude à utiliser des outils ou des machines.

Informez également votre médecin si vous devez subir une intervention chirurgicale, même si elle est sans gravité.

Tégrétol, comme les autres médicaments psycho-actifs, peut réduire la tolérance à l’alcool, c’est pourquoi il est recommandé de renoncer à la consommation d’alcool pendant le traitement avec Tégrétol.

Ne consommez pas de pamplemousse et ne buvez pas de jus de pamplemousse, car ils peuvent renforcer les effets du Tégrétol. Les autres jus de fruit sont sans effet. Les femmes qui prennent un traitement anticonceptionnel par voie orale (pilule) en même temps que Tégrétol, peuvent avoir des saignements en dehors des menstruations normales. L’efficacité de la pilule anticonceptionelle peut être annulée, c’est pourquoi d’autres moyens de contraception devraient être utilisés en plus.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie,

– vous êtes allergique,

– vous avez une maladie des reins et vous prenez des médicaments pour baisser votre taux de sodium dans le sang, ou

– vous prenez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication!).

Un petit nombre de patients traités par des antiépileptiques comme Tégrétol ont eu des idées d’automutilation ou de suicide. Si vous deviez avoir de telles pensées à n’importe quel moment de votre traitement par Tégrétol, contactez immédiatement votre médecin.

Tégrétol peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Les femmes en âge de procréer doivent utiliser une méthode de contraception fiable pendant le traitement par Tégrétol et jusqu’à 2 semaines après la dernière dose. Vous devez impérativement informer votre médecin lorsque vous êtes enceinte, si vous désirez l’être ou si vous allaitez. Pendant la grossesse ou l’allaitement, Tégrétol ne doit être pris que sur ordre explicite du médecin.

Comment utiliser Tégrétol ?

Tégrétol ne doit être pris que sur avis du médecin. Observez toujours scrupuleusement les instructions de votre médecin lors de la prise du médicament. En cas de doute, veuillez vous adresser à votre médecin ou votre pharmacien.

La dose est fixée par votre médecin et sera différente selon la maladie dont vous souffrez, selon votre âge et la gravité de vos troubles.

Tégrétol Suspension orale: la cuillère graduée jointe à l’emballage doit être utilisée pour le dosage correct: 1 cuillère graduée (5 ml) contient 100 mg de substance active du Tégrétol. Agiter le flacon avant l’emploi.

Tégrétol doit être pris pendant ou après les repas avec une boisson.

Tégrétol CR Divitabs: ne pas mâcher les comprimés de Tégrétol CR-Divitabs (qu’ils soient entiers ou par demi comprimé, selon le dosage qui vous est prescrit) et les avaler avec un peu de liquide.

Il est très important que vous utilisiez votre médicament régulièrement afin d’atteindre l’effet maximal et de limiter l’apparition d’effets indésirables.

Si vous avez oublié de prendre une dose de Tégrétol, rattrapez ce retard dès que possible. Cependant s’il est temps de prendre la dose suivante, ne prenez pas la dose oubliée, mais continuez avec la dose suivante.

Si vous n’avez pas pris votre médicament plusieurs fois de suite, consultez votre médecin.

Pour le traitement d’une névralgie du trijumeau, la dose quotidienne maximale est de 1’200 mg.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Tégrétol peut-il provoquer ?

La prise ou l’utilisation du Tégrétol peut provoquer les effets secondaires suivants:

En particulier, en début de traitement, les effets indésirables suivants peuvent se produire: vertiges, difficulté de coordination des mouvements, troubles visuels ou auditifs, maux de tête, articulations ou muscles douloureux, fatigue, troubles gastro-intestinaux (p. ex. nausées, vomissements, perte d’appétit, sécheresse de la bouche), inflammation des intestins, réactions cutanées allergiques, démangeaisons, sensibilité accrue de la peau et des yeux au soleil, et chute de cheveux. D’autres effets indésirables sont possibles par ailleurs: mouvements involontaires, nervosité, comportement agressif, hallucinations, diarrhée ou constipation, augmentation ou baisse de la tension artérielle, fourmillements dans les mains et les pieds, besoin fréquent d’uriner, diminution subite du volume des urines, troubles de la fonction sexuelle.

Effets secondaires dont la fréquence est inconnue: réapparition d’une infection par le virus de l’herpès, perte des ongles, fractures osseuses, diminution de la densité osseuse, troubles de la mémoire, chute suite à un vertige, une somnolence, une chute de la pression artérielle ou une confusion.

Consultez votre médecin lorsque vous constatez des battements du cœur irréguliers, une jaunisse, des difficultés à uriner, une diarrhée, des douleurs abdominales, une prise de poids, une aggravation des réactions cutanées, un état fébrile évoquant une grippe ou si l’un des effets indésirables cités ci-dessus persiste pendant une très longue période.

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Pendant la prise de Tégrétol, protégez-vous d’un fort ensoleillement.

Conserver le médicament hors de la portée des enfants.

Les comprimés Tégrétol doivent être conservés à l’abri de l’humidité et pas au-dessus de 25°C.

La suspension orale Tégrétol doit être conservée à l’abri de la lumière et pas au-dessus de 30°C. Après ouverture, la suspension se conserve 3 mois.

Les comprimés Tégrétol CR-Divitabs doivent être conservés à l’abri de l’humidité et pas au-dessus de 30°C.

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur l’emballage.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux représentants des professions médicales.

Que contient Tégrétol ?

La substance active du Tégrétol est la carbamazépine.

1 comprimé sécable contient: 200 mg, resp. 400 mg de carbamazépine, carboxyméthylcellulose sodique (fabriquée à partir de coton génétiquement modifié) ainsi que d’autres excipients.

1 comprimé sécable CR-Divitabs contient: 200 mg, resp. 400 mg de carbamazépine ainsi que des excipients.

5 ml (= 1 cuillère graduée) de suspension orale contiennent: 100 mg de carbamazépine ainsi que les conservateurs parabénes de méthyl ou de propyl (E 218/216) et acide sorbique (E 200), de la vanilline et d’autres arômes, de la saccharine ainsi que d’autres excipients.

Numéro d’autorisation

36896, 29789, 47443 (Swissmedic)

Où obtenez-vous Tégrétol ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Comprimés à 200 mg: 50.

Comprimés à 400 mg: 30 et 200.

Comprimés CR-Divitabs à 200 mg (sécables): 50 et 200.

Comprimés CR-Divitabs à 400 mg (sécables): 30 et 200.

Suspension orale à 2% avec cuillère graduée de 5 ml (= 100 mg): 250 ml.

Titulaire de l’autorisation

Novartis Pharma Schweiz AG, Risch; Domicile: 6343 Rotkreuz

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en mai 2018 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 12.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 20.04.2021

Publicité