Publicité

Tilcotil®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Tilcotil et quand est-il utilisé ?

Tilcotil est un médicament utilisé sur prescription du médecin dans le traitement de maladies douloureuses et inflammatoires de l’appareil locomoteur (qui permet les mouvements), maladies de type rhumatismal et goutte aiguë par exemple, qui touchent entre autres les articulations des membres et de la colonne vertébrale, les muscles, les tendons et leur gaine ainsi que les ligaments.

Une dose de Tilcotil exerce normalement une action forte et durable sur la douleur et l’inflammation. Toutefois, comme d’autres anti-inflammatoires, Tilcotil ne peut guérir les causes de ces maladies de l’appareil locomoteur; il peut uniquement atténuer la douleur et l’inflammation qui les accompagnent.

Tilcotil ne doit être utilisé que sur prescription du médecin.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

Le traitement par Tilcotil peut être complété efficacement par d’autres mesures telles que bains chauds, gymnastique ou massages.

Quand Tilcotil ne doit-il pas être utilisé ?

Tilcotil ne doit pas être utilisé

·si vous présentez une réaction allergique à l’un des composants du médicament ou si vous avez déjà développé des difficultés respiratoires ou des réactions cutanées de type allergique après la prise d’acide acétylsalicylique ou d’autres médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;

– durant le dernier trimestre de la grossesse;

– lors d’ulcères gastriques ou intestinaux actifs ou d’hémorragies gastro-intestinales;

– lors d’affections intestinales inflammatoires chroniques (maladie de Crohn, colite ulcéreuse);

– lors d’affections hépatiques ou rénales sévères;

– lors d’insuffisance cardiaque sévère;

– pour le traitement de douleurs postopératoires après un pontage coronarien (ou la pose d’une assistance cardio-pulmonaire).

En principe, vous ne devez pas utiliser d’autres médicaments contre les rhumatismes en même temps que Tilcotil sans avoir consulté votre médecin, car il pourrait en résulter un plus grand nombre d’effets indésirables au niveau de l’estomac et des intestins.

Si vous allez subir une opération, vous devez informer votre médecin de votre traitement anti-inflammatoire et arrêter d’utiliser Tilcotil une semaine avant l’intervention.

Si vous prenez des médicaments pour faire baisser le taux de sucre dans le sang (en cas de diabète), des médicaments pour «diluer» le sang, des diurétiques ou des corticostéroïdes, si votre foie ou vos reins fonctionnent mal ou si vous souffrez d’un trouble du cœur et de la circulation sanguine, vous devez également le dire à votre médecin. Dans un tel cas, il décidera si un traitement par Tilcotil vous convient. Il fixera pour vous les directives concernant l’utilisation du produit et vous prescrira éventuellement des examens de contrôle.

Quelles sont les précautions à observer lors de l’utilisation de Tilcotil ?

Un traitement par Tilcotil peut entraîner des effets indésirables au niveau des voies digestives supérieures: ulcères, plus rarement hémorragies, et dans des cas isolés perforations (de l’estomac, de l’intestin). Ces complications peuvent survenir à tout moment au cours du traitement, sans qu’il y ait nécessairement des signes avant-coureurs. Pour minimiser ces risques, votre médecin vous prescrira la dose minimale efficace pendant la durée la plus courte possible. Veuillez vous adresser à votre médecin si vous avez des douleurs d’estomac pour lesquelles vous suspectez un rapport avec la prise du médicament.

Avec certains antalgiques, appelés inhibiteurs de la COX-2, une augmentation du risque d’infarctus du myocarde et d’attaque cérébrale a été constatée à de fortes doses et/ou lors d’un traitement au long cours. On ne sait pas si ce risque élevé existe aussi avec Tilcotil. Si vous avez déjà souffert d’un infarctus du myocarde, d’une attaque cérébrale ou d’une thrombose veineuse ou si vous avez des facteurs de risque (tels qu’hypertension artérielle, diabète, taux élevé de graisses dans le sang, tabagisme), votre médecin décidera si vous pouvez quand même utiliser Tilcotil. Dans tous les cas, informez-en votre médecin.

La prise de Tilcotil peut perturber le fonctionnement de vos reins, ce qui peut conduire à une élévation de la pression sanguine et/ou à une accumulation de liquide (oedèmes). Informez votre médecin si vous souffrez d’une maladie cardiaque ou rénale, si vous prenez des médicaments contre l’hypertension (p.ex. diurétiques ou IEC) ou si vous perdez de grandes quantités de liquide, p.ex. par une transpiration abondante.

Tilcotil est bien toléré par la plupart des patients. Une hypersensibilité n’a été observée que dans de rares cas. Elle se traduit par un fort gonflement des chevilles ou des mains, des éruptions sur la peau ou une sensibilité accrue aux rayons du soleil. Si vous constatez de telles manifestations, arrêtez immédiatement d’utiliser le médicament et faites part de vos observations à votre médecin.

La prudence est de rigueur

– chez les patients âgés ou affaiblis;

– chez les patients présentant ou ayant présenté par le passé une maladie du foie, des reins ou du cœur (p.ex. hypertension);

– chez les patients souffrant d’une maladie des voies digestives (estomac, intestin):

– chez les patients présentant un trouble de la coagulation sanguine;

– chez les patients qui prennent parallèlement un des médicaments suivants: corticoïdes par voie orale, anticoagulants, antidépresseurs modernes (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine) ou Aspirine.

Ce médicament peut affecter les réactions, l’aptitude à conduire et la capacité à utiliser des outils ou des machines! Plus particulièrement, si vous avez des vertiges, des troubles visuels ou d’autres symptômes du système nerveux central, vous devez renoncer à conduire un véhicule/manipuler des machines.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’une autre maladie, vous êtes allergique, vous souffrez d’une intolérance au lactose, d’une intolérance héréditaire au glucose et au galactose ou d’une malabsorption du galactose, ou vous prenez ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage externe (même en automédication)!

Tilcotil peut-il être utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Grossesse

Si vous êtes enceinte ou envisagez de le devenir, vous ne devez prendre ténoxicam qu’après en avoir discuté avec votre médecin. Tilcotil ne doit pas être pris pendant le troisième trimestre de la grossesse.

Allaitement

Tilcotil ne doit pas être pris pendant la période d’allaitement, sauf si votre médecin vous l’a expressément permis.

Comment utiliser Tilcotil ?

Pour l’utilisation de Tilcotil, suivez les instructions de votre médecin.

En ce qui concerne les produits contre les rhumatismes, le succès du traitement dépend souvent pour une bonne part de l’utilisation régulière du produit, conformément aux instructions du médecin. C’est pourquoi vous devez absolument respecter ses directives lorsque vous utilisez Tilcotil. Il a déterminé la posologie et fixé les examens de contrôle en fonction de votre cas personnel.

La posologie habituelle chez l’adulte est de 1 comprimé pelliculé par jour. Utilisez Tilcotil régulièrement, toujours au même moment de la journée, de préférence pendant ou après un repas. Prenez les comprimés pelliculés sans les croquer, avec beaucoup d’eau ou avec une autre boisson non alcoolisée.

Faute d’études cliniques appropriées, il n’y a pas, à ce jour, de posologie qui puisse être recommandée pour les patients de moins de 18 ans.

N’essayez jamais de rattraper une dose que vous auriez oubliée en doublant le lendemain le nombre de comprimés pelliculés.

L’effet bénéfique de Tilcotil se fait sentir peu de temps après le début du traitement et augmente constamment au cours des jours suivants. Pendant un traitement de longue durée, votre médecin peut également vous prescrire une dose quotidienne plus faible pour maintenir l’effet du produit.

En cas d’accès de goutte, la posologie suivante a fait ses preuves: 2 comprimés pelliculés une fois par jour pendant les deux premiers jours, puis 1 comprimé pelliculé par jour pendant les cinq jours suivants. Là encore, vous devez respecter les directives de votre médecin.

Ne changez pas de votre propre chef la dose prescrite. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou, au contraire, trop forte.

Quels effets secondaires Tilcotil peut-il provoquer ?

Les effets secondaires considérés comme les plus fréquents dans le cadre d’un traitement par Tilcotil concernent les voies digestives (voir «Quelles sont les précautions à observer lors de l’utilisation de Tilcotil?»).

Les indications de fréquence des effets secondaires reposent sur les catégories suivantes:

Fréquences: très fréquents (>1/10), fréquents (>1/100, <1/10), occasionnels (>1/1000, <1/100), rares (>1/10000, <1/1000), très rares (<1/10000), fréquence inconnue (ne peut pas être évaluée sur la base des données disponibles).

Des douleurs d’estomac, des nausées, une diarrhée ou une constipation peuvent survenir très fréquemment.

Des vertiges, des maux de tête, des douleurs dans l’abdomen supérieur ou dans l’abdomen en général, des brûlures d’estomac, des démangeaisons, des éruptions cutanées, des rougeurs de la peau, une urticaire, une augmentation du taux sanguin d’enzymes hépatiques, une restriction de la fonction rénale peuvent survenir fréquemment. Ces effets secondaires sont généralement passagers et n’exigent que rarement un arrêt du traitement.

Une éruption cutanée, de légers œdèmes (des accumulations d’eau dans les tissus), une diminution de l’appétit, des troubles du sommeil, des vertiges rotatoires, des palpitations, un ulcère gastroduodénal, des saignements gastro-intestinaux (y compris vomissements de sang et selles noires), des inflammation de la muqueuse dans la bouche ou dans l’estomac, des vomissements, une sécheresse buccale, des états de fatigue peuvent survenir occasionnellement.

Des anomalies des valeurs obtenues à l’analyse sanguine, une sensibilité de la peau au soleil, des réactions cutanées sévères avec formation de cloques, des ulcérations dans la bouche peuvent survenir rarement.

Des réactions d’hypersensibilité de la peau et des organes respiratoires, une inflammation des vaisseaux sanguins, une perforation des voies digestives, une hépatite, une sensibilité de la peau à la lumière, une hypertension, une pancréatite peuvent survenir très rarement.

Fréquence inconnue (la fréquence ne peut pas être évaluée sur la base des données disponibles): des troubles visuels, une confusion, des hallucinations (entendre des bruits ou voir des choses qui n’existent pas réellement), des paresthésies (sensations anormales telles que fourmillements, picotements ou sensation d’engourdissement, en particulier dans les mains et les pieds), une somnolence, des ballonnements, une insuffisance cardiaque, une aggravation de maladies inflammatoires de l’intestin (maladie de Crohn), une infertilité chez la femme (incapacité de mener une grossesse à terme) peuvent survenir.

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

A quoi faut-il encore faire attention ?

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Ne pas conserver Tilcotil au-dessus de 30°C. Ce médicament doit être tenu hors de la portée des enfants.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Tilcotil ?

Le comprimé jaune renferme comme principe actif 20 mg de ténoxicam et d’autres excipients.

Numéro d’autorisation

46929 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Tilcotil ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Comprimés pelliculés à 20 mg: emballages de 10 et 30 comprimés pelliculés.

Titulaire de l’autorisation

MEDA Pharma GmbH, 8602 Wangen-Brüttisellen.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en février 2017 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 24.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 24.04.2021
Publicité