Publicité

Trittico® retard (OM Pharma Suisse SA*)

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Trittico retard et quand doit-il être utilisé ?

Trittico retard est un médicament à action tranquillisante, anxiolytique et antidépressive.

Les comprimés Trittico retard sont utilisés, uniquement sur prescription et sous contrôle d’un médecin, pour traiter les états de tristesse et de mélancolie (troubles dépressifs).

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

Il est important que vous et les membres de votre famille ou les personnes soignantes signaliez à votre médecin tout changement d’humeur en cours de traitement avec Trittico retard.

Quand Trittico retard ne doit-il pas être utilisé ?

En cas d’infarctus aigu du myocarde, d’intoxication à l’alcool ou aux hypnotiques, d’hypersensibilité connue à la trazodone (le principe actif de Trittico retard) ou à d’autres composants du produit.

Ne pas donner Trittico retard aux enfants et adolescents de moins de 18 ans.

En raison de la présence de saccharose (84 mg/comprimé), ce médicament n’est pas indiqué en cas de galactosémie congénitale, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en sucrase-isomaltase (une maladie rare du métabolisme).

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Trittico retard ?

Lors du traitement avec Trittico retard, les symptômes de la dépression, et en particulier le comportement suicidaire, peuvent s’aggraver. En pareil cas, prenez immédiatement contact avec votre médecin traitant.

L’arrêt du traitement ne doit pas être soudain, la décision d’arrêter ne devant dans tous les cas être prise qu’en concertation avec le médecin traitant, sans quoi des symptômes de sevrage peuvent survenir.

Chez les enfants et les adolescents souffrant de dépression ou d’autres troubles psychiatriques, on a observé au cours des traitements avec des antidépresseurs une survenue plus fréquente de troubles du comportement, y compris un risque accru de pensées suicidaires, d’automutilations et de suicide.

Prenez en compte que les patients de moins de 25 ans présentent un risque élevé de survenue d’effets secondaires, comme des idées suicidaires et un comportement suicidaire lorsqu’ils prennent des médicaments antidépresseurs.

Des interactions sont possibles si Trittico retard est pris avec certains médicaments; dans de tels cas, votre médecin pourrait devoir adapter votre posologie de Trittico retard ou la posologie du ou des autres médicaments.

L’effet sédatif des médicaments antipsychotiques, hypnotiques, sédatifs, anxiolytiques et antihistaminiques peut être intensifié.

Le métabolisme de la trazodone est accéléré par les contraceptifs oraux (pilule), les antiépileptiques phénytoïne et carbamazépine et les barbituriques; il est par contre inhibé par la cimétidine (utilisée contre les ulcères gastro-intestinaux) et certains autres antipsychotiques.

Veuillez informer votre médecin si vous prenez l’un des médicaments suivants:

– Des inhibiteurs de l’enzyme hépatique CYP3A4, tels que l’érythromycine, les antimycotiques kétoconazole et itraconazole, les antirétroviraux ritonavir et indinavir et la néfazodone; ces médicaments augmentent les effets indésirables de Trittico retard et il faudrait éviter autant que possible leur prise simultanée.

– La carbamazépine (antiépileptique) diminue les concentrations sanguines de trazodone en cas d’administration conjointe.

– Des antidépresseurs tricycliques (tels que la nortriptyline, la clomipramine ou l’imipramine): une administration conjointe devrait être évitée, en raison du risque d’un syndrome sérotoninergique et d’effets indésirables cardiovasculaires. Le syndrome sérotoninergique peut se manifester par une association de quelques-uns des symptômes suivants: réflexes augmentés, tremblements, perte de connaissance, tétanie, hallucinations, irritabilité, variations brutales de la pression artérielle, augmentation de la température corporelle, nausées, vomissements et diarrhée. Si vous remarquez de tels symptômes, veuillez en informer immédiatement votre médecin.

– Des neuroleptiques (p.ex. chlorpromazine, fluphénazine, levomépromazine, perphénazine): une administration conjointe devrait être évitée, en raison du risque d’un syndrome sérotoninergique ou d’un syndrome neuroleptique malin ou d’une sévère chute de la pression sanguine. Un syndrome neuroleptique malin s’exprime principalement par de la fièvre, un pouls irrégulier, des troubles de la conscience et une rigidité musculaire. Si vous remarquez de tels symptômes, veuillez en informer immédiatement votre médecin.

– De la fluoxétine ou des inhibiteurs de la monoamine-oxidase (p.ex. le moclobémide, utilisé dans le traitement de la dépression, le linozélide, un antibiotique, ou la sélégiline, qui est utilisée dans le traitement de la maladie de Parkinson), de la warfarine (un anticoagulant), de la digoxine (utilisée pour traiter certains troubles cardiaques) ou de la phénytoine (un antiépileptique).

En cas de prise simultanée, Trittico retard peut renforcer l’effet d’autres médicaments actifs au niveau central (p.ex. celui des barbituriques) et/ou d’anesthésiques.

Trittico retard peut accélérer le métabolisme de la levodopa (un antiparkinsonien). Il peut inhiber la plupart des effets aigus de la clonidine (un antihypertenseur).

Trittico retard diminue la tolérance à l’alcool et en renforce l’effet sédatif.

Vous devez également parler avec votre médecin avant de prendre Trittico retard si vous souffrez:

– d’épilepsie: des variations brusques de la posologie doivent absolument être évitées;

– de maladies cardiaques (tels que angine de poitrine, troubles de la conduction, bloc AV de divers degrés ou infarctus du myocarde récent) ou d’insuffisance hépatique ou rénale; votre médecin peut adapter la posologie de Trittico retard et surveillera soigneusement votre traitement;

– d’hyperthyroïdie;

– de troubles de la miction (p.ex. d’hypertrophie de la prostate);

– de glaucome à angle fermé ou de pression intraoculaire élevée.

En cas de jaunisse, le traitement avec Trittico retard doit être interrompu.

Les patients âgés sont souvent plus sensibles aux antidépresseurs, en particulier à l’hypotension orthostatique et aux autres effets anticholinergiques.

Interférence avec l’analyse d’urine

Lorsque vous prenez Trittico retard, en cas de test de dépistage des médicaments dans l’urine effectué en utilisant des techniques spéciales (tests immunologiques), cela peut entraîner une fausse positivité à l’amphétamine. Cela est dû à une interférence au niveau de l’analyse entre un métabolite de la trazodone et un dérivé de l’amphétamine (ecstasy). Dans ce cas, consultez votre médecin et demandez d’effectuer une analyse de confirmation en utilisant d’autres techniques (spectrométrie de masse ou chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse), avec lesquelles cette interférence ne se produit pas.

En fin de traitement avec Trittico retard, surtout s’il était de longue durée, il est recommandé de diminuer la dose progressivement, afin de minimiser l’apparition de symptômes de sevrage (caractérisés par des nausées, maux de tête et malaises).

Il n’y a pas d’évidence que le chlorhydrate de trazodone possède des propriétés conduisant à une dépendance.

Ce médicament peut affecter les réactions, l’aptitude à la conduite et l’aptitude à utiliser des outils ou des machines. Avant de se risquer à conduire un véhicule ou à utiliser des machines, les patients doivent s’assurer de ne pas être affectés de somnolence, de sédation, de vertige, d’état confusionnel ou de vision troublée. Le phénomène, fréquent, de somnolence est renforcé en cas de consommation simultanée d’alcool.

Si votre médecin vous a informé(e) que vous avez une intolérance à certains sucres, contactez votre médecin avant de prendre ce médicament.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’une autre maladie, si vous êtes allergique ou si vous prenez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication).

Trittico retard peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Trittico retard ne devrait être pris pendant la grossesse que si votre médecin a décidé que le traitement est absolument nécessaire.

Trittico retard ne devrait pas être pris pendant l’allaitement. Si un traitement s’avère nécessaire, il conviendra de stopper l’allaitement.

Comment utiliser Trittico retard ?

Les comprimés Trittico retard doivent être avalés avec un peu de liquide, après le repas, le soir au coucher.

La dose journalière totale peut être divisée en deux prises. Une division de la dose est recommandée chez les personnes âgées et sensibles ainsi que lorsque la dose atteint 200 mg/jour.

En cas d’arrêt du traitement, il faut diminuer lentement la dose journalière. Les 2 barres de sécabilité sur le comprimé permettent une adaptation du dosage par paliers de 50 ou 100 mg de trazodone et ainsi une augmentation ou une réduction graduelle de la posologie.

La posologie et la durée du traitement sont fixées par le médecin.

Si vous étiez traité préalablement avec les comprimés pelliculés Trittico, votre médecin vous indiquera comment effectuer le passage à Trittico retard.

La posologie usuelle de Trittico retard est la suivante:

Dose initiale: 1/3 à 2/3 comprimé (= 50 à 100 mg de trazodone) par jour.

La posologie peut être augmentée jusqu’à 2 comprimés (= 300 mg de trazodone) par jour.

Chez les patients hospitalisés, la dose peut être augmentée jusqu’à 4 comprimés (= 600 mg de trazodone) par jour.

Patients âgés ou affaiblis

Dose initiale: 1/3 comprimé (= 50 mg de trazodone) par jour.

L’utilisation et la sécurité d’emploi de Trittico retard n’ont pas été étudiées chez l’enfant et l’adolescent.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Trittico retard peut-il provoquer ?

La prise de Trittico retard peut provoquer les effets secondaires suivants:

Il a été constaté, pour les enfants, les adolescents et les jeunes adultes jusqu’à 25 ans traités par des antidépresseurs et souffrant de dépression ou pour qui d’autres diagnostics psychiatriques étaient posés, que des troubles comportementaux étaient plus fréquents, et notamment que le risque de pensées suicidaires, d’automutilation et de suicide était plus élevé.

Une certaine somnolence peut souvent apparaître, surtout en début de traitement. Cet effet est, dans beaucoup de cas, thérapeutiquement souhaité. Il disparaît généralement avec la poursuite du traitement.

Les symptômes suivants, dont certains sont communs en cas de dépression non traitée, ont également été relevés chez des patients traités par Trittico retard:

Très fréquent (concerne plus d’un utilisateur sur 10):

Bouche sèche.

Fréquent (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 100):

Douleurs dorsales et au niveau des membres, douleurs musculaires et articulaires.

Occasionnel (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 1000):

– Réactions allergiques, éruptions cutanées, prurit.

– Baisse du taux de sodium sanguin (due à une sécrétion excessive de l’hormone antidiurétique vasopressine), perte de poids, anorexie ou augmentation de l’appétit.

– Pensées ou comportements suicidaires, états de confusion, insomnie, désorientation, manie, anxiété, nervosité, agitation (très occasionnellement exacerbation jusqu’au délire), illusions, agressivité, hallucinations, cauchemars, baisse de la libido, syndrome de sevrage.

– Convulsions, vertiges, maux de tête, torpeur (somnolence), agitation, baisse de la vigilance, tremblements, vision trouble, troubles de la mémoire, myoclonie (contraction musculaire rapide, involontaire, d’intensité variable, d’un ou plusieurs muscles), troubles de l’élocution, troubles moteurs, altération du goût.

– Chute de pression, hypertension, syncope.

– Congestion nasale, dyspnée (gêne respiratoire).

– Troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissements, diarrhée, dyspepsie, douleurs gastriques, gastroentérite).

– Transpiration excessive.

– Troubles de la miction.

– Faiblesse, œdèmes, symptômes de type grippaux, fatigue, douleurs thoraciques, fièvre.

Rare (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 10 000):

– Troubles gastro-intestinaux: constipation, augmentation de la salivation, obstruction intestinale.

– Troubles hépatiques tels que jaunisse et élévation des enzymes hépatiques.

– Perturbation de la formule sanguine (dont: diminution du nombre de plaquettes sanguines (thrombocytopénie), de globules blancs (leucopénie) et de globules rouges (anémie), agranulocytose, éosinophilie).

– Troubles du rythme cardiaque, trop lent (bradycardie) ou trop rapide (tachycardie), anomalies dans l’électrocardiogramme.

– Sensation anormale, p.ex. fourmillements ou sensation d’engourdissement ou de douleurs à type de brûlure (paresthésies).

La trazodone est très rarement (concerne moins d’un utilisateur sur 10 000) associée avec un priapisme (érection persistante du membre masculin): les patients susceptibles de réagir ainsi doivent immédiatement interrompre le traitement et s’adresser à un médecin.

En cas d’ingestion accidentelle d’une dose excessive de Trittico retard, contactez immédiatement votre médecin ou rendez-vous à l’hôpital le plus proche, en prenant cette notice avec vous.

Les effets indésirables peuvent être plus fréquents en cas d’administration simultanée de préparations à base de millepertuis (Hypericum perforatum).

Si vous remarquez des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien. Ceci vaut en particulier pour les effets secondaires non mentionnés dans cette notice d’emballage.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Remarques concernant le stockage

Conserver à température ambiante (15-25°C). Tenir hors de portée des enfants.

Remarques complémentaires

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Trittico retard ?

1 comprimé Trittico retard contient:

Principes actifs

150 mg de chlorhydrate de trazodone.

Excipients

84 mg de saccharose, povidone K25, cire de carnauba, stéarate de magnésium.

Numéro d’autorisation

57786 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Trittico retard ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Emballages de 20 et 60 comprimés (sécables en 3).

Titulaire de l’autorisation

OM Pharma Suisse SA, Villars-sur-Glâne.

Fabricant

A.C.R.A.F. S.p.A., Ancona (Italie).

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en décembre 2020 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

 Source : Swissmedicinfo.ch
Remarques :
– L’équipe de Creapharma.ch a copié à la main le contenu de Swissmedicinfo le 10.06.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament, la date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe en gras juste ci-dessus.
  – Comme information interne à Creapharma.ch, il s’agit de  la 2ème mise à jour de cette page depuis le lancement début 2021 de cette rubrique. Mise à jour 1 (27 mai 2021).
– Swissmedicinfo informe via son site Internet les médicaments mis à jour (via rubrique “Textes modifiés”). Creapharma.ch s’engage dans un délai maximum de 30 jours à mettre à jour chaque page médicament provenant de Swissmedicinfo (rubrique Informations destinées aux patients). Cela signifie que pendant quelques jours cette page ne puisse pas être 100% mise à jour. Pour une information toujours mise à jour (actuelle), consultez directement le site Swissmedicinfo.

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 10.06.2021

Publicité