Publicité

Vepesid®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que le Vepesid et quand doit-il être utilisé ?

Le principe actif de Vepesid est l’étoposide, qui inhibe la division et la prolifération des cellules cancéreuses. Il est utilisé seul ou en association avec d’autres agents anticancéreux dans le traitement des cancers suivants:

leucémie myéloïde aiguë (forme spécifique de leucémie), maladie de Hodgkin et lymphomes non hodgkiniens (cancers du tissu lymphatique), cancer du poumon, cancer des cellules germinales (cancers issus des cellules germinales des ovaires ou des testicules) et choriocarcinomes (cancers issus de cellules du fœtus dans l’utérus pendant une grossesse ou après un accouchement ou une fausse couche).

Ce médicament ne peut être utilisé que sur ordonnance médicale et sous contrôle médical régulier.

Quand Vepesid ne doit-il pas être utilisé ?

Hypersensibilité au principe actif étoposide, ou aux substances apparentées; hypersensibilité à l’un des excipients.

Grossesse et allaitement.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Vepesid ?

Vepesid vous aura en général été prescrit par un cancérologue, dont vous devrez strictement respecter les instructions pour votre traitement. Ce médecin contrôlera entre autres régulièrement votre sang. Vepesid exerce une action inhibitrice puissante sur l’hématopoïèse dans la moelle osseuse, ce qui provoque une réduction du nombre de plaquettes sanguines et de globules blancs. Cela peut entraîner un accroissement des infections et des complications hémorragiques. Si vous avez des hémorragies et/ou des ecchymoses sur le corps, ou encore si vous avez de la fièvre ou présentez d’autres signes d’une infection, vous devez immédiatement prévenir votre médecin traitant.

Lors d’une utilisation concomitante de Vepesid et d’autres médicaments, par exemple la phénylbutazone pour le traitement de maladies rhumatismales, l’acide acétylsalicylique (aspirine), contre les douleurs, la ciclosporine pour prévenir le rejet d’une greffe ou un autre agent anticancéreux, les effets – et notamment les effets indésirables – de Vepesid peuvent être renforcés. Lors de l’administration simultanée de Vepesid et de phénytoïne ou de carbamazépine, ainsi que d’autres médicaments pour le traitement de l’épilepsie, l’efficacité du Vepesid peut être réduite. De plus, l’utilisation simultanée du Vepesid et d’autres médicaments pour le traitement de l’épilepsie peut conduire à un contrôle réduit des crises.

Informez votre médecin si vous utilisez d’autres médicaments. Il décidera quels médicaments vous pouvez utiliser en même temps que Vepesid.

Informez votre médecin si pendant le traitement avec Vepesid, vous devez recevoir un vaccin. L’utilisation de Vepesid et de certains types de vaccin (vaccins à virus vivant) doit être évitée, car cela peut conduire à des infections sévères.

Les effets indésirables de Vepesid, tels que la somnolence, les nausées et les vomissements, peuvent affecter la capacité de réaction. La prudence est donc de mise pour conduire un véhicule ou utiliser des machines.

Vepesid peut provoquer des réactions allergiques, également des réactions retardées, ainsi que, dans de rares cas, une contraction des voies respiratoires (bronchospasme).

Ce médicament contient moins de 1 mmol de sodium (23 mg) par capsule, c’est-à-dire qu’il est presque «sans sodium».

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’une autre maladie, vous êtes allergique, vous prenez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication)!

Vepesid peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Vepesid ne doit pas être utilisé pendant la grossesse. Les patientes et patients en âge de procréer doivent utiliser une méthode de contraception fiable pendant le traitement et les 6 mois suivant la fin du traitement. Si une patiente ou la compagne d’un patient tombe néanmoins enceinte, le médecin doit en être informé immédiatement.

Si le patient souhaite avoir des enfants après la fin du traitement, une consultation génétique est recommandée. Vu que Vepesid peut diminuer la fertilité masculine, une conservation de spermatozoïdes avant le commencement du traitement pour une paternité ultérieure peut être envisagée.

L’allaitement est exclu pendant un traitement par Vepesid.

Comment utiliser Vepesid ?

Le médecin définira individuellement la dose appropriée pour le patient/la patiente. La dose optimale dépend du type de cancer, de la surface corporelle, du comportement du principe actif dans l’organisme, de l’hémogramme, d’une radiothérapie antérieure et de l’utilisation ou non d’autres anticancéreux avant/pendant le traitement par Vepesid. La dose prescrite est administrée pendant 3 jours (jours 1, 3 et 5) ou pendant 5 jours (jours 1 à 5), suivie d’une pause d’environ 2 à 3 semaines jusqu’au prochain cycle de traitement (un cycle dure ainsi 3 à 4 semaines). Alternativement, on peut administrer une dose plus faible 21 jours de suite, puis faire une pause de 1 semaine jusqu’au prochain cycle. Selon la tolérance du médicament par le patient (effets inhibiteurs sur la moelle osseuse), le médecin réduira éventuellement la dose et/ou prolongera les pauses entre les prises.

Chez les patients et les patientes présentant des troubles de la fonction rénale, le médecin pourra également réduire la dose.

Jusqu’à présent, l’utilisation et la sécurité de Vepesid chez les enfants et les adolescents n’ont pas été testées. C’est pourquoi on ne doit leur administrer le médicament que dans le cadre d’une étude sur le médicament.

La dose quotidienne est prise soit en une fois, soit – si elle dépasse 200 mg – en deux doses. Avalez les capsules avec un peu d’eau, pendant ou en dehors d’un repas. Elles doivent être avalées en entier, sans être croquées, mâchées ou sucées. Veillez à ce que le liquide contenu dans les capsules n’entre pas en contact avec la peau ou les muqueuses (si la capsule est endommagée). En cas de contact accidentel avec la peau, lavez la zone affectée à l’eau et au savon. En cas de contact accidentel avec les yeux, rincez abondamment à l’eau claire. Les capsules endommagées ne doivent pas être prises, mais remises au médecin ou au pharmacien pour une élimination en bonne et due forme.

Ne changez pas de votre chef le dosage. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Vepesid peut-il provoquer ?

La prise de Vepesid peut provoquer les effets secondaires suivants:

Très fréquemment: Inhibition de l’hématopoïèse dans la moelle osseuse, avec réduction du nombre de globules blancs et de plaquettes sanguines, nausées, vomissements, perte d’appétit, diarrhées, chute temporaire des cheveux.

Fréquemment: chute de tension, inflammations et ulcères de la muqueuse buccale et des voies gastro-intestinales, infarctus du myocarde, troubles du rythme cardiaque.

Occasionnellement: troubles sensoriels tels que picotements ou sensation d’engourdissement.

Rarement: somnolence, fatigue, crises de convulsions, troubles visuels (y compris perte de vue passagère), élévation de la pression artérielle, atteinte pulmonaire, douleurs abdominales, constipation, problèmes de déglutition, perturbation du sens gustatif, troubles de la fonction hépatique, réactions cutanées sévères, coloration de la peau, prurit, éruption cutanée, formation de papules sur la peau, fièvre, faiblesse, malaise, leucémie et autres tumeurs.

Très rarement: réactions d’hypersensibilité.

Fréquence inconnue: conséquence d’une dégradation rapide des cellules cancéreuses (syndrome de lyse tumorale).

Si vous remarquez des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien. Cela concerne notamment aussi les effets secondaires qui ne sont pas mentionnés dans cette notice.

A quoi faut-il encore faire attention ?

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Remarque concernant le stockage

Le médicament doit être conservé hors de portée des enfants.

Le conserver à température ambiante (15-25 °C) et à l’abri de la lumière.

Remarques supplémentaires

Veillez absolument à rapporter les capsules non utilisées ou endommagées à votre médecin ou à votre pharmacien, qui en assureront l’élimination en bonne et due forme.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Vepesid ?

Principes actifs

Une capsule contient 50 mg ou 100 mg de principe actif étoposide.

Excipients

Contenu de la capsule: acide citrique, eau, glycérine (E 422), polyéthylèneglycol

Enveloppe de la capsule: gélatine, glycérine (E 422), dioxyde de titane (E 171), oxyde de fer (E 172), parabène (E 215), parabène (E 217).

Numéro d’autorisation

42888 (Swissmedic)

Où obtenez-vous Vepesid ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, seulement sur ordonnance médicale non renouvelable.

Chaque emballage contient 20 capsules de 50 mg ou 10 capsules de 100 mg d’étoposide.

Titulaire de l’autorisation

CPS Cito Pharma Services GmbH, 8610 Uster

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en juin 2020 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 13.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 18.04.2021

Publicité