Publicité

Zyban comprimés retard

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Zyban et quand doit-il être utilisé ?

Zyban est un médicament destiné au traitement de la dépendance à la nicotine et utilisé en adjuvant à d’autres mesures pendant une désaccoutumance tabagique.

En diminuant votre désir d’une cigarette, Zyban vous soutiendra dans votre décision de cesser de fumer.

Zyban doit être utilisé uniquement sur prescription du médecin.

Quand Zyban ne doit-il pas être utilisé ?

Les comprimés retard de Zyban ne doivent pas être utilisés lors:

– d’une hypersensibilité connue ou présumée au chlorhydrate de bupropion ou à un autre composant du produit,

– d’une épilepsie ou d’autres affections convulsives existantes ou survenues antérieurement,

– de troubles de l’alimentation tels qu’anorexie ou boulimie existants ou survenus antérieurement,

– de tumeurs cérébrales,

– d’une cirrhose du foie grave,

– de certaines maladies dépressives existantes ou survenues antérieurement (trouble bipolaire).

Zyban ne doit pas être pris en même temps que des médicaments contenant le principe actif bupropion (p.ex. Wellbutrin XR).

Pendant le traitement par Zyban, il faut s’abstenir de tout sevrage brusque d’alcool ou de calmants.

Zyban ne doit pas être administré en même temps que certains médicaments utilisés dans le traitement des dépressions ou de la maladie de Parkinson que l’on appelle inhibiteurs de la monoamine oxydase. Consultez votre médecin si vous prenez ou si vous avez pris un tel médicament au cours des deux dernières semaines.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Zyban ?

Tant le traitement par Zyban que la désaccoutumance tabagique elle-même peuvent modifier la réaction à certains médicaments administrés en même temps. Informez donc votre médecin de tous les médicaments que vous prenez afin de lui permettre d’ajuster, le cas échéant, la posologie des médicaments en question. Ce groupe de médicaments englobe entre autres certains antidépresseurs (appelés inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine et antidépresseurs tricycliques) et d’autres agents psychotropes (appelés neuroleptiques), des médicaments pour traiter la maladie de Parkinson (lévodopa, amantadine, orphénadrine), des antiépileptiques (carbamazépine, phénytoïne, phénobarbital, valproate), des anticancéreux (tels que le cyclophosphamide, l’ifosfamide ou le tamoxifène), des médicaments pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux (ticlopidine, clopidogrel), des antihypertenseurs (β-bloquants), des médicaments contre les arythmies cardiaques et des médicaments pour traiter l’infection à VIH (virus de l’immunodéficience humaine) (ritonavir, éfavirenz). Une utilisation parallèle de Zyban et de dispositifs transdermiques à la nicotine pour le sevrage tabagique peut entraîner une augmentation de la tension artérielle.

Si vous présentez des troubles de la fonction hépatique ou rénale, votre médecin ne vous prescrira Zyban qu’avec une prudence extrême.

Si, par le passé, vous avez subi un traumatisme crânien ou eu des crises convulsives, si vous souffrez d’alcoolisme, d’un diabète sucré, d’hypertension artérielle, d’affections psychiques ou si vous prenez en même temps des stimulants, des coupe-faim, des corticostéroïdes, des antibiotiques du groupe des quinolones, certains médicaments contre des allergies ou l’insomnie (médicaments antihistaminiques sédatifs), des médicaments pour la prévention et le traitement du paludisme, des antiasthmatiques à base de théophylline, de même que du tramadol, un médicament anti-douleur puissant, la prudence est également de rigueur.

Des doses trop élevées de Zyban peuvent entraîner l’apparition d’un «syndrome sérotoninergique» lequel peut s’accompagner des symptômes suivants: exagération des réflexes tendineux, secousses musculaires, tremblements, agitation, anxiété, hallucinations, irritabilité pouvant aller jusqu’à un état confusionnel ou à une perte de connaissance, pouls rapide, variations de la pression artérielle, nausées, vomissements, fièvre et diarrhée. Informez immédiatement votre médecin si vous présentez l’un de ces symptômes après avoir pris Zyban.

Si vous souffrez de dépressions ou si vous avez des idées suicidaires

Certaines personnes développent des dépressions lorsqu’elles essayent d’arrêter de fumer; dans de rares cas, elles peuvent avoir des idées suicidaires ou faire une tentative de suicide. Ces symptômes sont aussi apparus chez des personnes ayant pris Zyban pour la désaccoutumance tabagique.

Le bupropion, le principe actif de Zyban, est aussi utilisé pour le traitement de dépressions. Les personnes prenant des antidépresseurs peuvent occasionnellement avoir des idées automutilatoires ou suicidaires. De telles idées peuvent être plus prononcées au début du traitement.

Si vous vous sentez dépressif ou si vous avez des idées suicidaires, consultez sans délai votre médecin ou rendez-vous dans un hôpital proche.

Des réactions d’hypersensibilité, telles qu’éruptions cutanées et démangeaisons, sont possibles. A l’apparition d’une détresse respiratoire, d’une sensation d’oppression et de douleurs à la poitrine, d’un gonflement au niveau du visage, des lèvres, des paupières ou des extrémités ou bien d’une éruption cutanée, il convient d’informer immédiatement votre médecin et de ne poursuivre la prise de Zyban que sur son autorisation expresse.

Zyban peut fausser les résultats de certains tests de laboratoire servant à détecter la présence d’autres médicaments ou de drogues. Si vous devez vous soumettre à un test de laboratoire, informez votre médecin ou l’hôpital que vous prenez Zyban.

Zyban peut affecter les réactions, l’aptitude à la conduite et l’aptitude à utiliser des outils ou des machines.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si:

– vous souffrez d’une autre maladie,

– vous êtes allergique ou

– vous prenez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication!).

Zyban peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Informez votre médecin si vous êtes enceinte ou si vous envisagez une grossesse.

Zyban ne doit pas être utilisé pendant la grossesse. Si vous êtes enceinte, vous devriez cesser de fumer sans traitement médical.

Dans certaines études, mais pas dans toutes, une augmentation du risque de malformations congénitales, dont en particulier de déficiences cardiaques, a été rapportée chez les bébés de mères traitées par Zyban. On ignore si ces malformations sont en rapport avec l’utilisation de Zyban.

Étant donné que le principe actif de Zyban passe dans le lait maternel, l’allaitement est déconseillé pendant la prise de Zyban.

Comment utiliser Zyban ?

Vos chances d’arrêter de fumer sont les plus grandes si vous commencez à prendre Zyban lorsque vous fumez encore. Avec votre médecin, vous fixerez ensemble une «date limite» à laquelle vous cesserez de fumer. A cet effet, il est préférable de choisir un jour de la deuxième semaine de traitement.

La dose pour les premiers 6 jours est d’un comprimé retard par jour; ensuite, elle sera portée à un comprimé retard 2 fois par jour. Il convient de respecter un intervalle de 8 heures au minimum entre la prise des comprimés. La dose journalière maximale de 300 mg ne doit pas être dépassée.

La prise d’un comprimé retard 1 fois par jour pendant la durée totale du traitement peut s’avérer suffisante selon les cas (par exemple chez les patients âgés); veuillez suivre les instructions de votre médecin.

Les comprimés retard doivent être avalés entiers. Ils ne doivent pas être mâchés, écrasés ou partagés. Faute de quoi le principe actif est libéré trop rapidement dans votre corps. Il serait alors plus probable que vous souffriez d’un «syndrome sérotoninergique» (voir «Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Zyban ?») ou d’effets secondaires, y compris de convulsions.

La durée de traitement usuelle est de 7 semaines.

Sous surveillance médicale, la prise de Zyban peut également être associée, si nécessaire, à l’emploi de patchs à la nicotine.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Zyban peut-il provoquer ?

Veuillez tenir compte du fait que la désaccoutumance tabagique s’accompagne souvent de symptômes de privation de la nicotine (par exemple, insomnies, transpiration, tremblements), dont certains sont également connus comme effets indésirables de Zyban.

Les effets indésirables qui peuvent apparaître au cours du traitement par Zyban sont les suivants:

Crises convulsives

Dans de rares cas, des crises convulsives peuvent survenir.

Le risque de crises existe chez environ une personne sur 1000 qui prend Zyban. La survenue d’une crise convulsive est plus probable si vous prenez une dose trop élevée du médicament, si vous utilisez simultanément certains autres médicaments ou si vous présentez un risque de crises plus élevé que d’habitude (cf. «Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Zyban ?»).

Si une crise convulsive survient au cours du traitement, informez-en immédiatement votre médecin et arrêtez la prise du médicament.

Réactions d’hypersensibilité

Des réactions d’hypersensibilité peuvent survenir. Celles-ci se traduisent, par exemple, par les symptômes suivants:

– rougeur de la peau ou éruption cutanée telle qu’urticaire, apparition de vésicules ou d’une éruption cutanée prurigineuse. Certaines éruptions cutanées imposent une hospitalisation, notamment lorsqu’elles sont associées à l’apparition de plaies dans la bouche ou au niveau des yeux.

– respiration haletante inhabituelle ou difficultés respiratoires,

– sensation d’oppression et douleurs dans la poitrine,

– gonflement au niveau des paupières, des lèvres ou de la langue,

– douleurs musculaires ou articulaires,

– collapsus ou perte de connaissance.

A l’apparition de l’un de ces symptômes, consultez immédiatement votre médecin et arrêtez la prise du médicament.

Troubles du sommeil

L’effet secondaire le plus fréquent survenant chez les patients utilisant Zyban se traduit par une insomnie. Il est préférable de ne pas prendre Zyban avant le coucher. Si vous devez prendre 2 comprimés retard par jour, prenez le premier tôt le matin et le deuxième en fin d’après-midi. N’oubliez pas qu’il faut respecter un intervalle de 8 heures au minimum entre les deux prises.

Autres effets secondaires

Maux de tête, sécheresse buccale et troubles digestifs, y compris nausées et vomissements, ont également été très fréquemment observés.

Sont apparus souvent: fièvre, faiblesse, fatigabilité rapide, vertiges, démangeaisons, transpiration abondante, éruptions cutanées, urticaire, tremblements, changements d’humeur, états anxieux, nervosité, difficultés de concentration, maux de ventre, constipation, modifications du goût, manque d’appétit et troubles visuels.

Occasionnellement, des rapports font également état de douleurs dans la poitrine, confusion, augmentation du pouls ou de la tension artérielle, chute de la tension artérielle lors d’un changement de position, rougeur au niveau du visage et bourdonnements d’oreilles (acouphènes).

Les effets secondaires suivants sont également survenus très rarement: palpitations, perte de connaissance, agitation continuelle, irritabilité, hostilité, agressivité, idées délirantes, changement de perception personnelle, impression de ressentir ou croire des choses qui n’existent pas en réalité (hallucinations/idées délirantes), rêves inhabituels, sensations anormales (p.ex. fourmillements, sensation d’insensibilité ou de brûlure douloureuse), troubles de la mémoire, élévation des enzymes hépatiques, coloration jaune de la peau ou du blanc des yeux (jaunisse), hépatite, aggravation d’un psoriasis existant, valeurs anormales de sucre sanguin, miction fréquente, rétention urinaire, incontinence urinaire, troubles de mouvement ou de coordination, mouvements convulsifs, rigidité musculaire, douleurs musculaires intenses, faiblesse musculaire prononcée, de même que coloration foncée des urines.

Une diminution du nombre de globules rouges, de globules blancs et de plaquettes sanguines a également été observée. De même, une diminution de la concentration de sodium dans le sang (hyponatrémie) a été observée.

Si vous remarquez des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien. Ceci vaut en particulier pour les effets secondaires non mentionnés dans cette notice d’emballage.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Remarques concernant le stockage

Les comprimés retard de Zyban ne doivent pas être conservés au-dessus de 25 °C et sont à tenir hors de portée des enfants.

Remarques complémentaires

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels. .

Que contient Zyban ?

Chaque comprimé retard de Zyban contient:

Principes actifs

150 mg de chlorhydrate de bupropion.

Excipients

Cellulose microcristalline, hypromellose, chlorhydrate de cystéine monohydraté, stéarate de magnésium, macrogol 400, dioxyde de titane (E 171), cire de carnauba, oxyde de fer (II,III) (E 172).

Numéro d’autorisation

55263 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Zyban ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, seulement sur ordonnance médicale non renouvelable.

Emballages de 30 et 60 comprimés retard.

Titulaire de l’autorisation

GlaxoSmithKline AG, 3053 Münchenbuchsee.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en juin 2020 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 15.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 15.04.2021
Publicité