Accueil » Plantes médicinales » Hibiscus

Hibiscus

Résumé

Plante médicinale utilisée principalement pour son effet contre l’hypertension et le cholestérol (en complément des traitements classiques), se présente en général sous forme de tisane.

Hibiscus - Plante médicinale
Noms

Nom(s) français: Hibiscus, fleurs d’hibiscus
Nom scientifique: Hibiscus sabdariffa
Nom anglais: roselle
Nom allemand: Hibiscus
Nom italien: ibisco
Nom portugais: hibisco

Famille

Malvaceae

Constituants

– Acide tartrique
– Acide malique
– Flavonoïdes
– Acides gras

Parties utilisées

– Plante entière (fleurs, feuilles, graines)

​Effets

– Antihypertenseur, diurétique, anti-inflammatoire, action contre le cholestérol

Indications

En usage interne :
– Hypertension (légère), cholestérol, toux, fièvre, douleurs d’estomac

En usage externe :
– Pellicules

Effets secondaires

Hypotension

Contre-indication

En cas de maladies cardiaques graves limiter l’usage

Interactions

Attention avec la prise de médicaments contre l’hypertension, demandez conseil à votre pharmacien ou médecin.

Noms des préparations

En Suisse : demandez conseil dans votre pharmacie.

*Attention : les médicaments mentionnés ci-dessus ne se veulent pas représentatifs de l’ensemble des remèdes existants, il s’agit d’un listing en aucun cas exhaustif et à titre purement indicatif. Pour les médicaments, veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à votre spécialiste.

Préparations – Sous quelle forme ? (formes galéniques)

– Tisane d’hibiscus

– Shampooing à base d’hibiscus

– Teinture d’hibiscus

Hibiscus

Où pousse l’hibiscus ?

L’hibiscus est une plante qui pousse en particulier dans les pays tropicaux.

​Remarques

Hibiscus - contre l'hypertension– Selon le site santé canadien Passeportsanté.net qui relaye une information de l’université de l’Université Tufts de Boston en 2008, intégrer la tisane d’hibiscus (Hibiscus sabdariffa, notez bien cette espèce et demandez dans votre pharmacie une tisane de cette espèce) au quotidien permettrait de réduire la préhypertension artérielle et l’hypertension légère, autant que les médicaments prescrits à cet effet.
Lire aussi (remède à préparer): tisane d’hibiscus

– L’hibiscus présente l’avantage de ne pas contenir de caféine, ce qui permet de consommer cette plante le soir par exemple, avant d’aller dormir. L’hibiscus est riche en vitamine C et a un goût très agréable.

– Il est possible de consommer également du thé froid à base d’hibiscus.

– Dans une certaine littérature ou dans des journaux féminins, l’hibiscus aurait un effet amaigrissant, à notre avis cet effet n’a pas été prouvé pour le moment (absence d’études sérieuses).

Hibiscus - pour traiter les pellicules– Dans le passé cette plante était utilisée directement pour traiter les pellicules, dans la fabrication de teintures pour les cheveux avec du henné ou encore dans la production de cosmétiques pour les cheveux.
Actuellement l’hibiscus est toujours utilisé dans plusieurs produits capillaires mais d’une façon plus industrielle selon nous (mélangée à d’autres produits).

La question au pharmacien (réponse de Mme Van Nguyen, pharmacienne)

“J’utilise en boisson journalière dans un thermos, quelques fleurs d’hibiscus qui macèrent dans l’eau chaude. Je ne les retire pas en fait. Je bois 1/2 litre de cette infusion. Je viens de lire que cela était éventuellement déconseillé lorsque l’on prend déjà un médicament pour une tension élevée. Pensez-vous que je devrais prendre ou l’un ou l’autre mais pas les deux ?” par Françoise de France née en 1962

Hibiscus - Questions - RéponsesVous utilisez en effet deux remèdes contre l’hypertension, à savoir le Kenzen et les infusions d’hibiscus.
Cette plante est particulièrement intéressante, vu qu’elle a de nombreux bienfaits. Elle est utile contre l’hypertension, le cholestérol, la toux, la fièvre, les douleurs d’estomac. Elle a également des effets anti-inflammatoires. Elle est de plus, diurétique. Je tiens à préciser qu’elle ne doit pas être utilisée lors d’hypertension sévère !

Il n’est pas contre-indiqué de prendre l’hibiscus et le Kenzen ensemble. Par contre, il est nécessaire d’en parler à votre médecin traitant, mais surtout de surveiller votre pression artérielle. En effet, la prise concomitante de ces deux remèdes peut entraîner la survenue d’une hypotension. Si vous ressentez les effets d’une hypotension (fatigue, vertige, …), il faudrait en effet arrêter l’un des deux médicaments. Si vous supportez bien le Kenzen, je vous recommande d’arrêter les infusions d’hibiscus en cas d’hypotension avérée, car lorsqu’une tension est bien réglée grâce à un médicament bien toléré, il vaut la peine de le garder.

Si l’hibiscus fait réellement de l’effet dans votre cas, il est possible, avec l’accord de votre médecin, d’arrêter le Kenzen, tout en contrôlant votre tension régulièrement. Ne l’arrêtez donc jamais de votre propre chef.

Ainsi, la prise de toute automédication, qu’elle soit naturelle ou non, doit être référée à son médecin traitant.

Thèmes