Publicité

Le Mexique taxe les sodas

Le Mexique taxe les sodasMEXICODans l’un des pays qui compte le plus d’obèses au monde, les autorités mexicaines ont décidé fin octobre de taxer les aliments trop caloriques ainsi que les sodas (entre autres). Ces impôts ont été adoptés dans une vaste réforme fiscale touchant le 2ème plus grand pays latino-américain. Tous les aliments qui comptent plus de 275 calories pour 100 grammes seront taxés dès l’année prochaine à 8% de TVA.
Le Président du Mexique Enrique Peña Nieto a affirmé quelques heures avant le vote que cette réforme fiscale touchant les aliments caloriques était nécessaire dans un pays frappé par une “véritable épidémie d’obésité”. Il a également recommandé d’autres mesures comme des étiquettes, des programmes d’éducation alimentaire ou encore la pratique de davantage de sport.

Une mauvaise alimentation et un manque d’exercice ont mené à une situation dramatique, on observe en effet un taux plus élevé d’obèses qu’aux Etats-Unis. Au Mexique, 32,8% de sa population est obèse. On parle d’obésité lorsque l’IMC est supérieur à 30.

De plus, 70% des adultes mexicains sont en surpoids (ou obèses) et 30% des jeunes et adolescents sont également en surpoids ou souffrent déjà d’obésité.

On estime aussi que presque 10% des Mexicains souffrent de diabète, en très grande majorité de diabète de type 2, ce dernier étant fortement lié à l’obésité. L’épidémie de diabète a provoqué la mort de 500 000 personnes ces 6 dernières années au Mexique selon certaines organisations soutenant cette nouvelle loi.

On peut aussi noter que pour certains fabricants de sodas, le Mexique est l’un de leur plus grand marché, si ce n’est le plus grand en terme de volumes (consommation par habitants). Un lien clair entre les sodas et l’obésité n’est plus à prouver. Les industriels de l’alimentaire ont naturellement exercé un lobbying important pour éviter que la loi ne soit adoptée, ce qui finalement n’a pas eu l’influence attendue.

La plupart des organisations de santé comme l’OMS ont soutenu cette loi.

A lire aussi: 10 raisons pour ne plus boire de soda

En savoir plus sur le surpoids et l’obésité, obésité dans le monde, le diabète de type 2

Par Xavier Gruffat (pharmacien), 4 novembre 2013

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 08.09.2017

Publicité