Publicité

Covid-19 : une petite ville brésilienne compte 98% de sa population vaccinée (probable record mondial)

SAO PAULOLa petite ville brésilienne, à l’échelle du pays, de Serrana dans l’état de Sao Paulo, compte exactement 97,9% de sa population entièrement vaccinée. C’est probablement un record mondial. Serrana compte 45’000 habitants et 27’000 ont été vaccinés. Le puissant institut de recherche Butantan, rattaché à l’état de Sao Paulo, a vacciné depuis des mois tous les habitants ou presque de plus de 18 ans de cette ville pour en faire un “laboratoire géant”. Butantan utilise le vaccin dit chinois, appelé CoronaVac, à base d’un virus inactivé ou mort (voir infographie ci-dessous). La majorité des Brésiliens sont vaccinés avec le CoronaVac, mais une partie est aussi vaccinée avec le vaccin d’AstraZeneca/Oxford. La vaccination dans la ville de Serrana (97,9% des adultes ayant reçu la 2ème dose du CoronaVac) a pris fin le 11 avril 2021. Dans le reste du Brésil, le nombre de personnes entièrement vaccinées est très loin des 97,9%, seulement environ 6,6%. Par comparaison en Europe, Gibraltar (34’000 habitants) a complètement vacciné 85% des adultes et 98% des plus de 60 ans avec le vaccin Pfizer/BioNTech, selon le Wall Street Journal du 29 avril 2021.

Publicité

Projet S, résultats positifs

Cette vaccination en masse dans la ville de Serrana porte le nom de projet S (en portugais : Projeto S). La ville commence à voir des signes d’amélioration de la pandémie, selon le site R7.com. Depuis plus de deux semaines (environ mi-avril 2021) sans cas graves, la municipalité de Serrana effectue moins de tests covid-19 quotidien et n’a pas encore eu besoin d’utiliser l’un des quatre ventilateurs mécaniques disponibles. Les autorités de santé ont remarqué que les cas sont en diminution et que ceux qui apparaissent sont modérés et légers.

Décès

Toujours selon R7.com, depuis le début de la vaccination, il y a un peu plus de deux mois, les autorités de santé ont enregistré 20 décès par Covid-19 dans la ville de Serrana. Parmi eux, 14 étaient des personnes qui n’avaient pas pris le vaccin. Sur les six autres, cinq n’avaient pris que la première dose. La seule personne qui a été vaccinée deux fois a présenté des symptômes deux jours après la dernière application, ce qui indique qu’elle était infectée avant la vaccination. On sait que le vaccin CoronaVac n’est pas très efficace après la première dose, il prend toute son efficacité 2 semaines après l’application de la 2ème dose.

Analyse de Creapharma.ch sur la vaccination (religion et médias)

Vu d’Europe (même si comme on l’a vu dans le premier paragraphe Gibraltar s’en rapproche), des Etats-Unis ou d’Israël, arriver à 98% d’adultes vaccinés semble peu probable pour de nombreuses raisons comme un nombre élevé de personnes opposées aux vaccins. Ce qu’il faut savoir des villes de province du Brésil est qu’elles sont souvent assez conservatrices, avec un rôle (très) important de la culture des églises catholiques et évangéliques. Comme ces deux grandes religions chrétiennes par leurs clergés ne sont pas opposées à la vaccination ou de façon très modeste, il n’y a de ce côté aucun frein. A la différence notamment des orthodoxes juifs en Israël, pays qui plafonne à seulement environ 60% de sa population vaccinée malgré un départ extrêmement rapide. De plus, dans les villes de province, les thèses conspirationnistes restent peut-être plus comme des “rigolades” sur WhatsApp (réseau social extrêmement utilisé au Brésil), sans aucun impact sur le choix des individus. De facto, WhatsApp semble n’avoir eu aucun impact dans la ville de Serrana. Finalement la puissante chaîne de télévision TV Globo, no1 au Brésil, qui émet dans presque tout le pays, est très favorable à la vaccination. Les autres grandes chaînes de médias privés ou publiques, comme TV Record, SBT, TV Cultura ou Band sont aussi très favorables à la vaccination, parfois presque trop en manquant un peu d’esprit critique notamment sur une efficacité qui n’est pas toujours aussi parfaite qu’on veuille le dire notamment sur les décès. Mais l’avenir le dira, car les études des données officielles de Butantan vont commencer à être publiées d’ici quelques jours en mai. Désolé pour les adeptes du schadenfreude, mais c’est une étude très positive qui devrait nous faire sortir d’ici quelques mois de la crise du Covid-19, car tout indique que ce vaccin agit aussi contre les différents variants (ici P.1. et P2.).

Le 28 avril 2021. Par Xavier Gruffat (pharmacien, MBA). Sources : R7.com, The Wall Street Journal.

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 01.05.2021

Publicité