Publicité

Betadine® ovules vaginaux

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que les ovules vaginaux Betadine® et quand doivent-ils être utilisés ?

Les ovules vaginaux Betadine® sont des suppositoires destinés à être introduits dans le vagin. Ils se dissolvent lentement après l’application et libèrent dans le vagin une substance active qui détruit les bactéries, les champignons et d’autres agents provoquant des infections. Ils doivent uniquement être utilisés sur prescription médicale pour lutter contre les inflammations/infections du vagin.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

Ce médicament vous a été prescrit pour le traitement de votre affection vaginale actuelle. Ne l’utilisez pas de votre propre initiative pour le traitement d’autres maladies ou d’autres personnes.

Afin d’éviter une nouvelle infection, le linge utilisé (gants et serviettes de toilette, sous-vêtements, de préférence en coton) devrait être changé quotidiennement et bouilli. Une mycose vaginale peut se transmettre entre autres au cours des rapports sexuels. Votre partenaire ne présentera généralement aucun symptôme de la maladie, mais son pénis ou d’autres parties intimes peuvent toutefois être infectés. Demandez à votre médecin si un traitement simultané préventif de votre partenaire est recommandé.

Quand les ovules vaginaux Betadine® ne doivent-ils pas être utilisés ?

Les ovules vaginaux Betadine® ne doivent pas être utilisés:

– en cas d’hypersensibilité à la povidone iodée, à l’iode ou à un autre composant;

– en cas d’hyperthyroïdie ou d’une autre affection préexistante de la thyroïde;

– en cas de dermatite herpétiforme de Duhring (très rare affection cutanée de type herpétique);

– avant ou pendant toute la durée d’un examen ou d’un traitement de la thyroïde par de l’iode radiomarqué (iode radioactif). La povidone iodée peut influer sur l’absorption thyroïdienne de l’iode; dans le cadre d’un traitement par Betadine®, cela peut être à l’origine de perturbations d’examens diagnostiques de la thyroïde (scintigraphie de la thyroïde, détermination du taux d’iode lié aux protéines, diagnostic à l’iode radioactif) et rendre impossible un traitement prévu par iode radioactif. Un intervalle d’au moins 1 à 2 semaines après l’arrêt du traitement par Betadine® doit être observé avant d’utiliser de l’iode radioactif.

Quelles sont les précautions à observer lors de l’utilisation des ovules vaginaux Betadine®?

Chez les patientes présentant une hypertrophie de la thyroïde ou des nodules thyroïdiens ou d’autres affections non aiguës de la thyroïde, Betadine® ne doit être utilisé pendant une période prolongée (p. ex. plus de 14 jours) et/ou sur des surfaces étendues (p. ex. plus de 10% de la surface corporelle) que sur prescription formelle du médecin. De plus, il convient de surveiller après l’arrêt du traitement (jusqu’à 3 mois) la survenue de symptômes précoces d’une éventuelle hyperthyroïdie et de contrôler la fonction thyroïdienne le cas échéant.

Betadine® ne doit pas être utilisé ou le traitement doit être arrêté en cas d’hyperacidité métabolique du sang (acidose métabolique) et d’insuffisance rénale.

Il est impératif d’éviter toute ingestion de Betadine® par l’enfant.

Betadine® ne doit pas être utilisé en même temps ou immédiatement après des produits enzymatiques pour le traitement des plaies ou des désinfectants contenant de la sulfadiazine argentique, du peroxyde d’hydrogène ou de la taurolidine, car cela peut entraîner une atténuation réciproque de leur action.

Betadine® ne doit pas être utilisé en même temps ou immédiatement après des désinfectants contenant du mercure, car l’iode et le mercure peuvent dans certaines circonstances former une substance qui endommage la peau.

Betadine® ne doit pas être utilisé en même temps ou immédiatement après l’application de désinfectants contenant de l’octénidine sur les mêmes zones ou des zones voisines, sous peine de colorations foncées temporaires.

Si vous êtes traité(e) par des préparations à base de lithium, vous devez éviter d’utiliser Betadine® pendant une longue durée, car l’iode absorbé peut favoriser le déclenchement éventuel d’une hypothyroïdie induite par le lithium.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’une autre maladie, vous êtes allergique ou vous prenez ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage externe (même en automédication!).

Les ovules vaginaux Betadine® peuvent-ils être utilisés pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Durant la grossesse et l’allaitement, vous ne devriez utiliser les ovules vaginaux Betadine® que sur prescription médicale formelle et limiter l’utilisation au strict minimum. Un contrôle de la fonction thyroïdienne chez le nouveau-né et le nourrisson peut s’avérer nécessaire. Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.

Comment utiliser les ovules vaginaux Betadine®?

Adultes

En règle générale, les ovules vaginaux Betadine® sont utilisés 1 fois par jour pendant 14 jours. Le médecin peut cependant vous prescrire un autre schéma de traitement. Si les menstruations (règles) surviennent durant le traitement, n’interrompez pas le traitement.

Sauf autre prescription du médecin, veuillez utiliser les ovules comme suit: retirez un ovule vaginal de son enveloppe, humidifiez-le avec de l’eau et introduisez-le comme un tampon le plus profondément possible dans le vagin.

Il est recommandé d’utiliser les ovules vaginaux Betadine® le soir avant le coucher et de porter une serviette hygiénique, car il n’est pas toujours possible d’éviter un écoulement dû à la dissolution de l’ovule. N’utilisez pas de tampons!

Enfants et adolescents

L’utilisation et l’innocuité des ovules vaginaux Betadine® n’ont pas encore été étudiées chez l’enfant et l’adolescent.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires les ovules vaginaux Betadine® peuvent-ils provoquer ?

Dans de rares cas, des réactions d’hypersensibilité ou une dermatite de contact (s’accompagnant de symptômes tels que rougeurs cutanées, vésicules et démangeaisons) peuvent survenir.

Dans de très rares cas, des gonflements aigus et douloureux de la peau ou des muqueuses (angiœdème) ou des réactions allergiques générales aiguës, s’accompagnant parfois d’une chute de tension et/ou d’une détresse respiratoire (réaction anaphylactique), peuvent être observés. Le traitement doit alors être immédiatement interrompu et le médecin doit être informé tout de suite.

Lors d’infections vaginales, il est fréquent que la muqueuse de la région intime soit enflammée et irritée. Dans de telles situations, il peut survenir une sensation de brûlure durant l’utilisation des ovules vaginaux Betadine®, mais celle-ci disparaît rapidement après quelques applications. Si cette sensation de brûlure persiste après 3 à 4 jours, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

Une absorption conséquente d’iode peut survenir en cas d’utilisation prolongée. Dans de très rares cas, une hyperthyroïdie avec des symptômes tels qu’accélération du pouls ou agitation peut être observée chez des patientes présentant une maladie thyroïdienne.

Une hypothyroïdie, un déséquilibre électrolytique, une hyperacidité métabolique du sang (acidose métabolique), une insuffisance rénale aiguë et une osmolarité sanguine anormale peuvent survenir de manière isolée.

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Ne pas conserver au-dessus de 30°C. Tenir hors de portée des enfants.

Ne pas ingérer. En cas d’ingestion par inadvertance, consultez immédiatement votre médecin.

Les taches de Betadine® sur les fibres naturelles s’enlèvent avec de l’eau et du savon, les taches sur les fibres synthétiques avec de l’ammoniaque diluée ou une solution de thiosulfate de sodium.

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contiennent les ovules vaginaux Betadine®?

1 ovule contient 20 mg d’iode sous forme de povidone iodée ainsi que des excipients.

Numéro d’autorisation

38596 (Swissmedic).

Où obtenez-vous les ovules vaginaux Betadine®? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Emballages de 14 ovules.

Titulaire de l’autorisation

Mundipharma Medical Company, Hamilton/Bermuda, succursale de Bâle.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en août 2016 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 06.11.2020, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 06.11.2020

Publicité