Circadin

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que le Circadin et quand est-il utilisé?

La substance active du Circadin, la mélatonine, fait partie d’un groupe d’hormones naturelles produites par l’organisme.

Circadin est utilisé chez des patients de 55 ans et plus, en monothérapie, pour le traitement à court terme de l’insomnie primaire (difficultés à s’endormir ou à rester endormi, ou sommeil de qualité médiocre pendant au moins un mois) caractérisée par un sommeil de qualité médiocre.

Quand Circadin ne doit-il pas être utilisé?

Ne prenez pas Circadin si vous êtes allergique (hypersensible) à la mélatonine ou à l’un des autres composants contenus dans Circadin.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise/utilisation de Circadin?

Selon les connaissances actuelles, l’utilisation de ce médicament n’est pas recommandée chez l’enfant et l’adolescent de moins de 18 ans ainsi que chez des personnes de moins de 55 ans.

Circadin peut provoquer une somnolence, ainsi ce médicament est à utiliser avec prudence lorsque la somnolence est susceptible de poser un problème de sécurité.

Ce médicament peut influencer les capacités de réaction et la conduite de véhicules, ou l’utilisation de machines.

Prudence est également de rigueur si vous êtes atteint d’une maladie hépatique ou rénale, d’un syndrome des apnées du sommeil ou d’une maladie auto-immune, dans laquelle l’organisme est «attaqué» par son propre système immunitaire.

Chaque comprimé à libération prolongée contient 80 mg de lactose monohydraté. Si votre médecin vous a informé que vous aviez une intolérance à certains sucres, contactez-le avant de prendre ce médicament.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie,

– vous êtes allergique,

– vous prenez ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication !).

Prise d’autres médicaments

Si vous prenez ou avez pris récemment d’autres médicaments, y compris des médicaments obtenus sans ordonnance, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien avant de commencer le traitement, car ils risquent d’affecter l’action de Circadin. Parmi ces médicaments, citons les hypnotiques et les tranquillisants (par ex. les benzodiazépines), la fluvoxamine, la thioridazine et l’imipramine (utilisées pour traiter la dépression ou des problèmes psychiatriques), les oestrogènes (contraceptifs ou hormonothérapie de substitution), la cimétidine et les psoralènes utilisés pour traiter les problèmes cutanés, par ex. le psoriasis.

Aliments et boissons

Prenez Circadin après le repas. Ne buvez pas d’alcool avant, pendant ou après la prise de Circadin.

Circadin peut-il être pris/utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement?

Aucune étude scientifique systématique n’a été effectuée avec Circadin. Ainsi, par mesure de précaution, vous devriez renoncer à prendre des médicaments durant la grossesse et l’allaitement, ou demander l’avis du médecin ou du pharmacien.

Comment utiliser Circadin?

Adultes à partir de 55 ans:

La posologie recommandée est de 2 mg une fois par jour, 1 à 2 heures avant le coucher et après le repas. Cette posologie peut être maintenue pendant trois semaines. Individuellement, et en cas d’indication médicale, le traitement peut être poursuivi jusqu’à 13 semaines. Ceci ne devrait néanmoins pas être effectué sans évaluation médicale préalable.

Les comprimés doivent être avalés entiers.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oubliée de prendre.

On manque de données de sécurité et d’emploi chez l’enfant et l’adolescent jusqu’à présent. Ainsi l’utilisation de Circadin n’est pas recommandée dans ces classes d’âge.

Quels effets secondaires Circadin peut-il provoquer?

Comme tous les médicaments, Circadin est susceptible d’avoir des effets indésirables, bien que tous n’y soient pas sujets.

Occasionnellement, on a observé les effets indésirables suivants, susceptibles de se produire chez moins d’un patient sur 100:

Irritabilité, nervosité, fébrilité, insomnie, rêves anormaux, sentiment de peur, migraine, léthargie, agitation associée à une activité accrue, sensations vertigineuses, somnolence (fatigue), hypertension, douleurs abdominales, troubles digestifs, ulcération buccale, sécheresse buccale, hyperbilirubinémie (changements de la composition du sang qui pourraient provoquer un jaunissement de la peau ou des yeux), dermatite, sudation nocturne, prurit, eczéma, peau sèche, douleur articulaire, symptômes de la ménopause,   sensation de faiblesse, douleur thoracique, excrétion de sucre et de protéines dans les urines, tests de la fonction hépatique anormaux et prise de poids.

Les effets indésirables suivants sont considérés comme rares, c’est-à-dire, susceptibles de se produire chez moins d’un patient sur 1.000:

Zona, leucopénie (diminution du nombre de globules blancs), thrombocytopénie (diminution du nombre de plaquettes sanguines), hypertriglycéridémie (augmentation du taux de lipides sanguins), douleurs thoraciques intenses de type angor, palpitations cardiaques, diminution du taux sérique de potassium et de sodium, troubles de l’humeur, agressivité, agitation, pleurs, symptômes de stress, perte d’orientation, réveil tôt le matin, augmentation de la libido (désir sexuel augmenté), troubles de l’humeur, dépression, perte de connaissance, syncope, altération de la mémoire, troubles de l’attention, absence, jambes sans repos, sommeil de qualité médiocre, fourmillements, picotements, baisse de l’acuité visuelle (altération de la vue), vue trouble, yeux qui pleurent, vertige positionnel (étourdissement en position debout), bouffées de chaleur, éructation acide, troubles gastro-intestinaux, formation d’aphtes, ulcération linguale, gêne gastro-intestinale, vomissements, bruits intestinaux anormaux, flatulence (gaz intestinaux), hypersécrétion salivaire, mauvaise haleine, troubles gastro-intestinaux, gastrites, éruption cutanée, érythème (rougeur de la peau), eczéma des mains, psoriasis, affections des ongles, inflammations articulaires, spasmes musculaires, douleur cervicale, crampes nocturnes, durée accrue de l’érection, inflammation de la prostate, fatigue, douleurs, soif, polyurie (fréquence de mictions augmentée), apparition de sang dans les urines, nycturie (mictions nocturnes), test de l’exploration fonctionnelle hépatique anormal (élévation des enzymes hépatiques), valeurs des tests de laboratoire et des électrolytes sanguins anormaux.

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

A quoi faut-il encore faire attention?

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.

Ne pas conserver à une température dépassant 25° C. Conserver dans l’emballage extérieur d’origine afin de protéger le produit de la lumière.

Les médicaments ne doivent pas être jetés au tout à l’égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien ce qu’il faut faire des médicaments inutilisés. Ces mesures permettront de protéger l’environnement.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Circadin?

Chaque comprimé à libération prolongée contient 2 mg de mélatonine.

Les autres composants sont le copolymère ammonio-méthacrylate type B, le dihydrate de phosphate d’hydrogène de calcium, le lactose monohydraté, la silice (colloïdale anhydre), le talc et le stéarate de magnésium.

Numéro d’autorisation

59’311 (Swissmedic)

Où obtenez-vous Circadin? Quels sont les emballages à disposition sur le marché?

Circadin® 2 mg comprimés à libération prolongée est disponible en pharmacie seulement sur ordonnance médicale.

Chaque boîte de comprimés contient une plaquette thermoformée de 21 comprimés.

Titulaire de l’autorisation

Neurim Pharmaceuticals AG

Steinhausen

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en mars 2011 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 14.09.2020, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 14.09.2020