Publicité

Glucobay® 50/100

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Glucobay et quand doit-il être utilisé ?

Sur prescription du médecin.

La substance active contenue dans Glucobay est l’acarbose. Cette substance est prescrite par le médecin comme traitement complémentaire d’un excès de sucre dans le sang (diabète sucré). Glucobay freine la digestion des hydrates de carbone. Par ce mécanisme, à l’instar de ce qui se passe lors de la consommation d’aliments moins raffinés (tels que les crudités ou le pain noir), les sucres dérivant du sucre de raisin (glucose) sont libérés moins rapidement et passent plus lentement dans la circulation sanguine. Glucobay ralentit ainsi l’augmentation du taux de sucre sanguin qui se produit après les repas. Le ralentissement de l’absorption des sucres de type sucre de raisin à partir de l’intestin permet d’aplanir les fluctuations du taux de sucre dans le sang au cours de la journée, et d’abaisser les valeurs moyennes des glycémies.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

La condition préalable au succès du traitement par Glucobay est dans tous les cas l’observance correcte du régime. Vous ne devez donc en aucun cas négliger votre régime ou abandonner votre autre traitement antidiabétique, voire changer son dosage; seul votre médecin peut le revoir sur la base des valeurs des glycémies. Le but du traitement est un bon équilibre du diabète, ce qui signifie un ajustement des valeurs des glycémies aussi près que possible des valeurs normales.

Quand Glucobay ne doit-il pas être utilisé ?

En cas d’hypersensibilité à l’acarbose. En cas de graves maladies rénales.

En raison du peu d’expérience sur l’action du Glucobay et la tolérance des enfants à son égard, ce médicament ne devrait pas être administré à des patients de moins de 18 ans.

Glucobay ne doit pas se prendre en cas de maladies intestinales chroniques pouvant s’accompagner de troubles importants de la digestion et de la résorption et en cas de maladies pouvant s’aggraver sous l’effet d’une production accrue de gaz intestinaux (tels que le syndrome de Roemheld, des hernies de grande taille, des rétrécissements et des ulcères du gros intestin). Dites à votre médecin si vous souffrez ou avez souffert de telles maladies.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Glucobay ?

Sous traitement de Glucobay, le sucre brut et les aliments qui en contiennent peuvent facilement provoquer des douleurs intestinales, et même des diarrhées.

La colestyramine (médicament contre l’hypercholestérolémie), les adsorbants intestinaux (p.ex. spécialités de charbon) et les préparations d’enzymes digestifs contenant des enzymes scindant les hydrates de carbone (p.ex. amylase, pancréatine) peuvent atténuer l’effet de Glucobay, et ne doivent donc pas être pris simultanément.

Le traitement par Glucobay peut influencer certaines valeurs hépatiques. Les enzymes hépatiques devraient être contrôlées régulièrement pendant les premiers 6–12 mois du traitement.

Aucune interaction n’a été observée avec des médicaments contenant diméthicone et siméthicone (liant l’acidité de l’estomac).

L’effet de la digoxine (médicament pour le coeur) peut être atténué par la prise simultanée de Glucobay.

En cas d’apparition d’une hypoglycémie aiguë (chute du sucre sanguin), il convient de se souvenir que durant un traitement par Glucobay, le sucre de ménage (sucre de canne) est converti plus lentement en fructose et en glucose, il sera par conséquent inadéquat pour un traitement rapide d’une hypoglycémie. A sa place, il convient d’utiliser du sucre de raisin.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’une autre maladie, vous êtes allergique, vous prenez ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication)!

Glucobay peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Sur la base des expériences faites à ce jour, aucun risque pour l’enfant n’est connu si le médicament est utilisé conformément à l’usage auquel il est destiné. Toutefois, aucune étude scientifique systématique n’a été effectuée. Par mesure de précaution, vous devriez renoncer si possible à prendre des médicaments durant la grossesse et l’allaitement, ou demander l’avis du médecin ou du pharmacien.

Comment utiliser Glucobay ?

Le dosage doit être fixé individuellement par le médecin traitant, car l’effet et la tolérance peuvent varier d’une personne à l’autre.

Sauf avis contraire, le dosage est le suivant:

Traitement initial 3× 1 comprimé à 50 mg/jour ou 3× ½ comprimé à 100 mg/jour,

puis 3× 2 comprimés à 50 mg/jour ou 3× 1 comprimé à 100 mg/jour.

Il peut parfois s’avérer nécessaire d’augmenter encore la posologie jusqu’à 3× 200 mg de Glucobay par jour. A hautes doses surtout, les enzymes hépatiques doivent être contrôlés régulièrement (analyses de laboratoire) pendant les premiers 6–12 mois du traitement.

Le médecin vous indiquera le calendrier précis des augmentations de dose, ou, le cas échéant, de la réduction de celles-ci si certains effets indésirables se manifestent malgré une observance stricte du régime. Une éventuelle augmentation de la posologie se fait normalement à intervalle de 4–8 semaines.

La dose moyenne est de 150–300 mg par jour.

Les comprimés de Glucobay devraient être pris avant les repas avec un peu de liquide, sans croquer, ou avec la première bouchée en croquant.

Aucune adaptation des doses n’est nécessaire chez les patients âgés ni en cas d’insuffisance hépatique.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Glucobay peut-il provoquer ?

Les effets secondaires suivants peuvent survenir lors de la prise de Glucobay:

Tout comme après la prise de légumes secs ou d’aliments crus, il peut se produire fréquemment sous Glucobay un échappement de gaz et des bruits intestinaux, et parfois une sensation de réplétion, de la diarrhée et des ballonnements, plus rarement des douleurs abdominales et rarement des nausées et vomissements. Ces manifestations secondaires sont habituellement supportables, et diminuent nettement au cours des semaines ou des mois qui suivent. Les selles deviennent fréquemment plus molles sous Glucobay. Dans certains cas isolés, en cas de dosage trop élevé ou d’administration simultanée de fortes quantités de sucre de ménage (sucre de canne), les selles peuvent également devenir liquides voire diarrhéiques. La non-observance du régime peut également accroître ces effets indésirables. La persistance d’effets gênants malgré l’observance du régime pour diabétiques peut conduire le médecin à décider de réduire temporairement ou de manière permanente le dosage, voire à interrompre définitivement le traitement.

Les problèmes digestifs peuvent être sérieux et il est possible qu’ils puissent simuler les symptômes d’une occlusion intestinale, ou une occlusion intestinale franche. Si vous souffrez de tels problèmes digestifs, adressez-vous à votre médecin.

Des réactions d’hypersensibilité cutanées telles p.ex. rougeur cutanée, éruption cutanée, urticaire, ont été observées rarement. Des cas occasionnels de troubles de la fonction hépatique, de rares cas de jaunisse et des cas isolés d’hépatite ont été rapportés. Des oedèmes (accumulation d’eau dans les tissus) ont été signalés rarement.

En outre, des cas d’affections hépatiques, d’anomalies de la fonction hépatique et de lésions hépatiques ont été rapportés.

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

A quoi faut-il encore faire attention ?

Le médicament doit être conservé à moins de 25 °C et hors de la portée des enfants.

Les comprimés sortis de leur emballage peuvent changer de couleur s’ils sont conservés à plus de 25 °C et plus de 60% d’humidité ambiante. Ils ne doivent donc être sortis de leur emballage qu’immédiatement avant d’être pris.

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Glucobay ?

Principe actif

1 comprimé de Glucobay 50 contient 50 mg d’acarbose.

1 comprimé de Glucobay 100 contient 100 mg d’acarbose.

Numéro d’autorisation

44873 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Glucobay ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Il existe des emballages de 30 et 90 comprimés.

Titulaire de l’autorisation

Bayer (Schweiz) AG, 8045 Zurich.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en avril 2010 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 12.02.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 26.05.2021
Publicité