Publicité

Ivabradine Sandoz®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que l’Ivabradine Sandoz® et quand doit-il être utilisé ?

Ivabradine Sandoz est un médicament pour le cœur utilisé:

– Dans le traitement symptomatique de l’angor stable ou angine de poitrine (une maladie qui provoque des douleurs thoraciques) chez les patients ayant une fréquence cardiaque supérieure ou égale à 70 battements par minute. Ivabradine Sandoz est utilisé chez les patients supportant mal ou ne pouvant pas prendre de médicaments pour le cœur appelés bêta bloquants. Ivabradine Sandoz est également utilisé en association aux bêta-bloquants chez des patients insuffisamment contrôlés par les bêta-bloquants.

– Dans le traitement de l’insuffisance cardiaque, en complément d’une thérapie standard, chez des patients adultes dont la fréquence cardiaque est trop élevée (supérieure ou égale à 70 battements par minute).

Ivabradine Sandoz agit principalement en réduisant la fréquence cardiaque de quelques battements par minute. Cela diminue le besoin du cœur en oxygène, particulièrement dans les situations au cours desquelles une crise d’angine de poitrine est susceptible de se produire. De cette manière, Ivabradine Sandoz aide à contrôler et réduire le nombre de crises d’angine de poitrine. De plus, étant donné qu’une fréquence cardiaque élevée peut affecter le fonctionnement du cœur et le pronostic des patients souffrant d’insuffisance cardiaque, l’effet spécifique de l’ivabradine sur la réduction de la fréquence cardiaque aide à réduire la fréquence cardiaque et améliore ainsi le fonctionnement du cœur et le pronostic de ces patients.

Sur prescription du médecin.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

En dehors des mesures préconisées par votre médecin, aucune mesure n’est à prendre.

Quand Ivabradine Sandoz® ne doit-il pas être pris ?

Ivabradine Sandoz ne doit pas être pris:

– si vous êtes hypersensible (allergique) à l’ivabradine ou à l’un des autres composants contenus dans Ivabradine Sandoz,

– si votre fréquence cardiaque au repos avant le traitement est trop lente (inférieure à 70 pulsations par minute),

– si vous souffrez d’un choc cardiogénique (affection cardiaque nécessitant une hospitalisation),

– si vous souffrez d’un trouble du rythme cardiaque,

– si vous venez de subir une attaque cardiaque,

– si votre tension artérielle est très faible,

– si vous souffrez d’un angor instable (une forme sévère dans laquelle la douleur dans la poitrine est très fréquente, avec ou sans effort),

– si vous avez une insuffisance cardiaque instable ou aigüe (quand votre cœur ne fonctionne plus correctement),

– si vous êtes dépendant d’un pacemaker,

– si vous souffrez d’une maladie grave du foie,

– si vous prenez déjà des médicaments pour le traitement de mycoses (comme le kétoconazole, l’itraconazole), des antibiotiques de la famille des macrolides (comme la josamycine, la clarithromycine, la télithromycine ou l’érythromycine administrée par voie orale), des médicaments pour traiter une infection par le VIH (comme le nelfinavir, le ritonavir), la néfazodone (un médicament contre la dépression), diltiazem ou vérapamil (utilisés tous les deux dans le traitement de l’hypertension artérielle ou l’angine de poitrine),

– si vous êtes une femme en âge d’avoir des enfants et que vous n’utilisez pas de moyen de contraception efficace,

– si vous êtes enceinte ou essayez de tomber enceinte,

– si vous allaitez.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise d’Ivabradine Sandoz® ?

Ce médicament peut affecter les réactions, l’aptitude à la conduite et l’aptitude à utiliser des outils ou des machines! En effet, Ivabradine Sandoz peut provoquer des symptômes visuels passagers (voir «Quels effets secondaires Ivabradine Sandoz peut-il provoquer?»).

Si vous correspondez à l’un des cas suivants, demandez conseil à votre médecin avant ou au moment de prendre Ivabradine Sandoz:

– si vous souffrez d’un trouble du rythme cardiaque (tels que des battements du cœur irréguliers, des palpitations, une augmentation de douleur dans la poitrine), d’une fibrillation auriculaire chronique (un type de battement cardiaque irrégulier) ou en cas d’anomalie de l’électrocardiogramme (ECG) appelée «syndrome du QT long»,

– si vous présentez des symptômes tels que fatigue ou essoufflement (qui peuvent signifier que votre cœur bat trop lentement),

– si vous présentez des symptômes de fibrillation auriculaire comme une fréquence cardiaque de repos anormalement élevée ou irrégulière, sans raison apparente et rendant sa mesure difficile,

– si vous avez une insuffisance cardiaque sévère ou une insuffisance cardiaque avec une anomalie de l’électrocardiogramme appelée «bloc de branche»,

– si vous prenez un médicament qui allonge l’intervalle QT pour traiter un trouble du rythme ou d’autres troubles (voir les produits listés dans la rubrique ci-dessous),

– si vous souffrez d’une fibrillation auriculaire chronique (un type de battement cardiaque irrégulier),

– si vous avez eu récemment un accident vasculaire cérébral (attaque cérébrale),

– si vous souffrez d’hypotension légère à modérée,

– si vous présentez une pression artérielle non contrôlée, particulièrement après une modification de votre traitement antihypertenseur,

– si vous souffrez d’une maladie chronique de la rétine,

– si vous souffrez de troubles hépatiques modérés,

– si vous souffrez de troubles rénaux sévères,

– si vous souffrez d’anomalies des valves cardiaques, de myocardite active (inflammation du cœur) ou d’anomalies cardiaques congénitales (depuis la naissance).

Indiquez à votre médecin si vous prenez l’un des médicaments suivants qui peuvent demander un ajustement de la dose d’Ivabradine Sandoz ou une surveillance:

– fluconazole (un antifongique, pour traiter les mycoses),

– rifampicine (un antibiotique),

– barbituriques (pour traiter l’insomnie ou l’épilepsie),

– phénytoïne (pour traiter l’épilepsie),

Hypericum perforatum ou millepertuis (gélules, gouttes, tisanes,….pour traiter la dépression),

– médicaments prolongeant l’intervalle QT utilisés pour traiter soit des troubles du rythme cardiaque soit d’autres pathologies, tels que: quinidine, disopyramide, ibutilide, sotalol, amiodarone (pour traiter les troubles du rythme cardiaque),

– bépridil (pour traiter l’angine de poitrine),

– certains types de médicaments pour traiter l’anxiété, la schizophrénie ou autres psychoses (tels que pimozide, ziprasidone, sertindole),

– traitements anti-paludéens (tels que la méfloquine ou l’halofantrine),

– érythromycine IV (un antibiotique),

– pentamidine (un anti-parasitaire),

– cisapride (pour traiter le reflux gastro-oesophagien),

– certains types de diurétiques qui peuvent entraîner une diminution du taux de potassium dans le sang, tels que le furosémide, l’hydrochlorothiazide, l’indapamide (utilisés pour traiter les œdèmes et l’hypertension artérielle).

Evitez le jus de pamplemousse pendant le traitement par Ivabradine Sandoz.

Ne prenez pas de votre propre initiative d’autres médicaments, car certaines associations doivent être évitées.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si:

– vous souffrez d’une autre maladie,

– vous êtes allergique,

– vous prenez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication)!

Ivabradine Sandoz n’est pas destiné aux enfants, ni aux adolescents de moins de 18 ans.

Les comprimés pelliculés d’Ivabradine Sandozcontiennent du lactose. Les patients souffrant d’intolérance au galactose, d’intolérance au lactose ou de malabsorption du glucose-galactose ne doivent pas prendre ce médicament.

Ivabradine Sandoz® peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Ne prenez pas Ivabradine Sandoz si vous êtes enceinte ou prévoyez de l’être ou si vous allaitez (voir rubrique «Quand Ivabradine Sandoz ne doit-il pas être pris?»).

Ne prenez pas Ivabradine Sandoz si vous êtes en âge d’être enceinte à moins que vous n’utilisiez des moyens de contraception efficaces (voir «Quand Ivabradine Sandoz ne doit-il pas être pris»).

Prévenez immédiatement votre médecin si vous allaitez ou si vous avez l’intention de commencer à allaiter car l’allaitement doit être arrêté si vous prenez Ivabradine Sandoz.

Demandez conseil à votre médecin si vous êtes enceinte et avez pris Ivabradine Sandoz.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Comment utiliser Ivabradine Sandoz® ?

Ivabradine Sandoz doit être pris pendant les repas.

Si vous êtes traité pour un angor stable:

La dose initiale ne doit pas dépasser un comprimé pelliculé d’Ivabradine Sandoz 5 mg deux fois par jour. Si les symptômes de l’angor persistent et si vous tolérez bien la dose de 5 mg deux fois par jour, la dose peut être augmentée. La dose d’entretien ne doit pas dépasser 7,5 mg deux fois par jour. Votre médecin vous prescrira la dose la mieux adaptée à votre cas.

La dose habituelle est d’un comprimé pelliculé le matin et un comprimé pelliculé le soir. Dans certains cas, (par exemple, si vous êtes âgé), votre médecin peut vous prescrire la moitié de la dose, c’est-à-dire un demi comprimé pelliculé d’Ivabradine Sandoz 5 mg (correspondant à 2,5 mg d’ivabradine) le matin et un demi comprimé pelliculé de 5 mg le soir.

Si vous êtes traité pour une insuffisance cardiaque chronique:

La posologie initiale habituellement recommandée est d’un comprimé pelliculé d’Ivabradine Sandoz 5 mg deux fois par jour, qui sera augmentée si nécessaire à un comprimé pelliculé d’Ivabradine Sandoz 7,5 mg deux fois par jour.

Votre médecin décidera de la dose appropriée à votre cas. La dose habituelle est d’un comprimé pelliculé le matin et un comprimé pelliculé le soir. Dans certains cas, (par exemple, si vous êtes âgé), votre médecin peut vous prescrire la moitié de la dose, c’est-à-dire un demi comprimé pelliculé d’Ivabradine Sandoz 5 mg (correspondant à 2,5 mg d’ivabradine) le matin et un demi comprimé pelliculé de 5 mg le soir.

Respectez toujours la posologie indiquée par votre médecin. En cas d’incertitude, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Si vous avez pris plus d’Ivabradine Sandoz que vous n’auriez dû:

Une forte dose d’Ivabradine Sandoz peut provoquer des essoufflements ou de la fatigue car la fréquence cardiaque est trop ralentie. Si cela vous arrive, consultez immédiatement votre médecin.

Si vous oubliez de prendre Ivabradine Sandoz:

Si vous oubliez de prendre une dose d’Ivabradine Sandoz, prenez la dose suivante au moment habituel. Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oubliée de prendre.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité de votre médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Si vous arrêtez de prendre Ivabradine Sandoz:

Le traitement de l’angor ou de l’insuffisance cardiaque chronique est généralement un traitement au long cours. N’interrompez pas votre traitement avant d’en avoir parlé à votre médecin.

Si vous avez l’impression que l’effet d’Ivabradine Sandoz est trop fort ou trop faible, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels effets secondaires Ivabradine Sandoz® peut-il provoquer ?

Les effets secondaires très fréquemment rapportés avec Ivabradine Sandoz sont des phénomènes visuels lumineux (courts moments de luminosité accrue, le plus souvent provoqués par des changements brusques de l’intensité de la lumière). Ils peuvent également se présenter sous la forme d’un halo, de flashs colorés, d’une image décomposée ou d’images multiples. D’autres effets indésirables sont fréquemment rapportés comme des effets cardiaques (ralentissement excessif de la fréquence cardiaque (nombre de battements du cœur par minute), contraction rapide et irrégulière du cœur, perception anormale des battements cardiaques, battements cardiaques anormalement rapides, pression artérielle non contrôlée), des maux de tête, des sensations vertigineuses, une vision trouble (vision floue)

Ont été rapportés occasionnellement: Palpitations, battements cardiaques supplémentaires, tension artérielle basse, battements cardiaques irréguliers pouvant mettre en jeu le pronostic vital, nausées, constipation, diarrhée, douleur abdominale, vertiges, dyspnée (difficultés à respirer), sensation de fatigue, sensation de faiblesse, évanouissement, crampes musculaires, variation des paramètres biologiques: taux sanguin élevé en acide urique, excès d’éosinophiles (un type de globules blancs) et une créatinine sanguine élevée (un produit de dégradation du muscle), éruption cutanée, angio œdème (pouvant se manifester par un gonflement de la face, de la langue ou de la gorge, des difficultés à respirer ou à déglutir), tracé d’électrocardiogramme (EGC) anormal, vision double, vision altérée.

Ont rarement été rapportés: Urticaire, démangeaison, rougeur, sensation de malaise.

Ont très rarement été rapportés: Battements cardiaques irréguliers.

Si vous remarquez d’autres effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

A quoi faut-il encore faire attention ?

Conserver dans l’emballage original, pas au-dessus de 30°C et hors de la portée des enfants.

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur l’emballage.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Ivabradine Sandoz® ?

Ivabradine Sandoz comprimés pelliculés contiennent le principe actif ivabradine (sous la forme d’ivabradine oxalate) et du lactose. L’antioxydant: hydroxytoluène butylé ainsi que d’autres excipients.

Un comprimé pelliculé d’Ivabradine Sandoz 5 mg contient 5 mg d’ivabradine.

Un comprimé pelliculé d’Ivabradine Sandoz 7,5 mg contient 7,5 mg d’ivabradine.

Numéro d’autorisation

66640 (Swissmedic)

Où obtenez-vous Ivabradine Sandoz®? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Ivabradine Sandoz 5 mg: emballages de 56 et 112 comprimés pelliculés sécables.

Ivabradine Sandoz 7,5 mg: emballages de 56 et 112 comprimés pelliculés non-sécables.

Titulaire de l’autorisation

Sandoz Pharmaceuticals SA, Risch; domicile: Rotkreuz

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en octobre 2018 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch
Remarques :
– L’équipe de Creapharma.ch a copié à la main le contenu de Swissmedicinfo le 15.02.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament, la date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe en gras juste ci-dessus.
– Comme information interne à Creapharma.ch, il s’agit de la 1ère mise à jour de cette page depuis le lancement début 2021 de cette rubrique.
– Swissmedicinfo informe via son site Internet les médicaments mis à jour (via rubrique “Textes modifiés”). Creapharma.ch s’engage dans un délai maximum de 30 jours à mettre à jour chaque page médicament provenant de Swissmedicinfo (rubrique Informations destinées aux patients). Cela signifie que pendant quelques jours cette page ne puisse pas être 100% mise à jour. Pour une information toujours mise à jour (actuelle), consultez directement le site Swissmedicinfo.

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 02.06.2021

Publicité