Publicité

Kinzal®

Information destinée aux patients en Suisse

SELON SWISSMEDIC, CE MEDICAMENT EST OU SERA HORS COMMERCE EN SUISSE (DEPUIS LE 30.09.2021)

Qu’est-ce que le Kinzal et quand est-il utilisé ?

Kinzal appartient à une classe de médicaments destinés à abaisser la pression artérielle, appelés antagonistes du récepteur de l’angiotensine II (type AT1) et contient le principe actif telmisartan.

Kinzal est utilisé pour abaisser la pression artérielle en cas d’augmentation de celle-ci (hypertension artérielle).

Kinzal est également utilisé pour prévenir un infarctus du myocarde et une attaque cérébrale chez les patients présentant déjà un risque élevé de tels événements et/ou souffrant de diabète sucré de type 2. Votre médecin vous dira si vous faites partie de ces personnes. 

Kinzal ne doit être utilisé que sur prescription médicale.

Quand Kinzal ne doit-il pas être utilisé ?

Kinzal ne doit pas être administré lorsque vous présentez une hypersensibilité ou êtes allergique vis-à-vis du telmisartan ou de l’un des autres constituants du comprimé ou si, en raison d’une rare maladie héréditaire (intolérance au fructose), vous ne supportez pas le sorbitol.

Si vous êtes enceinte, vous ne devez pas prendre Kinzal.

Si vous tombez enceinte pendant la prise de ce médicament, vous devez immédiatement prévenir votre médecin. Informez aussi votre médecin si vous prévoyez une grossesse. Ceci est important car les médicaments ayant ce mode d’action, lorsqu’ils sont pris après le troisième mois de la grossesse, peuvent provoquer de graves lésions chez l’enfant en voie de développement. Vous ne devez pas prendre non plus Kinzal si vous allaitez.

En outre, Kinzal ne doit pas être administré lors d’insuffisance hépatique sévère, de stase de la bile et si vous souffrez d’obstruction biliaire (trouble lié au drainage de la bile au niveau de la vésicule biliaire).

Vous ne devez pas utiliser Kinzal si, lors d’une administration précédente d’un antihypertenseur, des gonflements au visage, aux lèvres, sur la langue ou dans la gorge (difficultés lors de la déglutition ou lors de la respiration) sont apparus.

Si vous prenez un médicament hypotenseur contenant le principe actif aliskirène et souffrez de diabète sucré (type 1 ou type 2) ou d’une diminution de la fonction rénale.

Kinzal ne doit pas être administré aux enfants et aux adolescents de moins de 18 ans.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Kinzal ?

Prévenez votre médecin si vous souffrez d’insuffisance rénale ou avez subi une greffe de rein, si vous souffrez d’insuffisance hépatique, de diarrhée ou vomissements, si vous souffrez de diabète sucré ou de troubles cardiaques. Prévenez également votre médecin si vous suivez un régime hyposodé, vous souffrez d’hyperkaliémie et si vous prenez d’autres médicaments en particulier des diurétiques (comprimés permettant une augmentation de l’excrétion urinaire), d’autres médicaments abaissant la pression artérielle, du lithium ou de la digoxine.

Kinzal peut accroître l’effet hypotenseur d’autres anti-hypertenseurs.

Si Kinzal est pris en même temps que des analgésiques non stéroïdiens (y compris l’acide acétylsalicylique), il faudra veiller à absorber suffisamment de liquide et la fonction rénale devra être examinée au début du traitement combiné.

La prudence est de mise si vous prenez un traitement par un inhibiteur de l’ECA ou par l’aliskirène (médicament contre l’hypertension).

Sorbitol: les comprimés Kinzal à 40 mg contiennent 169 mg de sorbitol et ceux à 80 mg contiennent 337 mg de sorbitol. Si vous souffrez d’une intolérance héréditaire au fructose, vous ne devez pas prendre ce médicament.

En raison des éventuels effets secondaires ce médicament peut affecter les réactions, l’aptitude à la conduite et l’aptitude à utiliser des machines.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’une autre maladie, vous êtes allergique, vous prenez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication!).

Kinzal peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Kinzal ne doit pas être utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement. Si vous tombez enceinte pendant la prise de Kinzal, informez immédiatement votre médecin qui décidera si vous devez arrêter le produit (voir «Quand Kinzal ne doit-il pas être utilisé?»).

Comment utiliser Kinzal ?

Les indications suivantes s’appliquent pour les comprimés de Kinzal à 40 mg et 80 mg, tant que votre médecin ne vous a pas fait une prescription différente. Tenez compte de ces indications, sinon Kinzal n’aura pas un effet optimal chez vous.

Traitement de l’hypertension légère à modérée

La posologie usuelle est de 40 mg une seule fois par jour (1 comprimé à 40 mg). Toutefois si cette posologie ne permet pas un contrôle satisfaisant de votre pression artérielle, votre médecin pourra augmenter la dose à 80 mg par jour (2 comprimés à 40 mg ou 1 comprimé à 80 mg).

Prévention d’un infarctus du myocarde et d’une attaque cérébrale

La dose recommandée est de 80 mg une fois par jour

Maladie hépatique

Chez les patients atteints d’insuffisance hépatique (anomalies légères à moyennes des fonctions hépatiques), la dose quotidienne ne doit pas excéder 40 mg par jour lors du traitement de l’hypertension. Kinzal n’est pas approprié pour prévenir un infarctus du myocarde et une attaque cérébrale chez des patients souffrant de maladies hépatiques.

Les comprimés sont toujours à prendre au même moment de la journée (par exemple le matin) et avalés avec une quantité suffisante de liquide. Vous pouvez prendre Kinzal avec ou entre les repas.

En cas de surdosage, prévenez immédiatement votre médecin ou prenez contact avec le service des urgences de l’hôpital le plus proche.

Si vous avez oublié de prendre votre médicament, prenez la dose oubliée dès que possible le même jour. Si cela n’est plus possible, prenez la dose prescrite de Kinzal le lendemain; mais ne doublez pas cette dose.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Kinzal peut-il provoquer ?

La prise de Kinzal peut provoquer les effets secondaires suivants:

Des cas de réactions allergiques avec gonflement des lèvres et/ou de la face (angioœdème), de démangeaisons, d’éruptions cutanées et d’urticaire ont été rapportés. Si vous constatez de tels symptômes, informez-en immédiatement votre médecin.

D’autres effets indésirables sont:

Infections des voies respiratoires supérieures incluant inflammation de la gorge et des sinus ainsi que bronchite; infections urinaires, infections pouvant aller jusqu’à une septicémie, anémie et autres modifications de la formule sanguine, hypersensibilité, réaction allergique, excédent de potassium,diminution du sucre dans le sang (hypoglycémie) (chez les patients diabétiques), insomnie, sensation de peur, dépression, sensation d’évanouissement, troubles visuels, vertiges, tension artérielle trop basse, pouls trop rapide ou trop lent, essoufflement, douleurs abdominales, diarrhées, ballonnements, symptômes gastriques, vomissements, sécheresse de la bouche; trouble de la fonction hépatique (se manifeste par des symptômes tels que douleurs épigastriques, nausées, selles claires, urines foncées), transpiration, rougeurs cutanées, eczéma: réactions cutanées (éruption cutanée, démangeaisons et autres), douleurs musculaires, crampes musculaires (crampes dans les mollets), douleurs au niveau du dos, des articulations et des jambes, symptômes ressemblant à une tendinite; troubles de la fonction rénale y compris insuffisance rénale aiguë, douleurs dans la poitrine, faiblesse, symptômes de type grippal, modifications de certaines valeurs de laboratoire.

Si vous constatez de tels effets indésirables ou d’autres effets, lesquels persistent ou deviennent gênants, consultez votre médecin ou parlez-en à votre pharmacien.

A quoi faut-il encore faire attention ?

Les comprimés doivent être conservés dans les plaquettes thermoformées jusqu’au moment de l’administration.

Conserver ce médicament hors de la portée des enfants.

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.
Conserver à température ambiante (15-25 °C).

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Kinzal ?

1 comprimé à 40 mg contient: 40 mg de telmisartan et des excipients.

1 comprimé à 80 mg contient: 80 mg de telmisartan et des excipients.

Sorbitol: voir «Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Kinzal».

Numéro d’autorisation

56316 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Kinzal ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Kinzal 40 mg: emballages à 28 et 98 comprimés.

Kinzal 80 mg: emballages à 28 et 98 comprimés.

Titulaire de l’autorisation

Bayer (Schweiz) AG, Zurich.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en septembre 2013 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 19.02.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 16.08.2021
Publicité